P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Lapin : informations, conseils et recettes

Lapin Photothèque Viandes et Poissons Produits et Ingrédients

Traversée de lapins ©VanDerMouche CC BY-ND 2.0

Traversée de lapins ©VanDerMouche CC BY-ND 2.0

Le lapin est une viande absolument délicieuse qui en plus contient pas mal d’Oméga3, surtout si vous choisissez la filière bleu blanc coeur.

=> Conseils d’achat :

Entier, le lapin doit avoir des cuisses et un râble bien charnus. La chair doit être tendre et rosée. Le foie doit être rouge et uniforme. Il existe également des découpes, adaptées aux modes de vie actuels, alliant facilité et rapidité de préparation

=> Guide pratique des morceaux :  

L’épaule : Ce morceau d’environ 100 à 120g désigne la partie antérieure du lapin sans les côtes. Il parait que c’est le morceau préféré des gourmets, je ne sais pas ce que vous en penser ?  Il est préférable d’en compter 2 par personnes. Au niveau de la cuisson, vous pouvez le cuisiner au barbecue ou au four position grill (compter 25 minutes de cuisson), ou en cocotte (toujours 25 minutes). C’est un morceau qui peut être mangé avec les doigts. A conseiller aux adeptes de la finger food !

Une idée : Faites-la mijoter à la cocotte, sa chair gardera tout son moelleux et sa texture délicate. En été, cuisinez-la grillée au barbecue, badigeonnée d’un peu de moutarde et d’huile d’olive.

La gigoletteElle est composée de l’épaule et des côtes totalement désossées qui lui sont rattachées. C’est l’épaule en version XXL dont le poids varie entre 120 et 140g. Prévoyez-en une par personne. Sa chair persillée le rend particulièrement moelleux et goûteux. Ce morceau se prête bien aux marinades et vous pouvez le cuire au barbecue ou au four position grill pendant 30 minutes ou bien en cocotte ou en papillote, toujours 1/2 heure.

Une idée : l’enduire au pinceau d’un mélange de harissa, de jus de citron, d’une pointe d’ail et de menthe fraîche. Bien colorée, une fois rôtie elle s’apprécie comme un méchoui.

Gigolettes de lapin au thym

Gigolettes de lapin au thym

Le râble : C’est le dos du lapin. Il pèse environ 300g, comptez-en donc 1/2 par personne ou 2 à 3 morceau s’il est tranché fin. Sa chair charnue en fait un morceau savoureux et raffiné, véritable luxe pour les papilles. Vous pouvez le farcir, le rôtir au four ou le cuire en cocotte. Tranché fin, il est parfait pour la sauteuse et le wok. Pour les temps de cuisson, comptez s’il est entier ou en moitié 35 minutes. S’il est tranché, comptez 15 minutes et pour la cuisson au wok ou en sauteuse, une quinzaine de minutes (s’il est tranché fin)

Une idée : On le trouve entier ou en morceaux, tranché large ou tranché fin pour toutes les envies et les modes de préparation. Plus il est tranché fin, plus rapide est sa cuisson.

Le filet :  Les filets (environ 80g) sont ‘levés’ à partir du râble en séparant la viande de l’os central. Prévoir 2 filets par personne C’est un morceau particulièrement tendre. Ils sont parfaits pour les cuissons rapides que ce soit à la poêle, au wok ou à la sauteuse (comptez 5 minutes de cuisson). A noter que vous pouvez également les cuire à la vapeur.  Ils sont idéaux pour faire découvrir la viande de lapin aux enfants.

Une idée : filets de lapin à la viennoise. Les paner avec un mélange chapelure et de poudre d’amandes et les cuire à la poêle pour obtenir un blond uniforme. Faire revenir dans un peu de beurre des câpres et des morceaux de chair de citron. Servir et accompagner avec des pousses d’épinards sautées ou en salade.

La cuisse : Ce morceau correspond à l’ensemble du membre arrière et pèse entre 180g et 250g. Comptez une cuisse par personne pour vos invités. Légère et savoureuse, la cuisse est un morceau de choix, maigre et très charnu. Elle est délicieuse cuite au four, à la cocotte, en papillote (35 minutes), à la vapeur avec des légumes et servie avec un aïoli, sautée vivement ou confite. A la cocotte ou au four, comptez 40 minutes de cuisson.

Une idée : La cuisse ‘légère’ adore être glissée dans une papillote. Un mode de cuisson qui exhale sa saveur et qui préserve toutes ses propriétés diététiques.

=> A Savoir :

Sur l’étiquette de la barquette de lapin, est indiquée la DLC, date limite de consommation, exprimée sur les produits réfrigérés par « à consommer jusqu’au ». Lorsque la date est dépassée, la viande est impropre à la consommation. Attention, dès l’instant où l’emballage a été ouvert, la DLC est raccourcie.

=> Bien conserver :

Le premier conseil pour la conservation des produits réfrigérés (viandes, laitages…) est d’éviter un temps trop long entre la sortie du magasin et le rangement des produits dans le réfrigérateur. Celui-ci est un maillon important de la chaîne du froid. La viande de lapin doit être rangée dans la partie la plus froide : 0°C à +4°C. Dans un réfrigérateur, la température est rarement uniforme entre le haut et le bas, et varie entre 0°C et +6°C (voir la notice d’achat). La zone de froid peut être repérée par un thermomètre. Le réfrigérateur doit être lavé une à deux fois par mois avec de l’eau savonneuse, et rincé à l’eau javellisée.

=> Cliquez ici pour des recettes avec du lapin.

Un site pour aller plus loin : www.lapin.fr

Enjoy !

 

Allez on en discute ?
Les commentaires

Aucun commentaire sur cette recette : soyez le premier à laissez le vôtre !

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 300
followers
Pinterest
415 500
followers
Instagram
28 000
followers
Dernières heures au paradis avant un grand saut vers le nord ; vous pourrez continuer à suivre le #festivalbernardloiseau chez @lacuisinedemercotte ; je regrette de ne pouvoir rester plus longtemps ☉ ; c'était chouette #constanceculinary ❤
Bon appétit !
Hello from paradise ☉
Préparation des coeurs de palmiers @constancehotels ; on enlève l'écorce de l'arbre et ensuite on coupe, on tranche et on se régale #constanceculinary #festivalbernardloiseau Le palmiste (coeur de palmier) est l'un des ingrédients obligatoires du concours de cuisine @bernardloiseau où s'affrontent les chefs présents.
Sur le vif...
Fermer