Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Comment congeler une volaille crue

Alimentation et nutrition Canard Chapon Dinde Oie Pintade Poulet

Pintade filmée

Pintade filmée

C’est Mr Duplantier, un excellent éleveur des Landes qui m’a donné ce conseil alors que je lui achetais une magnifique pintade et à qui je disais, je n’ai personne pour la manger cette semaine, je vais la congeler pour Pâques :

Pour que la chair délicate de la volaille ne s’altère pas quand vous la mettez au congélateur, enveloppez-la d’abord de film plastique puis mettez-la dans un sac type ZilLoc. Vous verrez cela la protègera.

Et c’est ce que j’ai fait. La veille au soir de la cuisiner, je l’ai tout simplement sortie du congélateur et laissée décongeler à température ambiante. On aurait dit qu’elle était toute fraîche. Parfaite !

Si vous aussi vous achetez une très belle volaille, n’hésitez pas à la conserver ainsi.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 22 avril 2019

    je fais comme ça
    🙂

  • @nnie a écrit le 22 avril 2019

    merci du conseil

  • Fanny a écrit le 22 avril 2019

    Bonjour, merci pour ces précieux conseils. A conserver pour se régaler en toutes circonstances.

  • Nathalie a écrit le 22 avril 2019

    Je fais comme toi , j’ emmaillote la bête dans du film étirable et je consomme dans les 2 mois.

  • claude a écrit le 22 avril 2019

    Encore un bon conseil! merci0

    • Anne a écrit le 23 avril 2019

      Avec plaisir 🙂 Bisous

  • annie31 a écrit le 22 avril 2019

    Je fais pareil mais c’est surtout pour une question d’hygiène.
    Je suis contente d’apprendre qu’en plus, ça conserve mieux la chair de la viande.
    Bonne soirée.

    • Anne a écrit le 23 avril 2019

      Moi je ne faisais que la mettre dans un sac. Mais ca ne protège pas la peau aussi bien que le film + le sac

  • monick82 a écrit le 22 avril 2019

    Bonsoir vous laissez le plastique lorsque vous la sortez ? Merci…..

  • brijoudu93 a écrit le 22 avril 2019

    bonsoir
    moi aussi je fais comme çà depuis toujours (j’ai un excellent volailler sur le marché) mais je ne la laisse pas dégeler à l’air ambiant mais dans le réfrigérateur (un peu moins rapide je pense)
    bonne dégustation tout le monde

    • Barbara a écrit le 23 avril 2019

      aah oui j’ai lu trop vite (quand je disais pareil c’était pour la congélation ; j’ai toujours fait ainsi pourquoi y a une autre façon?)
      moi non plus je ne dégèle pas à température ambiante d’autant que chez moi il fait souvent chaud!
      c’est frigo ou micro ondes -qui a une touche décongélation -si au dernier moment!! souvent!)

      • Anne a écrit le 23 avril 2019

        En fait quand je suis plus pressée je fais à température ambiante et sinon la veille au réfrigérateur 😉

    • Anne a écrit le 23 avril 2019

      Pareil 🙂 Quand je suis pressée air ambiant, sinon la veille au réfrigérateur

      • Barbara a écrit le 24 avril 2019

        non moi pas à température ambiante
        oui autrefois (enfant je me souviens qu’on le faisait ) mais
        est ce mon environnement qui est plus « chaud  » moi qui prends plus de précautions (mais bon fragilité aussi ) je ne le fais plus depuis longtemps /risque « bactérien »
        c’est au frigo ou donc via le microondes juste avant cuisson
        et je couvre aussi
        peut être que je prends trop de précautions mais bon
        j’ai des raisons
        bises sous la pluie et le vent

        ! 😉
        tant pis

  • françoise a écrit le 23 avril 2019

    Je n’ y aurai pas pensé …C’est tout simple .
    Merci du conseil , cela fera peut être que la chair garde son coté tendre…?

    • Anne a écrit le 23 avril 2019

      Surtout elle ne sera pas abîmée par la congélation, tu sais, des fois, on dirait que c’est comme brûlé par le froid

  • myriam a écrit le 23 avril 2019

    bonjour Anne

    Depuis toujours , je fais comme tu le préconise ici.
    Et je décongèle à l’air ambiant.
    Comme maman faisait et fais toujours.
    Bises

  • myriam a écrit le 23 avril 2019

    coucou

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 000
followers
Pinterest
473 900
followers
Instagram
47 600
followers
Fermer