Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Les spécialités culinaires lituaniennes

Lituanie Reportages Voyages

Spécialités culinaires lituaniennes ©MNStudio shutterstock

Spécialités culinaires lituaniennes ©MNStudio shutterstock

Comme vous le savez, j’adore voyager dans l’assiette. Découvrir une région, un pays, c’est découvrir ses marchés et sa cuisine. Je fais tout le temps cela, que ce soit pour mes vacances personnelles ou quand je pars pour mon travail, pour découvrir une destination.  En Lituanie, j’ai pu ainsi découvrir la cuisine de la terre, celle de la mer, les spécialités Karaïtes (une minorité ethnique) et aussi d’excellents restaurants. La cuisine lituanienne est une cuisine qui met à l’honneur la pomme de terre, la betterave, le chou fermenté ou pas …

Chou fermenté - Hales Market - Vilnius

Chou fermenté – Hales Market – Vilnius

Et puis aussi les concombres, l’aneth, les champignons, la crème aigre, le miel, les charcuteries comme le skilandis. Mais si c’est bon, je vous assure. Et puis impossible de venir sans succomber à leur délicieux pain noir au seigle.

Pain noir - Hales Market - Vilnius

Pain noir – Hales Market – Vilnius

Succulent.

Côté spécialités culinaires, plats, si vous venez en Lituanie voici ce que vous pourrez goûter.

Šaltibarščiai – La soupe rose :

Satibarsciai - soupe rose Lituanienne

Satibarsciai – soupe rose Lituanienne

C’est soupe froide à base de betterave est succulente. L’essayer c’est vraiment l’adopter. Retrouvez la recette ici : Šaltibarščiai (clic).

Les Cepelinai :

Cepelinai ©Renata Apanaviciene shutterstock

Cepelinai ©Renata Apanaviciene shutterstock

Ces boulettes de pommes de terre farcies sont extrêmement populaires en Lituanie. On peut les farcir avec du fromage, des champignons, du poulet mais c’est au porc qu’on les trouve les plus fréquemment. Retrouvez ici la recette des cepelinai.

La soupe à l’oseille :

Soupe à l'oseille - Lituanie ©Fanfo shutterstock

Soupe à l’oseille – Lituanie ©Fanfo shutterstock

En Lituanie beaucoup d’enfants mangent de la soupe à l’oseille préparée par leurs mères ou leurs grands-mères. On plonge ces feuilles dans de l’eau bouillante et on y ajoute des pommes de terre, des carottes, du poulet, des oeufs durs ou d’autres condiments. La soupe est assaisonnée juste avant de servir avec de la crème aigre qui adoucit le goût des feuilles.

Les Varškėčiai (crêpes) :

Varškėčiai ©MaraZe shutterstock

Varškėčiai ©MaraZe shutterstock

Les varškėčiai sont des crêpes réalisées à base de fromage blanc (préparé avec du lait caillé), de la farine, des oeufs auxquelles on ajoute le parfum désiré : sucre vanillé par exemple. Elles peuvent être cuites à la poêle ou au four. Elles sont servies avec de la crème aigre, de la confiture, du yaourt, ou encore quelques fruits.

Le Skruzdėlynas :

Skruzdelynas. ©Rasa Gruzdiene shutterstock

Skruzdelynas. ©Rasa Gruzdiene shutterstock

Au XVIè-XVIIè siècle le Skruzdėlynas était le dessert préféré de la noblesse. C’est à son aspect de fourmilière (ou de termitière selon les traductions) qu’il doit son nom. Dans sa forme traditionnelle, il se présente comme une montagne, arrosée de miel. Il est saupoudré la plupart du temps de graines de pavot, de fruits séchés, de noix hachées, de baies et de graines de lin.

Le hareng aux betteraves :

Hareng et betterave ©etitarenko shutterstock

Hareng et betterave ©etitarenko shutterstock

Le hareng est consommé cru ou salé. Il est servi souvent avec des pommes de terre cuites, des oignons et de la crème fraîche. Le hareng à la betterave est encore plus savoureux et plus apprécié. La betterave, propulsée au sommet de la tendance par les restaurants branchés a toujours été présente en Lituanie. Elle est l’un des ingrédients les plus populaires. Mon guide m’a dit un jour :

Tout le monde aime la betterave.

Je devrais lui présenter petit Papilles 🙂 .

Les Kibinai

Kibinai

Kibinai

Ces chaussons farcis à la viande sont de culture Karaïte (une minorité originaire de Crimée). C’est succulent. Retrouvez ici la recette des kibinai (clic)

Les plokštainis (gâteaux de pommes de terre)

Plokštainis ©Fanfo shutterstock_

Plokštainis ©Fanfo shutterstock_

Il s’agit d’un plat de pommes de terre râpées cuites au four. Traditionnellement c’était un plat rustique, que l’on mangeait à la campagne. Jusqu’au XIXè siècle, quand la pomme de terre est devenue bon marché, ce plat était préparé avec des navets. Il peut être servi tel quel ou alors servir de garniture d’une viande. On peut l’accompagner de crème aigre et de bacon.

Les Kūčiukai et le lait de pavot

Kuciukai ©Algirdas Mazeika shutterstock

Kuciukai ©Algirdas Mazeika shutterstock

Le lait de pavot et les kūčiukai (les petits gâteaux de la veille de Noël) sont des plats traditionnels  (Kūčios = veille de Noël).  Il faut en préparer beaucoup de Kūčiukai et les trempe dans le lait de pavot. Pour sa fabrication, c’est un peu comme pour les autres « laits » végétaux : il faut faire tremper des graines de pavot dans l’eau bouillante puis laisser reposer quelques heures. Ensuite changer l’eau une ou deux fois, écraser les graines, ajouter de l’eau bouillante refroidie et filtrer à travers un tamis. Il ne reste plus (si l’on peut dire) qu’à adoucir avec du sucre ou du miel.

Lait de pavot © LimeandLemon shutterstock

Lait de pavot © LimeandLemon shutterstock

Cette spécialité sucrée froide est un dessert. Surprenant non ?

Le Sakotis – Gâteau à la broche :

Je connaissais ce gâteau pour  l’avoir déjà vu en Aveyron. J’étais surprise de le retrouver à 2500 kms de là. Les voies des recettes sont impénétrables.

Gâteau à la broche ©MNStudio shutterstock

Gâteau à la broche ©MNStudio shutterstock

Aussi appelé tree cake (gâteau arbre), il est constitué d’une pâte à gâteau classique et il est cuit en tournant la pâte sur un cône devant une source de chaleur (cheminée). Il est surtout servi pour les mariages et/ou les grandes occasions. Cela m’a rappelé le Meilleur Pâtissier de cette année. C’était en début de saison non qu’ils ont du en réaliser un ?

 

Et avec cela qu’est-ce qu’on boit vous demandez-vous ?

Le Kvas, la boisson à base de pain :

Kvas ©Elena Hramova shutterstock

Kvas ©Elena Hramova shutterstock

On la trouve vendue en bouteilles. Je n’ai pas eu l’occasion de goûter mais cela m’a intrigué. Je vous ai ramené la recette du kvas (clic).

On boit aussi de la bière, et des « vins » de coings ou de pissenlits.

C’était pour moi très intéressant de découvrir tout cela. C’est tellement différent de ma culture. Comme toujours voyager, c’est la découverte de l’autre et le partage. Je dis toujours que cela rend plus intelligent 🙂

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 29 novembre 2018

    merci Anne !

     » Comme toujours voyager, c’est la découverte de l’autre et le partage.  »
    tout à fait !

    ps pour ton « meilleur pâtissier », aucune idée: jamais regardé 🙂 (pardon Mercotte)

  • myriam a écrit le 29 novembre 2018

    bONJOUR ANNE

    Quelle belle culture!
    Une fois n’est pas coutume, tu me rappelles encore des souvenirs culinaires avec ma grand _mère.
    Et pourtant, elle habitait en Dordogne ,à 20kms de Sarlat.
    La soupe à L’oseille, ma grand_mère, nous en faisait une très bonne.
    Même recette que celle que tu cites mais sans les oeufs.
    Le gâteau de pommes de terre, elle et faisait aussi_ sans les navets et cuites à la poèle _ dessus_dessous.
    Et pour le pain noir, mon papa, depuis sa retraite, a eu envie de bâtir un four à pain traditionnel en pierres ( lauzes) et depuis , comme mon grand_père, il fait du pain pour toutes la famille .
    C’est un de ces plaisirs et donc un pain noir au seigle et tourte de campagne.
    Quand au gâteau à la broche, oui, cette année, ils ont eu à le faire.
    Très bonne spécialité que nous avions goûté pendant des vacances en Aveyron .
    La recette de la boisson au pain m’ayant interpellé , j’ai voulu la faire mais pas encore eu le temps.
    Merci_merci
    Vraiment toujours un plaisir de te lire.
    Bonne fin d’après_midi

    • Anne a écrit le 29 novembre 2018

      C’est marrant toutes ces similitudes. Il y a peut être une explication 🙂

  • Domi47 a écrit le 29 novembre 2018

    Merci pour les dernières pages concernant la Lithuanie, vous m’ avez vraiment donné envie de prévoir dans le futur une petite semaine là- bas. Sans votre enthousiasme et vos reportages, je n’y aurais jamais pensé. J’ai la même philosophie que vous concernant les voyages.
    Merci aussi pour votre blog si agréable et si pertinent.
    J’ ai testé bon nombre de vos recettes, elles sont toujours goûteuses.
    Cette année, grâce à vous, j’ai découvert l’araignée de porc.
    Aficionada, je me suis rendue compte que je ne cuisine plus sans regarder auparavant comment s’y prendrait Anne Lataillade 😊.
    PS: le we prochain, je vais refaire pour la x ième fois votre délicieux far breton (après un chou farci structuré façon lasagnes).
    Bonne fin d’année à vous !

    • Anne a écrit le 1 décembre 2018

      OHlalal Domi, cela me touche beaucoup. Merci et très bonne fin d’année à vous <3

  • Certier a écrit le 30 novembre 2018

    Le gâteau à la broche se fait aussi en Allemagne et au Luxembourg il s’appelle baumkuchen et fait partie de toutes les fêtes au Luxembourg .
    Merci pour vos recettes et reportage .
    Eli

    • Anne a écrit le 1 décembre 2018

      Merci pour ces infos

  • Vivi a écrit le 5 décembre 2018

    En Lituanie le gâteau à la broche est appelé bankouchenas (a l’epoque Soviétique) ou Sakotis (traduction lituanienne). Il l est sur & toutes les tables de fêtes.

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
432 200
followers
Instagram
40 200
followers
Fermer