P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Des cocottes pour nos petits plats mijotés

Alimentation et nutrition Plats complets

Cocottes le Creuset

Cocottes le Creuset

Avec l’arrivée des premiers frimas, rien de tel qu’un bon plat mijoté pour se retrouver et se régaler. Conviviaux, hauts en saveurs et faciles à préparer, les plats mijotés additionnent les bons points pour séduire toute la famille. N’hésitez pas à revisiter les grands classiques. En cliquant ici, vous découvrirez toutes mes recettes de plats mijotés.

Le bon matériel

La cocotte : C’est l’ustensile le plus adapté à une cuisson lente et douce, permettant aux arômes de se réveiller et aux textures de s’attendrir. Elle maintient les préparations au chaud jusqu’u moment de passer à table. Conviviale, on prendra plaisir à l’utiliser comme plat de service. Il existe des cocottes de toutes les tailles. Laquelle choisir ?

  • En fonte : Ce matériau, alliage de fer et de carbone, s’avère un formidable conducteur de chaleur. Elles sont lourdes et chères (points négatifs) mais sont inusables et vous serviront toutes votre vie. J’en ai plusieurs (1 ovale, 2 rondes) et je ne m’en passerai pas.
  • En verre (ou en pyrex), pour un prix bien plus abordable que la fonte. Super pour voir la progression de la cuisson !
  • En inox :  le faitout (comme dans cette recette de sauté de porc) permet entre autre de cuire à l’étouffée et de préparer tout type de plat mijoté. C’est un matériel que j’aime beaucoup.
  • En inox et qui continue de cuire feu éteint comme la cocotte Hotpan de Kuhn Rikon. Très étonnant.
Cocotte Hotpan - Kuhn Rikon

Cocotte Hotpan – Kuhn Rikon

  • La cocotte en terre et le plat à tajine : Il existe des cocottes en terre ou en grès (un matériau proche de la céramique) à la finition brute ou émaillée. L’eau captée par les pores du matériau est régulièrement restituée ; la vapeur circule très bien. Enfin la réputation de la cuisine du Maghreb doit beaucoup au tajine, ce plat creux à couvercle, en terre cuite, qui résiste aux fortes températures comme celles du four. Les plats traditionnels en terre sont conçus pour supporter les flammes du feu de bois. Mais tous ne tolèrent pas la cuisson sur feu ou sur plaque. J’avoue que j’en ai eu un mais je ne m’en sers plus, je trouve cela galère à nettoyer.
  • La cocotte ultra-légère en acier enrobée de céramique : Elle a depuis quelques années rejoint ma cuisine et j’avoue qu’elle est très pratique. Agissant comme un cocon protecteur, cet ustensile protège les aliments en les arrosant tout au long de la cuisson grâce aux picots du couvercle.
  • La cocotte minute (l’auto cuiseur). Je la trouve géniale pour gagner du temps. Grâce à la vapeur sous pression, l’autocuiseur accélère la cuisson de tous vos aliments. Je m’en sers beaucoup pour tous les plats mijotés.

Quelques précautions :

Certes la cuisson en cocotte, qu’elle soit sur feu ou au four, nécessite très peu de surveillance. Toutefois, il est bon de respecter quelques règles élémentaires

Pour ménager le fond de votre ustensile, qui peut attacher facilement, ne commencez jamais une cuisson sans avoir versé de l’eau, du bouillon ou de la matière grasse.
Commencez la cuisson à feu doux : la chaleur se propagera progressivement. Il peut cependant être nécessaire de saisir un ingrédient à feu vif, en début de cuisson (par exemple les viandes pour corser leur goût), auquel cas, au moment d’ajouter la garniture aromatique (et éventuellement le bouillon), on baisse le feu.

Après utilisation, laissez tremper votre cocotte avant de la mettre au lave-vaisselle. Si jamais le fond de la cocotte a brûlé, faites bouillir un beau d’eau et de vinaigre quelques minutes pour détacher les matières brûlées.

Cocotte Warmcook

Cocotte Warmcook

Et si on mijotait sucré

La cocotte, le faitout et le plat à tajine sont des ustensiles tout indiqués pour réaliser des compotées de fruits de saison (pommes, poires, pêches, abricots). Pensez à relever leurs arômes avec du miel, du sirop d’érables, des zestes d’agrumes ou des épices comme la vanille, la cannelle, la cardamome, l’anis étoilé, la fêve tonka, le gingembre, le safran etc.

Bon à savoir : Très pratique la mini cocotte (individuelle) permet de réaliser du pain perdu aux agrumes, des gâteaux individuels maisons (gâteau au yaourt, clafoutis, moelleux au chocolat…), des crumbles aux fruits … à accompagner d’une confiture ou d’un coulis de fruits maisons.

Le vocabulaire du mijotage :

  • Braiser consiste à cuire lentement à l’étouffée (avec couvercle) des aliments à feu doux et avec un faible mouillement, donc peu de liquide.
  • Etuver, c’est cuire des légumes à couvert dans leur eau avec très peu de matière grasse.
  • Mjoter revient à faire cuire lentement une préparation à petit feu, en restant à la limite de l’ébullition (on ne parle donc plus de couvercle).
  • Mitonner désigne l’action d’élaborer une préparation avec minutie, mais également de cuire longtemps à petit feu un liquide.

Bon appétit !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 27 novembre 2017

    merci Anne
    bonne semaine

    • Anne a écrit le 27 novembre 2017

      TOi aussi 🙂 Tout plein de bonnes ondes

  • myriam a écrit le 27 novembre 2017

    coucou Anne:

    J’ai la même cocote que ta photo mais en plus grande.
    jE me la suis acheté,il y a 3 ans pour remplacer ma cocote en fonte_ ma vieille cocote en fonte que ma grand-mère m’avait acheté _à ma demande_ le premier Noel- où l’on s’est mis en ménage_ mon mari et moi_ il y a 20 a ns.
    J’ adoré ma cocote en fonte mais -trop lourde- 4g_pour la laver,ce n’étais pas facile.
    Et maintenant, je ne me passe plus de celle_ci:le poulet et doré et facile à laver_passe au lave-vaisselle.
    Pour mijoter,je me suis achetée,il y a 4 ans, une mijoteuse,je l’adore aussi:je mets tout mes ingrédients, je la branche et………je m’en vais.
    Elle cuit toute seule,c’est fondant à souhait_ j’ai 2 vitesse une lente et une trés lente.Celle là aussi passe au lave_vaisselle et bien sûr la cocote minute qui ne me quitte pas depuis 20 ans aussi.
    Pour moi, c’est de la facilité et en plus , c’est bon!

    • Anne a écrit le 27 novembre 2017

      C’est vrai que la fonte c’est super lourd. J’en ai acheté de taille moins importante, des rondes. C’est pas mal du tout 🙂

  • Zouzou a écrit le 27 novembre 2017

    Bonsoir Anne cocotte au singulier est ce normal ?
    Sinon les cocottes en fonte c top.
    Pas plus tard qu’hier j’ai cuisiné un rôti de veaux aux 2 pommes et champignons, excellent !

    • Anne a écrit le 27 novembre 2017

      OHMYGOD !! Heureusement que tu me l’as dit. Je corrige de suite.

    • Tonton YVES a écrit le 29 novembre 2017

      Coucou , …et…..un rôti de …veaux …( veau ) est-ce normal ??? ouf ouf ouf …

  • Brigitte a écrit le 27 novembre 2017

    J’ai une cocotte émaillée avec laquelle je cuisine beaucoup et j’y fais aussi mon pain.
    Mais j’ai aussi une cocotte en poterie de Puisaye, brute à l’extérieur et émaillée à l’intérieur, dans la quelle je fais des pommes de terre ou du poulet, par exemple .

    • Anne a écrit le 27 novembre 2017

      Merci Brigitte. Le pain cocotte c’est tellement bon. Comme cuisson il n’y a pas mieux je trouve.

  • myriam a écrit le 27 novembre 2017

    RE/
    jE FAIS AUSSI DU PAIN_COCOTE et nous adorons tous.
    Y’en a jamais assez!
    bonne soirée

    • Anne a écrit le 27 novembre 2017

      Bonne soirée à toi aussi 🙂

  • nadia a écrit le 1 décembre 2017

    Merci pour tes précieux conseils

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 600
followers
Pinterest
415 200
followers
Instagram
32 100
followers
With the wonderful @gordongram for the 10th birthday of the @intercontinental_bordeaux
Merci à tous pour vos likes, messages, petits mots. I ❤ you. 
#2017bestnine
Variations Confetto
Journée d'exception chez GH Mumm à Reims
Sur le vif...
Fermer