Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

10 conseils pour bien choisir un saumon fumé

Poissons Produits et Ingrédients Recettes de fêtes Sans gluten Sans lait Sans oeufs

Saumon fumé ©Fabio Balbi. shutterstock

Saumon fumé ©Fabio Balbi. Shutterstock

Lorsque j’étais enfant, le saumon fumé était un plat festif. Je me souviens d’être allée avec ma mère chez le traiteur pour Noël et le regarder découper au couteau de fines tranches. C’était exceptionnel. Aujourd’hui, le saumon fumé est devenu une sorte de jambon blanc de la mer, un produit qui peut être d’excellent à médiocre. Et Dieu sait qu’on a pu voir de nombreux reportages à la télévision là dessus.

Voici donc les 10 conseils pour bien choisir un saumon fumé

  1. Pour avoir un bon saumon fumé il faut d’abord un bon saumon. Privilégiez l’espèce salmo salar plutôt que l’Oncorhynchus.
  2. Saumon sauvage ou saumon d’élevage ? Pas toujours évident de choisir parce qu’on lit que le saumon sauvage est plus contaminé par les métaux lourds que le saumon d’élevage. Celui qui s’en sort le mieux en sauvage d’après Yuka, c’est le saumon d’Alaska parce que la mer là-bas est moins polluée.
  3. Préférez un saumon salé au sel sec qui garantit que le poisson n’a pas été  plongé dans une saumure et n’a donc pas été gonflé à l’eau. Cela donne une chair plus pâteuse et en plus vous évitez de payer l’eau au prix du saumon.
  4. Choisissez un saumon fumé au bois de hêtre, de chêne, de …  plutôt que fumé tout court, sans aucune précision derrière. Parce que dans ce cas, cela signifie qu’on l’a vaporisé de fumée liquide. Pour vérifier, regarder si vous voyez dans la liste des ingrédients un quelconque « arôme de fumée ».
  5. Privilégiez un tranchage à la main, plus précis, plus qualitatif qu’un tranchage machine. Il n’y a pas de petits morceaux de chair brune. Il est mieux paré.
  6. Privilégiez un saumon jamais congelé avant ou après d’être fumé car cela altère ses qualités organoleptiques. (mentions garanti jamais congelé ou encore ne jamais recongeler)
  7. Evitez les saumons de couleur orange vif. La couleur du poisson est lié à ce qu’il mange. Le saumon sauvage peut être un peu rose orange parce qu’il mange des crevettes mais le saumon d’élevage, lui, s’il est orange, ce n’est pas normal. Il devrait être plutôt gris.
  8. Aidez vous comme toujours des signes de qualité. Comme je vous le disais en préambule, le saumon fumé est devenu un produit de grande consommation avec une qualité pas toujours au rendez vous. Privilégiez donc un saumon label rouge, un saumon bio que vous l’achetiez en GMS ou chez le traiteur. (nourriture meilleure, moins de traitements antibiotiques, densité plus faible).
  9. Choisissez une date de limite de consommation la plus éloignée possible car le saumon fumé s’oxyde vite. En gros, vous l’achetez et vous le mangez. Ne le stockez pas trop longtemps au réfrigérateur. Après il peut devenir un peu pâteux.
  10. Optez plutôt pour des tranches plutôt grandes, de couleur uniforme.

Voilà, j’espère que cela vous sera utile. Après il y a les applications comme Yuka ou le Nutri-score, tous vous diront que le saumon est gras et salé. Mais cela on le sait déjà.

En cliquant ici, découvrez toutes mes recettes avec du saumon fumé. En cliquant là, découvrez que boire avec du saumon fumé.

Enjoy !

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Manoue a écrit le 12 octobre 2018

    Merci Anne,
    je rigolais toute seule hier,
    au supermarché en train de Yukater tous les saumons « fumés » de l’étalage…
    Résultat des courses, j’ai finalement opté pour le paquet le plus lourd (il est utilisé en mousse dans des pâtes….)
    : 6 tranches et 240 grammes
    (salé au sel sec, fumé au bois de hêtres)
    Atlantiques (Salmo Salar)

    Bon, par contre, c’est Capitaine Cook, je ne sais pas s’ils les maltraitent ou pas…

    En tout cas, merci pour ton billet

    • Anne a écrit le 13 octobre 2018

      PAreil 🙂 L’autre jour j’étais tout comme toi avec mon appli à tout scanner. Et cela ne m’a pas génialement aidé pour une fois :/

  • Claude b a écrit le 12 octobre 2018

    Merci Anne pour la piqure de rappel parce que même si on le sait on l’oublie souvent car en période de fêtes il y a tellement de marques différentes et tellement de monde autour des présentoirs que parfois le temps manque et on prend ce qui nous tombe sous la main. Dans mon supermarché ils fument eux même le saumon et parfois du flétan, tranchés à la main et mis sous vide et c’est vrai que c’est bon et même parfois très très bon . Bonne journée et merci pour tout.

    • Anne a écrit le 13 octobre 2018

      Tu as tout à fait raison.

  • PREUSS Yves a écrit le 12 octobre 2018

    Coucou ANNE ! Je n’achète jamais de Saumon fumé , …je le fabrique ! J’ai la chance de savoir le fabriquer . J’ai un fumoir cylindrique en tôle acheté chez Tom Press .fr , il est donc à l’extérieur de chez moi . Je ne fume qu’en période froide , fraîche pour que mon fumoir ne chauffe pas avec le soleil . Mon Saumon fumé , dans ces conditions reste donc un produit festif qui n’est pas dévoré à longueur d’année donc , d’autant plus apprécié ! .
    J’achète des saumons d’élevages Écossais , Irlandais ,Label Rouge : entiers de 5 à 6 Kgs à
    16 – 18 €/ KG , je lève les filets , les désarête , les sale au sel sec ( de Salies de Béarn !) ,
    rincés , épongés , 24 H au frigo à plat et Fumage au bois de Hêtre , mise sous vide par moi-même , Frigo pour 1 semaine et Tranchage à la main et ….Sublime Dégustation pour
    la Famille et les Amis ! Ratio : 1 Filet = 2 Kgs = 22, 50 €/KG net en ayant tenu compte de la perte de poids provoqué par l’enlèvement de la grosse arête et la tête . Pour du Saumon fumé que je considère comme étant du très haut de gamme ( vendu de 80 à 120 €/Kg dans les bons commerces en fin d’année ) Le mien à 22,50 /Kg ça l’fait , Non ??

    • Anne a écrit le 13 octobre 2018

      wow, j’admire. Personnellement je n’ai jamais essayé et je ne me sens pas encore de me lancer là dedans mais merci pour ton partage d’expérience 🙂

  • Barbara a écrit le 12 octobre 2018

    pour une fois … je savais tout ça !!
    ce qui n’empêche pas la piqure de rappel
    donc merci 🙂
    j’ai les mêmes remarques ./ toi y a encore pas longtemps/ au « festif « d’autre fois exceptionnel et le bien plus « courant »
    après comme tu le dis faut trier
    je prends systématiquement du jamais congelé ne serait que parce qu’il m’arrive de le congeler justement (c’est certes moins bon mais ds une préparation ça passe et hors de question de jeter)
    dans les rayons ça réduit déjà beaucoup car même les soi disant grandes marques le font (et c’est écrit en tout petit -oui j’ai pas l’appli donc je décortique les emballages :o) – )
    merci je vais m’empresser d’aller voir tes liens tes recettes
    car j’aime bisous
    et merci pour tout

    • Anne a écrit le 13 octobre 2018

      Merci Barbara, bisous

  • Krys Roffé a écrit le 12 octobre 2018

    Merci Anne ..bien complet
    Pour ma part habitant dans les Landes je vais chez Barthouil à Peyrorade et préfère en manger moins souvent ..il est spécialiste du saumon ..de l Adour à l époque !! Mais maintenant il n y en a pratiquement plus ..
    Il a une boutique à Paris mais peut être le trouve t on chez certains traiteurs à Bordeaux ou dans d autres grandes villes
    Bon week end à tous
    Krys

  • myriam a écrit le 13 octobre 2018

    Bonjour Anne

    Merci de cette piqûre de rappel.
    Nous n’en mangeons pas souvent mais quand j’en achète, je veux de la qualité.
    Donc du bio pour moi.
    Belle journée sous le soleil estival , encore.

    • Anne a écrit le 13 octobre 2018

      Bisous et bon weekend 🙂

  • Barbara a écrit le 13 octobre 2018

    je salive tel le chien de Pavloff à ch fois que je passe sur cet article !
    😉

  • jeannot nathalie a écrit le 14 octobre 2018

    Merci pour toutes ces infos.Quand j’en achète (c’est à dire 3 fois par an) je le prend chez mon poissonnier qui le fait lui même avec du saumon bio.Je suis de moins en moins attirée par le goût fumé dans les poissons,par contre je suis une grande fan du gravlax

    • Anne a écrit le 20 octobre 2018

      Ah oui, c’est top le gravlax :p

  • Cat a écrit le 14 octobre 2018

    J’achète mon saumon chez Barthouil depuis des années et je trouve que la qualité a beaucoup baissée !? La boutique parisienne est rue Charlot dans le marais.
    J’en ai trouvé dans la biocoop près de chez moi pendant les fêtes – ce qui prouve que Barthouil se diversifie ……
    Le fumoir me tente bien, car franchement ça fait des années que je n’ai pas trouvé un excellent saumon… et j’adore ça !!!
    Anne merci de votre générosité

    • Anne a écrit le 20 octobre 2018

      Argh dommage pour le saumon Barthouil :/

  • MarieL a écrit le 9 novembre 2018

    Bonsoir Anne,
    Dernière solution, quand on ne veut pas se fatiguer : tricher et trouver de la truite d’élevage produite par de petits producteurs locaux. Chez moi en Mayenne, je trouve de la truite fumée délicieuse et travaillée localement.
    Bon, ce n’est pas vraiment le même goût, mais niveau qualité, on n’a jamais de surprise…

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
433 700
followers
Instagram
40 800
followers