Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Cuisine créole vs cuisine cajun : Quelles sont les différences

Alimentation et nutrition Amérique Reportages USA Voyages

Louisiane © Pincasso shutterstock

Louisiane © Pincasso shutterstock

Cuisine créole, cuisine cajun ? C’est pareil non ?

Enfin vu d’ici c’est l’impression que j’avais avant de me rendre en Louisiane. Et en fait, amis des internets, pas du tout. Heureusement que je pose des questions. Sinon ils allaient peut être me renvoyer en France sans que j’ai eu le temps de goûter 🙂

 Les différences entre les cuisine créoles et cajun, l’essentiel :

Si vous n’avez pas le temps de lire l’article en entier, retenez l’essentiel à savoir que la cuisine créole utilise les tomates alors que la cuisine Cajun n’en emploie pas. Bon, je dois avouer quand même que certains aliments cajuns typiques comme la sauce piquante contiennent des tomates mais on ne va pas se mettre la rate au court-bouillon pour si peu.

On peut également ajouter que la cuisine créole est plutôt une cuisine des villes alors que la cuisine cajun est plutôt une cuisine des champs. Bien que la plupart des ingrédients soient similaires, c’est la façon de les préparer qui diffère. Suivant les origines de la personne qui cuisine, celle de ses parents, ses grands parents,… les préparations ne sont pas les mêmes. Et malgré les mariages, les mélanges, cela reste encore bien distinct aujourd’hui.

La cuisine cajun

Le mot cajun est une traduction du mot cadien, lui même diminutif d’Acadien. Les acadiens étaient ces colons français, installés en Acadie, cette région du Canada qu’on connait aujourd’hui sous le nom de Nouveau-Brunswick, île du Prince Edouard et Nouvelle Écosse.  Au début du 18è siècle, la conquête britannique chasse les Acadiens de leurs terres. Ils sont déportés dans les régions marécageuses du sud et du sud ouest de la Louisiane qui prennent alors le nom d’Acadiana.  Leur cuisine, d’influence française s’adapte aux produits locaux gibier, poissons des bayous ou du golfe du Mexique, crustacés. Les acadiens ne gaspillent rien et utilisent toutes les parties des animaux. Il faut dire qu’il n’est pas facile de les conserver. Ils assaisonnent beaucoup : sel et piments.

Sainte Trinité de la cuisine cajun - Poivron vert, céleri et oignon ©Silent O shutterstock

Sainte Trinité de la cuisine cajun – Poivron vert, céleri et oignon ©Silent O shutterstock

Parmi les produits emblématiques on peut citer le boudin, une sorte de saucisse cajun composée de viande de porc assaisonnée et de riz, fourrée dans un boyau, d’autres charcuteries fumées comme l’andouille ou le tasso sans oublier ce qu’on appelle la Sainte Trinité de la cuisine cajun : l’oignon, le céleri et le poivron vert. On peut penser à une mirepoix locale 😉  Cette Sainte Trinité est la base de nombreux plats. A noter que l’ail est également souvent présent, de même que le paprika, le thym, les feuilles de sassafras moulues (filé), le persil ou encore les oignons nouveaux.

La cuisine créole

Quand on parle de créoles, on parle de personnes nées de colons, dans la Louisiane coloniale française, particulièrement à la Nouvelle Orléans. Au 18è siècle, les Créoles était des descendants des classes supérieures françaises et espagnoles. Ce sont eux qui gouvernaient la ville. Au fil du temps, le terme créole a englobé les esclaves nés ici de parents africains. En général, le terme «créole français» désignait une personne d’ascendance européenne née dans la colonie et le terme «créole louisianais» désignait une personne d’ascendance raciale mixte.

Gombo de poissons ©hlphoto shutterstock

Gombo de poissons ©hlphoto shutterstock

De la même façon, la nourriture créole est un mélange issu des cuisines des différentes population vivant à la Nouvelle-Orléans. Citons l’italienne, l’espagnole, l’africaine, l’allemande, la caribéenne, l’amérindienne et la portugaise. Cette cuisine créole est considérée plus bourgeoise que la cuisine Cajun, plus aristocratique. Elle était préparée par les esclaves dans les familles aisées. On avait du temps, de l’argent, on pouvait acheter quasiment n’importe quoi. Les plats pouvaient ainsi comprendre des épices provenant du bout du monde, comporter de nombreux ingrédients. Elle était plus variée. C’est la raison pour laquelle vous trouvez des tomates dans le jambalaya créole et pas dans le jambalaya cajun. On voit aussi la présence du beurre. Dans le roux créole, on trouve le mélange beurre + farine, alors que le roux cajun est composé d’huile + farine.

Parmi les ingrédients emblématiques : les crevettes, le riz, les haricots et comme pour la cajun, les écrevisses.

Vous en savez maintenant autant que moi !

Allez hop, en route pour Avery Island et la visite de Tabasco.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 13 août 2018

    merci Anne pour cet article détaillé
    oragesss en cours je relierai plus tard
    bon lundi
    (perso je confondais pas :o) ) même si je ne connais que peu la vraie cajun à mon grand regret
    à bientôt

    y avait un reportage sur la Nouvelle orléans ce matin (pas vu orages donc )
    sur France 5 clin d’oeil !!)

    • Anne a écrit le 13 août 2018

      merci Barbara

    • Anne a écrit le 13 août 2018

      Avec plaisir Barbara 🙂 Je t’embrasse

      • Barbara a écrit le 14 août 2018

        merci Anne moi aussi
        bonne journée

  • MATHERN Flora a écrit le 13 août 2018

    Bonjour, Merci s’est très instructifs.

  • France (86) a écrit le 13 août 2018

    cet article est très intéressant et toutes ces précisions bien utiles c’est vraiment une chance de
    pouvoir lire toutes ces infos. Merci Anne
    Pauvre Barbara avec les orages privée d’émission et de lecture c’est vrai que c’est pas top j’espère
    que tout est rétabli

  • Nathalie a écrit le 14 août 2018

    Bonsoir Anne, merci pour cet article très instructif, je ne connais ni la cuisine créole ni la cuisine cajun mais grâce à toi je découvre.

  • myriam a écrit le 14 août 2018

    Bonjour Anne

    Super intéressant_ comme d’hab!
    Instructif, joyeux…..
    Vive les découvertes!
    Merci, grâce à toi, je voyage sans cesse!
    bz

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
432 200
followers
Instagram
40 200
followers
Fermer