Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

A la découverte des carottes des sables Label Rouge

France Reportages Voyages

Carottes

Carottes des sables Label Rouge

Je savais que les carottes des sables Label Rouge existaient mais force est de constater que dans mon sud-ouest, je n’en avais jamais vues. Il faut dire qu’elles sont surtout distribuées dans le Grand Ouest et en Région Parisienne. Alors j’étais très contente de partir à la découverte de ce légume d’exception même si aller à Créances en Normandie depuis Bordeaux n’est pas une mince affaire. Il m’a fallu 1 tram, 3 trains, 1 bus et 1 heure de voiture pour arriver. #Han. La prochaine fois je reste plus longtemps 🙂 , en plus la région est trop belle.

Bref.

Le terroir

La production de carottes a démarré il y a plusieurs siècles sur ce territoire aux environs de Créances. Le climat s’y prête bien et les sables très atypiques, ultra fins, très poudreux sont parfaits pour cette production. La carotte y pousse comme dans du beurre 😀 . Elle reste toute droite et toute lisse. On retrouve ces sables sur une bande littorale qui s’étend en gros d’Agon-Countainville à Surtainville dans la Manche. Les carottes sont cultivées dans des petites parcelles appelées mielles. Elles dessinent le paysage, c’est vraiment très joli.

La production label rouge

La carotte des sables est le premier légume à avoir obtenu un label rouge en 1967. Aujourd’hui, entre 20 et 30 exploitations sont certifiées. Cela signifie qu’un cahier des charges a été mis en place pour obtenir des carottes de qualité supérieure. Il vient d’ailleurs juste d’être renouvelé. De nombreuses obligations doivent être respectées par les producteurs. Celles-ci concernent à la fois le type de sol, les variétés de carottes, les pratiques culturales, les actions pour la protection de l’environnement, la conservation naturelle au champ et la récolte, ainsi que les délais d’expédition.

Carottes

Carottes des sables Label Rouge

La conservation dans le champ

Ce qui m’a le plus intriguée, c’est cette histoire de conservation au champ. J’ignorais tout de cette pratique. En fait, jusqu’au moment de la récolte, les carottes sont conservées dans le sol, directement au champ, sous un lit de paille qui doit être obligatoirement installé avant le 15 décembre. Cette technique naturelle et ancienne vise à maintenir l’hygrométrie du sol, à lutter contre le froid (pour des températures jusqu’à -10°C) et à ralentir la repousse en fin de cycle tout en protégeant de la chaleur et du dessèchement.

En fonction de la demande, les carottes non lavées sont récoltées puis conditionnées manuellement au champ, ce qui permet de limiter les manipulations et les risques de chocs. Elles ne sont pas conservées dans des frigos ou quoi que ce soit. Non, juste dans le sable, sous la paille, comme les anciens.

Cerise sur le gâteau, le fait qu’elles soient non lavées et à peine manipulées permet de les garder dans un endroit frais ou dans le compartiment à légumes de votre réfrigérateur pendant une quinzaine de jours dans leur emballage.

Une cueillette à la main

Quand j’y étais la semaine dernière, j’ai pu assister à une récolte (pour info, la carotte des sables label rouge met 100 jours à pousser). Elle se fait à la main. Un tracteur passe d’abord pour soulever légèrement les carottes afin qu’elles soient plus faciles à déterrer (je devrais dire dé-sabler :D).

Elles sont ensuite enlevées à la main. Les fanes sont coupées sur place et les carottes directement mises dans les cartons. Elles sont alors expédiées dans un délai maximal de 5 jours (contre 15 jours pour une carotte standard).

Le résultat : une carotte des sables Label Rouge délicieuse, croquante et fondante

Cette carotte des sables Label Rouge est reconnaissable à sa couleur intense orange prononcée. Sa forme est allongée et régulière et son extrémité bien boutée, c’est-à-dire bien arrondie. Elle est enrobée d’une fine pellicule de sable. En bouche, elle offre un goût fin, plutôt sucré. Elle est juteuse et sa texture est particulièrement croquante et fondante. A l’intérieur elle n’est pas du tout ligneuse.

J’ai eu la chance de pouvoir déguster un repas tout carottes à la Ferme des Mares à Saint-Germain-sur-Ay et nous nous sommes régalés.

La ferme des Mares

La ferme des Mares

Nous avons pu déguster :

  • Amuse-bouche : Carotte finement râpée, huile vierge de colza, obione, crème de carottes acidulée
  • Entrée : Carotte de sable rôtie au foin, crème légère fumée, noisettes
  • Plat : mousseline de carottes de sable, st pierre & coques, chlorophylle de fanes, jus concentré
  • Dessert : Jeu de textures & températures autour de la carotte de sable.

Excellent et original.

Si vous voyez cette carotte des sables Label rouge dans vos magasins, n’hésitez pas à en acheter quelques-unes pour la goûter. Vous allez voir, c’est succulent !

En cliquant ici, découvrez toutes mes recettes utilisant des carottes.

 

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 19 octobre 2022

    comme toi de nom seulement
    donc merci pour ce sublime reportage très instructif détaillé et tout et tout (ta touche 🙂 )
    un repas tout carotte génial
    j’aime les carottes (c’est pour ça que je suis aimable !!!🤣 je rigoleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee (en plus je suis pas toujours aimable loin de là)

    merci merci Anne

    bon mercredi et j’espère plus longtemps demain

    • Anne a écrit le 19 octobre 2022

      Avec plaisir 🙂 Ouiiii, tu es toujours aimable Barbara 🙂

      • Barbara a écrit le 19 octobre 2022

        malheureusement non mais c’est gentil
        bisous et bon a p midi d’aout euh octobre

        • Anne a écrit le 19 octobre 2022

          😉 Si si, au moins ici 🙂

          • Barbara a écrit le 19 octobre 2022

            🙂
            ♥♥♥

  • Barbara a écrit le 19 octobre 2022

    et franchement le » repas carotte « une idée originale à retenir pour la semaine du goût non ? (je connais les menu couleurs déjà)

    ça matche mieux qu’avec les poireaux 😁(pour ceux qui suivent// même si je sens que c’est possible (j’ai même des idées… que je testerai pas non non n’insistez pas )

    • my ky a écrit le 19 octobre 2022

      @ Barbara,
      Si si j’insiste – un fondu de poireaux avec des carottes en juliennes HI HI !!
      Zous

    • Anne a écrit le 19 octobre 2022

      Oui 🙂 Les poireaux en dessert je ne le sens pas trop mais je suis sûre qu’un chef talentueux saurait nous les faire aimer 🙂

      • passeuse a écrit le 19 octobre 2022

        Je vote pour une tarte tatin aux pommes et aux poireaux aux caramel beurre _salé
        Je suis certaine que ce serait excellent !!
        D’ailleurs tien , il faudrait que j’essaie !!
        ça pourrait te réconcilier avec les poireaux ,Barbara !!

      • Barbara a écrit le 19 octobre 2022

        Myriam m’a devancé
        je pensais cuisinés confits comme des oignons
        mais je vais pas détailler non non non !

  • Barbara a écrit le 19 octobre 2022

    je connais St Germain
    je connais Ay
    pas St Germain -sur -Ay

    merci pour la découverte

    • Anne a écrit le 19 octobre 2022

      mdr 🙂 Pour moi c’était aussi une découverte

  • my ky a écrit le 19 octobre 2022

    Je savais qu’elles peuvent être conservées dans du sable/paille mais ignorait l’existence d’un label rouge. Merci Anne pour tes infos toujours instructives.

    • Anne a écrit le 19 octobre 2022

      Avec plaisir MyKy 🙂 Bonne journée

  • annie35 a écrit le 19 octobre 2022

    Sympa ce menu tout carottes !!!!! Idée à prendre , avec moins de talent ……. Ici, carottes des sables aussi, sans label, mais tout de même très bonnes . J’en trouve au super marché du coin, pratique !! On les mange à toutes les sauces grâce à toutes tes bonnes idées . (et nous sommes très aimables même sans carottes !!!). Belle journée sous le soleil !

  • passeuse a écrit le 19 octobre 2022

    Bonjour Anne
    Excellent reportage _ comme toujours !!
    J’ai déjà vu mon papa recouvrir les carottes ainsi au potager !!
    Mais pas que : les betteraves , les panais et les navets ( boules d’or ) pour nous !
    En cas de fort gel , cette technique protège bien !
    Je n’ai jamais encore découvert de carottes des sables par chez moi !!
    Le petit menu tout carottes me convient bien !!
    Belle journée chère Anne
    Et coucou aux copinautes !!

    • Anne a écrit le 19 octobre 2022

      Merci et bonne journée 🙂

  • Malau a écrit le 19 octobre 2022

    Article très intéressant. Savez vous si dans la région bordelaise elles sont distribuées et où ?

    • Anne a écrit le 19 octobre 2022

      Bonjour Malau

      A Bordeaux je n’en ai jamais vues mais peut être chez Grand Frais ? ou chez certains primeurs un peu pointus ?

      • Malau a écrit le 20 octobre 2022

        Merci on va essayer de voir si ça se trouve

  • Mab a écrit le 19 octobre 2022

    Bonjour Anne,
    Merci pour de nous faire découvrir les carottes des sables de Normandie.
    Je connais la carottes des sables mais celles qui sont cultivées dans les Landes et on en trouve facilement à la saison soit en grande surface, soit sur le marché.
    C’est vrai aussi qu’elles ont un autre goût que les carottes ordinaires que l’on trouve en supermarché.
    Merci encore de vos partages et de vos recettes que j’aime bien tester.
    Amicalement,
    Mab

  • Lucie 03 a écrit le 20 octobre 2022

    Merci pour ce reportage. On trouve des carottes des sables un peu partout malheureusement elles sont deux fois plus chères alors qu un producteur breton nous a dit un jour : elles nous donnent moins de travail, nous n’avons pas à les laver . Allez çà voir !!

    • Anne a écrit le 20 octobre 2022

      Il prêchait pour sa paroisse 😉 Ne pas les laver, ce n’est pas ce qui est important mais tout le reste : le terroir, les pratiques agricoles etc. Tout ce qui est marqué dans l’article

  • Mariej a écrit le 21 octobre 2022

    Je connaissais la carotte des sables mais pas tous ces détails merci c’est toujours intéressant de savoir comment ça se passe avant l’assiette .
    J’ai souris aussi devant l’allusion au voyage Bordeaux – Normandie…C’est vrai que ça devait être une aventure ! Déjà depuis la Bretagne aller en Normandie en train c’est vraiment quand tu peux pas faire autrement (Rennes Caen 3h ! )…alors depuis Bordeaux ! 😀

  • Haddock a écrit le 22 octobre 2022

    Vers Cestas il y a des centaines d’hectares de carottes dans la terre sablonneuse des Landes, pas la peine d’aller si loin pour des carottes.

    • Anne a écrit le 22 octobre 2022

      Parce que tout le monde habite Cestas ? Wow, je ne savais pas, désolée. Perso je m’intéresse aussi à ce qu’il se passe ailleurs qu’à Cestas.

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2022)

S'inscrire à la
newsletter

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas













Par type de plats












Par événements










Par régime alimentaire




Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
262 000
followers
Pinterest
561 300
followers
Instagram
81 300
followers
Fermer