P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Criques, röstis ou galettes de pommes de terre

Légumes Végétarien

Criques - Röstis ou galettes de pommes de terre

Criques – Röstis ou galettes de pommes de terre

Connaissez-vous les criques ? Ce sont des galettes de pommes de terre. On appelle cela aussi des röstis je crois. Enfin les röstis il me semble que c’est l’appellation suisse. Ma grand mère, corrézienne, originaire d’un petit village situé entre Tulle et Brive-la-Gaillarde appelait cela des criques. Et si jamais elle y rajoutait un peu de lard, et qu’elle agrandissait la taille de ces galettes, cela devenait du Milhassou.

Pour 4 personnes :

Préchauffer votre four à 210°C.

Éplucher vos pommes de terre. Les râper et bien les essuyer dans un linge pour enlever l’amidon. Y ajouter l’oignon haché, l’ail écrasé, le persil ciselé, le sel, le poivre et un œuf.

Bien mélanger.

Faire chauffer un peu d’huile dans une poêle. Faire griller la quantité souhaitée (je mets 2 grosses cuiller à soupe) 5 minutes de chaque côté. Déposer ensuite sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour 10 minutes.

Criques

Criques

Servir avec une salade verte par exemple. C’est parfait pour un soir !

Allez on en discute ?
Les avis
  • jacate a écrit le 25 avril 2006
    5

    Je fais souvent ces râpilles (le nom de chez moi) en y ajoutant deux cuillères de farine avant de les cuire. C’est délicieux avec une salade le soir en effet ou en accompagnement d’une viande dans un repas (faire alors de petites galettes individuelles). Les tenir au four permet de les garder au chaud.

  • LAURENCE a écrit le 7 avril 2011
    5

    J’adore ça et en plus c’est facile à faire, ma mère était suisse et nous en faisions très souvent c’est trop bon! Les knöpflis aussi c’est top!!! Merci à toi. biz

  • Bretonne a écrit le 17 juin 2011
    5

    Recette essayée et adoptée. En Bretagne rien de ressemblant à ma connaissance, je ne connaissais que le terme de râpée dans la région du Forez.

  • Bfredoue a écrit le 21 octobre 2012
    5

    Testé pour un brunch, un délice dévoré par tous! Merci encore

    • Anne a écrit le 21 octobre 2012

      Je suis ravie que cela t’ait plu 🙂

  • marguerite a écrit le 19 janvier 2014
    5

    c’est fait , savouré et englouti …par un mari qui s’est régalé …et moi aussi , c’est bien la formule idéale , de passer au four ; Ainsi tout est cuit et reste quand même moelleux . Parfait ,merci . je referai ;

    • Anne a écrit le 19 janvier 2014

      Merci MArguerite 🙂

  • Francisca a écrit le 28 février 2014
    5

    J’ai testé la recette ce midi, on s’est régalé. Par contre je n’ai pas mis les criques au four et elles étaient, quand même croustillantes et moelleuses à cœur.

    • Anne a écrit le 28 février 2014

      Merci de ton retour Francisca 🙂

  • Geneviève a écrit le 11 janvier 2016
    5

    Depuis le temps que je n’avais pas fait de criques ! Alors je me suis lancée avec cette recette, simple et ma foi excellente, nous nous sommes régalés, merci Anne !

  • Jean-Michel a écrit le 31 janvier 2017
    5

    Bonjour,
    J’ai réalisé un rosti pour 4 personnes hier pour le dîner mais en modifiant quelque peu la recette…
    4 pommes de terres + 1 carotte râpées
    4 oeufs
    1 oignon
    1 piment doux
    Quelques feuilles de persil hachées
    100g de dés de jambon
    Sel et poivre
    J’ai préchauffé une poêle dont j’ai réduit le diamètre avec un cercle à tarte.
    J’ai fait cuire les 2 faces à feux moyen en effectuant le retournement avec une grande assiette recouverte de papier sulfurisé et achevé la cuisson une dizaine de minutes au four.
    Une surprise et un régal pour tous.
    Merci Anne

    • Anne a écrit le 31 janvier 2017

      Merci Jean Michel de ton retour et partage

      • Jean-Michel a écrit le 31 janvier 2017

        Avec plaisir Anne !

  • Annie a écrit le 19 février 2017
    5

    bonjour, j’aie fais la recette que pour deux personnes, juste fais cuire dans la poêle, très bon. merci

    • Anne a écrit le 20 février 2017

      Je suis ravie que cela t’ait plu

    • Anne a écrit le 20 février 2017

      Merci Annie

Les commentaires
  • Scherneel a écrit le 24 avril 2006

    criques, röstis, milhassou…c’est le bonheur!

  • Fabienne a écrit le 24 avril 2006

    Elles sont sublimes tes criques …

  • Marmitedecathy a écrit le 24 avril 2006

    Chez moi ce sont des criques, les tiennes sont superbes!

  • penglobe a écrit le 25 avril 2006

    cric craccccccccccccc!!!

  • poésie a écrit le 25 avril 2006

    A quoi sert le passage au four ? le dorage à la poêle ne suffit pas ?

  • Anne a écrit le 25 avril 2006

    Je pense que ça sert à les rendre plus croustillantes. J’ai respecté sa recette mais nous n’en avons plus qu’une trace écrite 🙁

  • Fidji a écrit le 25 avril 2006

    En Alsace ce sont des galettes de pomme de terre ou Grumbeerekiechle (en alsacien )

  • bea at La Tartine Go a écrit le 25 avril 2006

    oh que ca me donne envie. Ca fait si longtemps que j’en ai pas fait! Chez nous, on appellait cela des rapes de pomme de terre!

  • mercotte a écrit le 25 avril 2006

    Ah oui, chez nous gâteau de pomme de terre la spécialité de mon mari quand les enfants étaient petits ! mais pas de passsage au four ici !

  • menus propos 36356:1 a écrit le 25 avril 2006

    Tiens, les 3 enfants sont là, je vais leur en faire! Merci, Anne.

  • Audinette a écrit le 25 avril 2006

    J’ai toujours hésité en pensant que c’était trop croustillant… est-ce l’intérieur reste moelleux quand même ?

  • Audrey a écrit le 25 avril 2006

    Les röstis, une vraie spécialité suisse!

  • Clairechen a écrit le 25 avril 2006

    En Allemagne, les Röstis s’appellent: Reibekuchen et se mangent avec de la compote de pommes. C’est délicieux!

    • Alain a écrit le 24 juillet 2015

      Ach, la konfituur avec les oignons, kolossal Finesse!!!

  • Emilie a écrit le 25 avril 2006

    Très jolie, ça me donne envie même de bon matin…

  • zaza a écrit le 25 avril 2006

    Je crois que mon grand-père maternel appelait ça des ‘papiers Marius’.Demande pas pourquoi, j’en sais rien…Mais la Suzy p’tèt que oui.Tiens…vais aller lui poser la question c’taprèm !BizsLa Zaza

  • laetitia a écrit le 25 avril 2006

    Alors ça, mon mari en raffole!!!!Je suis allée en vacances près de Tulle l’année dernière: j’adore cette région!!

  • Leelooo a écrit le 25 avril 2006

    Oui, je connais, mais tes photos font trop envie surtout avec une petite salade verte !

  • Milie a écrit le 25 avril 2006

    je fais souvent des criques: mon père nous en cuisinait les jours de disettes frigidaires(il vient de Haute Loire). c’est terrible avec une bonne salade verte relevée à l’ail!

  • ooishigal a écrit le 25 avril 2006

    j’adore ce genre de petites choses aux pommes de terres…Ta photo est trés appétissante!

  • Marcîa a écrit le 25 avril 2006

    Oui moi aussi j’appelle ça des criques, et c’est vraiment le plat de mon enfance que me faisait ma grand-mère! J’adore en faire mais pas de passage au four chez moi non plus, sauf peut être pour les maintenir au chaud le temps de les servir…Aude ouiiiiii ça reste moelleux à l’intérieur, hein Papilles??!! 🙂

  • Michael a écrit le 25 avril 2006

    Cela fait déjà un petit moment que j’ai envie de faire des galettes de pdt, ben je crois que maintenant j’ai trouvé la recette. Il reste plus qu’à tester mais en attendant je me régale avec les photos !

  • Anne a écrit le 25 avril 2006

    Oui Marcia, cela reste très moelleux à l’intérieur. Tu as tout à fait raison. Donc Aude, tu n’as plus qu’à 😉

  • Anne a écrit le 25 avril 2006

    Zaza, j’aimerais bien connaître le fin mot de l’histoire pour les ‘papiers Marius’ ! Finalement les appellations diffèrent mais on retrouve cette recette partout.

  • Gracianne a écrit le 25 avril 2006

    J’adore ca depuis mes vacances d’enfance en Suisse, nature, avec oignons ou lardons, elles sont toutes bonnes. J’en ai fait l’autre jour a l’occasion du bookcroossing, et c’est la premiere fois que je les reussissais. Le secret, c’est de vraiment bien egoutter et essuyer les pommes de terre rapees, et c’est si bon.

  • Sophie a écrit le 25 avril 2006

    Miam, miam, je crois que peut importe comment ça s’apelle, ça reste très appétissant.

  • texmex a écrit le 25 avril 2006

    Je fais avec des courgettes très souvent, de temps en temps avec des patates douces, et ca ne vous rapelle pas les galettes de légumes de PtitNem avec du lait de noix de coco et coriandre fraiche et crevettes.C’est une facon géniale d’accomoder les légumes pour les enfants. Servies avec de la sauce tomates et herbes de provence, c’est encore plus moelleux pour les enfants.J’adore.

  • AnneE a écrit le 25 avril 2006

    j’ai appris un nouveau mot, je ne connaissais pas les criques, et en dehors de ça j’aime beaucoup avec un oeuf sur le plat pour un petit déj copieux.

  • Soulafa a écrit le 25 avril 2006

    Miaam, j’aime beaucoup.Cette option de les passer au four, me plait a essayer donc pour ce soir:):)

  • Mijo a écrit le 25 avril 2006

    J’appelle ça des galettes paillasson. Je ne sais pas pourquoi mais je préfère les mots criques ou milhassou. Par contre, quel que soit le nom, j’adore.

  • Manue a écrit le 25 avril 2006

    Génial génial génial, merci ÔMadame Pupilles !!!!!

  • zorra a écrit le 25 avril 2006

    Oui, en Suisse ils s’appellent Rösti ou en lucernois Brousi. Rösti on mange avec Züri-Geschnetzeltes ou le matin (surtout les paysan) avec un ouef.http://zorra.twoday.net/stories/936182/

  • Dorian a écrit le 25 avril 2006

    Le problème c’est pas le nom, c’est d’arrêter de rêver d’en manger !!! c’est le genre de petites recettes qui me font craquer je sens que chez moi ça va devenir un classique !

  • Anne a écrit le 25 avril 2006

    Merci Zorra, les tiennes sont magnifiques !

  • Marie, Paris a écrit le 25 avril 2006

    Peu importe leur nom, je les adopte!

  • colette a écrit le 25 avril 2006

    Eh il en reste ,car je vois que tu as invité beaucoup de monde…Bon je mange.MERCI

  • Mimine a écrit le 25 avril 2006

    Rostis pour ma grand-mere suisse allemande et mon dieu que c’est bon! J’ai meme herite du livre de recettes speciales rostis…je regrette de l’avoir laisse en France ce matin 😉

  • anne a écrit le 25 avril 2006

    J’ai souvent entendu parler des criques dans les livres de l’école de brives! maintenant que tu nous livres cette recette de famille j’ai hâte d’y goûter!

  • Anonyme a écrit le 25 avril 2006

    En Corrèze ,ma maman appelait ça ‘La râpée’ et la servait avec une salade de pissenlits.

  • Estèbe a écrit le 25 avril 2006

    Youpi, voilà nos röstis confédéraux arrivés jusqu’à Bordeaux. On attend la recette de la fondue moitié-moitié sur le blog de P&P.Bravo.

  • Malice et pain d&#03 a écrit le 25 avril 2006

    ouii !!! Vive les crique ! C’est comme ça qu’on les appelle en Ardèches. Dans ma famille (ardéchoise donc), on ajoute un trait de vinaigre de vin sur la crique une fois dans l’assiette et on en mets pas de persil dans la préparation. ;-)0 Saint -Etienne, on appele les criques ‘les rapées’ et elles sont avec du persil

  • MarieT a écrit le 25 avril 2006

    C’est bon ça !

  • soizicuisine a écrit le 26 avril 2006

    j’en fais jamais mais je vais réctifier ça dans quelques jours après avoir vu ta photo trop tentante. Bis’

  • sylvie a écrit le 26 avril 2006

    Oui je connais les rostïs, j’aime beaucoup. Par chez moi (origines polonaises) on fait quelque chose de ressemblant les ‘pleinzés’ (je ne connais pas l’orthographe) on ajoute un peu de farine, pommes de terre et oignons sont rapés plus finement. Cuit dans de l’huile, elles se mangent salées et sucrées. Moi, j’adore avec de la confiture de coing.

  • Thalie a écrit le 26 avril 2006

    Hmmm j’adore ! A Lyon nous avions un resto qui ne faisait que des criques (oui, ici, ce sont des criques)… un délice ! J’ignore s’il existe encore, tiens ?!Merci Madame ;=p

  • Anne (Chaud Devant) a écrit le 26 avril 2006

    Il y en a en Bavière aussi : on les appelle ‘Reiberdatschi’ … (non, je ne mets personne au défi de prononcer …) On les trouve souvent au resto avec du saumon fumé et une larme de crème fraiche. C’est très très bon !

  • […] Criques, röstis ou galettes de pommes de terre […]

  • Anne a écrit le 7 avril 2011

    de rien LAurence 🙂

  • NamThom a écrit le 7 avril 2011

    Bien sympathique cette recette de rosti.. ça a l’air délicieux !! 🙂

  • […] Pour les criques, voir la recette ici : Criques (röstis) ou galettes de pommes de terre […]

  • Anne a écrit le 18 juin 2011

    Merci Bretonne 🙂

  • […] chouette projet mais on frise l’overdose d’e-mails là! Bon, je vais me frire quelques reiberdatschis aux pommes de terre bio pour me donner du courage… Share this:TwitterFacebookLike this:LikeBe […]

  • Nutella Lol867 a écrit le 28 avril 2012

    ses bon :p

  • Nutella Lol867 a écrit le 28 avril 2012

    dsl pour le smiley bonbon je me suis tromper …. c’est bon  :p ! merci Anne

  • Nelita a écrit le 22 août 2013

    Bonsoir Anne,
    Petite précision au sujet des galettes de pommes de terre suisses appelée rösti. Ce plat d’origine suisse allemande possède des variantes selon les régions, mais la base en est toujours la même : des pommes de terre cuites en robe de champs la veille, épluchées chaudes et gardées au frais jusqu’au lendemain. La poêle est chauffée avec, de préférence, du saindoux ou un mélange de saindoux et de beurre. Les pommes de terre sont râpées directement dans la poêle au moyen d’une râpe à gros trous (râpe à Bircher), salée, poivrée et formées en une grosse galette qui remplis toute la poêle sur une épaisseur de 2-3 cm (na pas trop applatir pour ne pas écraser les lamelles de pommes de terre. Les bords sont arrondis à la spatule. On laisse dorer un côté, puis on retourne la galette d’un geste rapide du bras et de la main. Les premières fois, il y en a plus qui décorent la cuisinière que ce qu’il reste dans la poêle, mais à force de répétition on acquiert le geste ad hoc. Pour ceux qui n’y arrivent définitivement pas, faire la galette dorée sur un couvercle, poser la poêle à l’envers dessus et retourner le tout rapidement en calant bien le couvercle contre la poêle. Le résultat est en général très acceptable, il faut juste redonner un petit coup pour arrondir les bord. Le ou la rösti se sert bien doré et croustillant sur chaque face et bien moelleux à l’intérieur. Les variantes, selon les régions sont l’adjonction de 1)lardons, 2)oignons, 3)fromage coulant à pâte mi-dure, 4)cumin 5)pommes ou poires râpées. Après, tout est affaire de goût…

    • Anne a écrit le 22 août 2013

      Merci beaucoup Nelita pour toutes ces précieuses précisions et ces détails super intéressants 🙂

  • Patates / navets / panais... | Pearltrees a écrit le 8 septembre 2013

    […] recette de Criques, röstis ou galettes de pommes de terre […]

  • marguerite a écrit le 18 janvier 2014

    alors , là , je crois que c’est la solution à tous mes essais infructueux , je trouve que ce n’est jamais assez cuit , et la pomme de terre mi crue …je n’apprécie pas . Mais si on les passe au four , je suppose que cela n’arrive pas ; Ce blog est vraiment incroyable !!! lz bouée de sauvetage des cuisinières angoissées et pas vraiment motivées …cela me booste , cr il y a plein d’idées faciles et tentantes ; Merci …

    • Anne a écrit le 18 janvier 2014

      j’espère que cela te rendra service 🙂

  • Angélique a écrit le 30 avril 2014

    Les rostïs/criques/paillassons/galettes, peu importe le nom c’est toujours un succès au RDV et un goût délicieux indétrônable !!

  • Avril a écrit le 18 novembre 2014

    ooooh des criques!! j’adore la crique, c’est un repas familial chez moi que je n’avais jamais vu ailleurs sous l’appellation crique jusqu’ici!
    chez nous on fait ça avec du gruyère rapé du thym et de l’ail et c’est délicieuuuux!
    d’ailleurs ça me fait penser que j’en ai jamais fait moi même donc faut que j’m’y mette!!!
    merci!

  • Nonote a écrit le 21 décembre 2015

    les ingredients et la réalisation sont semblables dans de nombreuses cultures culinaires: juive, polonaise, équatorienne, etc.
    En France , en Savoie çà s’appelle des trifles.
    Mais dans le Sud, et specialement en Ardèche, lal Crique est differente! on la fait avec quatre ou cinq oeufs, patates râpées, oignon, beaucoup de persil et d’ail, une omelette épaisse cuite presque baveuse,dans une poele épaisse. Et on la tourne!
    Je ne m’en lasse toujours pas! Froide ou chaude c’est toujours aussi bon

    • Anne a écrit le 22 décembre 2015

      Merci Nonote de ton partage

  • luisa a écrit le 29 février 2016

    ma belle mère qui était lorraine en faisait de délicieuses qu’elle appelait vôtes , la seule différence était qu’elle ajoutait un peu de farine.

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Actuellement en déplacement, je dispose d'un accès limité à mes mails et suis au regret de ne pouvoir répondre rapidement à vos commentaires. Merci pour votre patience.

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 600
followers
Pinterest
415 400
followers
Instagram
29 600
followers
Princes Pier - Melbourne
Sunset - Melbourne
Street Art - Melbourne
Juste envie de se lover dans ces magnifiques fauteuils UGG - J'adore
Sur le vif...
Fermer