Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Aligot

Féculents Plats complets Sans gluten Sans oeufs Végétarien

L’avantage de se rendre à Paris de temps en temps pour mon boulot est d’avoir parfois un peu de temps pour voir mes copines. Et avec mon amie Marie Christine (elle Aveyronnaise, moi Auvergnate), il nous est arrivé d’aller manger aligot saucisse à l’Auberge Aveyronnaise dans le 12è en se remémorant le bon vieux temps. #VisMaVie.

Je n’avais encore jamais essayé d’en préparer. D’abord trouver de la tome fraîche n’est pas chose aisée et puis je ne savais pas trop comment faire. Mais, amis des internets, nous avons de la famille dans le Cantal qui nous emmène d’ailleurs chaque année pour le réveillon des fromages à tomber par terre. Cette fois-ci ils ont apporté de la tome fraiche !

Tome fraîche pour aligot

Tome fraîche pour aligot

#HAN

Alors hop hop, vive l’aligot !

Il vous faut pour 8 personness:

  • 1 kg de tome fraîche
  • 2.5 kg de pommes de terre (choisir une variété à purée)
  • 500 ml de lait environ
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de poivre
  • 2 gousses d’ail (facultatif)

Coupez la tome fraîche en lamelles.

Tome fraîche en lamelles pour aligot

Tome fraîche en lamelles pour aligot

Epluchez les pommes de terre. Lavez-les et coupez les en morceaux grossiers. Faites-les à l’eau bouillante salée, le temps qu’elles deviennent tendres (environ 20 minutes). Passez-les ensuite au presse purée et ajoutez suffisamment de lait pour obtenir une purée avec une texture assez épaisse.

Mettez cette purée dans un grand récipient et recouvrez-la avec les lamelles de tome fraîche

Tome fraiche sur la purée pour aligot

Tome fraiche sur la purée pour aligot

Tout en chauffant à puissance moyenne, mélangez à l’aide d’une grande cuillère en bois en soulevant la pâte de façon verticale  (une bonne cinquantaine de centimètres au dessus de la cocotte). Il  faut vraiment étirer la pâte.Elle doit devenir souple, homogène et filante. Assaisonnez de sel et de poivre (et d’ail si vous voulez en mettre).

On fait filer l'aligot

On fait filer l’aligot

Il faut bien compter 10 bonnes minutes. Si vous avez des gros bras dans votre entourage, c’est le moment de les appeler à l’aide.

Servez et régalez-vous !

Ici nous avons mis du lait mais la recette traditionnelle utilise plutôt de la crème #Ouch 🙂 De même que pour parfumer la purée, vous pouvez ajouter de l’ail ! Vous savez tout 🙂

Bon appétit !

Allez on en discute ?
Les avis
  • myriam a écrit le 20 janvier 2018
    5

    Bonjour Anne;

    Nous, nous n’avons pas de famille ds le CAntal mais nos vacances des étés passées, nous y ont emmenées.
    Hé bien sûr, nous sommes revenus avec du cantal .
    Et l’aligot, était délicieux!.
    Préparé comme toi mais j’avais rajouté de l’ail.
    Ps :ce midi rôti avec pommes aux cidres.
    mON mari a fait la grimace devant les pommes ‘ il aurait préféré des p. de t.) mais finalement a trouvé très bon et s’est resservi.
    Comme quoi,les « maris difficiles » c’est comme les enfants, il faut persévérer .
    En tous cas, depuis que je cuisine p and p , mon mari s’acclimate aux nouveaux goûts et les enfants aussi.
    Tu es notre « fée », non pas du logis mais de la cuisine!

  • Toyitita a écrit le 20 janvier 2018
    5

    bonjour Anne,
    Bienvenue dans l’Aveyron et de faire la promotion de l’aligot. Je voudrais préciser que c’est plutôt difficile de faire filer l’aligot comme il se doit mais on y arrive avec « l’huile de coude » et surtout lorsqu’il est bien chaud.
    Peut être pourrez vous faire un autre article sur l’estofinade, autre spécialité réalisée surtout dans le Bassin (nord ouest Aveyron) mais aussi dans le Cantal ?
    https://www.youtube.com/watch?v=5ir1cZQybPw
    Merci encore de vos bonnes recettes et astuces ainsi que vos billets de voyage. C’est un plaisir !

  • Marie Christine a écrit le 18 février 2018
    5

    Un plat que faisait ma grand mère. merci pour cette recette

    • Anne a écrit le 18 février 2018

      Merci Marie Christine

Les commentaires
  • Barbara a écrit le 20 janvier 2018

    Oh my God!

  • Barbara a écrit le 20 janvier 2018

    Oh my God

  • Mélinda a écrit le 20 janvier 2018

    Mmmmm l’Aligot !
    Perso pour l’ail je le mets à cuire avec les pommes de terre. Et il passe au presse purée avec les pommes de terre.
    Mélinda (aveyronnaise vivant à Bordeaux 🙂 )

    • Anne a écrit le 20 janvier 2018

      Merci Melinda pour l’astuce 🙂

  • Syl. a écrit le 20 janvier 2018

    En 2017 ns sommes allés passer nos vacances dans L’Aveyron que je ne connaissais pas, (magnifique la France) et ns avons mangé de l’aligot : un délice, trop trop bon. Et en rentrant de vacances sur FR3, dans l’émission de Julie j’ai pu enregistrer la recette, le hasard fait bien les choses n’est ce pas ?

    • Anne a écrit le 20 janvier 2018

      oui 🙂 C’est effectivement une région magnifique.

  • annie35 a écrit le 20 janvier 2018

    Un excellent souvenir d’aligot à Laguiole l’an dernier, mon tour de taille s’en souvient !!!!!!

  • Kamélia a écrit le 20 janvier 2018

    Bonjour, j aime beaucoup votre blogue que j ai découvert récemment et toutes les recettes que j ai essayé jusqu ici sont parfaites. Pour cette recette peut on utiliser un autre fromage même si je pense que celui ci est justement fait pour recette . Merci

    • Anne a écrit le 20 janvier 2018

      Merci Kamélia. Pour le fromage, je ne sais pas quoi utiliser d’autre, désolée

      • Christophe a écrit le 21 janvier 2018

        On peut utiliser du Cantal jeune (fermier si possible) à défaut de tome fraîche.

  • mamie caillou a écrit le 20 janvier 2018

    oups du lait dans la purée ????
    La purée doit être épaisse et la crème s’y invite avec délice, l’ail est de rigueur (sauf contre indication perso)…l’aligot on est tombé dedans petits et on adore ça, mais ça se mérite à la force du poignet !!!!!

  • Jeannine a écrit le 20 janvier 2018

    Certainement tres tres bon mais oh mon dieu les kilos en + ne sont pas pour moi🤤🤢

  • Anaïs Tardieu a écrit le 22 janvier 2018

    Je suis obligée de commenter 🙂 … J’adore l’aligot, en temps que pure Cantalienne je préfère la truffade que je cuisine occasionnellement !
    Je ne me lance pas dans la préparation de l’aligot, trop dur à tourner ! 🙂

    • Anne a écrit le 22 janvier 2018

      🙂 Bon appétit en tout cas

  • Cécile a écrit le 27 janvier 2018

    J’adore l’aligot mais le faire … c’est un sacré boulot. A défaut j’ai testé le resto : un délice !!!
    Merci pour l’adresse !

    • Anne a écrit le 27 janvier 2018

      avec plaisir. Bonne soirée

  • Manu a écrit le 23 avril 2018

    Facultatif, l’ail? Mais, un aligot sans ail c’est…c’est comme un baiser sans moustache…c’est comme une nièce sans son petit oncle…comme une soupe sans sel…bref, c’est fade.

    Et si vous n’avez pas de tomme fraîche, vous pouvez utiliser du cantal jeune (qui est tout bêtement de la tomme fraîche un peu affinée), plus facile à trouver. Ca file tout autant que la tomme, c’est même parfois moins cher et ça a plus de goût.

    Et pour plus de gourmandise encore, essayez la truffade…

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je mange :) ©Tookapic CC0 Pixabay
Au menu d' Avril :
- La cuisine avec les enfants
- Les tartinades
- Les asperges
Découvrir l'édito d'avril
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 000
followers
Pinterest
415 100
followers
Instagram
34 500
followers
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer