Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Ume, la prune japonaise

Photothèque Fruits et Légumes Produits et Ingrédients

Ume ©Manseok Kim CC0 Pixabay

Ume ©Manseok Kim CC0 Pixabay

L’ume pousse sur une espèce d’arbre liée à la fois aux pruniers et aux abricotiers et bien qu’on appelle son fruit en français prune japonaise, il est en réalité plus étroitement lié à l’abricot. On le trouve rarement mais cela existe sous le nom d’abricot japonais. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, je vous le demande 🙂 . Originaire de Chine, cet arbre est arrivé au Japon à partir du VIIè siècle (en même temps que le bouddhisme dit-on).

Les fleurs, très parfumées à la corolle blanche ou rose, éclosent tôt au printemps en février. On dit qu’elles annoncent l’arrivée du printemps. Quant aux fruits, ils arrivent à maturité entre fin mai et début juillet et sont de couleur verte panachée d’un peu de jaune. Ils ressemblent un peu à nos prunes Reine Claude pour vous donner une idée. Comptez 2 à 3 cm de diamètre.

Ces prunes ume sont beaucoup utilisées dans la cuisine japonaise mais elles ne se consomment pas crues :

  • On les travaille en confitures, en boissons, bonbons, sirops.
  • On les utilise pour parfumer de l’alcool et obtenir lumeshu (clic pour en savoir plus), cette délicieuse liqueur, très fruitée et sucrée. Si vous ne connaissez pas je vous recommande vraiment de goûter, on en trouve assez facilement en France. C’est délicieux. A déguster plutôt à l’apéritif.
  • On la met en saumure pour obtenir des umeboshi, ces prunes salées acidulées très utilisées dans la cuisine japonaise. Je vous renvoie à cet article (umeboshi)
Prune lavée et égouttée ©딸기맘양갱이 CC BY 2.5

Prune lavée et égouttée ©딸기맘양갱이 CC BY 2.5

Il aurait de nombreuses vertus thérapeutiques (il existe l’équivalent du dicton « une pomme par jour éloigne le médecin » avec l’ume et j’ai pu lire sur le site www.cuisine-japonaise.com qu’ajouter un ume lors de la cuisson d’un poisson permettait d’ôter la partie désagréable de son odeur.

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2020)

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
233 700
followers
Pinterest
548 900
followers
Instagram
65 900
followers
Close