Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Tomates séchées (confites) à l’huile d’olive

Bocaux et Conserves Légumes

Tomates séchées (confites) à l'huile

Tomates séchées (confites) à l’huile ©Shutterstock

C’est encore la saison des tomates. Profitez-en pour faire vos propres tomates séchées, conservées à l’huile d’olive. C’est très facile à préparer et elles égayeront cet hiver vos pâtes, cakes ou petits pains. Achetez s’il vous plait des tomates de pleine terre, elles sont bien meilleures et utilisez une bonne huile d’olive 🙂 Il n’est pas nécessaire de stériliser puisque c’est l’huile qui fait office de conservateur.

Il vous faut :

  • 2 kg de tomates
  • 3 brins de thym
  • 1 brin de romarin
  • 1 bouteille d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel

Lavez les tomates, séchez-les et retirez le pédoncule. Coupez les en 2, 4 ou en 6 en fonctions de leurs tailles. Déposez ces quartiers (côté peau) sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Salez-les légèrement. Ajoutez le thym et le romarin. Faites sécher dans un four préchauffé à 90°C, chaleur tournante, pendant 3 heures. Elles doivent être un peu ridées. Si vous avez des morceaux de tailles différentes, ôtez au fur et à mesure ceux qui vous sembles parfaits.  Il faut vraiment adapter le temps de cuisson à la taille de ses morceaux 🙂

Déposez-les ensuite dans des bocaux bien propres, rincés à l’eau bouillante. Pressez bien avec une le dos d’une cuillère pour chasser l’air et complétez le pot avec de l’huile d’olive (les tomates doivent être bien couvertes par le liquide. C’est l’huile qui va permettre la conservation). Fermez le bocal et réservez dans un placard. Vous pouvez les conserver ainsi pendant 2 à 3 mois.

Quand le bocal est ouvert, gardez-le au réfrigérateur dans la partie la moins froide.

Si l’acidité des tomates vous gêne un peu vous pouvez les sucrer légèrement avant de les enfourner. Pour les quantités je vous renvoie à cette recette de tomates confites de Denny Imbroisi.

La conservation à l’huile n’est pas toujours exempte de danger. Je pense au botulisme (clic pour lire un article où j’en parle). Mais comme la tomate est acide et qu’on laisse longtemps au four, il n’y a normalement pas de souci.

Enjoy !

 

Allez on en discute ?
Les avis
  • myriam a écrit le 1 septembre 2019

    Bonjour Anne
    C’est ce que je fais depuis de nombreuses années mais avec un déshydrateur
    Là aussi, il faut surveiller de près suivant la taille des morceaux
    Mais c’est effectivement un petit plus pour accommoder des plats
    Concernant la recette, tout pareil
    Bon dimanche à toi

    • Anne a écrit le 1 septembre 2019

      Cela fait quelques temps que je me pose la question d’acheter un déshydrateur. Je vais m’y plonger pour l’été de prochain

      • Elisabeth a écrit le 1 septembre 2019

        Pour moi, le déshydrateur permet de ne pas surchauffer la cuisine en plein été d’une part (on peu le mettre au garage ou dans un cellier, par exemple) et aussi, en ce qui me concerne, de déshydrater des fruits. Ca fait des petits en-cas sympas, bien moins caloriques que les fruits confits, ou à mélanger à des muesli, par exemple.

  • Zetrini a écrit le 1 septembre 2019

    Très belle idée merci beaucoup.

  • Isabelle Greuter a écrit le 1 septembre 2019

    Même recette. Cependant rajoute basilic et gousses ail dans pots, voir ail noir, ça change

  • myriam a écrit le 1 septembre 2019

    RE COUCOU
    je ne regrette pas du tout d’avoir acheter un déshydrateur
    Si vous craignez qu’il fasse trop chaud, on peut effectivement le mettre dans un cellier
    Moi, je m’en sert plutôt en fin de saison_ sept_ octobre
    Souvent les températures sont moins chaudes et ça va bien
    Je le mets dans ma cuisine pour mieux surveiller la déshydratation car quand c’est presque au bout , ça peut noircir
    J’y fait sécher des tomates ( je fais de belles tranches nettes dans des tomates mûres mais fermes encore, pas trop fines non plus)
    Ensuite, je fais sécher des pommes, pêches et j’ai envie d’essayer avec des figues cette année
    Egalement , je fais sécher des herbes( persil , menthe)
    Une fois sec, je mixe dans mon blender le persil et voilà , j’en ai pour tout l’hiver et jusquà la prochaine saison
    Et la menthe, je la fais en tisane avec du tilleul que je fais sécher aussi mais sur des claillettes au naturel
    Voilà bises

    • Anne a écrit le 1 septembre 2019

      Merci beaucoup Myriam pour toutes ces informations. Je suis sûre que cela va m’aider et aider d’autres personnes <3

Les commentaires
  • Sagetrep a écrit le 1 septembre 2019

    Super je vais tester un petit pot pour ensoleiller les cakes de cet hiver, merci Anne 🤗

    • Anne a écrit le 1 septembre 2019

      Avec plaisir <3

      • Barbara a écrit le 1 septembre 2019

        @Sagetrep bonne idée c’est top dans les cakes
        j’en ai mis dans une fougasse la semaine dernière

        • Anne a écrit le 1 septembre 2019

          Ahhh ca me fait penser que cela fait trop longtemps que je n’ai fait de fougasse 😉

          • Barbara a écrit le 2 septembre 2019

            ben voilà y a plus qu’à

            moi j’ai commencé cet été et j’arrête plus !

          • Anne a écrit le 2 septembre 2019

            🙂

  • Sylvie Rocher a écrit le 1 septembre 2019

    C est sûrement très bon mais faire tourner le four trois heures ça revient cher et c est pas écolo. En plus ayant déjà plus de 30 dans l appartement merci la chaleur à moins de les faire la nuit 😂😂

    • Anne a écrit le 1 septembre 2019

      Dire qu’un cuisson au four coûte cher est un mythe. Ca me fait un peu bondir pour tout te dire. Je te renvoie à cet article https://www.papillesetpupilles.fr/2015/04/combien-coute-une-cuisson-au-four.html/

    • carole a écrit le 1 septembre 2019

      ça coutera toujours moins cher et surtout meilleur que de l’acheter déjà fait. 😉

    • Valérie a écrit le 2 septembre 2019

      Bonjour,
      Merci beaucoup pour cette recette ! Je me demandais pourquoi la conservation n’est que de 3 mois ? N’y a t’il pas un moyen de rallonger ce temps ?
      Merci pour vos conseils !
      Valérie

      • Minigirl a écrit le 2 septembre 2019

        Je les sterilise et les gardes plus longtemps 😉

      • Anne a écrit le 2 septembre 2019

        Si tu veux garder plus longtemps, il est préférable de stériliser à cause du risque de botulisme

  • lensflare a écrit le 1 septembre 2019

    Bonjour
    Pour plus de sécurité sanitaire, pensez-vous qu’il soit possible de stocker les tomates dans des bocaux avec joints et de les stérilisés ?

    • Anne a écrit le 1 septembre 2019

      Oui, je pense qu’on peut le faire. Après je ne sais pas combien de temps. Peut être tu trouveras sur le site Le Parfait ?

  • Josette melisse a écrit le 1 septembre 2019

    Merci pour ces partages de recettes. Je vais tester ! Bonne soirée. Au plaisir de vous suivre sur instagram. 😀

    • Anne a écrit le 1 septembre 2019

      Avec plaisir Josette 🙂

  • Sylvie a écrit le 1 septembre 2019

    Je pense que je vais l’essayer bientôt car j’ai trouvé un producteur à côté de chez moi. Les tomates doivent-elles être bien mûres ou fermes ?
    Je regrette seulement que la conservation ne soit que deux ou trois mois.

    • Anne a écrit le 1 septembre 2019

      Fermes et mûres. Moi j’aime bien les tomates de Marmande pour faire cela.

  • Jamilou13 a écrit le 1 septembre 2019

    Les tomates confites ne se font pas avec n importe qu’elle qualité de tomate. En Italie ils vendent des tomates déjà séchées et on en trouve maintenant facilement en France. C est du carton !!! Les faire cuire 20 minutes dans du vin blanc de cuisine. Égoutter. Le poids sec est multiplié par 1,6. C’est important pour la contenance des bocaux. Au fond mettre une feuille de laurier, une branche de thym, une gousse d ail épluchée, des grains de poivre et de coriandre et herbes de Provence (une cuillère à café de tout cela). Couvrir d huile d olive et une fois fermé secouer et retourner plusieurs fois le Bocal. PAS DE SEL cela serait immangeable. On peut déguster après 10 jours :bruschetta, tapenade, pesto rosso, dans les pâtes mais aussi en fourra t un filet mignon, un rôti de porc etc.

  • mary a écrit le 2 septembre 2019

    merci pour les infos tomates ….. je vais faire l essai .j ai acheté l appareil c est super !!je fais sécher mes fruits pommes bananes ananas etc!!! au top merci

  • Nono a écrit le 2 septembre 2019

    Bonjour, la recette ne dit pas s’il faut épépiner les tomates avant de les mettre au four, et quand faut il les saler ?

    • Anne a écrit le 2 septembre 2019

      NOn on n’épépine pas. Moi je sale un peu avant. Mais très peu.

  • Neerual a écrit le 4 septembre 2019

    Bonjour,
    Je me demandais, peut-on faire des tomates cerises séchées ?

    Merci à vous

    • Anne a écrit le 7 septembre 2019

      Coucou

      Oui, sans souci.

P & P

Répondre à Sylvie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 000
followers
Pinterest
473 900
followers
Instagram
47 600
followers
Fermer