Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Conserves : Sauté de porc au chorizo, carottes et Porto

Plats complets Porc

Sauté de porc au Porto, chorizo et carottes

Sauté de porc au Porto, chorizo et carottes

Comme je vous le disais il y a quelques semaines je me suis lancée dans les bocaux maison. J’en avais déjà fait mais en utilisant ma cocotte minute® comme récipient et ce n’est pas ultra adapté. Je suis maintenant équipée d’un stérilisateur, cela change tout.  J’ai aussi acheté une grosse cocotte (il y avait des promos à moitié prix chez Auchan). J’ai donc acquis une marmite tous feux de 32 cm de diamètre (capacité totale 12,5 litres).

J’ai l’impression d’être devenue cantinière. Je me suis dit qu’avec la hausse des prix, cela pouvait être une bonne chose de préparer parfois des plats en grandes quantités (si vous achetez plus c’est parfois moins cher). Ensuite cela ne coûte rien de stocker les conserves dans un placard et c’est bien pratique d’en sortir pour les jours où vous avez la flemme de cuisiner.

Pour ma première recette, j’ai eu envie de préparer un sauté de porc au Porto et chorizo, un plat qui nous régalera aussi bien en hiver qu’en été. Je l’ai accompagné de carottes. Ce sera parfait pour les jours où j’aurai la flemme. Je ne savais pas trop où je partais niveau quantités et cela m’a donné 2 terrines Familia Wiss de 1,5 litre + 5 terrines Familia Wiss de 1 litre.

Comme c’est la première fois que j’utilisais le stérilisateur, je vous ai fait plein de photos, au cas où cela vous soit utile. Et pour ceux qui auraient envie de préparer cette recette dans des quantités normales (pour 6/8 par exemple), divisez toutes les quantités par 3.

La recette du sauté de porc aux chorizo, Porto et carottes

Ingrédients

Préparation

Epluchez les carottes et coupez-les en rondelles pas trop fines. Enlevez la peau du chorizo et coupez-le en tranches. Enlevez les extrémités de la branche de céleri et coupez-le en dés. Pelez les gousses d’ail et les oignons et ciselez le tout. Epépinez les poivrons, lavez-les et coupez-les en dés. Coupez la viande en cubes. Lavez le thym et le laurier.

Mettez les rondelles de chorizo dans une grosse marmite (la mienne fait 36 cm de diamètre. Faites revenir le chorizo à feu moyen, sans matière grasse une petite dizaine de minutes. Puis, ajoutez les dés d’oignons et de céleri, le gros sel, puis poursuivez la cuisson 5 minutes avant d’ajouter ail et poivron.  Cuisez une dizaine de minutes puis enlevez de la cocotte et réservez.

Versez l’huile d’olive dans la cocotte et faites y revenir à feu vif les morceaux de porc avec le thym et le laurier. Procédez en deux fois si besoin. Il faut essayer autant que faire se peut de saisir la viande.  Si cela n’est pas ultra facile (vu la quantité), ce n’est pas grave. Cuisez une dizaine de minutes et égouttez si besoin.

Ensuite remettez dans la cocotte la viande (si vous l’avez égouttée), la garniture aromatique (à base de carottes, oignons, poivrons, chorizo, ail), le thym et le laurier, le coulis de tomates, le concentré de tomate, les carottes et saupoudrez de farine. Mélangez, puis versez le Porto et l’eau. Remuez puis couvrez. Faites chauffer 1 heure à couvert, à petite ébullition.

C’est prêt.

Comment stériliser la préparation :

Ebouillantez les couvercles et les capsules. Lavez vos bocaux à l’eau très chaude et laissez-les séchez à l’air libre (ou passez-les au lave-vaisselle). Remplissez-les avec le sauté de porc encore chaud (jusqu’à 2 cm du bord). Essuyez bien le rebord du bocal puis mettez la capsule et vissez le couvercle.

Une fois tous les bocaux remplis, déposez-les dans le stérilisateur. Mettez des chiffons entre eux pour qu’ils ne s’entrechoquent pas pendant la cuisson et mettez des poids à la surface (des briques et pavé chez nous 😀 ).

Remplissez d’eau le stérilisateur jusqu’à 5 cm du  bord et  procédez au traitement thermique : 2 heures à 100°C. Sortez les bocaux et une fois refroidis, vérifiez qu’ils sont bien scellés au niveau de la capsule. Enlevez le couvercle pour ôter l’eau qui s’est glissée dans le couvercle, essuyez et hop, c’est prêt. A ranger dans une cave jusqu’à dégustation.

Bocaux de sauté de porc au chorizo

Bocaux de sauté de porc au chorizo

C’est prêt !

Bon appétit !

Allez on en discute ?
Les avis
  • Emmanuel a écrit le 11 avril 2022
    5

    Merci pour la suggestion!

    Voilà tout est en bocaux et à la cave. Tout viens du marché fermier. Je vais bientôt démarrer les conserves d’asperges.

Les commentaires
  • passeuse a écrit le 28 mars 2022

    Coucou Anne
    Tout ce que je peux te dire c’est : FELICITATION ET BRAVO pour avoir osé sauter le pas!!
    ( Tu as vu un peu la déclinaison : sauter le pas , sauté de porc MDR ) : je m’amuse toute seule !!!!!
    Les conserves sont un gain de temps et d’argent également !
    Car comme tu le dis :acheter en grande quantité revient moins cher et si on peu avoir un bout de potager , avec un sachet de graines ( surtout si comme moi, on récupère les graines ) , on peut avoir déjà une bonne récolte à mettre en conserves !!
    De plus niveau qualité alimentaire , tu sais ce que tu manges !!
    Et puis , il y a la fierté de mettre sur la table un produit fait par soi_même !!!
    Et ça compte aussi !!
    Tes pots sont très jolies et font envie !!
    Une belle réussite Anne !!!!
    Bon début de semaine chère Anne !!
    Bisous !
    Enjoy !!

    • Anne a écrit le 28 mars 2022

      mdr 🙂 Bravo Myriam 🙂 Oui, c’est top et je suis vraiment contente de l’avoir fait et d’avoir appréhendé la chose. Je vais m’améliorer au fur et à mesure mais comme tu dis on sait ce qu’on mange. Pour l’instant, je ne faisais presque qu’au congélo.

      • passeuse a écrit le 29 mars 2022

        A toi les bonnes conserves de haricots verts , tomates , petits pois , carottes,
        caviar d’aubergines etc …
        Et toi qui adore la rhubarbe , tu vas pouvoir t’amuser , en compote , gelée et confiture et tout les autres fruits !!
        Un beau terrain de jeu à explorer !!
        Et vous régaler toute l’année !

        • Anne a écrit le 29 mars 2022

          Merci Myriam, c’est exactement cela. Un terrain de jeu à explorer 😉

  • Marikiki a écrit le 28 mars 2022

    J aime beaucoup faire des conserves : très pratique pour les jours de flemme ou les copains qui « débarque » à l improviste. Si je pars en vacances en gîte ou camping quelques bocaux dans le sac et hop. Merci pour cette recette

    • Anne a écrit le 28 mars 2022

      Avec plaisir Marikiki 🙂

  • XAVIER VALENTIN a écrit le 28 mars 2022

    Bravo Anne ! Ça donne vraiment envie d’en faire !

  • Annie a écrit le 28 mars 2022

    Combien de bocaux? De quelle contenance? Perso quand je cuisine pour conserver ou congeler je considère la quantité de viande ou de poisson cru et je sais qu’il y a tant de portions. Je vais le conditionner par 1, 2, 4 portions. En ayant mesuré sa cocotte à l’avance on connait le volume à mettre en bocaux d’après la hauteur de produit dedans, donc le volume d’une portion. Le volume d’une portion varie beaucoup selon l’accompagnement : juste un peu de sauce ou une vraie portion de légume. Dans cette recette il y a 4,7 kg de viande donc selon les habitudes 24 à 30 portions.
    Merci pour vos partages!

    • Anne a écrit le 28 mars 2022

      Bonjour Annie. J’ai tout indiqué, combien de bocaux j’avais fait et de quelle contenance 😉 Je ne vois pas ce que je peux dire de plus 😀

  • Flo a écrit le 28 mars 2022

    J adore faire les bocaux et on prend vite au jeu.
    Les deux que je fais à chaque saison sont celles des pêches et du thon. Les recettes sont sur le site le parfait. Un pur régal

    • Anne a écrit le 28 mars 2022

      Merci pour le conseil. J’ai une amie dont la maman fait des conserves de thon à Bayonne. J’aimerais bien faire avec elle. Sinon je regarderai celles du site le parfait <3

  • Mamydoubs a écrit le 28 mars 2022

    Cela fait en tout 3 heures de cuisson, avez-vous vérifié si la viande et les carottes ne sont pas trop cuites
    Merci de toutes vos bonnes recettes

    • Anne a écrit le 28 mars 2022

      Bien sûr 😀 Oui, ca ramollit un peu mais on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

  • annie35 a écrit le 28 mars 2022

    Bonjour Anne ! Tu as bien travaillé et tu profiteras de tes bocaux tout au long de l’année !! J’ai fait cette recette avec du veau (suivant tes bons conseils), c’était parfait, comme d’habitude. Belle journée ! Je file finir de tondre ma pelouse avant que le temps se gâte !!!!

    • Anne a écrit le 28 mars 2022

      Merci Annie. Oui il faut profiter avant que la météo ne se dégrade

  • Barbara a écrit le 28 mars 2022

    c’est joli toutes ces couleurs ♥
    bravo pour les photos et très bonne recette en effet
    j’étais aussi sur les carottes on vient de se régaler 😉 (je me jette des fleurs) d’un bourguignon enfin plutôt boeuf mode
    et le reste ira au congélateur en parts pour les fois où pressés ou autres
    belle semaine

    • Anne a écrit le 28 mars 2022

      Merci merci Barbara. Bonne semaine à toi aussi. Je pars pour Paris demain, j’ai vu la météo ARGH, je retourne dans l’hiver.

      • Barbara a écrit le 29 mars 2022

        agh
        je comprends bon courage

        !!mais Paris même quand il fait moche c’est beau …
        et ……………..à suivre alors

  • Momo a écrit le 28 mars 2022

    Bonjour, superbe recette, pour raison de sécurité alimentaire et sanitaire on sort les bocaux dès la fin de la stérilisation à chaud, et pas de torchons pour caler les pots entre eux dans le stérilisateur

    • Anne a écrit le 28 mars 2022

      Bonjour
      si si, les torchons indispensables pour ne pas que les bocaux s’entrechoquent et se cassent (cela m’est arrivé une fois)

  • Natoux a écrit le 28 mars 2022

    Bonjour
    J ai envie de me lancer mais une question où trouvez vous vos bocaux ?
    Moi jusque maintenant j utilisais les bocaux le parfait je suppose que c est pareil mais c était pour faire la stérilisation des fruits
    Amicalement
    Natoux

    • Anne a écrit le 28 mars 2022

      Bonjour Natoux,

      Je t’ai mis les liens cliquables dans l’article pour les acheter en ligne. Sinon tu en trouves dans n’importe quel supermarché.

  • Solange sam a écrit le 28 mars 2022

    Bonjour Anne, je me suis lancée dans les conserves, ça fait 2 ans. Vos recettes m’intéressent beaucoup, surtout qu’elles sont super bien expliquées. Super gentille de mettre le temps de stérilisation. À bientôt pour d’autres recettes à stériliser. Ce sont mes enfants et petits-enfants qui vont être contents. Merci et bonne fin d’après-midi.

  • chounet24 a écrit le 28 mars 2022

    Votre recette fait envie!
    Je suis devenue une adepte des conserves il y a quelques années quand je me suis rendu compte que non seulement je remplissais mon gros congélateur horizontal, mais aussi le moyen sous mon réfrigérateur…
    Ce n’était pas le but! Je ne pouvais même plus faire des glaces ou préparer des pâtes feuilletées, sucrées, en plus car je n’avais plus la place. Puis la tempête de 1999 est passée par là, nous coupant d’électricité.
    Et vas-y que je cuisine quasiment les 360 litres de mon gros congélateur, et stérilise à tour de bras!
    Du coup, j’ai adopté durant le mois suivant ce type de conservation.
    Quand je cuisine de la viande ou des légumes, je les prépare comme vous, mais je les mets à stériliser une heure de plus, car j’arrête la préparation juste après avoir mélangé ensemble tous mes ingrédients, sans la faire mijoter avant de la stériliser.
    je l’utilise aussi pour les gibiers, que je stérilise jusqu’à 5h en cuisson basse température du coup, et plus personne ne me dit que mon gibier est un peu dur…
    Bonne aventure, vous allez voir que ça ouvre beaucoup de possibilité.

    • Anne a écrit le 28 mars 2022

      Merci beaucoup de ton partage d’expérience. Je me souviens de la tempête de 1999. Mon fils n’avait que quelques jours. La galère 😉

  • Betty a écrit le 28 mars 2022

    Chouette des conserves ! C’est super, je veux bien d’autres recettes. J’ai récemment fait des conserves de cassoulet pour amener chez les grands enfants : ils étaient ravies. Rien qu’à réchauffer.
    Merci Anne !

    • Anne a écrit le 28 mars 2022

      Tu m’étonnes 🙂 c’est trop bien 🙂

  • clogitte a écrit le 29 mars 2022

    bonjour Anne
    quel beau plat qui donne envie ,mais quel travail moi je n’ai jamais sauté le pas pourtant j’aime cuisiner ,félicitation et bon appétit
    c’est une satisfaction quand vous regardez vos bocaux,à bientôt

    • Anne a écrit le 30 mars 2022

      Bonjour Clogitte,

      Oui ca fait plaisir 🙂 On est content de l’avoir faiT

  • Marc a écrit le 30 mars 2022

    Chère Anne, j’apprécie et j’approuve vos pertinents commentaires, mais cette fois, je suis en désaccord avec vos affirmations concernant la stérilisation et plus précisément le calage avec des torchons entre bocaux lors de la stérilisation.

    En 2021, j’ai stérilisé 180 bocaux (légumes, fruits, viande, poisson essentiellement des maquereaux au vin blanc. Et oui, je ne fais pas que des conserves, je suis aussi pêcheur!) dans un stérilisateur électrique et je peux vous assurer que sans le moindre calage, je n’ai pas cassé un seul bocal. Cette pratique était indispensable avec un stérilisateur « traditionnel » avec réchaud, mais pas avec un électrique.

    Cordialement
    Marc

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
Recevoir les articles par mail

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2020)

S'inscrire à la
newsletter

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
260 900
followers
Pinterest
558 200
followers
Instagram
78 300
followers
Fermer