P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Filet mignon au miel, aux coings et aux épices douces

Plats complets Porc

Filet mignon au miel, aux coings et aux épices douces

Filet mignon au miel, aux coings et aux épices douces

Le porc est excellent en saveurs sucrées, douces, épicées comme par exemple dans cette recette de filet mignon de porc aux pommes, au miel et au curry. Là c’est un peu une recette de la même famille. J’ai en effet utilisé des coings dont j’aime la saveur et la texture et des épices comme le safran et la cannelle.  Nous nous sommes régalés.

Mais commençons par la recette :

Pour 4 personnes :

Prenez une très grande casserole. Mettez-y les coings préalablement brossés, remplissez d’eau (les coings doivent être couverts) et faites chauffer. Comptez 15 minutes de cuisson à partir de l’ébullition.

Egouttez et réservez le temps que les coings tiédissent. Coupez-les ensuite en 4, épépinez-les et pelez-les. C’est beaucoup plus facile à faire après une pré cuisson.

Déposez le filet mignon dans un plat. Entourez-le des quartiers de coings.

Ingrédients de la recette

Ingrédients de la recette

Préparez l’assaisonnement : Dans un bol versez l’eau tiède, ajoutez le miel, la cannelle, le safran, le piment d’Espelette et le sel. Mélangez.

Versez cette préparation sur le filet mignon et les quarts de coings.

Enfournez dans un four préchauffé à 180°C, chaleur tournante pour 35 minutes de cuisson. Arrosez régulièrement avec le jus pendant celle ci.

Trop bon !

 

Allez on en discute ?
Les avis
  • Cathie a écrit le 7 octobre 2017
    4

    Bonsoir Anne, j’ai réalisé ta recette ce soir et j’ai une question. Nous aimons beaucoup à la maison les recettes salées sucrées, ou épicées, mais là on a eu un problème. La saveur des coings était vraiment très acidulée, comme si j’avais cuisiné la recette avec des pommes granny.
    J’ai respecté tes proportions, et je ne remets pas en question la recette, mais je me demande : est-ce que ça vient des coings que j’ai acheté ? est-ce normal que ce soit si acide, et du coup ce n’était pas à notre goût, ou bien n’étaient-ils pas assez mûrs ? J’aimerais récidiver, mais si c’est la saveur « normale » du plat, je m’abstiendrais…. donc j’attends ton verdict ! Merci…

  • providence a écrit le 9 octobre 2017
    1

    recette paraissait alléchante mais les coings pourtant beaux étaient très acides et fermes malgré 10mn de cuisson supplémentaire
    est ce normal ce gout acide ??

Les commentaires
  • Myriam a écrit le 6 octobre 2017

    Oh non, ta recette arrive trop tard, j’avais un filet mignon au congélateur depuis des semaines sans savoir comment le cuisiner, et finalement je l’ai fait la semaine dernière avec de la crème et des champignons… Trop envie de tester ta recette maintenant, je la garde précieusement pour la prochaine fois. Bonne journée !

    • Anne a écrit le 6 octobre 2017

      Pour une autre fois 😉

  • Mie a écrit le 6 octobre 2017

    Coucou !
    Alors là, j’ai des coings à cueillir et pour les faire cuire … je vais essayer votre méthode !
    D’habitude c’est la Pouah Pouah à éplucher et couper tellement ils sont durs mais c’est « tellement » bon après.
    Le restant de votre recette me convient parfaitement. Je suis bien sûre que je vais faire des heureux autour de la table.
    Encore Merci pour ce partage qui, j’espère bien va me simplifier la vie lol !

    • Anne a écrit le 6 octobre 2017

      C’est vrai Mie que c’est la galère à peler/couper

      • Mie a écrit le 20 octobre 2017

        Coucou !
        Coings cuisinés aujourd’hui avec votre façon de les « précuire » et … quel plaisir de ce fait de les éplucher . Avec les coings du Jardin, le 15 minutes ont été grandement suffisantes.
        Merci, merci.
        J’ai juste couper mes coings de façon plus fine et tout le monde a apprécié ce « légume » qui change un peu.
        Belle fin de soirée.

  • LadyMilonguera a écrit le 6 octobre 2017

    Ce filet mignon est bien appétissant.

  • Jacques CHARCOSSET a écrit le 6 octobre 2017

    Bonjour,

    Mie votre usage de peler les coings avant cuisson vous répugne et je vous comprends. Un coing cela ne s’épluche pas. On le brosse, on le lave, on le coupe en 8, on lui « enlève le coeur » et on le met à la poêle avec un beau bout de beurre et on fait dorer. En 10 mn tout est cuit, suave. La peau laissée permet aux morceaux de coing de « se tenir ». Et la peau se mange comme le reste. Si vous faites un tagine au coing, pratiquez ainsi. Et rajouter, juste avant de servir, les coings dorés au taoua. C’est fantastique!

    • Anne a écrit le 6 octobre 2017

      Merci pour ton astuce

  • myriam a écrit le 6 octobre 2017

    Bonjour Anne:voilà une recette bien sympa

    J’aime les coings mais n’en prépare pratiquement jamais car trop dur à couper
    Avec ta recette , ça change tout
    Le porc,les pommes et le coing , une grande histoire d’amour!
    A tester très vite!
    Merci pour l’astuce

    • Anne a écrit le 6 octobre 2017

      De rien Myriam, bises

  • Barbara a écrit le 6 octobre 2017

    très très sympa ça encore
    eh oui le porc s’accommode bien des saveurs sucrées

    safran +cannelle+ miel¨+ fruits **+ piment top merci Anne

    ** (je mettrai des pommes :o)

    • Jeannine a écrit le 6 octobre 2017

      Et les figues aussi

    • Anne a écrit le 6 octobre 2017

      Merci Barbara

  • corine a écrit le 6 octobre 2017

    Ca a l’air d’une tuerie !! Celà tombe bien, j’ai les coings dans un coin et le filet sous le nez !!!

    • Anne a écrit le 6 octobre 2017

      Tout ce qu’il faut 🙂

  • Sixtine a écrit le 6 octobre 2017

    J’ai le filet mignon, faut que je trouve des coins, vite !

    • Anne a écrit le 6 octobre 2017

      Hop hop, il n’y a plus qu’à

  • molly a écrit le 7 octobre 2017

    Ça a l’air délicieux mais y’a pas d’huile ou de beurre? C’est pas trop sec?

    • Anne a écrit le 7 octobre 2017

      MOi je ne trouve pas mais si tu veux en rajouter, mets en un peu

  • pernade a écrit le 14 octobre 2017

    Je vais réaliser la recette avec des cuisses de poulet . J’ai cependant une remarque : 15 mn de cuisson c’est beaucoup les coings sont trop mous . Merci pour ces recettes c’est toujours un plaisir.

  • Hélène Suquet a écrit le 14 octobre 2017

    E doses de safran, cela fait combien de grammes ? Merci pour ta réponse car j’ai hâte de tester ta recette. Nouchka

    • Anne a écrit le 15 octobre 2017

      alors là aucune idée. Je n’ai pas de balance qui pèse au gramme près. Genre 3 ou 4 pistils 😉

      • Jacques CHARCOSSET a écrit le 16 octobre 2017

        J’ai un petit pot de safran. Il est indiqué 0,50 g sur l’étiquette. Mais mon pèse lettre pourtant sensible n’indique rien. Je pense donc comme Anne que 4 à 5 pistils doivent suffire. Mais petit conseil des 2 safranières de Charente Maritime que je connais : ne pas faire cuire le safran qui est une épice fragile. Par contre le laisser se diluer dans un liquide, lait, eau, alcool suivant la recette en cours et l’ajouter avec son liquide en toute fin de cuisson quand c’est possible. En pâtisserie, pas possible.
        Le curcuma très utilisé au Maroc parce que meilleur marché que le safran même dans ce pays, par contre, lui supporte parfaitement les températures d’un four ou de l’intérieur d’une cocotte. Évidemment ce n’est pas le même parfum. Le safran est si délicat dans ses saveurs et ses odeurs… que quand on a le choix il ne faut pas hésiter.

        • Anne a écrit le 16 octobre 2017

          Ah oui, le curcuma ce n’est pas pareil. Merci pour les conseils 🙂

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 600
followers
Pinterest
415 200
followers
Instagram
30 700
followers
Les ruelles de Valldemossa, Majorque
Restaurant Caproig - Soller - Majorque
Place de la Bourse - Bordeaux
Tartines de fromage frais, herbes aromatiques et pétales de fleurs.
Sur le vif...
Fermer