P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Epaule d’agneau au four sur lit de pommes de terre boulangères

Agneau Féculents Plats complets

Epaule d'agneau et pommes de terre boulangères au four

Epaule d’agneau et pommes de terre boulangères au four

Il y a quelques jours, je vous parlais du fait de prendre du temps pour recharger ses batteries, réfléchir, profiter et oublier la course quotidienne afin de vivre plus en phase avec soi-même. Ce plat est fait pour cela. Rien ne vous empêchera de rêver pendant que vous éplucherez les pommes de terre et que vous les trancherez à la mandoline. Rien ne vous empêchera de prendre un livre pendant que la viande et sa garniture cuisent doucement et longuement au four. Il suffit juste de mettre au four et hop.

En plus, avec ce plat tout en un vous régalerez grands et petits. La viande et les pommes de terre sont fondantes, c’est un délice.

Pour 8 personnes

Pelez les gousses d’ail, fendez-les en deux et dégermez-les. Incisez le gigot par endroit et insérez dans chaque incision une demi gousse d’ail.

Epluchez les pommes de terre, lavez-les et tranchez-les finement à l’aide d’une mandoline. Mettez-les dans un saladier. Ajoutez le sel, le poivre, les herbes de Provence et mélangez. Déposez ce mélange sur le fond d’une cocotte en fonte.  Déposez par-dessus l’épaule d’agneau et sa palette.

Arrosez avec 200 ml d’eau.

Epaule d'agneau et pommes de terre avant cuisson

Epaule d’agneau et pommes de terre avant cuisson

Couvrez et enfournez dans un four préchauffé à 180°C, chaleur tournante pour 1h30 à 2 heures de cuisson, tout dépend de la forme de votre viande et de si vous l’aimez plus ou moins cuit. Si vous voyez qu’il y a beaucoup de liquide, n’hésitez pas à découvrir pendant une quinzaine de minutes en milieu de cuisson avant de recouvrir.

Epaule d'agneau et pommes de terre boulangères

Epaule d’agneau et pommes de terre boulangères

Succulent !

Recette réalisée en partenariat avec Activia.

Allez on en discute ?
Les avis
  • Tonton YVES a écrit le 4 octobre 2016
    5

    Bonjour , oui j’ai déjà cuisiné l’épaule d’agneau aux pommes de terre en cocotte fonte , c’est une palette
    d’arômes qui se dégage de ce plat , les saveurs de garrigue sont présentes aussi ! Avec un bon vin rouge de la vallée du Rhône , un peu « costaud » et…c’est le bonheur . Cela me rappelle aussi une cocotte en fonte emplie de pommes de terre boulangère au saindoux et pour faire bonne mesure de la crème
    épaisse !… Et pour couronner le tout le bruit du couvercle qui se soulève doucement en faisant un petit
    bruit :  » BLAW  » , car cela se passe à la campagne dans un four à bois . Et le nom donné à cette recette
    c’est  » Les pommes de terre à la Blaw-Blaw  » : positivement fa-bu-leux avec la même épaule d’agneau
    rotie dans un grand plat en terre , des têtes d’ail entières , des échalotes « échalion » entières , et là on
    peut dire que l’on touche au sublime si on fait glisser toutes ces merveilles avec un Côtes du Rhône
    Côte Rôtie !…

    • Anne a écrit le 5 octobre 2016

      mdr 🙂 J’adore le nom des pommes de terre à la Blaw-Blaw 🙂

  • barland myriam a écrit le 5 octobre 2016
    5

    BONJOUR à tous et toutes ami(es) de la bonne cuisine.
    Originaire de SUD- OUEST, de la Dordogne_ c’est un des plats favoris de la région avec le poulet, pommes de terre du dimanche, et le magret de canard. Inratable ET QUI FAIS TOUJOURS PLAISIR. Surtout que mon papa élève des moutons et de la volaille.
    Merci à toi papilles pour toutes tes merveilleuses recettes qui m’inspirent beaucoup.

    • Anne a écrit le 5 octobre 2016

      Merci de ton gentil commentaire Myriam. Cela fait plaisir

  • Clotilde a écrit le 11 mars 2017
    5

    Faire aujourd’hui pour nous 4, avec 1,2kg de viande. J’ai appliqué le même temps de cuisson : délicieux, la viande est très fondante. Un petit peu trop d’eau en revanche j’aurais pu ouvrir un peu la cocotte comme conseille dans le recette. Merci Anne !

Les commentaires
  • Thalie65 a écrit le 4 octobre 2016

    Je fais quasi la même chose avec un beau rôti de porc dans l’échine et je rajoute aux pommes de terre des oignons émincés finement. Vais essayer avec l’épaule d’agneau; Bonne journée!

    • Anne a écrit le 4 octobre 2016

      Oui avec le porc c’est top aussi. J’adore le goût des pommes de terre cuites ainsi 😉

  • Epices Karina a écrit le 4 octobre 2016

    Après le colombo que je suis en train de faire mariner je crois que ça va être le plat suivant. Par contre je le cuis à 135°C pendant 4h. C’est un gros bouquin que je prends pendant la cuisson 🙂

  • Barbara a écrit le 4 octobre 2016

    j’aime bien aussi ce genre de plat que tu prépares que tu enfournes et ensuite les effluves seules te rappellent que le déjeuner se prépare et que ce sera bon
    (comme le poulet rôti!)

  • ManueB a écrit le 5 octobre 2016

    justement j’avais envie de cuisiner une épaule d’agneau, je ne cuisine pas souvent ce morceaux mais cuit quelques heures au four avec des pommes de terre, c’est un régal !

    biz
    manue 🙂

    • Anne a écrit le 5 octobre 2016

      Merci Manue. Des bises

  • eynia a écrit le 5 octobre 2016

    Belle R7, je ne cuisine pas l’épaule de cette façon, mais y’a pas photo, c’est délicieux aussi, en fait l’épaule je m’en sers pour le couscous ou des tajines mijotés dans mon römertopf à chaleur douce pendant des heures. Voilà comment je ferais, tout comme mon gigot, car pour moi c’est le pied, et pour tous mes convives, c’est adopté quand ils repartent. Déjà, ne jamais inciser un gigot ou une autre pièce de mouton pour y mettre de l’ail, le jus de la viande sort et elle est moins goûteuse, moins tendre, surtout pour ceux qui aiment un peu moins cuit, par contre mettre les aulx en chemise dans le jus vers la fin de la cuisson. Ensuite badigeonner de moutarde un côté de la pièce, mettre un peu de fleur de sel, et pourquoi pas de l’ail en poudre dessus, des herbes de Provence, perso j’y mets de la sarriette car c’est délicieux, et j’enfourne. A mi-cuisson, je retourne et réitère les opérations. Et surtout, quand je commande un gigot à mon boucher, je lui recommande de ne pas couper le manchon, le bout de l’os quoi, car le jus s’échappe aussi de l’os et ça n’a plus le même goût, un de mes fils l’avait remarqué il y a longtemps en même temps que moi, mais les grands cuisiniers le savent, ainsi que ne pas piquer la viande d’ail. Bon je l’ai déjà fait, c’est aussi sympa d’en trouver dans des bouchées, et ça change, et j’aime aussi ces R7 que je retrouve ailleurs, connaissances et amis, bien cuisiné, c’est toujours bon. J’espère que tu ne m’en veux pas de mes précisions lol et merci pour la R7 et bonne journée

    • Anne a écrit le 5 octobre 2016

      🙂

    • Claude Besnou a écrit le 24 mars 2017

      Dommage pour le langage « sms » qui vient un peu comme un » cheveu sur la soupe », « R7 » pour recette :(… est ce que cela prend tant de temps pour écrire « recette » franchement? et puis quand on écrit mal et qu’on ne se relit pas voilà ce qui arrive finalement:  » … mettre les aulx en chemise dans le jus … » J’explique: pour la cuisson de l’ail, il est possible d’utiliser les gousses entières, non pelées. Cette technique est dénommée en cuisine « ail en chemise ». Ce procédé permet au légume d’avoir un arôme moins puissant et lui garantit une saveur sensiblement similaire à celle de la noisette. Cuit de la sorte, ce légume à bulbes peut accompagner divers plats, tels que les rôtis de veau, d’agneau et de volaille.
      Merci pour tes merveilleuses recettes Anne, elles sont en générale simples, précises, sans prétentions douteuses et donc au final, très goûteuses et appréciées de tous ici! Comme quoi la cuisine de grand chef c’est comme la cerise sur le gâteau! c’est bien certes, mais c’est quand même le gâteau qui doit avoir un bon goût!! Et toi tu nous fais des recettes au bon goût! Longue vie à ton blog Anne 🙂

      • Anne a écrit le 25 mars 2017

        :p

      • eynia a écrit le 25 mars 2017

        Je n’ai pas envie de répondre à tant d’inutile bla-bla, je suis cuisinière de métier, et si j’écris R7, c’est parce que nous sommes nombreux dans la profession à l’écrire ainsi, ne vous en déplaise, de plus je sais écrire le français, je ne comprends pas vos reproches, on est ici pour parler bonne cuisine, et Anne sait présenter de super R7, et non pour discutailler, merci de m’oublier dans vos reproches de je ne sais toujours pas de quoi d’ailleurs lol
        Bonne fin de semaine à tous, et j’aime les explications de Anne, elle a un très beau blog, Je pense avoir le droit de donner mes propositions en conseils, ça n’est pas de la dictature ou de la critique négative.

  • Aline a écrit le 5 octobre 2016

    Un plat délicieux pour une journée grisonnante !

    • Anne a écrit le 5 octobre 2016

      Oui tout à fait. très dans l’esprit cocooning 🙂

  • omothermix.com a écrit le 7 octobre 2016

    Ce plat dans le sud ouest est un classique tellement bon surtout à cette époque de l’année où le froid commence à s’installer. Les odeurs du four émoustillent les papilles à chaque fois. C’est trop bon.

    • Anne a écrit le 8 octobre 2016

      Oui c’est top. A bientôt

  • Linda a écrit le 14 octobre 2016

    J’ai une recette pour le dîner de ce soir. Merci;)

  • Fanny a écrit le 15 octobre 2016

    Moi qui ai enfin trouvé une cocotte en fonte, ben j’ai une recette pour l’inaugurer, merci beaucoup! 🙂

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 500
followers
Pinterest
415 500
followers
Instagram
28 400
followers
Meilleur soufflé de ma vie #GrandMarnier - aérien et fantastique
Les vacances en famille, c'est chouette 🦐
A la campagne - bonne fin de journée ⚘
Bon appétit ! Nous c'est top 🥂
Sur le vif...
Fermer