Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Bouillon d’os

Boeuf Entrées Sans gluten Sans lait Sans oeufs

Assiette Bouillon d'os ©Madeleine Steinbach shutterstock

Assiette Bouillon d’os ©Madeleine Steinbach shutterstock

Les bouillons font partie de la tradition culinaire de presque toutes les cultures depuis des siècles, je vous l’ai raconté dans ce billet le bouillon en cuisine. Du pho vietnamien au brodo italien en passant par la soupe américaine aux nouilles au poulet, un bouillon savoureux et charnu est la base de certains des plats les plus réconfortants au monde.

Mais au cours de ces dernières années, les nutritionnistes et certaines foodistas ont commencé à promouvoir le bouillon non pas pour son côté réconfortant et délicieux, mais pour ses nombreux bienfaits pour la santé. Selon de nombreuses personnes, le bouillon fabriqué principalement avec des os d’animaux et mijoté pendant des heures et des heures (appelé «bouillon d’os») est un super aliment qui peut guérir les problèmes digestifs, raviver les muscles fatigués et faire disparaître les cheveux et les ongles cassants.

#IlsL’OntDit

Pour que ce type de bouillon soit au top du top ce n’est pas 3 heures de cuisson qu’il faut mais plutôt entre 6 h et 24 heures. Ce temps est nécessaire pour décomposer les os et en extraire le contenu à savoir le collagène, les acides aminés et les minéraux . Ceci contribue aussi à créer la couleur profonde et riche du bouillon.

Je me suis dit que pour la période d’entre les fêtes, cela pouvait être une bonne idée 🙂 C’est vous qui voyez.

Pour plusieurs litres de bouillon d’os :

  • 1 kg d’os de boeuf (prendre du boeuf de BONNE Qualité)
  • 1 oignon
  • 2 carottes
  • 2 branches de céleri
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 bouquet de persil
  • 1 cuillère à café de gros sel
  • 1 cuillère à café de poivre noir
  • 2 gousses d’ail
Ingrédients pour bouillon d'os ©Madeleine Steinbach shutterstock

Ingrédients pour bouillon d’os ©Madeleine Steinbach shutterstock

Placez les os crus dans un plat allant au four. Enfournez-le dans un four préchauffé à 180°C pour 30 minutes de cuisson. Cette étape n’est pas obligatoire mais permet d’améliorer le goût du bouillon.

Au bout de 30 minutes, sortez les os et mettez-les dans le plus grand récipient que vous avez (genre couscoussier, cocotte minute). Recouvrez d’eau et ajoutez le vinaigre. Laissez reposer une trentaine de minutes.

Epluches les légumes, lavez-les et coupez-les grossièrement.  Mettez tout sauf l’ail et le persil dans le grand récipient. Salez, poivrez . Portez à ébullition. Une fois celle ci obtenue, écumez les impuretés (mousse) à la surface jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus.

Laisse cuire au moins 6 heures à couvert à toute petite ébullition. Lors des 30 dernières minutes, ajoutez l’ail et le persil.

Retirez du feu et laissez refroidir légèrement. Filtrez à l’aide d’une passoire fine en métal pour enlever tous les morceaux d’os et de légume. Une fois suffisamment refroidi, entreposez-le au réfrigérateur. Au bout de quelques heures le gras va figer sur le dessus, vous pourrez l’ôter et le bouillon sera prêt à être utilisé.

Au réfrigérateur vous pourrez le garder pendant 4 à 5 jours. Si vous voulez le conserver plus longtemps, congelez-le.

 

Allez on en discute ?
Les avis
  • Nathalie a écrit le 27 décembre 2018
    5

    Oh la la Anne, rien qu’ en te lisant je sens la bonne odeur du bouillon, c’est ma madeleine de Proust! J’adore, j’en ai l’eau à la bouche.
    Pour moi c’est le plat réconfortant par excellence.
    J’en fais assez souvent,et je rajoute les verts des poireaux et des queues de persil.
    Que du bonheur……

    • Anne a écrit le 30 décembre 2018

      🙂 bises et bonnes fêtes

  • auxine a écrit le 12 janvier 2019

    bonjour…Merci pour cette remise en mémoire…j’ai tendance à me cantonner au bouillon du pot-au-feu ou à la carcasse de poulet..Maiiis, tant qu’on y est, à surfer sur la vague anti-gaspi…qu’est ce qu’on peut faire avec les legumes restants suite au passage passoire? je n’ai pas d’idée appétissante….

    • Anne a écrit le 12 janvier 2019

      Bonsoir
      Un crumble de légumes ?

  • Marie-Pierre a écrit le 13 janvier 2019
    5

    Bonjour Anne,
    Moi aussi je confectionne ce bouillon (de carcasse de poulet pour ma part) d’os depuis longtemps. Je le sais plein de bienfaits pour la santé. Cependant, à le laisser mijoter d’aussi longues heures et vu le prix du gaz, je me demande souvent si c’est aussi économique qu’on s’en persuade. Belle journée.

    • Anne a écrit le 13 janvier 2019

      Ca ne coûte quasiment rien Marie Pierre. Faites le calcul vous même et vous verrez

      • Marie-Pierre a écrit le 21 janvier 2019

        Bonjour Anne,
        Quand on a des petites plages pour entreprendre cette longue cuisson, peut-on la commencer dans la soirée, arrêter la cuisson et reprendre le lendemain pour arriver aux 6/8 heures nécessaires ?
        Merci pour ta réponse.

Les commentaires
  • Perin a écrit le 27 décembre 2018

    Quelle bonne idée , j’en ai fait un avec une carcasse de poulet il y a quelques jours

    • Cottereau muriel a écrit le 27 décembre 2018

      Moi j en fait toutes les semaines avec carcasse de poulet cru et c est un régal. Ma fille m en redemande. Vif succès avec poireaux et carottes.!

    • Anne a écrit le 27 décembre 2018

      😉

  • Jeannine a écrit le 27 décembre 2018

    Bonsoir Anne
    Je ne connaissais pas ce principe pour moi le bouillon c’est le pot au feu il va falloir que j’essaie merci pour cette recette et puis chez moi pas besoin de frigo le récipient sur le balcon avec couvercle et le lendemain matin le gras est sur le dessus il fait moins 4 moins 5 le matin en ce moment Brrr
    Bonne soirée

  • maurice MARY a écrit le 27 décembre 2018

    J’ai presque quatre vingt dix ans et depuis mon enfance il y a toujours eu du bouillon d’os à la maison ! Os de toute nature , carcasse de poulet roti , os de rotis de toute nature , de pot au feu , bouillis et rebouillis avec les bouillons de différents légumes , et qui servent à faire des soupes avec ajout de pates à potage , de crème de riz , de farine de pois chiches , de sarrasin en grain ( cacha ) d’orge perlée , ou de légumes coupés fin . Bref un peu de tout et rien de perdu . Cela vient de ce que mes parents étaient peu fortunés et surtout de la guerre avec les privations . Un os était tellement bouilli qu’il était aussi propre que ceux qui servent en histoire naturelle ! Et ils n’étaient pas jetés , concassés ils étaient donnés aux poulets d’un oncle pour la coquille de leurs œufs ! Lorsque je vois l’énorme gachis de nourriture je me revois ouvrir plusieurs fois par jour le placard de la cuisine ou il n’y avait rien mais j’avais espoir d’un miracle !!! Depuis aucune nourriture n’est perdue , même un morceau de pain minuscule est donné aux oiseux mais pas jeté à la poubelle !

    • Anne a écrit le 30 décembre 2018

      Merci d’avoir partagé ce moment d’histoire personnel 🙂 bonnes fêtes

  • Amouroux Jeanine a écrit le 27 décembre 2018

    Je vais faire cette recette,qui est bien sympa, je connais comme tout le monde carcasse et pot au feu et je mets le bouillon au congélateur et m en sert pour le soir pas besoin de faire de cuisine le tantôt .Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année

    • Anne a écrit le 30 décembre 2018

      Merci et bonnes fêtes tout pareil 🙂

  • Cécile a écrit le 27 décembre 2018

    C’est sûr, je vais en faire ! J’adore les bouillons.
    Sur la photo, je vois de superbes os à moelle ; je ne suis pas sûre que je ne récupérerais pas la moelle avant la fin de la cuisson !
    A cette saison, ça fait très envie. Je vais conseiller cette recette à des personnes qui participent à des soupes populaires. Si plusieurs personnes apportent leur bouillon, il y aura de quoi faire une super soupe ! Mais les chiens qui accompagnent souvent les SDF n’auront plus grand chose… Que des croquettes que certaines personnes leur apportent !

    • Anne a écrit le 30 décembre 2018

      Merci Cécile 🙂

  • myriam a écrit le 28 décembre 2018

    Bonjour Anne

    Mes grands_ parents , puis mes parents à la campagne ont toujours fait de fabuleux bouillons avec des os ( cela me fait drôle de voir écrire « bouillon d ‘os) par ce que chez moi, c’était « soupe » c’est tout.
    Avec pleins de légumes et on y trempe dedans une mique,des morceaux de pain durs ramollis avec 1 oeuf, un peu de farine, un cuillère de graisse de canard, du sel et poivre.
    On en fait une boule de pains que l’on plonge dans un bouillon, cuisson 3 heures à petites ébullition, la mique a gonflé , elle est onctueuse, tendre( on dit bouilonné) , c’est à dire qu’elle a gonflé et s’est rempli de bouillon)
    C’est un régal,vous mangez les légumes avec la mique et rien n’empêche d’ajouter aussi ds le bouillon un pot au feu.
    Ainsi cela fait un repas complet et généralement, vous en avez pour plusieurs jours .
    Et avec le bouillon le lendemain, vous pouvez faire un vermicelle ou une soupe de pain.
    C’est une très vieille recette qui vient que l’on ne jetait rien  » ni les os, ni le pain un peu dur.
    L’ajout de viande est venue bien plus tard.C’est un plat consistant que les gens de la campagne aimaient bien par ce que rassasiant et nourrissant.
    Bonne journée à tous

    • Anne a écrit le 30 décembre 2018

      Le vocabulaire change mais les recettes restent 🙂

  • Christa a écrit le 28 décembre 2018

    Un régal le bouillon d’os! Avec la moelle, je fais des boulettes à mettre dans le bouillon. Rien ne se perd. Belle soirée.

    • Anne a écrit le 30 décembre 2018

      Merci. Belle soirée à toi aussi

  • Durand Saint-Jalme a écrit le 2 janvier 2019

    Merci pour cette recette de bouillon d os je la resterais lors de la récupérer de ma carcasse de poulet et je vous dirais par commentaire si cela a été réussie

  • Durand Saint-Jalme a écrit le 2 janvier 2019

    Merci pour cette recette de bouillon d os que je tenterais à l occasion….

  • juliette a écrit le 7 janvier 2019

    bonjour,

    j’ai une question : quels os de bœuf doit-on mettre ? uniquement os à moelle?

    merci

    • Anne a écrit le 9 janvier 2019

      Bonjour Juliette. Je pense que oui mais j’avoue ne pas avoir de certitudes.

    • Marie a écrit le 20 janvier 2019

      Bonsoir Juliette,

      On peut utiliser tous les os et de toute viande : boeuf, poulet, canard, dinde, agneau ou même poisson !

      Selon le type d’os, le temps de mijotage diffère :
      poulet 6 à 24 heures
      boeuf 12 à 48 heures
      poisson env. 4 heures

      On sait que le bouillon est prêt quand les os ont rendu leur collagène et se sont déminéralisés. Ils s’effritent.

      • Anne a écrit le 21 janvier 2019

        Merci Marie de tes précision 🙂

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
436 200
followers
Instagram
41 500
followers
Fermer