Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Queue de boeuf aux carottes et au vin rouge

Boeuf

Queue de boeuf aux carottes et au vin rouge

Queue de boeuf aux carottes et au vin rouge

La queue de bœuf c’est bon mais c’est gras.

Oui mais c’est bon.

Oui mais c’est gras,.

Oui mais c’est bon. Alors, comme c’est gras ^-^, dégraissez-la au maximum avant cuisson pour rendre le plat plus light, puis, lavez-la et séchez-la avant utilisation.

Petit aparté sur la viande : S’il y a une chose qui me fait râler quand j’achète de la viande type bourguignon en grande surface, c’est que l’on vous vend souvent du gras au prix de la viande.

Je m’explique. Dans l’emballage, c’est toujours joli et sans trop de gras. Seulement, quand vous rentrez à la maison et que vous ouvrez la barquette, vous constatez que le gras est tout en dessous, caché.

Le rôle de certains bouchers de grande surface serait-il uniquement de plier la viande pour la rendre sexy ? Et non d’ôter les morceaux de gras, de nerfs et les aponévroses  ? Cela m’énerve ! Vous me direz que je n’ai qu’à ne pas acheter ma viande en grande surface. Ce n’est pas faux mais ca m’arrive quand même de temps en temps.

Aparté terminé, revenons à notre queue de bœuf :

Queue de boeuf

Queue de bœuf

Pour 8 personnes :

Épluchez les carottes, les poireaux, lavez-les et coupez les en rondelles.

Faites fondre 25g de beurre avec 3 cuillères à soupe d’huile dans une cocotte. Versez-y l’oignon épluché ciselé et la gousse d’ail pelée, dégermée et coupée en cubes.  Quand ils deviennent translucides, débarrassez-les dans une assiette. Toujours dans la cocotte, faites dorer les morceaux de queue de bœuf sur toutes leurs faces (si besoin ajoutez un peu de matière grasse). Quand ils sont bien colorés, ajoutez les oignons, le laurier, les tranches de poireaux et carotte et mouillez avec le vin. Si vous n’arrivez pas à hauteur, complétez avec du bouillon (maison ou reconstitué avec un cube) ou de l’eau.

Faites cuire à blobloter au moins 4 heures ou utilisez l’autocuiseur, dans ce cas 1h10 suffira.

A servir avec des pommes vapeur, de la polenta, des coquillettes…

C’est à tomber !

Enjoy !

 

Allez on en discute ?
Les avis
  • Bill a écrit le 17 février 2017
    5

    Je ne dirai qu’un seul mot: PARFAIT !!
    Plus pas goût personnel qu’autre chose, nous n’y mettons pas de vin mais juste de l’eau. En revanche, je le sers avec un vin rouge un peu « trapu » et c’est le nirvana.
    Et à l’autocuiseur, cela n’enlève rien à l’absence de mijotage 4 heures. Au contraire, ça reste quand même goûteux et moelleux.
    Une belle réussite.
    Merci pour cette recette qui fait croire à mon entourage que je suis un grand cordon bleu alors, qu’en réalité, il n’en est rien. 😉

  • Kipic a écrit le 24 mai 2017
    4

    Parfait avec ou sans vin

  • Alain Bouchez a écrit le 13 décembre 2017
    5

    Oui cette recette est excellente! J’adore cuisiner la queue de boeuf en hiver, c’est un plat réconfortant.
    Cependant, je fais mariner les morceaux de queue toute une nuit dans 1,5 litres de vin rouge corsé, avec une persillade (ail et persil hachés). et je les fais cuire dans cette marinade, et pour la dernière heure de cuisson (la 5e), après avoir dégraissé la sauce, j’ajoute des olives…

Les commentaires
  • mimineladivine a écrit le 17 décembre 2011

    Ouh la la la oui ca m’a l’air top cette recette! La queue de boeuf j’adore!

  • Clemence a écrit le 17 décembre 2011

    un morceau de viande que j’adore : délicieux mijoté !

  • Ampelopse a écrit le 17 décembre 2011

    Je veux tenter une recette avec de la qdb depuis un moment…mais tu me fais peur avec ton histoire d' »aponévrose »…
    Tu me diras…j’ai la chance d’avoir un bon boucher, et un abattoir qui fais du demi gros a environ, quoi, 5minutes de la maison…donc la queue…elle devrait pas être trop névrosée!!!!
    Mais je suis d’acord avec toi, j’achète parfois des découpes de poulet en grande surface, et c’est pareil…le gras est caché dessous…c’est pénible parcequ’on a l’impression de se faire avoir!
    Merci pour la recette assortie avec le temps, et une pensée à tous ceux qui ont eu des soucis à cause de la tempête!
    Bises, Anne.

    • Anne a écrit le 17 décembre 2011

      lol, ce sont les petits bouts de peau et de nerfs 😉 Oui, tu as raison, une pensée pour ceux qui ont subi la tempête

    • Anne a écrit le 18 décembre 2011

      lol, ce sont les petits bouts de peau et de nerfs 😉 Oui, tu as raison, une pensée pour ceux qui ont subi la tempête

  • Mtchatagnon a écrit le 17 décembre 2011

    j’aimerais cuisiner la queue de boeuf mais je ne supporte pas la cuisine au vin rouge. si on remplace le vin par la même quantité de bouillon cela rend-t-il le plat plus « terne » ?
    Merci
    Marithé

    • Anne a écrit le 17 décembre 2011

      Certainement différent, plus terne je ne suis pas sûre. Pourquoi ne pas essayer un vin blanc sec à la place ? Je ne sais pas ce que cela donnerait, je n’ai jamais goûté, mais j’ai déjà vu des recettes de bœuf bourguignon au vin blanc.

      • Paul a écrit le 17 décembre 2016

        Avec de la bière, c’est très bon aussi.

    • decouvelaere a écrit le 24 octobre 2013

      oui si tu mets du bouillon le résultat sera aussi bon il suffit de bien l’épicer

  • Manubartolini a écrit le 17 décembre 2011

    MonChéri se régalerait de ce plat, c’est un peu gras mais c’est bonnnnn !!!!

    manue :))

  • mimineladivine a écrit le 17 décembre 2011

    Ouh la la la oui ca m’a l’air top cette recette! La queue de boeuf j’adore!

  • cristaxou a écrit le 17 décembre 2011

    hum j’adore. Je n’achète pas la viande rouge en grande surface, en général quand c’est pas chère c’est de la vache laitière qui après avoir donné du lait pendant plusieurs année finie en bourguignon …. cela n’empêche pas à la grosse distribution de vendre au prix du boeuf !!!! j’ai la chance d’avoir mon producteur de boeuf à côté de chez moi, dans le Vexin, j’achète en caissette de 10kgs et j’ai des morceaux à tomber par terre, de la côte de boeuf au bourguignon ce qui oblige à cuisiner ces bons morceaux. Et j’ai aussi de la queue de boeuf avec laquelle nous nous régalons, c’est toujours un plat apprécié chez moi, et avec le temps d’hiver qui arrive les plats mijotés sont toujours les bienvenus ….
    merci

    • Anne a écrit le 17 décembre 2011

      Je prends le plus souvent la viande au marché mais je crois que je vais essayer aussi un système comme celui que tu décris 😉

    • Anne a écrit le 18 décembre 2011

      Je prends le plus souvent la viande au marché mais je crois que je vais essayer aussi un système comme celui que tu décris 😉

  • vava88 a écrit le 17 décembre 2011

    J’ai l’odeur qui me vient aux narines…
    Merci

  • Clemence a écrit le 17 décembre 2011

    un morceau de viande que j’adore : délicieux mijoté !

  • Ampelopse a écrit le 17 décembre 2011

    Je veux tenter une recette avec de la qdb depuis un moment…mais tu me fais peur avec ton histoire d' »aponévrose »…
    Tu me diras…j’ai la chance d’avoir un bon boucher, et un abattoir qui fais du demi gros a environ, quoi, 5minutes de la maison…donc la queue…elle devrait pas être trop névrosée!!!!
    Mais je suis d’acord avec toi, j’achète parfois des découpes de poulet en grande surface, et c’est pareil…le gras est caché dessous…c’est pénible parcequ’on a l’impression de se faire avoir!
    Merci pour la recette assortie avec le temps, et une pensée à tous ceux qui ont eu des soucis à cause de la tempête!
    Bises, Anne.

  • Babeth59 a écrit le 17 décembre 2011

    j’ai des souvenirs de soupe à la queue de boeuf en Angleterre, mais n’ai jamais cuisiné ce morceau….pour les trucs gras (j’achète souvent en grande surface…;((() je cuis la veille, mets au froid et dégraisse le lendemain avant de réchauffer…enfin, si c’est un plat mijoté, parce qu’avec un steak, ça ne le ferait pas….

  • Mtchatagnon a écrit le 17 décembre 2011

    j’aimerais cuisiner la queue de boeuf mais je ne supporte pas la cuisine au vin rouge. si on remplace le vin par la même quantité de bouillon cela rend-t-il le plat plus « terne » ?
    Merci
    Marithé

    • Anne a écrit le 18 décembre 2011

      Certainement différent, plus terne je ne suis pas sûre. Pourquoi ne pas essayer un vin blanc sec à la place ? Je ne sais pas ce que cela donnerait, je n’ai jamais goûté, mais j’ai déjà vu des recettes de bœuf bourguignon au vin blanc.

  • Manubartolini a écrit le 17 décembre 2011

    MonChéri se régalerait de ce plat, c’est un peu gras mais c’est bonnnnn !!!!

    manue :))

  • cristaxou a écrit le 17 décembre 2011

    hum j’adore. Je n’achète pas la viande rouge en grande surface, en général quand c’est pas chère c’est de la vache laitière qui après avoir donné du lait pendant plusieurs année finie en bourguignon …. cela n’empêche pas à la grosse distribution de vendre au prix du boeuf !!!! j’ai la chance d’avoir mon producteur de boeuf à côté de chez moi, dans le Vexin, j’achète en caissette de 10kgs et j’ai des morceaux à tomber par terre, de la côte de boeuf au bourguignon ce qui oblige à cuisiner ces bons morceaux. Et j’ai aussi de la queue de boeuf avec laquelle nous nous régalons, c’est toujours un plat apprécié chez moi, et avec le temps d’hiver qui arrive les plats mijotés sont toujours les bienvenus ….
    merci

  • vava88 a écrit le 17 décembre 2011

    J’ai l’odeur qui me vient aux narines…
    Merci

  • Babeth59 a écrit le 17 décembre 2011

    j’ai des souvenirs de soupe à la queue de boeuf en Angleterre, mais n’ai jamais cuisiné ce morceau….pour les trucs gras (j’achète souvent en grande surface…;((() je cuis la veille, mets au froid et dégraisse le lendemain avant de réchauffer…enfin, si c’est un plat mijoté, parce qu’avec un steak, ça ne le ferait pas….

  • Anne a écrit le 18 décembre 2011

    c’est sur 🙂

    • Lucien Labit a écrit le 11 avril 2017

      Tu peux également la cuisiner en pot au feu super bon
      Papy

  • Jean-Paul Brigand a écrit le 18 décembre 2011

    pourquoi tu dis que c’est gras ?
    et naturellement il te faut un vin d’ici, un super vin de soleil

    • Anne a écrit le 18 décembre 2011

      oh oui 🙂 un vin de soleil 🙂

  • Jean-Paul Brigand a écrit le 18 décembre 2011

    pourquoi tu dis que c’est gras ?
    et naturellement il te faut un vin d’ici, un super vin de soleil

  • Anne a écrit le 19 décembre 2011

    oh oui 🙂 un vin de soleil 🙂

  • very easy kitchen a écrit le 31 décembre 2011

    encore meilleur avec un peu de poivre long. pas sexy mais bon

  • very easy kitchen a écrit le 31 décembre 2011

    encore meilleur avec un peu de poivre long. pas sexy mais bon

  • Lilith a écrit le 2 janvier 2012

    Un plat que j’adore et qui me rappelle tellement mon enfance (oui, mon père a toujours été doué pour ce genre de plat) !

  • Lilith a écrit le 2 janvier 2012

    Un plat que j’adore et qui me rappelle tellement mon enfance (oui, mon père a toujours été doué pour ce genre de plat) !

  • Francine De Tomasi a écrit le 13 décembre 2013

    Effectivement « c’est à tomber » mais il vaut mieux acheter la viande chez un boucher (moins grasse) et je m’y attaque pour une deuxième fois en espérant que ce sera encore meilleur. Petite astuce: j’ai ajouté une poignée de pois chiches et c’est parfait!

  • Hervé a écrit le 31 janvier 2014

    Superbe recette … merci !
    J’ai ,pour ma part, flamber ma viande avec du calva et avant de mettre le vin rouge j’ai lié ma sauce avec un peu de maïzena . Une tuerie !!

    • Anne a écrit le 31 janvier 2014

      super idée Hervé. merci pour le retour 🙂

      • DERIEZ a écrit le 7 décembre 2016

        Je la flambe aussi

        et je rajoute aussi des champignons et une branche de céleri

        J’en fais une grande quantité et je désosse ce qui reste et le délite grossièrement en écrasant carottes et champignons dans le main,
        le tout, bien mélangé, au frais 24 h dans une terrine ;
        a re-tomber le lendemain !

  • etienne a écrit le 27 décembre 2015

    Bonjour,

    Oui, la queue de boeuf, c’est un plat super  » gouteux  ». Je suis fils de boucher….c’ est le morceau que je préfère. C’ est super bon, et en plus, très économique, environ 9€ du kg chez mon boucher qui travaille avec son frère, éleveur de charolais dans l’ Allier, donc qualité extra!

    Certains cuise cette viande en auto-cuiseur….c’ est du gachis! Quand au vin rouge, cela n’ est pas indispensable, et attention à ce que le goût du vin ne vienne à surpasser celui de cette viande extraordinaire ( quand elle vient d’ un boeuf ou d’ une génisse, élevée et engraissée naturellement, en paturage, bien sûr…
    Achetée en grande surface, vous obtiendrez rarement le même résultat, et par forcément moins cher….alors…

    J’ ai trouvé également une recette italienne de queue de boeuf( à la carcinara, je crois ) dont la sauce est à base de chocolat noir, je n’ ai pas encore essayé.

    Et, n’ oubliez pas de demander à votre boucher quelques os à moelle à cuire avec la queue….c’ est à tomber.

    Et dire, qu’ il y a plein de gens qui ne connaissent pas…tant mieux!

    • Bleck a écrit le 7 janvier 2016

      Euh… oui, c’est tant mieux parce qu’il n’y a qu’une queue de boeuf sur un… boeuf !!

      Bleck

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je mange :) ©Tookapic CC0 Pixabay
Au menu d' Avril :
- La cuisine avec les enfants
- Les tartinades
- Les asperges
Découvrir l'édito d'avril
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 800
followers
Pinterest
415 400
followers
Instagram
35 800
followers
Vue sur Las Vegas depuis le Delano
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer