Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Pipérade Souletine de Maïtena

Légumes Végétarien

Piperade Souletine

Piperade Souletine

Aux confins des Pyrénées, la Soule, Zuberoa pour les Basques, est la province qui a le mieux conservé les traditions et qui se distingue par son parler chantant.

Provinces Basques ©Pinpin - CC BY-SA 3.0

Provinces Basques ©Pinpin – CC BY-SA 3.0

Elle est incontestablement le berceau de la piperade. Imaginée par les bergers elle était pauvre en ingrédients. Mais, adoptée par tout le pays basque, elle s’est évidemment enrichie. La voici donc dans sa version la plus simple :

Pour 4 personnes :

Coupez le pain en morceaux, mettez-le dans un bol et humectez-le avec du lait.

Coupez vos piments en 2, lavez-les. Sur une plaque de cuisson, mettez du papier sulfurisé et déposez vos piments. Mettez votre plaque sous le grill du four à 240°C environ 10 minutes. Quand la peau commence à cloquer, sortez-les du four et mettez-les dans un sac plastique pendant une dizaine de minutes. Vous pourrez ainsi les peler très facilement. Coupez-les ensuite en lanières.

Lavez vos tomates. Trempez-les une minute dans de l’eau bouillante puis pelez-les et coupez-les en morceaux.

Coupez en petits dés les oignons et les gousses d’ail.

Dans une sauteuse, chauffez votre huile d’olive et dorez-y légèrement les oignons, les gousses d’ail et les lanières de piment.

Oignons, gousses d'ail et lanières de piments

Oignons, gousses d’ail et lanières de piments

Ajoutez les tomates.

Ajoutez les tomates

Ajoutez les tomates

Laissez réduire une dizaine de minutes puis ajoutez le pain égoutté et haché.

Ajoutez le pain égoutté

Ajoutez le pain égoutté

Assaisonnez (sel, poivre) et cuire à feu doux à découvert pendant une trentaine de minutes.

En fin de cuisson, hors du feu, incorporez les jaunes d’oeufs, ajoutez le piment moulu. Goûtez, rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

Servir seul ou en garniture.

Piperade Souletine de Maïtena

Piperade Souletine de Maïtena

Une autre version de la pipérade plus ‘cossue’ comprendra un talon de jambon de Bayonne et beaucoup plus d’oeufs.

Une recette inspirée de ce livre :

Allez on en discute ?
Les avis
  • Lurette a écrit le 22 octobre 2006
    5

    C’est bien la 1ère fois que je vois la recette d’une piperade qui ressemble à celle qu’on fait chez moi, en Soule…Stupéfaite je suis !D’ailleurs, ça me fait sortir de mon éternel mutisme alors que je viens fréquemment et que je pioche allègrement dans les recettes… (Merci beaucoup !!!)Les ingrédients sont parfaits (je ferme les yeux sur les poivrons qui n’ont définitivement pas le même goût que les piments et sur le Tabasco, même commentaire)Moi, je ne mets pas d’oignons, mais je mets un peu de sucre.Et je mets presque une tête d’ail, j’adore.Et ainsi sont réunies les trois couleurs du drapeau basque : vert (piments), rouge (tomate) et blanc (ail)

Les commentaires
  • raymonde a écrit le 1 août 2006

    Cette recette sans viande me plaît bien. Je vais essayer, j’ai tout les ingrédientes sous la main ! Ça fait une bonne recette pour les ‘encas’ ! Merci !

  • Hélène a écrit le 1 août 2006

    Nous avons la même inspiration ce soir! J’aime beaucoup ta version.Bonne soirée.

  • Cécile a écrit le 1 août 2006

    Merci pour cette recette, j’adore ce plat; j’en mange toujours lorsque je vais au pays basque mais je t’avoue que je n’en ai jamais préparé.

  • mamina a écrit le 1 août 2006

    Plat de pauvres fait avecles ressources dont tout le monde disposait, la piperade est délicieuse aussi dans une omelette.

  • béa a écrit le 1 août 2006

    la piperade … j’aime ça mais je n’en fais jamais … pourquoi ? mystère ! merci pour la recette … j’ai tout ce qu’il faut pour la faire. Je vais me régaler !

  • bazarette a écrit le 1 août 2006

    La piperade je connais, mon grand oncle (96 ans)natif de Ciboure la mijote toujours en saison avec des piments verts doux bien sur, tomates fraiches bien mûres, oignons, oeufs (beaucoup), piment d’espelette on ne peut plus simple. Le jambon c’était pour les riches dit-il…!!! Nouvelle variante avec ta recette

  • bergeou a écrit le 1 août 2006

    Elle me donne bien envie cette piperade !!!

  • Audrey a écrit le 1 août 2006

    Je ne savais pas qu’on puvait mettre du pain dans la pipperade, mais ta recette à l’air délicieuse. Je l’aime beaucoup mixée pour faire une sauce froide avec une terrine de poisson aussi.

  • gabilou 74 a écrit le 1 août 2006

    bravo ta recette est super mais j’ai remplacé le pain par de la conserve de tomates (pour épaissir le tout);bisous gabrielle

  • Estèbe a écrit le 1 août 2006

    En fait, les Basques jettent souvent une tranche de jambon de Bayonne entière sur la piperade en fin de cuisson, qui est donc servie tiède ensuite.

  • Auré a écrit le 1 août 2006

    j’ai hâte d’aller goûter ce plat dans le pays basque d’ici une dizaine de jours!

  • salwa a écrit le 1 août 2006

    j’aime beaucoup !

  • sylvieaa a écrit le 1 août 2006

    Mmmm!!! ça doit être délicieux. Ca me fait penser à la Tchoukchouka, plat Kabyle que j’ai mis sur mon blog, c’est trop bon.

  • Elvira a écrit le 1 août 2006

    J’imagine bien ça tartiné sur du bon pain, tiens!

  • Colette a écrit le 1 août 2006

    Ma belle soeur en fait et c’est un régal…

  • Mayacook a écrit le 1 août 2006

    superbe recette, à défaut d’aller dans le pays basque, je vais l’essayer bientôt!

  • peggy a écrit le 1 août 2006

    merci pour cette recette qui sent bon le pays basque où j’ai grandi!

  • Marie, Paris a écrit le 1 août 2006

    C’est sympa de l’avoir ‘simplifiée’ avec des ingrédients qu’on trouvera partout 🙂

  • marie-caroline a écrit le 1 août 2006

    merci pour ta recette! de quoi satisfaire la basque exilée à bordeaux que je suis

  • brigitte a écrit le 1 août 2006

    et un p’tit coup d’Irrouleguy par dessus, hummmm, je m’evaderai bien quelques jours moi.

  • Anne a écrit le 1 août 2006

    Marie Caroline : De quel coin ?Brigitte t’as raison, il ne faut quand même pas oublier une composant primordiale archi slurpique !

  • Fabienne a écrit le 1 août 2006

    Super sympa ta recette …

  • jacqueline K. a écrit le 2 août 2006

    J’ai faim, mais j’attends la recette de pain pour me faire une énorme tartine …

  • Bénédi a écrit le 2 août 2006

    pourquoi Maïtena??? les gosses à la maison ont la très mauvaise habitude de considerer les présentatrices que regarde maman à la maison comme faisant partie de leur univers… malgré un certain nb de desaccords avec les propos de Mlle Biraben sur canal, ce fût un rdv regulier … tout comme la très british Nigella… du coup, les enfants reconnaissent ‘ maïzena’ Biraben et’Maïgenna’ Lawson… ils me font marrer.. et oui, faut qu’ils regardent plus de dessins animés… j’y peux rien moi si ils reclament cuisine tv plus souvent que Tiji…pfffbénédicte , qui est désolée pour cet apparté non culinaire

  • Anne a écrit le 2 août 2006

    Parce que dans mon livre de cuisine basque, c’est son nom et je pense que ce livre a été écrit bien longtemps avant que Maïtena Biraben fasse de la télé. Heureusement qu’il y a d’autres Maïtena ;))Je regardai des fois son émission sur la 5è mais je ne savais pas qu’elle faisait autre chose. Hihihi, j’adore les réflexions des pitchounes de la Bihan Bicoque !!

  • Anne a écrit le 22 octobre 2006

    Merci Lurette 🙂 Je suis ravie que tu sois sortie de ton mutisme. Maintenant que tu as commencé, tu peux te lâcher 😉

  • Abc ... des ingrédients : S et T | Papilles et Pupilles a écrit le 16 août 2010

    […] Piperade Souletine de Maïtena […]

  • […] Piperade Souletine de Maïtena […]

  • Tabasco et échelle de Scoville a écrit le 19 juin 2011

    […] Piperade Souletine de Maïtena […]

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je mange :) ©Tookapic CC0 Pixabay
Au menu d' Avril :
- La cuisine avec les enfants
- Les tartinades
- Les asperges
Découvrir l'édito d'avril
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 800
followers
Pinterest
415 400
followers
Instagram
35 800
followers
Vue sur Las Vegas depuis le Delano
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer