Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Broyé du Poitou : une galette au beurre crousti-fondante

Gâteaux pour toute la famille

Broyé du Poitou entamé

Broyé du Poitou entamé

Amis des internets je suis allée dans le Poitou plusieurs fois ces dernières années et j’ai souvent ramené dans ma valise un Broyé du Poitou. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un galette sablée, ronde et plate d’environ 1 cm d’épaisseur. Elle est croustillante à l’extérieur, fondante à l’intérieur et développe un bon goût de beurre. 

J’ai lu en cherchant des informations sur cette recette qu’elle était réalisée, dans le passé, pour les grandes occasions et que ce gâteau ne se coupait pas mais se cassait 

« Ce gâteau très friable se partageait en donnant un coup de poing en son centre ce qui avait pour effet de le « broyer » d’où son nom. Coupé en petits dés, il s’offrait autrefois à l’église pendant la messe les jours de communion et de mariages. Chacun choisissait alors un morceau à la taille de son appétit, ou plutôt de sa gourmandise » source.

Pour les recettes, j’en ai trouvées plusieurs sur internet. Comme souvent pour les préparations traditionnelles, chacun à SA façon de faire qui est bien sûr l’authentique et la meilleure 😀 .  Mais j’ai trouvé une sorte de consensus sur celle que je vous propose aujourd’hui.

Vous allez vous régaler. 

Ingrédients

Il vous faut (pour 4 personnes) : 

Pour le dorage 

Préparation : 

1 heure avant de commencer : sortez le beurre du réfrigérateur, coupez-le en dés et laissez-le ramollir à température ambiante sur votre plan de travail. 

1 heure plus tard : Cassez l’oeuf dans un saladier, ajoutez le sucre et fouettez. Puis, ajoutez les cubes de beurre mou, mélangez et versez la farine tamisée. Continuez de malaxer et formez une boule de pâte. 

Filmez-la et réservez-la 45 minutes au réfrigérateur.  Ce temps de repos permet au gluten de se détendre et rend la pâte plus facile à travailler ensuite.

Au bout de ce laps de temps, sortez le pâton du réfrigérateur et étalez la pâte au rouleau. La galette doit faire 1 cm d’épaisseur environ. Si elle est trop fine, les biscuits seront secs et friables. Si elle est trop épaisse, les biscuits seront moelleux mais pas assez sablés. Bref, la taille compte 😀 .

Normalement on la dépose cette galette de pâte sur une plaque de cuisson et on pince le pourtour du bout des doigts. J’ai trouvé beaucoup plus facile de la mettre tout simplement dans un moule à tarte beurré (24 cm de diamètre) et que j’ai garni d’un papier cuisson. 

Une fois la pâte dans le moule, dorez-la avec un mélange composé d’un jaune d’œuf battu et de 10 ml d’eau.

Puis, à l’aide d’une fourchette tracez des lignes pour décorer. 

Cuisson

Enfournez dans un four préchauffé à 180°C (chaleur statique) et laissez cuire 20 à 25 minutes (tout dépend des fours).  Laissez refroidir avant de démouler ou de transporter car la galette est fragile quand elle est chaude.

Broyé du Poitou

Broyé du Poitou

Au moment du service, cassez les morceaux à la main, à la façon Poitevine. Si vous préférez, vous pouvez aussi découper des carrés ou des parts (mais fermez les volets des fois qu’un habitant du Poitou passe dans le coin 😀 ).

C’est un régal !

Variantes

  • Vous pouvez remplacer 10 g de sucre par 1 sachet de sucre vanillé. 
  • Il est également possible d’ajouter des zestes d’orange ou de citron râpés pour parfumer la pâte. Dans ce cas-là, optez pour des agrumes bio.
  • Vous pouvez avant cuisson saupoudrer le broyé d’1 à 2 cuillères à soupe d’amandes effilées.
  • Et enfin, pourquoi pas ne pas  ajouter une cuillère à soupe de Cognac pour apporter un petit twist. On reste en Nouvelle Aquitaine 😉 .

Bon appétit ! 

 

Allez on en discute ?
Les avis
  • JEudes a écrit le 27 mars 2024
    5

    Ah ! Anne, le broyé du Poitou, que de souvenirs impérissables ! 3 ingrédients farine, beurre, sucre (comme le kouign amann !!! dans les mêmes proportions) embonpoint assuré. Comme quoi avec ces 3 ingrédients on peut faire varier les plaisirs. Facile à réaliser, difficile à réussir.
    Comme vous êtes en Poitou découvrez le farci poitevin, un régal, une sorte de pâté de légumes cuits avec du lard, de l’oseille et du chou . Amitiés.

    • Anne a écrit le 27 mars 2024

      Merci JEudes 🙂

      Bonne soirée

  • Françoise max a écrit le 27 mars 2024
    4

    C’est le gâteau que faisait régulièrement ma maman pour le régal de ses amis

    • Anne a écrit le 27 mars 2024

      <3 De bons souvenirs alors j’imagine

  • Béa a écrit le 28 mars 2024
    5

    Bonjour Anne, mon beau-père est né dans la Vienne près de Chatellerault et j’ai récupéré la recette de la « tante Sido ». Et Breaking News : tu as la recette des Poitevines. C’est exactement la recette du cahier !! 😉 Elle y ajoutait et moi aussi du coup une cuillère à soupe de rhum. Merci pour tes recettes qui animent mes semaines, ton humour et ta joie de vivre.
    Béa

    • Anne a écrit le 28 mars 2024

      Merci Béa, cela fait plaisir 🙂

  • Fleurbleue a écrit le 7 avril 2024
    5

    Ravie recette facile et rapide faite pour le goûter ce week-end
    Ça a bien plu aux enfants comme aux parents

    • Anne a écrit le 8 avril 2024

      Merci Fleur bleue de ton retour 🙂

Les commentaires
  • Domi47 a écrit le 27 mars 2024

    Bonjour Anne,
    C’est un de mes biscuits préférés, que j’ai découvert il y a quelques années dans mon supermarché L….c , vendu en petit format. C’est un délice avec cette pointe de sel et ce bon goût de beurre. Du coup, je l’utilise systématiquement pour faire la base de mes cheesecakes sans cuisson.
    Je n’avais jamais pensé à les faire moi-même. Grâce à vous, je vais pouvoir m’y mettre !
    Bonne journée !

  • Barbara a écrit le 27 mars 2024

    top
    facile à réaliser
    peu de ( bons )ingrédients sains
    et visuellement magnifique

    merci merci merci @Anne et ,surtout , ne change rien !
    tes billets sont un remède au gris
    je t’embrasse fort
    bon mercredi ☼

    @Annie visuellement (j’ai bien dit visuellement!! 😉 ce n’est pas la même recette du tout) tu trouves pas que ça ressemble au fameux gâteau breton celui aux jaunes d’oeufs et beurre salé)

    • Anne a écrit le 27 mars 2024

      Avec plaisir 🙂
      Bonne journée Barbara

  • ManoueLille a écrit le 27 mars 2024

    J’adore et je n’en n’ai jamais fait, ta recette est simplissime…
    Merci

    • Anne a écrit le 27 mars 2024

      Merci Manoue 🙂 Bonne journée

  • Nath86 a écrit le 27 mars 2024

    Bonjour Anne,
    Merci pour cette recette mais comme vous le dites, chaque poitevin.e a sa recette qui se transmet de génération en génération.
    Deux remarques : la première est que dans le broyé tradi, on ne rajoute rien aux ingrédients de base mais surtout et c’est ma seconde remarque, le broyé s’étale avec les mains et pas avec un rouleau ce qui lui donne un aspect moins lisse et il se casse effectivement avec le poing.
    Dans ma famille, on le dore uniquement avec du lait.
    J’en profite pour vous remercier pour toutes ces recettes qui sont très souvent une source d’inspiration.
    Très belle journée
    Nathalie

    • Anne a écrit le 27 mars 2024

      Bonjour Nathalie,

      Merci d’avoir partagé ta façon de faire 🙂

      • Barbara a écrit le 27 mars 2024

        idem pour le gâteau breton (oui j’y reviens! 🤣🤣🤣)

  • Dany a écrit le 27 mars 2024

    Bonjour
    Merci pour cette délicieuse recette qui me donne des idées 💡

    • Anne a écrit le 27 mars 2024

      Bonjour Dany,

      Avec plaisir 🙂

  • La Petite a écrit le 27 mars 2024

    bonjour, je suis du Poitou et j’en ai mangé souvent, grâce à une boulangère qui m’en donnait des morceaux, trop long à expliquer, je la remercie, et je vous remercie pour la recette simplissime , mais juste nature, comme dans le Poitou.

  • annie35 a écrit le 27 mars 2024

    Je connais, c’est délicieux ! Je ne l’ai jamais réalisé moi-même…. je vais me lancer ! Oui Barbara, à l’oeil, un air de famille avec le gâteau breton qui est très light aussi !

  • La Galloise a écrit le 27 mars 2024

    Yummy 😋 !
    Chaque fois que je viens voir ma famille à Niort, je remplis un panier de broyés pour le ramener au Pays de Galles ou j’habite. Mes amies en raffolent, de même pour les galettes Beurlay à l’angélique et les tourteaux quoique ce dernier n’est pas tout à fait conquis pour certaines ☺️
    C’est fou d’avoir tant le mal du pays d’antan ☺️

    • Anne a écrit le 27 mars 2024

      Arf, je comprends, moi aussi parfois j’ai le mal du pays.

  • Filou14 a écrit le 28 mars 2024

    Ah quel régal ! La famille de ma femme est du coin et à chaque repas de famille sa tante en fait un excellent, je pourrais me rendre malade tellement je suis tenté d’en reprendre encore un morceau, et encore un morceau, et encore… il y a un peu d’alcool dedans mais je ne sais plus lequel, du rhum peut-être… je lui poserai la question la prochaine fois et j’essaierai de lui piquer la recette pour comparer. Même si je sens que ça risque d’être un secret qui ne doit pas sortir de la famille.

  • Mumita a écrit le 28 mars 2024

    Coucou depuis le Poitou ! C’est bien ça, la recette…
    On peut aussi ajouter des morceaux d’angélique confite, comme en Charente Maritime.
    Ou, nord Deux Sèvres, au moment des Rameaux, on ajoute un fourrage à la crème de pruneaux entre deux couches de pâte à broyé. (Attention, la couche du dessus est assez cassante, un peu délicate à manipuler… mais le résultat est tellement extra pour les amateurs de pruneaux !)
    On peut aussi plier la pâte pour y enfermer la crème de pruneaux, genre chausson, c’est plus facile…
    Ou Perso, j’ajoute souvent un fourrage de confiture de framboises pour régaler mes gourmands
    Mais le broyé, nature, coupé en petits carrés à la sortie du four a aussi ses adeptes ! Et il se conserve très bien dans une boîte en fer ou un bocal, pour plusieurs jours, … si vous avez la force de résister à la tentation !

    • Anne a écrit le 28 mars 2024

      Coucou Mumita, merci pour ces variantes 🙂

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

S'inscrire à la
newsletter

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas













Par type de plats












Par événements










Par régime alimentaire




Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles et Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
264 600
followers
Pinterest
567 200
followers
Instagram
88 500
followers