P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Combien coûte une cuisson au four

Matériel de cuisine

Four ©Amy Johansson shutterstock

Four ©Amy Johansson shutterstock

Chaque fois que je mets une recette avec une cuisson longue au four, il y a toujours un internaute pour dire :

Les cuissons longues, c’est cher !

Mais est-ce vraiment le cas ou pas ? J’ai décidé de faire le calcul, comme ça, hop, on saura une bonne fois pour toutes et puis c’est tout.

Sur le site de l’ADEME, (l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), dépendant du Ministère du développement durable j’ai pu trouver (merci Alain) qu’en moyenne, un four consommait 300 kwh/an (pour 4 cuissons/semaine). J’ai trouvé sur internet des chiffres plus bas, peut être plus récents mais j’ai choisi de privilégier le site de l’Ademe.

Moyenne des consommations d'énergie par type d'appareil - source ADEME

Moyenne des consommations d’énergie par type d’appareil – source ADEME

Sur le site de l’EDF, j’ai pu trouver le prix du kwh : 0,1440 €

Prix du KWh TTC en 2015

Prix du KWh TTC en 2015

Nous arrivons donc à une dépense moyenne par an de 300 x 0,1440 € soit : 43,20 euros/an.

Votre four vous coûte donc en moyenne 43,20€ par an soit 83 centimes d’euros par semaine ou 20 centimes par utilisation.

Alors s’il vous plait, ne me dites pas que les cuissons longues, c’est cher. Vu le type de morceaux de viande utilisé pour ces cuissons, vous vous y retrouvez en plus sur le prix d’achat.

J’en profite pour vous faire un petit rappel sur l’importance des classes d’énergie quand on achète un appareil électroménager.

Classes d'énergie

Classes d’énergie

En effet, s’il est récent il consommera beaucoup moins d’électricité qu’un modèle ancien mais attention, des équipements de même génération peuvent être plus ou moins gourmands.

Comment différencier les économes des dépensiers ?

L’étiquette énergie renseigne sur les consommations des différents modèles: elle est devenue un outil indispensable pour bien choisir un équipement électroménager.  Trois classes supplémentaires (A+, A++ et A+++) sont apparues récemment pour affiner la différenciation des produits les plus efficaces.

Je ne sais pas si vous les aviez vues ?

Qu’est ce que cela change ? 

Toujours sur le site de l’ADEME, j’ai pu lire que les économies d’énergie réalisables avec les appareils de classe A et plus étaient loin d’être anecdotiques. La classe A+++, qui apparaît sur la nouvelle étiquette énergie pour les appareils de froid (réfrigérateurs, congélateurs, caves à vins, appareils de réfrigération à absorption), les lave-linge, les lave-vaisselle et les sèche-linge, signale les appareils qui consomment de 30 à 60% d’énergie de moins qu’un appareil classé A.

Vous savez tout  !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Milie a écrit le 16 avril 2015

    Ah justement, je m’étais posé la question 😉

  • ampelopse a écrit le 16 avril 2015

    Ca…c’est dit!
    Maintenant, a la lecture de l’article d’hier…ce n’est pas tellement le cout qui m’a interpelle…mais le temps…ceci dit, la cuisson en deux fois, ca a l’air top…
    Merci pour le tableau…je me fais toujours enguirlander lorsqu’il m’arrive de laisser le four chauffer longtemps…je vais afficher le tableau sur le frigo!Na…

    • Anne a écrit le 16 avril 2015

      Oui en deux fois ça va.
      Et sinon oui, gnangan pour quelques centimes d’euros qu’on retrouve en plus sur le prix d’achat de la viande, BREF 🙂

  • Aurélia a écrit le 16 avril 2015

    Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant. C’est bien ce que je pensais aussi mais je n’avais jamais fait le calcul!
    Chez moi le four tourne presque tous les jours.

    Merci

    Aurélia

    • Anne a écrit le 16 avril 2015

      Je crois que je dois être dans la moyenne des 4 fois par semaine 😉

  • Le Monolecte a écrit le 16 avril 2015

    Et qu’est-ce qui est le plus avantageux : un four électrique ou un four à gaz?

    • Anne a écrit le 16 avril 2015

      Tu regardes le prix du kwh de gaz sur ta facture 😉 Sur le site de GDF c’est trop compliqué pour moi 😉

      • Le Monolecte a écrit le 16 avril 2015

        Heu… je suis à la bouteille de gaz!

        • Anne a écrit le 16 avril 2015

          Ohlalala 🙂 Alors là, je ne peux pas t’aider. Je n’ai aucune idée des coûts

  • Geneviève a écrit le 16 avril 2015

    De temps en temps, il fait bon régler leur compte aux idées reçues !

    • Anne a écrit le 16 avril 2015

      Oui je trouve. On en a tous 🙂

  • Patricia a écrit le 16 avril 2015

    çà a le mérite d’ être clair 🙂 Merci pour le calcul ainsi que les belles recettes que vous publiez.

  • Gu Bragh a écrit le 16 avril 2015

    Excellente idée cet article (je ne suis que moyennement concerné, sur le bateau j’ai un four à gaz qui fonctionne avec des bouteilles, mais c’est bien d’aborder le sujet). On pourrait chipoter pour dire que ça doit dépendre d’un modèle à un autre, de la température nécessaire, des accessoires (un tourne-broche rajoute un petit quelque chose au bilan, je me pose la question pour la chaleur tournante). L’une dans l’autre, température plus basse = souvent cuisson plus longue et inversement, donc on reste dans la moyenne. et oui, le site de l’ADEME est plein de trésors comme ça, si on a la curiosité d’y fouiller. Merci Anne, je partage ça sur FaceBook (ils vont se dire que ça change de mes sujets « voile » habituels, mais c’est bon de changer un peu 😉 )

    • Anne a écrit le 16 avril 2015

      mdr, ca chance comme ça 😉

  • Sophie a écrit le 16 avril 2015

    Merci beaucoup,
    Je me suis très souvent posé cette question sans jamais trouver de reponse !! Vive le gigot de 7heures c’est délicieux et fondant.
    Sophie

  • Caroline La Praline a écrit le 16 avril 2015

    Merci pour toutes ces infos. Me suis jamais posée la question mais peut être que les réfractaires devraient acheter des plats cuisinés tout prêts avec pleins de cochonneries dedans à faire chauffer 5 min au micro ondes… Plus rapide mais pas très voire pas du tout économique :). La flemme n a pas de prix … Rooooo je taquine 😉

  • Simone Tremblay a écrit le 16 avril 2015

    Moi, je trouve super la cuisson longue pour les viandes, ça rend quelque chose d emoelleux et fondant et avec des saveurs très préservées. Et puis en fait, il me semble avoir lu ou entendu ( je ne sais plus où, mon neurone déraille ! ) que la cuisson lente consomme moins ! C’est la montée en chauffe du four qui est énergivore, et le maintien à haute température. alors il vaut peut-être mieux 4h à 100 qu’une et demie à 180…

    • Anne a écrit le 16 avril 2015

      C’est bien possible 🙂

  • Laetitia a écrit le 16 avril 2015

    merci pour cet article très intéressant ! Je me suis souvent posée la question, sans jamais prendre la peine de faire le calcul.
    Quoiqu’il en soit, que la recette d’hier coûte 50 cts ou 10 euros, je la ferai quand même tellement elle a l’air bonne

  • Babeth De Lille a écrit le 16 avril 2015

    Merci!…j’aurai des arguments objectifs maintenant quand MrD me regardera un peu de travers en voyant le four encore allumé……

    • Anne a écrit le 16 avril 2015

      Voilà, objectifs, argumentés toussa toussa 😉

  • isa a écrit le 16 avril 2015

    Merci Anne, comme ça on saura quoi répondre aux râleurs ! 🙂

    • Anne a écrit le 16 avril 2015

      Voilà 🙂 Les gens ne râlent pas forcément juste donnent un avis 😉

  • vava88 a écrit le 16 avril 2015

    Article très intéressant. Plus aucune culpabilité à faire de la pâtisserie quasiment tous les jours pendant les vacances.
    Merci

  • Laure a écrit le 16 avril 2015

    J’hallucine de ton article, à vrai dire je ne me suis jamais posé la question de « une cuisson lente ça coute combien? »
    C’est comme les gens qui disent que laver la vaisselle à la main c’est mieux que le lave vaisselle alors que les machines consomment moins!

    • Anne a écrit le 16 avril 2015

      Ben moi non plus, je ne me l’étais jamais posée, mais à chaque fois j’ai la question :/

  • Lucie a écrit le 16 avril 2015

    Comme on dit Anne « plus c’est long plus c’est bon », la cuisine c’est pareil. Rien ne vaut la cuisson longue nos gds mères le faisaient avant nous. Ça en bouchera un coin à certains bravo pour ton article!

  • delpirou a écrit le 16 avril 2015

    prix pour la consommation , d accord , mais si vous regardez votre facture EDF , il faut ajouter les taxes , TVA , prix pour l acheminement de l électricité , ce qui fait qu’ il faut pratiquement multiplier par deux le prix de votre consommation de base !! Mais effectivement ce n est pas le four qui majore la facture ! Merci pour la recherche que vous avez effectuée .

    • Anne a écrit le 16 avril 2015

      Bonjour

      Comme vous pourrez le voir sur la copie d’écran, le prix du kwh est TTC

  • Alain a écrit le 17 avril 2015

    La cuisson basse température se faisant généralement entre 65°C et 80°C donne un bilan de consommation bien meilleur qu’une cuisson classique.

    Bien qu’elle soit plus longue en mode basse température, les moments de chauffe sont moins longs, le thermostat de votre four effectuant la régulation pour que la température soit toujours proche de la valeur de la température désirée.

    C’est d’autant plus vrai de nos jours avec les thermostats actuels qui régulent beaucoup plus finement qu’auparavant.

    La cuisson traditionnelle demande moins de temps certes mais beaucoup de puissance et donc d’ampérage et risque même dans certains cas de devoir vous faire augmenter le réglage de votre disjoncteur pour pouvoir utiliser plusieurs appareils simultanément et ajouter un surcout au niveau de l’abonnement.

    Au delà de l’aspect énergétique pur, le four se salissant moins, il n’est pas nécéssaire de passer une heure à le gratter et/ou d’utiliser des produits détergents souvent couteux, quelquefois toxiques voire nocifs pour l’environnement…

    Je ne vous parle même pas de l’utilisation de la fonction pyrolyse qui,elle, utilise beaucoup d’énergie en appel de puissance comme en terme de consommation.

    Pour les aspect purement culinaires et concernant les denrées en elles-mêmes, je ne doute pas qu’Anne aura su vous convaincre avec bien d’autres arguments, chacun sa partie 😉

    • Anne a écrit le 17 avril 2015

      Merci Alain pour ces infos super pertinentes et argumentées 🙂

      • Alain a écrit le 18 avril 2015

        avec plaisir Anne si tu as besoin d’un consulting énergie, DD, tu cliques je rapplique 😉

        • Anne a écrit le 18 avril 2015

          Tu es mon Référent 😉

  • happy-pillz a écrit le 17 avril 2015

    Très bon article. De quoi couper court aux préjugés!

  • musée gourmand a écrit le 21 avril 2015

    super intéressant j’avoue que je me suis souvent posée la question , je ne culpabiliserais plus lors des longues cuisson pour mes meringues . merci 🙂

    • Anne a écrit le 21 avril 2015

      non, pas du tout la peine de culpabiliser

  • Bijnok a écrit le 7 octobre 2015

    Pour que l’étude soit vraiment intéressante, il faudrait comparer le coût pour une pièce de viande données (imaginons un roti de 800gr) dans différentes cuissons et des éléments éléctroménagers de même classe énergétique (par exemple que du A) :
    – cuisson au four en chaleur tournante à T° classique (180°)
    – cuisson au four chaleur tournante à basse T°
    – cuisson au four sans chaleur tournante à T° classique
    – cuisson au four sans chaleur tournante à basse T°
    (si vraiment on est fou, on fait aussi une comparaison avec une T° plus élevée à 210 T°, cuisson moins longue, attention à compter le préchauffage !)
    – cuisson sur plaque électrique
    – cuisson sur plaque vitrocéramique (sensiblement pareil)
    – cuisson sur plaque à induction (je sais c’est aussi de la vitrocéramique, mais vous m’aurez compris)

    Je pense que cela serait beaucoup plus pertinent que de savoir que l’utilisation de mon four coute moins cher que celle de mon seche cheveu par an, alors que ce qui compte vraiment c’est le cout à la minute utilisée (si on utilise son seche cheveu 10 minutes tous le matins alors qu’on allume le four 1h par mois, la comparaison est absurde …)

    Désolé pour le long commentaire, here is a potato.

    • Anne a écrit le 7 octobre 2015

      @Bijnok : Je vous laisse le faire 🙂

  • BILLY Nicolas a écrit le 18 janvier 2016

    Merci ! Grâce à toi je n’ai pas mis longtemps à trouver une réponse à mon problème ^^

    Je suis en train de calculer en moyenne combien me coûte mes cookies, brownies, sablés… Afin de savoir ci c’est rentable 🙂 Finalement oui car avec les premiers prix (Je suis étudiant) j’arrive à environ 1 euros par fournée 😀 En plus de savoir ce qu’on mange, on peut faire des économies ! Super non ?

  • Isabelle Lusseau a écrit le 17 septembre 2016

    Merci beaucoup pour cet article que j’ai diffusé largement autour de moi. Je suis adepte des cuissons longues (légumes rôtis, ratatouille, etc …) et à chaque fois tout le monde se régale mais j’ai toujours la réflexion sur le fait que le four coûte cher !
    Isabelle (fan de votre blog et de vos recettes)

    • Anne a écrit le 17 septembre 2016

      Avec plaisir. Et cette histoire de four qui coûte cher m’avait exaspérée 🙂

  • Triskelle a écrit le 19 octobre 2016

    Merci pour votre article! Avez-vous comparé le four à cuisson lente et la mijoteuse? La mienne est « morte », depuis deux ans j’ai une cuisiniere avec l’option cuisson lente et donc je me demande si ca vaut la peine d en racheter une, d autant que pour avoir les fonctions de minuterie, c est assez cher. D apres votre article, ca ne vaut peut etre pas la peine d investir dans un appareil qui coute 150 euros et qui est « prevu » pour fonctionner 3 ou 4 ans… Sans compter qu on peut mettre plusieurs plats dans le four (le contenant en gres de la mijoteuse, par ex., et un tajine). Avez-vous une idee la dessus?

    • Anne a écrit le 22 octobre 2016

      Bonjour Triskelle,
      Je n’ai pas de mijoteuse alors je ne sais pas

  • LE BALANGER a écrit le 8 décembre 2016

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet article et la preuve apportée! Je viens juste de découvrir votre site. J’adore votre façon d’amener les choses et effectivement c’est une croyance qui est erronée car si on lit entre les lignes, le simple fait d avoir un frigo ou/et un congelateur consomme beaucoup plus.

    Bonne continuation à vous.

    Delphine

    • Anne a écrit le 8 décembre 2016

      Merci Delphine
      A bientôt

  • Raphaël a écrit le 2 janvier 2017

    Bonjour à toutes et à tous

    Petite explication sur le cout supposé + important d’une cuisson longue BASSE TEMPERATURE et une cuisson longue 180° ou plus:
    1) Bien sur , comme le dit Alain un peu plus haut, la consommation est Identique,. Pour s’en convaincre, il suffit en basse température de regarder la petite lumière rouge quand le four chauffe : en basse température elle est presque tout le temps éteinte.
    2) Point n’est besoin de consulter les chiffres statistiques de l’ADEME ( tout a fait théorique) Il existe des petits compteurs qui coutent pas chers (17€)et qui se branchent entre le cable de la cuisinière et la prise de courant.
    https://www.amazon.fr/WATTM%C3%88TRE-Prise-Contr%C3%B4le-Consommation-Electrique/dp/B0043BHHYY/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1483390528&sr=8-1&keywords=compteur+de+Watt

    Le comptage se fait au 1/100 de KWH et là, on peut faire une comparaison.
    3) Je m’inscrit tout a fait en faux concernant le economies des nouvelles cuisinières : en effet, le standard de largeur est de 60 cm.
    Pour qu’une cuisinière consomme moins, il faut ajouter de l’isolant…logique…et comme les 60cm n’ont jamais été modifiés, la seule solution est d’isoler par l’intérieur et donc de diminuer de façon conséquente le volume du four.
    Que je sache…les fours ne sont pas plus petits qu’auparavant . Donc conclusion !!!
    4) LA SOLUTION à la portée de toutes et tous
    à) Vous ouvrez le tiroir du bas( sous le four. vous le videz de tout le fouillis qu’il y a deans, et vous le bourrez de panneaux de laine de verre ou de roche
    b) pour les « un peu plus bricoleur » vous désolidarisez la plaque chauffante supérieure( Electrique ou gaz) c’est moins compliqué qu’il n’y parait, et vous rajoutez de l’isolant ( en général, il y en a trés peu)

    Rien qu’avec cet ajout d’isolant haut et bas, j’ai diminué de moitié la consommation.
    Mieux encore ( pour les trés bricoleur et si vous avez 5 cm dispo de chaque coté de la cuisinière, vous positionnez deux plaque de Polyuréthane ( pas Polystyrène) et la, vous ne consommez pratiquement plus rien.
    Voila , c’est un peu long mais tout ceci a été expérimenté et les résultats sont tout a fait étonnants

  • Shalamar a écrit le 13 janvier 2017

    On aime tous les trucs au foie gras, à la truffe, avec des viandes de qualité de notre boucher chéri, alors on ne va pas mégotter sur 23 ct./heure de four.
    Amis du club des gourmets, faites vous plaisir!!!
    Ou mangez des nouilles avec du pain, ce qui règle la question financière! Et continuez à mettre 200€/mois pour des gadgets inutiles pour votre bagnole!!! (Oui, Chouchou, c’est à toi que je cause!)

Sur Facebook
Sur Hellocoton
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 300
followers
Pinterest
415 500
followers
Instagram
28 000
followers
Dernières heures au paradis avant un grand saut vers le nord ; vous pourrez continuer à suivre le #festivalbernardloiseau chez @lacuisinedemercotte ; je regrette de ne pouvoir rester plus longtemps ☉ ; c'était chouette #constanceculinary ❤
Bon appétit !
Hello from paradise ☉
Préparation des coeurs de palmiers @constancehotels ; on enlève l'écorce de l'arbre et ensuite on coupe, on tranche et on se régale #constanceculinary #festivalbernardloiseau Le palmiste (coeur de palmier) est l'un des ingrédients obligatoires du concours de cuisine @bernardloiseau où s'affrontent les chefs présents.
Sur le vif...
Fermer