Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Flambée des prix du lait et du blé => valse des étiquettes à la rentrée ?

News

Lait ©tacar shutterstock

Lait ©tacar shutterstock

Le gouvernement commence à s’inquiéter des conséquences de la hausse des prix du lait. ‘C’est une bonne nouvelle pour les producteurs, mais cette flambée pourrait poser des problèmes aux industriels de l’agroalimentaire‘, déclare Eric Alain, chef du service de la production et des marchés au ministère de l’agriculture et de la pêche. Depuis le début de l’année, le marché mondial du lait est en ébullition. En France, le prix payé aux producteurs a été revalorisé de 4,9 % pour le troisième trimestre. Appliquée aux 23 milliards de litres produits chaque année en France, cette hausse représente un surcoût d’au moins 300 millions d’euros pour les transformateurs, notamment les producteurs de fromage et de yaourt…

Bouteilles de lait, verre de lait, vache

…En cas de pénurie sur le marché européen, les industriels avaient l’habitude de se fournir sur le marché mondial. Mais ce dernier est lui-même confronté à un excès de demande, en raison de la hausse de la consommation dans les pays émergents. Relancer la production laitière en France risque de prendre plusieurs années. C’est pourquoi la plupart des professionnels tablent sur une poursuite de la hausse. ‘Le prix du lait devrait augmenter de 5 % à 10 % au quatrième trimestre 2007, puis de 5 % en 2008’, estime Frédéric Chausson. Une nouvelle flambée placerait les groupes agroalimentaires dans une situation délicate. Le lait représente environ 30 % du prix de revient d’un yaourt, de 40 % à 60% de celui d’un fromage, et encore davantage pour le lait à consommer.


Quelles conséquences pour le consommateur ?

TIirelireLes industriels de l’agroalimentaire vont tenter de répercuter la hausse des matières premières sur leurs tarifs. Après deux ans de stabilité, il faut s’attendre à une valse des étiquettes à la rentrée. Les négociations en cours avec les distributeurs sont tendues. Le mardi 31 juillet, Franck Riboud, le président de Danone, a ouvert le feu en annonçant une augmentation de 2,5 % du prix de ses produits laitiers frais en France. Pour Pierre Tegner, analyste chez Oddo, les leaders, comme Danone ou Nestlé, n’auront pas de difficultés à répercuter la hausse. ‘La forte valeur ajoutée de leurs produits leur permet d’absorber cette inflation‘, explique-t-il. ‘En revanche, cela risque d’être plus difficile pour les producteurs locaux‘, estime Jean-Marie L’Homé, analyste chez Aurel-Leven. La flambée des prix du lait devrait pénaliser surtout les PME les plus fragiles.

Source : Jérôme Porier – Le Monde – 08.08.2007

Pain, blé, gâteaux, farine

Et ce n’est pas tout, les cours mondiaux du blé sont eux aussi sont au plus haut depuis 11 ans. Les causes en sont la forte demande des pays émergeants, ainsi que la croissance de la demande en matière de bio carburant. Cette augmentation des cours pourrait aussi pousser de nombreux produits alimentaires à la hausse. La meunerie, la boulangerie, la biscuiterie sont en effet de grosses consommatrices de blé. !Si je fais très régulièrement mon pain (cf sommaire des recettes de pains), je n’ai pas encore commencé à faire mes propres yaourts mais je vais y penser sérieusement. Le prix du lait ou de la farine augmentera peut être moins vite que le prix des produits transformés ?

yaourts, Danone, Yoplait, Mamie Nova

Où trouver de bonnes recettes de yaourts ?

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Reinefeuille a écrit le 14 août 2007

    je fais déjà mon pain et mes yaourts, c’est nettement plus rentable quoique l’on en dise, il suffit juste d’avoir tout ce qu’il faut sous la main !!!

  • Louloute a écrit le 14 août 2007

    Il n’y a pas si longtemps que je suis rentrée du Canada et je dois bien dire que le prix des aliments me fait halluciner.Déjà que je trouvais ça cher avant de partir, j’ai l’impression que ça a encore augmenté…Et apparemment c’est pas fini!Il y a t-il des gens qui pensent à ceux qui ont peu de moyens (les étudiants, les retraités, des RMIstes, les smicards avec des enfants à charge…)?C’est tout simplement scandaleux… Et triste aussi

  • Eglantine a écrit le 14 août 2007

    Peut-être qu’un jour il faudra choisir : ou rouler ou manger ? Bon en attendant, je veux bien faire mes yaourths mais pour le fromage ce sera un peu plus difficile et j’en mange beaucoup !

  • Anne Cé a écrit le 14 août 2007

    petite consolation pour les allergiques au lait et/ou au gluten… ;o))la flambée des prix pourrait être maitrisée si la grande distribution acceptait de réduire ses marges… enfin… plutôt que de rêver, je continuerai à traquer les petits producteurs ! parce que si c’est cher, autant que ce soit bon ! ;o)

  • brigitteguyane a écrit le 14 août 2007

    pour le lait, je suis sauvée, nous avons notre jolie fermière de la ferme de lait quateur qui nous concocte, fromage blanc et yaourt de ses vaches; pour la farine aïe, aïe, plus droit de mer, plus taxe à l’export! Vous avez dit département français ? palabrez avec le douanier :-))

  • Muriel a écrit le 14 août 2007

    Merci pour le clin d’oeil.Je ne sais pas si cela va augmenter ici ,c’est deja cher et il y a si peu de choix compare a la France …

  • gredine a écrit le 14 août 2007

    Serions nous seulement des … vaches à lait ??? Je le crois bien

  • Mercotte a écrit le 14 août 2007

    Même n’aimant pas du tout mais pas du tout le lait, je compatis …. mes essais de yaourts n’ont pas été très concluants !! je vais économiser les pièces jaunes alors pour acheter le lait de mes pâtisseries !!!!!

  • barbichounette a écrit le 14 août 2007

    Et bien !!!!Mon porte monaie ressemble étrangement au petit cochon que tu as mis sur ta note !!! Bien maigre !!!Que nous reste il à manger ????Cela devient affligeant !!!Enfin …..BizzzzzzzzzzzBarbichounettePS: je vais peut être regarder pour m’acheter une yaourtière !!!

  • Gamelle a écrit le 15 août 2007

    Je vais faire comme disait notre très chère (cela va de soi..) Marie-Antoinette: ‘s’ils n’ont plus de pain, et bien donnez leur de la brioche!’… je la prendrai donc avec un peu de crème… double tant qu’à faire!! Trêve de plaisanterie.Pourtant, Qui aurait cru acheter une baguette 7,20Frs en 2000?

  • cuisineplurielle a écrit le 15 août 2007

    quoi de plus basique qu’une baguette de pain.. n’est ce pas avec le béret, l’emblème du Français? … mais à ce prix là, cela frise la déraison

  • la cachina a écrit le 15 août 2007

    c’est un véritable scandale, comme dirait le Défunt georges marcahis.réellement il y en a qui vont encore s’en foutre plein les poches les économiquement faibles vont encore faire les frais de la mondialisationje suis vraiment écoeuré par la position des masters de l’agroalimentairequel retour en arrière vraiment, cultiver te vivre à la campagnepeut être qu’il faudra ‘des jeux et du pains ‘ bientôt !je vais mettre des chèvres dans ma propriété bientôt, zut alors

  • Karine a écrit le 15 août 2007

    Ce que j’aimerais savoir et qui semble difficile à mesurer, c’est le prix des produits bio. On nous annonce depuis qques temps une baisse de prix, conséquence du développement de la bio. Après tout, le ‘bio-carburant’ n’est pas bio (loin de là !!!), alors quid des prix de la bio ?

  • Anne a écrit le 15 août 2007

    Vu qu’il y a pénurie mondiale, je ne vois pas comment les prix pourraient baisser. En ce qui concerne plus particulièrement le bio, je ne sais pas. Certes il y a de + en + de producteurs bio, cela devrait élargir l’offre mais vu la hausse générale, j’ai des doutes. Si je trouve de l’info plus particulièrement sur ce sujet, je la publierai 🙂

  • grumpy a écrit le 16 août 2007

    ‘les pro-duits laitiers…’.Merci pour la retro, on s’en souvient comme si c’etait hier!

  • samania a écrit le 16 août 2007

    Merci pour ce clin d’oeil, Anne.Je fais déjà les pains et les yaourts, mais c’est tout de même inquiétant cette hausse! et bien difficile à vivre pour beaucoup…

  • Claire a écrit le 16 août 2007

    Il est vrai que c’est inquietant. Pour ma part je fais mes yaourts depuis pres de 2 ans; et tous les jours!!! pas besoin de yaourtiere un bon four fait vraiment des miracles, en plus parfums a volonté, texture cremeuse….Je me lance dans le pain depuis qqs temps (sans machine, toujours le bon four…)Il ne faut pas perdre le moral quoi qu’il en soit, ce n’est qu’une histoire de sous!!! 🙂

  • Papaye a écrit le 17 août 2007

    Ce matin, notre boulanger a carrément annoncé qu’il renoncait à produire certains pains, au vu de l’augementation de la farine. Ce n’est plus rentable pour lui de les fabriquer…Quelle misère…Je fais quelquefois mon pain, mais il faut bien de la farine aussi non ? Et pour faire ses yahourts , faudra bien acheter du lait aussi ? quelle galère…

  • Marie, Paris a écrit le 17 août 2007

    Merci pour le clin d’oeil Anne :)Donc oui je fais mes yaourts, et oui j’ai bien senti la différence dans mon porte monnaie. Je ne mange preque pas de pain mais je trouve dommage que nos produits ‘de base’ soient en augmentation de tarif. Les pays émergeants devraient se mettre davantage à la production.

  • Bernard a écrit le 18 août 2007

    Augmentation du prix du pain à cause de la flambée des prix du blé! Laissez moi rire! Le blé ,mais quand je dis LE BLÉ c’est la matière première au départ du champ,son prix n’intervient que pour 4 à 5 % dans le prix du pain. Faites le calcul pour une baguette! Cette augmentation ne fait que nous rapprocher des tarifs qu’on nous le payait fin des années 80 (+ de 20 ans )ensuite le prix a baissé de presque moitié jusqu’à ces années dernières mais le consommateur n’en a jamais profité. Prenez vous en à nos têtes pensantes qui ont instauré les jachères et qui n’ont rien vu venir pas plus qu’ils n’ont vu venir la pénurie ?? de lait en instaurant les quotas de production suite ‘au fleuve de lait et à la montagne de beurre’dont ils n’avaient pas non plus prévu le déferlement sur l’Europe à l’époque. Toujours en retard d’une guerre! Comme disait Coluche : ces gars là vous leur donnez le Sahara, 2 ans après ils achètent du sable Vive l’Europe, la politique agricole commune et préparez vos porte- monnaie

  • Anne a écrit le 18 août 2007

    Conclusion : Coluche a toujours raison 🙂

  • marion a écrit le 19 août 2007

    rhooooooooooo oui !!! la pub les produits laitiers sont nos amis pour la vie !!!! merci pour ce flashback Anne :)C’est vraiment inquiétant cette augmentation des produits de base 🙁 Avoir un blog permet de faire un tas de choses grâce aux oeufs, sucre, farine, lait … mais pour combien de temps encore ? Moi c’est le prix des oeufs qui m’effraie …Une fois de plus on voit ce qu’a donné la politique des quotas, combien de producteurs laitiers ont cessé leur activité ? tssssssssss

  • Liliy a écrit le 27 août 2007

    Les prix des produits à valeur ajoutée vont encore augmenter, mais ne diminueront probablement pas quand ceux des denrées de base redescendront (s’ils redescendent)… C’est ce que nous prédit la fédération romande des consommateurs pour la situation en Suisse en tout cas. A suivre…Merci d’aborder ce sujet d’actualité qui nous touche tous et merci pour le lien vers mes yaourts en thermos! Si le lait devient vraiment trop cher, on passera tous au yaourt de soja maison! 😉 A moins que le prix du soja augmente aussi…

  • Bavardages | Papilles et Pupilles a écrit le 16 août 2010

    […] Flambée des prix du blé et du lait => Valse des étiquettes à la rentrée ? […]

  • […] de yaourts maison. Une flemmingite terrible ! Pourtant il y a le livre de Murielle, tout un tas de recettes plus alléchantes les unes que les autres sur la blogosphère et rien n’y fait ! Il y a des […]

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
429 900
followers
Instagram
39 900
followers
Fermer