Pâtes : quelle quantité par personne, combien de sel, d’eau et autres questions existentielles

Pâtes - Affiches vintage

Pâtes – Affiches vintage

J’adore les pâtes. Nous en mangeons beaucoup à la maison, plutôt des pâtes sèches que des pâtes fraiches d’ailleurs. Nous avons tous nos préférées : coquillettes, tagliatelles, farfalles, nouilles … Moi ce serait plutôt les spaghetti mes pâtes chouchou. Je les adore. Vous pouvez trouver  des pâtes aux oeufs, complètes, à base de blé mais aussi d’épeautre, de riz, de soja, parfumées aux tomates, aux épinards …

Bref, concernant celles que nous mangeons à la maison le plus souvent, à savoir les pâtes de blé sèches, voici quelques conseils de base :

Combien de pâtes pour 4 personnes  ?

Comptez 250 g de pâtes crues si c’est un accompagnement et allez jusqu’à 500 g si la préparation constitue un plat unique et si vous recevez une équipe de rugby.

Dans quel récipient je dois le faire cuire ?

Choisissez un récipient assez grand pour contenir toute l’eau nécessaire (voir ci dessous) et plutôt large (type sauteuse).

Quelle quantité de sel et d’eau faut-il mettre pour quelle quantité de pâtes ? 

Respectez la règle des trois chiffes : un, dix, cent ! Pour 1 litre d’eau, il faut 10 g de sel et  100 g de pâtes. Si vous surveillez votre consommation de sel, n’en mettez que 7 grammes. Concernant l’eau, il en faut beaucoup pour que les pâtes puissent cuire de façon homogène et ne collent pas entre elles. Il ne faut pas que le niveau d’eau avant de mettre les pâtes arrive au bord de la casserole, sinon, quand vous mettez les pâtes ça déborde (c’est qu’il y en a là dedans ^-^)

Quand faut-il saler l’eau des pâtes ? 

Quand l’eau bout. Mais si c’est avant vous ne risquez pas l’excommunication non plus. La raison en est toute simple : Si vous mettez le  sel dans l’eau froide, il peut se déposer au fond de votre récipient et causer comme des piqûres sur son revêtement (une forme de corrosion du métal).

Pâtes

Pâtes

Est ce qu’il faut mettre de l’huile dans l’eau ? 

Personnellement, je trouve que cela ne sert à rien, excepté à parfumer l’eau. Vous pouvez d’ailleurs la parfumer avec des épices, un bouillon Kub etc.

Quand met-on les pâtes dans l’eau ?

Quand il y a une vraie ébullition avec de grosses bulles. Vous mélangez, vous pouvez couvrir légèrement en attendant que l’eau re bloblote.

Combien de temps doit-on les cuire ?

Tout dépend de la variété ^-^. Respectez les temps de cuisson indiqués sur l’emballage. Les pâtes se mangent al dente, mais si vous préférez plus cuites, on ne vous roulera pas dans le goudron et les plumes non plus. Dès qu’elles sont cuites, on égoutte. Si vous passez ensuite les pâtes à la poêle pour votre recette, laissez un peu d’eau de cuisson pour mieux amalgamer.

Quelles pâtes pour quel usage ?

Plus les pâtes sont grosses et plus l’assaisonnement peut être riche. Ne faites pas des pâtes à la Carbonora avec des cheveux d’anges par exemple ^-^.  Après faites en fonction de vos goûts. Les courtes se prêtent quand même d’avantage aux salades que les longues. Pour les pâtes en sauce, choisissez des pâtes rugueuses auxquelles la sauce adhère bien.

Voilà, vous en savez autant que moi ! Il ne vous reste plus qu’à vous régaler. Cliquez ici pour des recettes avec des pâtes.

Enjoy !

 

Tags :
  • Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Autres Services
Commentaires
  1. « Les pâtes se mangent al dente, mais si vous préférez plus cuit, on ne vous roulera pas dans le goudron et les plumes non plus. » Sauf si vous les servez à ma grand-mère italienne qui vous lancera un regard qui tue et ne touchera pas son assiette ;). Merci de redonner les bases, ça sert toujours :), notamment les quantités (même si ici on doit tous avoir des appétits de joueurs de rugby)!

    #1 - Samantha le 10 septembre 2012 Répondre
    • Un chef de l’école Barilla disait « si ce n’est pas aldente, et que les pâtes sont trop cuites cela devient des sucres rapides, et personnelement je préfère un gâteau au chocolat que des pâtes trop cuites !! « 

      #2 - Creadidi le 10 septembre 2012 Répondre
  2. Voilà un article d’intérêt général ! Merci bien

    #3 - TheNewMe le 10 septembre 2012 Répondre
  3. bravo … aussi petit truc en plus pour le sel , il ralentit l’ébullition donc autant le mettre quand l’eau bout pour faire des économies d’énergie, c’est la crise non ? c’est pour ça que tu parles de pâtes aussi….lol ! Ici mon mari, d’origine italienne et pas joueur de rugby dit toujours au moins 100g par personne…mais bon ! 

    #5 - Mercotte le 10 septembre 2012 Répondre
  4. Mercotte, chez moi, on disait au contraire que le sel faisait bouillir l’eau plus rapidement :) Faudra que j’étudie ça de plus près!

    #6 - Dr. CaSo le 10 septembre 2012 Répondre
  5. @drcaso:disqus @2bd98529ecb710efb90ab0d342f1c76d:disqus j’ai trouvé une info intéressante ici : 
    http://forums.futura-sciences.com/chimie/18422-te

    Il faut rajouter beaucoup de sel pour que la température d’ébullition de l’eau salée s’élève un peu. Si on rajoute 7 g sel dans 100 ml eau, la température d’ébullition de l’eau s’élève de 1.5°C. Et s’il y a 14 g de sel en tout dans 100 ml eau, la température d’ébullition s’élève de 4°C : l’élévation de température n’est pas linéaire, comme vous le voyez !

    Ceci dit, plus la température d’une réaction s’élève. Plus elle se produit vite. On peut considèrer que la cuisson des aliments est une réaction chimique dont l’équation serait : »Aliments crus » —> « Aliments cuits »

    En général on considère que la vitesse d’une réaction double si on élève la température de 10°C. S’il faut 30 minutes pour cuire des pommes de terre à 100°C, il faudra donc seulement 15 minutes à 110°C, et 7.5 min. à 120°C.

    Donc si on met du sel dans l’eau bouillante, la température s’élève, et la réaction de cuisson est plus rapide. Evidemment l’aliment obtenu est plus salé !…

    #7 - papilles le 10 septembre 2012 Répondre
  6. L’année dernière au salon Barilla j’ai appris des chefs de l’école quelques astuces :
    - Le sel il faut le mettre juste avant d’y mettre les pâtes car une eau salé boue à 110 ° et plus à 100°
    - Ne pas ajouter d’huile : les pâtes ne cuisent pas uniformémént
    - Cuire selon les minutes de la boite
    - Faire une sauce à la pôele, ajouter les pâtes et une louche (selon la quantité)  d’eau de cuisson  afin que la sauce colle au pâte et faire revenir 1mn.

    #8 - Creadidi le 10 septembre 2012 Répondre
  7. C’est vrai que pour les quantités et le sel on fait un peu au pifomètre…et pour mon fils, il n’y en a jamais assez…et pourtant, il ne joue pas au rugby!!!
    On s’est mis aux pâtes complètes (restrictions alimentaires obligent^.^) et on les apprécie bien…j’adore aussi les spaghetti au quinoa que je trouve au rayon bio…donc merci pour cet article!
    Tu devrais d’ailleurs nous faire la version riz!!!
    Des bises!

    #10 - Ampelopse le 10 septembre 2012 Répondre
    • Ceux aux riz, je ne sais pas trop faire. Moi aussi j’aime beaucoup les complètes mais à ce moment là il vaut mieux les prendre bio sinon trop de pesticides ;)

      #11 - papilles le 10 septembre 2012 Répondre
  8. Super le mémotechnique pour le sel ! 

    #12 - Audrée Maury le 10 septembre 2012 Répondre
    • Ben je le trouve pas super du tout… ;o( Je m’explique, avec ce calcul, quand je fais 2 kg de pâtes (pour un groupe), je devrais mettre… 200 g de sel !!! Au secours !!

      #13 - bruno le 27 février 2014 Répondre
  9. Super le mémotechnique du sel !
    Histoire de « mettre mon grain de sel » (justement^^), pour les enfants je compte moins : je dirai 40g crues (pour une portion d’environ 120g cuites) pour les 4-6 ans et 60g crues pour les 7-9 ans.
    Super article ! Merci pour le partage !
    Bonne semaine !

    #14 - Audrée Maury le 10 septembre 2012 Répondre
  10. Merci :)

    #15 - papilles le 10 septembre 2012 Répondre
  11. mdr ;)

    #16 - papilles le 10 septembre 2012 Répondre
  12. moi aussi ;)

    #17 - papilles le 10 septembre 2012 Répondre
  13. Mr Merco est gourmand :)

    #18 - papilles le 10 septembre 2012 Répondre
  14. J’ai mis la réponse au dessus. ;)

    #19 - papilles le 10 septembre 2012 Répondre
  15. Hello, cool ce post, j’aurais appris quelque chose sur le sel et la corrosion du métal (je n’y avais jamais pensé et souvent je sale avant sinon j’oublie… donc je vais faire des efforts :D ).
    Les pates, c’est bon, mangez-en, en plus on peut faire à peu près tout et n’importe quoi avec selon les ingrédients du placard ou du frigo, son imagination… et ses goûts !
    Bon, je vous laisse, je vais faire des pates, ça m’a trop donné envie ! :D

    #20 - Isa T le 10 septembre 2012 Répondre
  16. merci Anne pour ce billet, ca me donne envie d’aller au magasin bio pour essayer d’autres variétés de pâtes lues dans les commentaires ;) 

    #22 - Celine26 le 10 septembre 2012 Répondre
  17. Je les prends en bio…et pour le riz, je parlais des quantités, de la cuisson, du sel…toussa-toussa!

    #24 - Ampelopse le 10 septembre 2012 Répondre
  18.  je me range de cet avis, excellente astuce pour savoir comment saler.

    #25 - applemini le 10 septembre 2012 Répondre
  19. Damn! Mon commentaire a file dans les limbes !
    Je disais donc que mon Cher&Tendre a moi que j’ai, bien qu’epais comme une demi-branche de thym, fait l’equipe de rugby a lui tout seul, question pates…
    Et que, voui, parole de biochimiste, il faut plus que 10 grammes de sel par litre pour que le point d’ebullition de l’eau  augmente. 20/20, eleve Papilles !

    #26 - La Grande Blonde le 11 septembre 2012 Répondre
  20. super intéressant ton article, nous aussi on en mange souvent ! Et C’est tellement bon…..
    Nous on fait au minimum 500  g à quatre mais parfois ça ne suffit pas..
    Je ne mets jamais d’huile dans l’eau, je n’ai jamais vu mon beau frère ( restaurateur en Toscane) mis de l’huile dedans…

    belle journée
    manue :)))

    #28 - Manubartolini le 11 septembre 2012 Répondre
    • Moi aussi 500g pour 4 en plat complet à la maison ;)

      #29 - papilles le 11 septembre 2012 Répondre
  21. Merci pour la précision pour les enfants Audrée :) C’est top

    #30 - papilles le 11 septembre 2012 Répondre
  22. hello,
    moi non plus je ne savais pas pour la corrosion : va falloir changer les vieilles habitudes, dur, dur…
    côté qté, mes filles forment une équipe de rugby à elles seules, alors quand on y ajoute mon homme et moi, qui sommes aussi de gros amateurs, j’me dis qu’on devrait peut-êtres acheter des actions chez Barilla et Cie !
    merci pour toutes ces infos Anne.
    A bientôt
    PS : au fait, un jour, lors d’un échange, tu m’avais dit que tu avais un projet de livre de recettes, mais que tu étais en retard : ça en est où maintenant?

    #31 - isa le 11 septembre 2012 Répondre
    • @33ee4611f9042a8f406ddb8acaab0454:disqus  : c’est un peu tombé à l’eau. Trop de boulot de mon côté, moins d’envie de l’autre ^-^

      #32 - papilles le 11 septembre 2012 Répondre
      • Dommage pour nous, mais ça se comprend!
        Vu la richesse de ton blog, on imagine aisément à quel point tu dois être overbookée!!!
        En tout cas ne change rien – surtout la petite pointe d’humour - c’est comme ça qu’on t’aime…
        Bon courage.

        #33 - isa le 11 septembre 2012 Répondre
  23. Bonjour Anne,

    Tout à fait d’accord sur la cuisson, je fais exactement comme toi.
    La seul différence est sur la quantité car en fonction de la famille et de l’âge des enfants la quantité a évolué et selon si c’est le plat principal ou juste un accompagnement. 
    Pour ma part c’est 500 g pour 5 (16, 18 et 24ans 2 garçons et une fille) mais jusqu’à 1kg !!selon la recette et le jour.
    J’ai un rugbyman et un handballeur donc les veilles de macth c’est 300 g chacun.
    Je varie les sortes mais toujours des Barilla et classique .
    Je fais toujours la sauce à part car j’en ai un qui ne les aime que nature !
    Je vais aller faire un tour sur tes recettes .
    Merci

    #34 - Crilinne le 11 septembre 2012 Répondre
    • Moi j’aime bien les Barilla mais j’ai un petit faible pour les DeCecco et j’aime bien aussi les spaghetti bio Lustucru (je crois) que je trouve en GMS ;)

      #35 - papilles le 11 septembre 2012 Répondre
  24. Moi j’ai un pâtophile à la maison qui serait capable d’en manger tous les jours si je ne le freinais pas… :D.  De retour d’Italie il y a peu, nous avons du ramener une quinzaine de kilos ! :P

    #36 - Audrey le 11 septembre 2012 Répondre
    • @twitter-23228176:disqus mdr ;) il ne faut pas rentrer en avion ;)

      #37 - papilles le 11 septembre 2012 Répondre
  25. Merci pour tous ces bons conseils!

    #38 - MOCHA le 11 septembre 2012 Répondre
  26. J’ai un pâtivore de 13 ans à la maison qui pourrait en manger trois fois par jour. 
    Mon truc : Après avoir égoutté mes pâtes,  je les remets dans la casserole pour les garder au chaud et je mets un filet d’huile d’olive pour qu’elles ne collent pas et je remue.
    Quant à la variété des modèles, on aime tout… pourvu que ce soit Bio.
    On fait même des mélanges avec les restes de paquet : c’est pas très sérieux pour la cuisson, mais on mange tout.
    Perso j’aime bien les pâtes bien cuites.
    Ca y est… j’entends hurler toute l’Italie !

    #40 - Isabelle de Castelna le 11 septembre 2012 Répondre
    • mdr ; tu risques de ne plus pouvoir y aller en vacances ;)

      #41 - papilles le 11 septembre 2012 Répondre
  27. il parle du 1,10,100 dans le dernier magazine marmiton

    #42 - Bblinou83 le 11 septembre 2012 Répondre
    • Ah oui ?? pas vu. Je ne l’ai pas encore acheté

      #43 - papilles le 11 septembre 2012 Répondre
  28.  Contrairement à l’idée reçue la cuisine des pâtes  (comme celle du riz) est délicate , les cuisiniers professionnels disent que c’est un excellent test  de savoir faire!   En complément de l’article , après des années de tâtonnement et de virées en Italie :
     compter 100g/personne ;mettre une GRANDE quantité d’eau, sinon trop d’amidon et effet de « colle  » garanti  ; l’eau salée bout moins vite que l’eau non salée, donc rajouter le sel lors de l’ébullition ; ne pas égoutter totalement les pâtes , les « assécher », de plus un peu d’eau de cuisson réservée peut servir à faire une sauce ; inutile de mettre de l’huile dans l’eau de cuisson , un phénomène de densité fait que c’est inutile et que ça ne les « fluidifie » pas plus ; les pâtes à surface rugueuse, striées, veinées retiennent bien la sauce  ; si on fait revenir les pâtes après cuisson dans la poêle avec une sauce, elles « pompent » encore du liquide, on a donc intérêt dans ce cas-là à les cuire tout juste al dente .
    Les sauces : la meilleure c’est celle perso, improvisée avec des produits frais ou ce qui traîne dans les placards…
    Les pâtes sèches  sont meilleures que les fraîches selon moi…
    Bon app !

    #44 - Jeanpaul Durand le 11 septembre 2012 Répondre
    • Ben évidemment !! On est 5/5…

      Bleck

      #45 - Bleck le 12 septembre 2012 Répondre
  29. ca me fait plaisir que tu ailles mieux ;) Moi j’aime bien dececco. Et toi ? 

    #46 - papilles le 11 septembre 2012 Répondre
    • Dececco : Il s’agit d’une marque ? ça m’échappe… Nous achetons généralement des Barilla… classique.

      une bise, Eric

      #47 - Bleck le 12 septembre 2012 Répondre
      • Oui, j’en trouve en GMS. Je te mets une image du paquet, t’as du déjà voir

        #48 - papilles le 12 septembre 2012 Répondre
  30. le billet pratico-pratique dont j’avais besoin, ici Choupie ne jure que par les pâtes… je varie, je varie, mais bon…

    #49 - e-Zabel Isabelle Duv le 11 septembre 2012 Répondre
  31. Bonjour Anne,
    Ici, c’est al dente, on n’aime pas « la colle à papier peint ». J’ai envie de faire moi-même des pâtes fraîches mais je n’ose pas me lancer. As-tu déjà essayé?

    #51 - caramelle le 14 septembre 2012 Répondre
  32. Non Caramelle, je n’ai pas de laminoir  ;)

    #52 - papilles le 15 septembre 2012 Répondre
  33. Dans le dernier Marmiton magazine, il y a un article intéressant sur les pâtes où il est notamment expliqué que mettre de l’huile dans l’eau empêche la sauce qu’on mettra après d’adhérer aux pâtes !

    #53 - Miss Alfie le 15 septembre 2012 Répondre
    • Merci Miss Alfie. Moi je trouve que ca ne sert pas à grand chose, je n’en mets jamais ;))

      #54 - papilles le 15 septembre 2012 Répondre
  34. « Respectez la règle des trois chiffes : un, dix, cent ! Pour 1 litre d’eau, il faut 10 g de sel et 100 g de pâtes. »
    Même quand on fait des grosses quantités ? Par exemple, 2 kg de pâtes crues, ça fait… 20 litres et 200 g d’eau !!! Et même en divisant par deux (des grosses gamelles de 10 litres, ça existe), ça fait encore 100 g de sel, ce qui me semble vraiment énorme… Dans ce cas, je pense que je dépasserai pas 30 ou 40 … et encore ! Qu’en pensez-vous ?

    #55 - bruno le 27 février 2014 Répondre

Laisser un commentaire


Sur Facebook
  1. Sissy Ps

    ca c'est un bon article pke je sais jamais

    #FB - Sissy Ps le 10 septembre 2012, à 17:29
  2. Paul Klibanski

    Je dirais même plus : plutôt que de balancer des tonnes d'huile sur les pâtes égouttées, versez dessus une petite (1)louche d'eau de cuisson, avant d'ajouter la garniture. Les pâtes n'attacheront pas et leur goût (2) sera intact. (1) : petite, ça dépend évidement de la quantité de pâtes (2) : le goût n'existe que pour des pâtes de bonne provenance, genre Setaro; pour d'autres produits, n'hésitez pas à utiliser de l'huile de vidange relevée de pili-pili

    #FB - Paul Klibanski le 10 septembre 2012, à 22:31
  3. Sandrine Chretien Se

    Anne, bonjour peux tu me donner ton adresse postale en message privé FB? Pour le 19 septembre.....Merci. Sandrine

    #FB - Sandrine Chretien Se le 11 septembre 2012, à 08:51
  4. PAPILLES ET PUPILLES

    Sandrine Chretien Sebag ? Heu le 19 septembre ?

    #FB - PAPILLES ET PUPILLES le 11 septembre 2012, à 10:07
  5. Pascale Bozzi

    quelles oeuvres d'art ces affiches!

    #FB - Pascale Bozzi le 11 septembre 2012, à 22:18

Sur Hellocoton
  1. A table

    Les pâtes c'est bon, les vieilles affiches c'est beau ! :D

    #HC - A table le 10 septembre 2012, à 16:11
  2. papilles

    ;)

    #HC - papilles le 10 septembre 2012, à 16:15
  3. viedpuce

    Les pâtes... ♥!

    #HC - viedpuce le 10 septembre 2012, à 16:42