Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

La couronne de gougères de Rose-Noëlle, au fromage et piment

Apéro Entrées

Couvent des Jacobins

Couvent des Jacobins

Il y a quelques semaines je suis allée visiter le Couvent des Jacobins, une très jolie propriété viticole située en plein cœur de Saint-Emilion. On y produit du vin depuis 7 siècles. En 1902 la propriété est achetée par la famille JEAN et depuis cette acquisition, il y a tout juste 120 ans, les femmes ont joué ici un grand rôle. Que ce soit Berthe ou Rose-Noëlle, elles firent entrer de plain-pied le domaine dans la cour des Grands Crus Classés de Saint-Émilion en 1969.

Rose-Noëlle dont je vous parle aujourd’hui était l’une des personnalités marquantes du village.

Petite fille de Jean Jean, l’acquéreur de Couvent des Jacobins, elle était une fervente protectrice d’une gastronomie familiale et d’une cuisine nourrissante aussi bien pour le corps que pour l’esprit raconte Xavier, son petit cousin que j’ai eu la chance de rencontrer. Elle aimait les grandes tablées dans le cloître, constellées de quelques fleurs, et était fidèle aux artisans et aux produits du Saint-Émilionnais et du Libournais, ajoute-t-il. : Agriculteurs, primeurs, fromagers, toute une communauté qui mettait en valeur des produits simples, frais et de qualité.

En discutant avec Xavier, il me racontait que sa grand-mère cuisinait régulièrement des gougères mais sous la forme d’une couronne. La première fois que je suis allée en Bourgogne et que l’on m’a servi une gougère façon chouquette, j’ai pensé :

Non mais ça, ce n’est pas une gougère 😀 

Alors pour rendre hommage à cette grand-mère aimée, j’ai eu envie de tester moi aussi une recette de gougères en couronne, à déguster avec un Couvent des Jacobins 2013, Grand Cru Classé Saint-Emilion.

La recette :

Couronne de gougères

Couronne de gougères

Ingrédients pour 6 personnes

Préparation

Prenez un moule à savarin, ou, si vous n’en avez pas, faites comme moi. Sortez un moule à manqué (24 cm de diamètre) et beurrez-le. Prenez un petit ramequin type ramequin à crème brûlée, entourez-le de papier sulfurisé et placez-le au centre du moule. Ca y est, vous avez votre moule à savarin. Appelez-moi McGyver. Hachez grossièrement le fromage. Le mien n’était pas assez sec pour que je puisse le râper.

Versez dans une casserole l’eau, le beurre et une pincée de sel. Portez à ébullition puis ajoutez la farine hors du feu, en une fois. Faites ensuite chauffer doucement en mélangeant jusqu’à ce que la pâte se détache des bords de la casserole. Laissez tiédir puis incorporez les œufs, un par un. Terminez en incorporant le fromage haché (sauf 2 cuillères à soupe) et le piment d’Espelette.

A l’aide d’une grande cuillère, déposez boules de pâte dans le moule. Une fois que le plat est entièrement garni, saupoudrez avec le fromage que vous avez réservé.

Enfournez pour 50 minutes dans un four préchauffé à 180°C, chaleur tournante. Surtout n’ouvrez pas le four avant la fin. Laissez tiédir puis démoulez. Il ne vous reste plus qu’à servir !

Gougères en couronne et Couvent des Jacobins 2013

Gougères en couronne et Couvent des Jacobins 2013

Parfait pour l’apéro.

A propos du Couvent des Jacobins, Grand Cru Classé Saint-Emilion, millésime 2013 :

Composé à 90% de Merlot et de 10% de Cabernet Franc ce millésime 2013 du Couvent des Jacobins a une robe rubis, violine, à la fois intense et brillante. Au nez il a un petit côté pain grillé, et en bouche, il est très équilibré avec des tanins denses mais fondus. Son goût de fruits rouges mûrs fonctionne très bien avec cette couronne de gougères parfumée au fromage de brebis fermier.

Une recette créée pour le Couvent des Jacobins.

 

Allez on en discute ?
Les avis
  • passeuse a écrit le 6 juin 2022
    5

    Bonjour Anne
    Qu’elle ne fût pas ma surprise en découvrant ce post !
    C’est exactement THE RECETTE de maman !
    C’est toujours celle _ci que j’utilise !
    Une petite variante personnelle : quand j’ai un reste de pate ou de riz ( juste un peu) ,Avant de mettre le fromage , je dépose délicatement sur la pâte , égalitairement le riz ou les pates !
    Puis je recouvre de fromage !
    Ainsi , ce plat devient un plat principal , avec une salade par exemple !
    Et comme le disait Albert Einstein :
    Dans la simplicité , il y a l’élégance ,
    Et dans l’élégance , il y a la brillance ,
    Et dans la brillance , il y a de la joie !!
    Enjoy !!

    • Anne a écrit le 6 juin 2022

      Ohlala 🙂 Super. JE ne connaissais pas cette astuce de mettre un reste de riz ou de pâtes. Il faudra que j’essaie. Très bonne soirée à toi

Les commentaires
  • my ky a écrit le 6 juin 2022

    Très astucieux le moule à manqué maison. Bravo McGyver 😀

  • Nath.r. a écrit le 6 juin 2022

    Ma grand mère paternelle étant du Doubs, j’ai depuis ma plus tendre enfance mangé la gougère en couronne et au comté. Perso je préfère en chouquette, c’est moins mou au milieu et plus présentable pour l’apéro.
    Un ami me les a fait goûter à la cancoillotte.
    Cette recette est facilement transformable suivant les goûts de chacun. Seul impératif, un pâte à choux impeccable.p

    • Anne a écrit le 6 juin 2022

      C’est vrai 🙂 Mais jusqu’à présent je ne connaissais pas cette présentation en forme de couronne

  • Isabelle a écrit le 6 juin 2022

    Bonjour et merci, j’ai hâte de goûter !

  • PLK a écrit le 6 juin 2022

    Merci pour cette recette ! J’aime la transformation du moule à manqué en moule à savarin 🙂 un tomme de brebis des Pyrénées, cela convient ? Bonne journée

    • Anne a écrit le 6 juin 2022

      Coucou
      oui, cela convient très bien 😉

  • Barbara a écrit le 6 juin 2022

    mais quelle bonne idée !
    et top bravo Anne » passe partout, bonne astuce, miss Ducros ,Mc Gyver! 🙂

    et qui a improvisé un dessert avec des chouquettes ce midi hi hi hi si si !

    • Anne a écrit le 6 juin 2022

      ;)) Merci Barbara, bisous

  • annie35 a écrit le 6 juin 2022

    Bravo pour l’astuce du moule Anne Gyver !!!!!! On adore les gougères, c’est sympa en couronne !!!!Eh bien voilà, j’ai faim !!! Belle soirée

  • zieumentalo a écrit le 6 juin 2022

    La gougère en couronne j’ai appris à la faire à l’école (il y avait des cours de cuisine) en 1961, à la lyonnaise. On la servait avec une sauce béchamel à laquelle on ajoutait des crevettes des champignons de paris et des rondelles de petites quenelles nature . Un vrai régal et ça fait un bon gros plat complet. Et on n’utilisait pas de plat à savarin on déposait des cuillère à soupe pâte a chou en cercle sur des plaques, bine graissées.

    • Anne a écrit le 6 juin 2022

      Merci pour l’info 🙂

      • Barbara a écrit le 7 juin 2022

        « on déposait des cuillère à soupe pâte a chou en cercle sur des plaques, bine graissées. »
        je confirme 🙂

    • passeuse a écrit le 7 juin 2022

      Bonjour Zieumentalo
      Cette variante me plait bien !
      Merci !
      Bonne journée à vous !

      • zieumentalo a écrit le 7 juin 2022

        Et un petit plus, dans la béchamel je mets un petit bouillon de crevettes fraîches made my self (avec les têtes, piqué à Top chef) ça relève bien le gout.

        • passeuse a écrit le 7 juin 2022

          Bonne idée !
          Encore merci !

          • Anne a écrit le 7 juin 2022

            <3

        • Anne a écrit le 7 juin 2022

          Super idée 🙂

      • Anne a écrit le 7 juin 2022

        Tout pareil 🙂

  • Cécile a écrit le 8 juin 2022

    Bonjour Anne
    Pouvez-vous nous donner une idée du prix de cette bouteille ?
    Merci

  • Helene DELIZIOSO a écrit le 8 juin 2022

    Je crois bien que je vais tester ta recette en ajoutant du jambon de Bayonne pour une couronne de gougères 100% Basque 😀

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2022)

S'inscrire à la
newsletter

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas













Par type de plats












Par événements










Par régime alimentaire




Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
262 000
followers
Pinterest
563 200
followers
Instagram
83 100
followers
Fermer