P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Cinco Jotas – Les 5 secrets de l’élaboration d’un jambon d’excellence

Espagne Reportages Voyages

Porcs dans leur environnement naturel

Porcs dans leur environnement naturel

Jabugo, vous entendez souvent ce nom quand on parle de jambons mais vous vous demandez ce que c’est :

– Une race de cochon ? Une variété de jambon ? – Que nenni ! C’est une ville !

Berceau du jambon ibérique pur, la ville de Jabugo se trouve au coeur d’un environnement protégé qu’est le Parc naturel d’Aracena y Picos de Aroche, déclaré Réserve de la Niosphère Dehesas de Sierra Morena par l’Unesco.

Agrandir le plan

La climatologie y est idéale pour le séchage des jambons.

Et c’est là que j’ai visité les caves de Cinco Jotas.

Imaginez une cathédrale de jambons ! C’est juste dingue. Et je ne vous parle même pas des parfums, de l’odeur. Vous n’avez qu’une envie, en décrocher un et goûter ;).

Mais avant de parler du séchage, revenons à nos cochons. Dans mon dernier billet consacré à Cinco Jotas, je vous avais laissé juste avant l’abattage. Donc, à un âge compris entre 18 et 22 mois les porcs sont d’abord endormis au Co2 avant d’être sacrifiés.

Cinco Jotas

Cinco Jotas

Ensuite 5 professionnels vont se succéder dans le processus d’élaboration de ce jambon d’exception :

  • Le Perfilador. C’est la personne responsable de découper le jambon en retirant tout l’excès de graisse qui n’est pas nécessaire au séchage correct avant de réaliser la salaison. Il faut posséder beaucoup d’expérience pour réaliser ce travail car l’excès de graisse – qui empêcherait le  bon séchage – serait tout aussi nuisible que le manque de graisse, qui lui, peut provoquer l’assèchement et le durcissement de la pièce. Chaque Perfilador s’occupe de marquer les jambons découpés pour réaliser un contrôle exhaustif de qualité pendant le processus.
  • Le responsable de la salaison. Les jambons ibériques purs sont recouverts manuellement un à un avec du sel sec provenant de l’Atlantique. La granulométrie et la concentration de chlorure de sodium détermineront le temps pendant lequel les pièces doivent y rester  et ce, en fonction de leur poids. La quantité exacte de sel marin employé est un secret bien gardé car elle déterminera la qualité du produit final.
  • Le responsable des séchoirs. Guidé seulement par son intuition et son expérience professionnelle, il s’occupe de déterminer quand le jambon a atteint l’équilibre exact de sel et humidité.L’emplacement des séchoirs Cinco Jotas à Jabugo, à 650 mètres d’altitude ainsi que le microclimat local sont des éléments clés de l’élaboration de ce bijou gastronomique.
séchage, affinage

séchage, affinage

  • Le Maestro Bodeguero. Il  contrôle le degré d’oxydation et de séchage du jambon en effectuant un suivi quotidien des conditions environnementales aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des caves. Pour vérifier l’état du jambon, il doit observer chacun d’eux, en vérifier l’état de visu mais aussi en se laissant guider par les sensations transmises par l’odorat et le toucher.

    Ensuite, chaque jambon ibérique pur est transpercé en trois points différents pour vérifier que l’état de séchage atteint est optimal pour la consommation. Il s’agit d’un travail décisif et intuitif fondé sur la reconnaissance des plus de 100 odeurs qui peuvent se dégager du jambon. L’habileté olfactive de chaque « calador » est contrôlée et entraînée tous les jours par le chef de laboratoire et responsable du Département de Qualité. Ce qui est très étonnant c’est que l’odeur n’est pas la même selon l’endroit où l’on pique.

    Habituellement, ce « Maestro Bodeguero » est aussi le « Calador », qui s’occupe de réaliser le dernier contrôle de qualité avant que les jambons Cinco Jotas parviennent au consommateur. Son nom complet figure sur chaque jambon ibérique Cinco Jotas.

Maestro Bodeguero et Calador

Maestro Bodeguero et Calador

  • Le Maestro Cortador. Pour apprécier toutes les saveurs et les arômes d’un Cinco Jotas, une coupe professionnelle doit être réalisée. À Jabugo, Cinco Jotas compte une équipe de professionnels possédant une grande expérience et tradition dans la coupe du jambon ibérique pur. Il s’agit d’experts qui savent employer tout leur potentiel organoleptique pour créer des tranches fines, translucides et ayant la taille appropriée pour les consommer en une seule bouchée. Quand elle est introduite dans la bouche, la tranche fond rapidement et libère des arômes et saveurs doux, pénétrants et durables.

Quand le jambon sortira il aura 36 mois d’affinage.

Et le goût me direz-vous ?

Exceptionnel, je vous le disais dans mon premier billet, ce n’est plus un jambon, c’est autre chose. Franchement essayez, vous allez adorer !

Jambon 5J - Cinco Jotas

Jambon 5J – Cinco Jotas

Jambon Cinco Jotas – Dans les épiceries fines, les épiceries spécialisées, au Lafayette Gourmet etc.

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Moukita a écrit le 21 février 2014

    Hum, y’a pas à dire, ça fait envie ! (Oui, même à 10h du matin ^^).
    Je suis une vraie amatrice de jambon, ton article est très intéressant, bravo !

    • Anne a écrit le 22 février 2014

      Merci beaucoup Moukita

  • PAUC veronique a écrit le 22 février 2014

    Voici qq temps que je suis votre blog et il faut dire que c est presque devenu ma petite drogue quotidienne… bref habituellement plutot spectatrice pour une fois je prends la plume afin de vous remercier de ce bonheur quotidien mais aussi pour dire qu en tant qu aficionado je raffole du jamon (mais pas que) et que je salive devant les images de ce billet! Alors bordelaise (moi aussi) je vais me mettre en quete de ce tresor et donc que je vais arpenter tout Bordeaux ! Adishatz

    • Anne a écrit le 22 février 2014

      Oh merci Véronique 🙂

  • melmoux christine a écrit le 22 février 2014

    je vais en andalousie en avril je pense que nous y passerons est il possible de visiter en prenant rendez vous ?merci anne pour ce billet qui est fort interessant et qui donne trop envie il est vrai que pour l avoir goute ce jambon est exeptionnel bien cordialement christine

    • Anne a écrit le 22 février 2014

      Je ne pense pas que l’on puisse visiter ce site qui est avant tout un site de production .Mais peut être pouvez vous demander à l’office de Tourisme

  • pascale82 a écrit le 22 février 2014

    Très interressant ton reportage
    Pour l’instant je ne jure que par Hospital Eric avant c’était le papa Loui à Hasparren.
    Son Ibaiona est à tomber

    • Anne a écrit le 23 février 2014

      Ah ouiiii, je le connais. Il est très bon mais là c’est encore autre chose.

  • Mikeontheroad a écrit le 25 novembre 2014

    Top comme article. Je travaille dans une charcuterie parisienne de renom et nous vendons du Cinco Jotas depuis peu. Ca donne envie de s’intérer encore plus au produit. Merci 😉

  • Charles a écrit le 28 mars 2016

    Super reportage , précis et très bien documenté . L’élevage , l’élaboration et la conservation est très similaire et aussi complexe que pour un grand vin . La conservation a une très grande importance , il m’est arrivé d’acheter une paleta (patte avant) de 5J pas top . En général el jamon (patte arrière ) est toujours meilleure . Il faut être vraiment un expert pour savoir choisir un jambon entier et après presque 10ans de pratique , j’y ai renoncé. Je préfère acheter le jambon à la coupe dans des magasins comme celui de mon pueblo très connu dans la province de Seville « Jamones pichilin salyllor « , cher pour le meilleur mais on atteint des sommets ( http://www.madeinandalucia.es/es/ibericos.html) ou le déguster dans des bars à tapas connus pour la qualité de leur jambon ( et encore le goût peut varier d’une patte à l’autre) Cela dit les jambons de cebo beaucoup moins chers peuvent être meilleur que certains Jamones ibéricos de bellota . ( même chose que pour un cru bourgeois et un cru classé ) Comme le vin c’est une découverte passionnante .merci pour ce billet et les autres sur le même sujet

Sur Facebook
Sur Hellocoton
  • Happy-Food a écrit le 21 février 2014

    Du grand art c’est magnifique !

Sur Google Plus
  • La Toque d'Or a écrit le 24 février 2014

    Il ne faudrait pas nous laisser dessous !!!

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
Lindemans Faro - un goût entre bière et cidre - étonnant  
En fait j'adore
Grand place - Lille
Vitrine Repetto - Lille
Welsh - Lille
Sur le vif...
Fermer