- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Aligot, une purée à la tome fraîche, spécialité de l’Aubrac

L’avantage de se rendre à Paris de temps en temps pour mon boulot est d’avoir parfois un peu de temps pour voir mes copines. Et avec mon amie Marie Christine (elle Aveyronnaise, moi Auvergnate), il nous est arrivé d’aller manger aligot saucisse à l’Auberge Aveyronnaise dans le 12è en se remémorant le bon vieux temps. #VisMaVie.

Je n’avais encore jamais essayé d’en préparer. D’abord trouver de la tome fraîche n’est pas chose aisée et puis je ne savais pas trop comment faire. Mais, amis des internets, nous avons de la famille dans le Cantal qui nous emmène d’ailleurs chaque année pour le réveillon des fromages à tomber par terre. Cette fois-ci ils ont apporté de la tome fraiche !

#HAN

Alors hop hop, vive l’aligot !

La recette de l’aligot

Il vous faut pour 8 personness:

Coupez la tome fraîche en lamelles.

Epluchez les pommes de terre. Lavez-les et coupez les en morceaux grossiers. Faites-les à l’eau bouillante salée, le temps qu’elles deviennent tendres (environ 20 minutes). Passez-les ensuite au presse purée et ajoutez suffisamment de lait pour obtenir une purée avec une texture assez épaisse.

Mettez cette purée dans un grand récipient et recouvrez-la avec les lamelles de tome fraîche

Tout en chauffant à puissance moyenne, mélangez à l’aide d’une grande cuillère en bois en soulevant la pâte de façon verticale  (une bonne cinquantaine de centimètres au dessus de la cocotte). Il  faut vraiment étirer la pâte.Elle doit devenir souple, homogène et filante. Assaisonnez de sel et de poivre (et d’ail si vous voulez en mettre).

Il faut bien compter 10 bonnes minutes. Si vous avez des gros bras dans votre entourage, c’est le moment de les appeler à l’aide.

Servez et régalez-vous !

Ici nous avons mis du lait mais la recette traditionnelle utilise plutôt de la crème #Ouch 🙂 De même que pour parfumer la purée, vous pouvez ajouter de l’ail ! Vous savez tout 🙂

Bon appétit !