Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Visite de la distillerie Moon Harbour, Bordeaux (whisky)

Bonnes adresses France Reportages Voyages

Moon Harbour

Moon Harbour

Je ne sais pas ce que prennent à l’apéro Yves Medina et Jean-Philippe Ballanger, les 2 créateurs de la Distillerie Moon Harbour, mais la légende raconte que c’est alors qu’ils buvaient un verre au Café du Port en 2014, qu’ils se lancent le défi de fabriquer un whisky premium 100 % bordelais. #EhOui.

2017 : La première distillation

La première distillation a lieu 3 ans de travail plus tard, en 2017. Entre temps il a fallu trouver les fonds, le lieu, la marque (Moon Harbour = Port de la Lune, le nom du port de Bordeaux), le matériel et les matières premières. Et c’est ainsi que les céréales utilisées sont de l’orge cultivé sur l’île de Patiras (Gironde) et du maïs charentais. Les alambics proviennent de chez Stupfler à Bègles. Quant aux barriques, elles arrivent directement de prestigieux châteaux locaux.

Enfin, le vieillissement se fait jour après jour, à Bordeaux, dans un ancien bunker datant de la seconde guerre mondiale et situé tout à côté de la base sous-marine.

Le bunker de Moon Harbour (Canon)

Le bunker de Moon Harbour (Canon)

Bref, tout est local, le pari est tenu.

Ces deux entrepreneurs, amis dans la vie et grands amateurs de whisky, ont construit ce projet à partir de zéro. L’aventure n’était pas sans risque car si la distillation ne prend que quelques heures, il faut que le distillat passe au moins 3 ans et 1 jour en barriques pour avoir droit à l’appellation whisky.

En attendant, les 2 hommes demandent l’aide à l’un des Dieux du whisky :D, John McDougall, maître distillateur et maître assembleur Écossais. Celui-ci les accompagne dans la création d’un blend exclusif (mélange de différents whiskies). Ils le feront ensuite vieillir quelques mois dans leurs tonneaux bordelais pour leur donner l’identité Moon Harbour.

En 2016 sortent donc les premiers assemblages exclusifs Moon Harbour, terminés en barriques de Sauternes pour le Pier 1 et de Château La Louvière (Pessac-Léognan rouge) pour le Pier 2.

Moon Harbour aujourd’hui

Moon Harbour continue aujourd’hui de commercialiser les Pier 1 et Pier 2 mais depuis septembre 2020 (les 3 ans et 1 jours sont écoulés), ils vendent également leurs propres whiskies. Tout le site se visite et c’est passionnant. L’entreprise est située tout à côté des Bassins de lumières, et si jamais vous allez voir l’expo sur Venise, je vous recommande chaudement de grouper les deux.

Chez Moon Harbour

Chez Moon Harbour

La visite est passionnante, pédagogique mais tout en décontraction. Vous apprenez l’art de fabriquer du whisky (et du pourquoi du comment de cet alambic 100% cuivre qui permet une simple distillation). Vous découvrez également ce qu’apportent ces barriques prestigieuses encore gorgées des contenus précédemment vieillis (saveurs, couleurs).

Et puis, il y a cet incroyable chai de vieillissement.

Imaginez un bunker : 70 mètres de long, 20 mètres de large, 25 mètres de haut, tout en béton armé avec des murs de 6 mètres d’épaisseur. C’est énorme, massif et impressionnant. A l’intérieur, il y avait à l’origine, une cuve métallique pouvant contenir 4,5 millions de litres de carburant. Ceux-ci devaient alimenter les sous-marins de la base toute proche.  Cela n’a heureusement jamais servi, et la cuve a été démontée en 1946/1947 par les alliés. Depuis, le bunker était resté dans son jus.

Quand Yves Medina et Jean Philippe Ballanger découvrent le lieu en cherchant des terrains pour bâtir leur local, cela fait tilt.  Ils découvrent cette cathédrale de béton et c’est le coup de cœur Ce sera donc là et nulle part ailleurs.

Moon Harbour - Chai de vieillissement

Moon Harbour – Chai de vieillissement

Après des travaux colossaux, réalisée par une entreprise spécialisée (il faut pouvoir créer une porte dans le bunker), le chai de vieillissement est prêt. Ici jour après jour le distillat d’orge ou de maïs devient du whisky, acquiert ses arômes, ses couleurs, ses saveurs.

A propos des appellations : Blend, single malt, single casks …

J’ai déjà visité des distilleries en Ecosse (The Scotch Whisky Experience à Edimbourg et la Distillerie Deanston à Loch Lomond) mais, certainement un peu lost in translation (l’accent écossais n’est pas le plus facile), je n’avais pas saisi toutes les subtilités des appellations 😀 .

Sachez donc que :

  • Les blended sont des whiskies réalisés avec un assemblage (blend) de plusieurs whiskies provenant de différentes distilleries. A Moon Harbour, il y en a 2, les Pier 1 et les Pier 2 qui sont des assemblages de whiskies écossais, affinés dans des fûts de grands châteaux bordelais pour apporter la signature Moon Harbour.
  • Les single malt (whisky à base d’orge) ou pur malt (à base de maïs malté) sont des whiskies réalisés dans une seule et même distillerie. Chez Moon Harbour, le Dock 1 est un single malt et le Dock 2 est un pur malt. Si tout provient de la même distillerie, on mélange les barriques entre elles. Par exemple, avant de mettre en bouteilles le Dock 1 Finition La Louvière, toutes les barriques de Dock 1 La Louvière sont mélangées. On obtient ainsi un produit homogène.
Moon Harbour

Moon Harbour

  • Les single casks : (édition plus limitée) sont des single malt ou des pur malt mais embouteillés par barrique. Le whisky provient d’un seul et même fût. Chaque barrique produit en effet un travail unique et évolue aussi différemment selon son emplacement dans le bunker (la part des anges n’est pas la même partout) .
  • Les bruts de fûts (aussi appelés From the barrel ou Cask strength ) sont des single cask dans lesquels aucune réduction n’a été effectuée. En fait quand on élabore du whisky, on met dans des fûts le distillat obtenu (il contient environ 76% d’alcool). Et pendant au moins 3 ans et 1 jour il s’affine. Avant d’embouteiller, il faudra ajouter de l’eau osmosée, très doucement, pour diminuer la quantité d’alcool. On veut une boisson qui en contienne 46 ou 47%. Dans un whisky brut de fût, on n’ajoute pas d’eau. S’il est à 62°C, il reste à 62°C. #han 😀 .
Pier 1 et Pier 2 Moon Harbour

Pier 1 et Pier 2 Moon Harbour

Les Whiskies Moon Harbour

Dock 1 est un single malt 100% orge et 100% bordelais. Il existe en 4 finitions différentes :  2 dans des barriques de Sauternes, 1 en Château la Louvière et 1 en Château Pipeau. C’est étonnant de voir l’impact du vin contenu dans la barrique sur le produit final. Celui contenu dans les barriques du Château La Louvière est assez rond, épicé, avec des finales un peu torréfiées de cacao alors que celui vieilli dans des barriques de Château Pipeau est plus gourmand, plus fruité avec des notes de cerise noire et de prune.

Dock 2 est un pur malt, (100% maïs malté) et c’est une exclusivité mondiale. C’est en effet le premier whisky distillé uniquement à partir de maïs et c’est une performance technique. Ce whisky est plus gras, plus velouté. Vieilli en fûts de Sauternes (Château Rieussec), il a des notes plus sucrées, limite de popcorn alors que vieilli en fûts de Château Cantenac Brown, il est moins vif, plus rond et les tannins ressortent. On retrouve les notes épicées d’un vin rouge.

Et bientôt il y aura Dock 3, un whisky fumé aux algues du bassin d’Arcachon.

Il existe aussi des éditions plus limitées à découvrir directement sur leur site.

Les autres produits : gin et rhum

Moon Harbour produit également un excellent rhum réalisé à base de sucre Muscovado de l’île Maurice (le rhum ambré est vieilli dans les fûts ayant contenus du whisky) et un délicieux London Dry Gin à base de baies de genièvre (of course, c’est du gin 😀 ), et parfumé avec des graines de coriandre, des baies goji, des écorces de cumbava, du poivre Timut, et du piment d’Espelette. Le résultat est un gin très parfumé, très floral, très explosif. J’ai beaucoup aimé.

Je vous recommande vraiment la visite et la dégustation qui suit. C’est passionnant, le lieu est top et le personnel ultra accueillant.

Les infos épate belle mère.

  • 200 millions de bouteilles de whisky sont vendues en France. Nous sommes le premier pays consommateur avec 2,15 litres par français et par an )
  • A partir de 1000 litres de moût fermenté (la céréale broyée, additionnée d’eau et de levure), on obtient 90 litres de distillat. Comme pour les Cognac on enlève ce qu’on appelle la tête et la queue, le début et la fin de la distillation qui sont moins aromatiques. On ne fait donc vieillir que 70 litres de ce liquide transparent qui se colorera, jour après jour, au contact du bois de la barrique.

Informations pratiques :

Moon Harbour – 492, boulevard Alfred Daney – 33 300 Bordeaux

La boutique est ouverte du mardi au samedi de 10 h à 18 h et les visites ont lieu du mardi au samedi à 11h, 14h30 ou 16 h30 sur rendez-vous (20 € par personne).

Bonne visite !

Contenu créé en collaboration avec Moon Harbour

 

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Christiane a écrit le 23 mars 2022

    Très bon reportage et bonne idée !
    Peut-on savoir à peu près le prix de ces bouteilles ? 3 ans n’est ce pas trop jeune ?
    Merci Anne

    • Anne a écrit le 23 mars 2022

      Coucou
      Il faut compter de 45 à 60 euros pour les compositions les plus classiques. Leurs prix sont sur leur site web 😉

  • Tonton YVES a écrit le 23 mars 2022

    Coucou Anne ! Je me suis fait envoyer un flacon de ce formidable Whisky Moon Harbour , orge française
    Affiné en fûts de Sauternes Ch. Rieussec ! Il titre pas moins de 45,8 chevaux !! Oup’s . Mais cela passe très bieng et pas agressif . Ce bunker est for bien utilisé , tant mieux , les casques à pointe qui l’ont construit ne se doutaient pas qu’il servirait de cave de vieillissement et d’affinage de Schnap’s ! oh pardon , de
    Whisky de grande qualité !!
    Amitiés Brivistes , Yves .

    • Anne a écrit le 23 mars 2022

      mdr 😉 C’est tout à fait cela. Oui, pas agressif. Moi qui ne suis pas consommatrice, j’ai beaucoup aimé.

  • passeuse a écrit le 23 mars 2022

    Bonjour Anne
    J’adoooore le passage de bunker guerre à cave d’affinage !!!
    Passionnant très certainement !!
    Et voilà , encore une belle réussite !!
    Comme le dit si bien JEAN_JACQUES ,il ne faut pas avoir peur d’aller au bout de ses rêves !!
    D ‘excellentes surprises nous attendent à chaque bout du chemin !
    Bises dorées à toi et à tous !!

    • Anne a écrit le 23 mars 2022

      Merci Myriam. Oui, jusqu’au bout de ses rêves, c’est tout à fait cela.

  • annie35 a écrit le 23 mars 2022

    Belle aventure et superbe reportage !!! Quelle magnifique aventure ! Je ne me suis toujours pas mise à l’alcool , mais je donne mon avis sur les bouteilles : superbes flacons et beaux étiquetages ! J’achèterais bien ce whisky rien que pour ça !!! (on voit la fille qui n’y connait rien du tout !!!!) Belle soirée

    • Anne a écrit le 24 mars 2022

      Merci merci 🙂

      • Barbara a écrit le 24 mars 2022

        bises Annie

        même pas en cuisine
        dans les gâteaux les entremets
        ou pour déglacer / flamber ?

        • annie35 a écrit le 24 mars 2022

          Rhum, porto, cognac, Noyau de Poissy, liqueurs…. mais je ne pense pas au Whisky !! Mais c’est promis, je vais m’y mettre !!! Belle soirée, bises

          • Barbara a écrit le 25 mars 2022

            en fait moi idem

            j’utilise plus rhum ou liqueur de litchi
            bisous Annie et à bientôt + j’espère ♥

            mais je parlais en général / alcool en cuisine
            en fait

          • Anne a écrit le 25 mars 2022

            mdr 🙂 Tchin et bonne soirée

  • Herbert a écrit le 23 mars 2022

    Merci pour cette adresse à laquelle je me rendrai, lors d’un passage à Bordeaux !

  • Margaux a écrit le 24 mars 2022

    Bonjour Anne,
    Merci pour cette belle découverte, votre reportage fait vraiment envie, j’irai y faire un tour à l’occasion d’un week-end à Bordeaux.
    Pour continuer sur le sujet je vous conseille l’excellent film La part des Anges de Ken Loach.
    Bonne journée

    • Anne a écrit le 24 mars 2022

      Merci pour le conseil ciné 🙂

  • Chantal a écrit le 24 mars 2022

    Merci Anne pour ce topo sur les whiskies bordelais , c’est très intéressant ! Dommage que je n’apprécie pas cet alcool ; il faudrait peut-être que j’essaie avec un professionnel
    Bonne journée

    • Anne a écrit le 24 mars 2022

      Oui, c’est comme avec les grands chefs. Ils ont l’art de nous faire aimer ce que l’on n’appréciait pas forcément.

  • Barbara a écrit le 24 mars 2022

    fantastique aventure
    bravo à eux
    très « pittoresque » 🙂
    merci aussi pour toutes ces informations sur le whisky ,les photos ,les détails (ton style♥)bisous Anne bonne journée à tous et toutes et à /…. bientôt

  • Marie a écrit le 25 mars 2022

    Alors là, j’y vais la prochaine fois que je viens à bordeaux. je ne savais pas que cela se visitait

    • Anne a écrit le 25 mars 2022

      Bonjour Marie,

      Tu verras, c’est top

  • Virginie a écrit le 31 mars 2022

    Bonjour,

    Merci pour cet article qui tombe à pic, de passage à Bordeaux pour Pâques, j’ai réservé une visite ainsi que dans certains restos mentionnés dans vos différents articles 😉 !

    Belle journée,

    Virginie

    • Anne a écrit le 1 avril 2022

      Super Virginie. J’espère que cela te plaira autant qu’à moi.

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
Recevoir les articles par mail

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2020)

S'inscrire à la
newsletter

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
260 900
followers
Pinterest
558 200
followers
Instagram
78 300
followers