P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

A la découverte de la cuisine des Caraïbes

Alimentation et nutrition Caraibes Voyages

Caraibes © Mustang joe CC0 Public Domain Pixabay

Caraibes © Mustang joe CC0 Public Domain Pixabay

Antilles françaises, Cuba, République Dominicaine, Bahamas, Porto-Rico, Jamaïque… Nichées au sud-est des Etats-Unis, les Caraïbes rassemblent des îles et des peuples bercés d’influences européennes, africaines, hispaniques ou encore indiennes qui se traduisent dans l’assiette par de savoureux métissages culinaires ! Et parce que l’actualité là bas est bien triste j’avais envie de les mettre à l’honneur.

Voici avant toute chose 3 liens pour ceux qui souhaitent aider suite aux ouragans de ces derniers jours : Croix rouge Française (ouragan Irma), Secours Populaire (Urgence Ouragan), et Fondation de France (Solidarité pour les Antilles).

Les ingrédients indispensables à la réalisation de recettes Caribéennes :

Fruits et légumes : La plupart des fruits et légumes présents dans les recettes des Caraïbes sont disponibles sur nos étals, dans les épiceries exotiques ou en grande distribution : igname, manioc, patate douce, avocat, piment, citron vert, fruit de la passion, papaye, ananas, carambole… Sans oublier l’ail, l’oignon ou encore la tomate.

Plus difficiles à trouver : la christophine, appelée aussi chouchou ou chayotte (une cucurbitacée que l’on peut remplacer par la courgette) et le fruit à pain (un fruit à cuisiner cuit, à remplacer par de la pomme de terre ou de la patate douce).

Herbes aromatiques fraîches : Thym, coriandre, menthe, persil… La touche finale pour personnaliser vos plats.
Condiments : Vinaigre, huile d’arachide, lait de coco, concentré de tomates, sucre de canne…
Épices : Piment (frais et en poudre), cannelle, clou de girofle, safran… Et bien sûr, le colombo antillais, mélange d’épices d’origine indienne (curcuma, cumin, coriandre, fenugrec, moutarde…).

Sans oublier… Le riz blanc, socle de la plupart des traditions culinaires caribéennes. Il est souvent accompagné de haricots rouges ou noirs. N’hésitez pas à réduire de moitié la quantité de riz servi pour augmenter la portion de légumes frais, en les cuisinant par exemple sautés au wok.

5 plats de la cuisine des Caraïbes :

1 –  Jerk chicken –  Origine : Jamaïque.

En anglais “jerk” signifie “secousse”… Comme celle provoquée par le côté pimenté de cette spécialité jamaïcaine. Le mot désigne plus largement le mélange d’épices permettant d’aromatiser la viande (le plus souvent du poulet) pour la faire mariner dans de l’huile, du vinaigre et du jus de citron vert : ail, gingembre, thym, noix de muscade, cannelle, clous de girofle, sucre, piment…

À vous de doser le “feu” de ce plat selon votre goût avant de le cuire au four ou au barbecue.

Variante : le jerk jamaïcain se décline également avec du porc. Un coulis de mangue maison lui donnera une délicieuse touche sucrée-salée !

2 – Ajiaco – Origine : Cuba.

Ajiaco (c) MortenCC BY-NC 2.0

Ajiaco (c) MortenCC BY-NC 2.0

Ce ragoût ancestral – les Indiens Taïnos le préparaient déjà lorsque Christophe Colomb a découvert l’île au XVe siècle – est l’alter ego de notre pot-au-feu. Un mélange de viandes (bœuf, porc, poulet) mijote longuement dans un bouillon avec patates douces, potiron, navets, fèves, citrons, bananes plantain… Le mot “aji” désigne un piment local, bien que la cuisine cubaine reste en général peu épicée.

L’ajiaco est servi avec du casabe, un pain confectionné à base de farine de manioc.

Variante : à réaliser avec du poisson (grillé à part) et avec tout légume de saison (légumes primeurs au printemps, courgettes en été…).

3 – Féroce d’avocat – Origine : Guadeloupe et Martinique.

Avocat, morue séchée effilochée (on dit “chiquetaillée”), farine de manioc, huile, jus de citron vert, quatre épices… Ce guacamole antillais est un régal à l’apéritif (sous forme de boulettes) ou en entrée (dans un avocat évidé). Accompagné de carottes, tomates, concombre et salade verte, il constitue un plat d’été léger et complet.

Variante : vous pouvez remplacer la farine de manioc par de la fécule de maïs ou de pomme de terre, et la morue par du poisson cuit quelques minutes à la vapeur puis refroidi.

4 –  Gâteau de patate douce – Origine : Saint-Martin.

La capitale de la gastronomie créole veille farouchement sur ce dessert à base de patate douce, potiron (ou potimarron), sucre, beurre, œufs, farine et cannelle. Le tout est relevé d’un peu de noix de muscade, de poivre et d’un soupçon de rhum ou de brandy.

Variante : associez la pomme de terre (variété ”four, purée“) et la pomme fruit pour une déclinaison ”made in France métropolitaine“.

5 – Punch planteur – Origine : Toute la Caraïbe.

Rhum planteur (c) Varaine - CCBYSA 40

Rhum planteur (c) Varaine – CCBYSA 40

Aux Caraïbes, le rhum reste la boisson locale incontournable… À consommer avec modération bien entendu. Et pourquoi pas sous sa forme la plus parfumée et colorée, le planteur. Comptez un volume de rhum (de préférence agricole, comme en Guadeloupe et en Martinique) pour un volume de sucre de canne (facultatif) et six volumes de jus de fruits frais : orange et citron pressé, ananas, goyave… Aromatisez de cannelle ou de noix de muscade.

Variante : ce cocktail se décline en version sans alcool. Associez jus d’agrumes frais et fruits de saison mixés (kiwi, pêche…) comme pour un smoothie.

Une petite précision signée Emmanuelle C. une lectrice du blog  :

En Martinique, on produit le seul rhum bio agricole au monde !! C’est chez Neisson, une distillerie indépendante, qui a fait le choix il y a des années de miser sur la qualité, et qui produit des merveilles (surtout en rhum extra vieux), et je ne suis pas la seule à le dire.

La sauce antillaise : La sauce chien :

Adoptez comme les Antillais cette sauce facile à réaliser, tonique et rafraîchissante, à servir avec les dips de légumes de l’apéritif, les crudités et les plats de viande et de poisson. Les palais aguerris adopteront sa version pimentée.

Mélangez quelques brins de cive (une plante aromatique appelée aussi ciboule) émincés avec le jus d’un citron vert, de l’huile de tournesol, du piment frais (selon votre goût) et de l’eau chaude. Pour une recette authentique je vous conseille de cliquer sur ce lien : La sauce chien de Tatie Maryse.

Langouste grillée, sauce chien (c) Fine Food CC BY-NC-ND 2.0

Langouste grillée, sauce chien (c) Fine Food CC BY-NC-ND 2.0

Le saviez-vous ?

Les cuisines caribéennes utilisent un peu, beaucoup, voire passionnément le piment. Un ingrédient qui possède son “échelle” depuis 1912, celle de Scoville, du nom d’un pharmacologue américain. Ce dernier a gradué de 0 à 10 (de “neutre” à “explosif”) les effets de la capsaïcine, cette substance qui enflamme – plus ou moins les papilles.

En cliquant ici découvrez toutes mes recettes et photos sur les Caraibes.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • myriam a écrit le 20 septembre 2017

    Bonjour Anne

    Super tout ce savoir que tu as la gentillesse de nous communiquer.
    Bonne id de mettre la cuisine des CAraibes a L’honneur.
    Et merci de mettre ces liens pour aides les populations.
    Bonne journée à toi.

    • Anne a écrit le 20 septembre 2017

      Merci et bonne journée aussi Myriam

  • Barbara a écrit le 20 septembre 2017

    passionnant merci

    le jerk ça me plait bien
    ;o)
    les langoustes aussi

    et surtout on ne boit pas d’eau!!!!!

    merci aussi de rappeler les liens d’aide

    on pense fort à eux

    • Barbara a écrit le 21 septembre 2017

      ps ici dans ma région (Paca) beaucoup de gens cultivent des chistophines ds leur jardin

  • Jeannine a écrit le 20 septembre 2017

    Vu le temps qu’il fait dans la Marne voilà un rayon de soleil qui fait très envie, j’ai eu l’occasion de gouter au Jerk chicken il y a une dizaine d’année sur une petite ile à côté de Saint Martin sous les cocotiers souvenir inoubliable c’était tellement bon et mangé avec les doigts!!!!!!

  • Ludivine a écrit le 20 septembre 2017

    Je pense craquer pour ton gâteau aux patates douces !
    Merci du partage !

  • DUTEL a écrit le 20 septembre 2017

    Bravo pour ce dossier, mais aussi les autres…Je m’inspire souvent de vos recettes pour la carte de mon resto nantais ouvert il y a 6 mois : http://www.lemondedansunbol.fr , même nom sur FB. J’y cuisine des petits plats, d’ici et d’ailleurs, servis dans des bols, petits ou grands. Souvent on me demande la recette de certains plats, et je ne manque pas de citer « papilles et pupilles » quand c’est le cas. Et encore bravo pour votre site, très bien fait, intuitif, et vivant ! (j’étais consultante web dans une vie antérieure avant ma reconversion de cuisinière !). A très vite sur la toile ou a mon resto si vous passez par la belle ville de Nantes !

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 600
followers
Pinterest
415 200
followers
Instagram
32 100
followers
Merci à tous pour vos likes, messages, petits mots. I ❤ you. 
#2017bestnine
Variations Confetto
Journée d'exception chez GH Mumm à Reims
On avait tous quelque chose en nous de #Johnny RIP
Sur le vif...
Fermer