Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Pintade : le b.a. ba

Photothèque Viandes et Poissons Produits et Ingrédients

Pintade ©KKulikov shutterstock

Pintade ©KKulikov shutterstock

Volaille originaire d’Afrique, la pintade est aujourd’hui élevée en France de manière traditionnelle depuis une cinquantaine d’année. Ses principaux bassins d’élevage sont la façade atlantique (de la Normandie à l’Aquitaine), la région Rhône-Alpes et le Centre. Elle est considérée comme un produit haut de gamme et réservé aux occasions festives. J’adore son goût (on dit à mi chemin entre le gibier et la volaille) et sa chair ferme.  Elle se prête à de nombreuses recette, qu’on la cuisine entière ou en morceaux. Le sucré salé ou l’exotique lui convient bien.

Comment choisir une pintade

Elle doit avoir une belle couleur de peau brun-orangé. Sachez par ailleurs que sa carcasse doit être charnue et son poids, lorsqu’elle est entière, doit avoisiner les 1,2 kg à 1,6 kg. Comme pour toute volaille, l’aspect général et la présentation du produit sont également les signes d’une bonne qualité.

La pintade est une volaille élevée avec le plus grand soin et dont la production répond à des critères strictes et contrôlés. Abattue à maturité (77 jours), elle offre ainsi la garantie d’une chair ferme et goûteuse et demeure un produit typé et authentique.

Pour mieux répondre à la demande des consommateurs, il existe différents types de pintade standard, Label Rouge, certifiée, biologique, le Chapon de Pintade et des morceaux cuisinés.

On la trouve aussi maintenant en morceaux car si pendant longtemps la pintade a été présentée essentiellement en carcasse entière (standard, certifiée, label ou bio, en PAC ou effilée), depuis quelques années les découpes se sont développées. Les deux principaux morceaux de la découpe sont la cuisse (pilon et haut de cuisse) et le suprême (filet avec peau et premier manchon de l’aile).

Comment conserver la pintade

Voici quelques astuces pour bien conserver votre pintade et préserver ses qualités gustatives et nutritionnelles jusqu’à consommation :

  • Pintade fraîche :  Entière ou découpée, une Pintade se conserve au réfrigérateur (2°C) sans aucun risque jusqu’à la fin de la DLC (Date Limite de Consommation). Il est conseillé de retirer le film plastique et de conserver la Pintade recouverte d’un papier aluminium.
    La date limite de consommation indiquée n’est valable que si le produit est conservé en permanence à +4°C maximum. Si la chaîne du froid est interrompue (transport non réfrigéré en voiture ou conservation au réfrigérateur à une température supérieure à +4°C), il est recommandé de consommer immédiatement la viande. Ne pas mettre la viande de volaille crue en contact avec d’autres aliments et jeter le jus de viande.
  • Pintade surgelée :  Elle se conserve dans un congélateur à -18°C jusqu’à la fin de la DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale).

Comment congeler une pintade fraîche ? La retirer de son emballage d’origine puis la mettre dans un sac de congélation fermé hermétiquement. Attention ! Il ne faut jamais recongeler un produit décongelé.

Comment décongeler sa pintade ? La décongeler au réfrigérateur pendant une nuit entière pour le lendemain. Compter 3 heures de décongélation par 500g de viande. Une fois décongelée totalement, ne pas attendre plus de 2 jours pour la cuisiner.

Pintade crue entière ©Monkey Business Images shutterstock

Pintade crue entière ©Monkey Business Images shutterstock

La pintade est elle facile à cuisiner

Oui, car elle s’accorde aussi bien à une cuisine traditionnelle qu’à des saveurs plus originales : épices, agrumes ou encore pistaches ou truffes… J’associe notamment les suprêmes à des fruits secs : abricots ou figues que je rôtis. On obtient alors des pièces moelleuses agrémentées d’un bon jus acidulé. La pintade peut être servie à toutes saisons : l’été avec des herbes, l’automne avec des champignons.

Comment cuire la pintade ?

Juteuse et moelleuse, la pintade se cuit comme une autre volaille. Entière ou découpée, elle se cuisine facilement et rapidement quel que soit le mode de cuisson choisi. Elle peut être farcie ou bardée… bref, elle peut être cuisinée d’une multitude de façons en fonction de la saison, du budget et du temps disponible pour la préparation.

Quelques conseils pratiques de chef et astuces de cuisson :

  • Pour la cuisson au four, mettez la pintade dans un four préchauffé et recouvrez-la d’un papier aluminium lors des 15 dernières minutes de cuisson.
  • Pour gagner du temps de cuisson, pochez votre pintade dans un bouillon de poule pendant 10 minutes. Vous gagnerez ainsi 1/3 du temps de cuisson.
  • Pour obtenir une pintade tendre après la cuisson, préparez 20 cl de bouillon de poule et arrosez-la régulièrement avec le bouillon de cuisson
  • Pour obtenir une jolie couleur dorée, badigeonnez-la d’huile. En cas d’un accompagnement sucré, vous pouvez utiliser du sirop de fruits en conserve en remplacement de l’huile.
  • Un secret pour sublimer son goût : Pour la rendre plus moelleuse : soulever légèrement la peau et glisser un peu de gras. Et pour encore plus de saveur : penser à la farcir avec des herbes.

Les temps de cuisson :

Pintade Entière Cuisse Suprême
Four (210°C) 60 mn 30 – 40 mn 20 – 25 mn
Cocotte (feu moyen) 60 mn 30 – 35 mn 15 – 20 mn
Poêle (feu moyen) 30 mn 15 – 20 mn
Grill (feu fort) 40 – 60 mn 25 – 30 mn 15 – 20 mn
Wok 25 – 30 mn 15 – 20 mn
BBQ 40 –  60 mn 25  – 30 mn  15 – 20 mn

La pintade s’accommode aussi bien de salé que de sucré… avec des petits légumes, des choux, des champignons, du gratin ou avec des fruits comme les pommes, les pêches ou les raisins.

En cliquant ici, découvrez toutes mes recettes avec de la pintade.

Pintade rôtie ©MariaKovaleva shutterstock

Pintade rôtie ©MariaKovaleva shutterstock

Comment découper une pintade

Il est assez simple de découper une Pintade à condition de bien respecter 3 grandes étapes dans l’ordre donné ci-dessous :

  • Découper les cuisses
  • Découper les ailes
  • Découper les filets

Trancher la peau le long de la cuisse en descendant vers l’articulation. Détacher la cuisse du corps de la pintade en coupant les ligaments de l’articulation. Procéder ainsi pour les 2 cuisses. Éventuellement si c’est une grosse pintade, couper les cuisses en deux, à la jointure, entre le haut de cuisse et le pilon. Détacher également le blanc attenant au bréchet. Si c’est une grosse pintade, éventuellement découper le blanc en deux morceaux.

NB : on appelle le blanc « filet » lorsqu’il est complètement désossé.

Quel vin boire pour accompagner une pintade rôtie ? Un vin rouge, plutôt épicé ou assez puissant tel que les vins de la Vallée du Rhône.

Un bonus : La recette d’un sel parfumé maison pour assaisonner la pintade (clic)

Source : CIP – Comité Interprofessionnel de la pintade

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 14 octobre 2018

    article complet et passionnant merci
    le lien » recettes » ensuite à suivre !
    merci

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actuellement en déplacement, je dispose d'un accès limité à mes mails et suis au regret de ne pouvoir répondre rapidement à vos commentaires. Merci pour votre patience.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 800
followers
Pinterest
426 000
followers
Instagram
39 300
followers
Vue sur Las Vegas depuis le Delano
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer