Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Couac : Semoule de manioc

Guyane Française Photothèque Epicerie Produits et Ingrédients Sans gluten Voyages

Couac - Guyane

Couac – Guyane

Le manioc est l’une des bases de l’alimentation amérindienne  et  ses usages sont multiples. En Guyane, j’ai ou goûter au couac (aussi orthographié kwak), à savoir de la semoule de manioc. C’est absolument délicieux.

Il faut savoir qu’au départ, ce manioc amer est toxique (il contient du cyanure).  Pour le rendre consommable par l’homme, il faut d’abord l’éplucher, puis lui donner un long bain pour évacuer une partie des toxines. Ensuite il faut le râper et et le comprimer très fortement dans une couleuvre.

Une couleuvre ?

Oui, je vous rassure, pas la bestiole, mais une sorte de boyau en vannerie utilisé par les amérindiens pour comprimer et presser pour bien ôter tout jus toxique.  On obtient ainsi une pulpe de manioc qui est ensuite tamisée pour retirer les morceaux les plus grossiers. Il reste à la cuire, sur une grande platine en acier. Cette étape est technique car il ne faut pas que la semoule s’agglomère (il faut la retourner en permanence) ou qu’elle grille trop.  C’est cette semoule sèche, plus ou moins fine et plus ou moins colorée que l’on appelle le couac.

Manioc

Manioc

C’est fou le travail de titan nécessaire à sa réalisation.  3 jours sont nécessaires entre l’épluchage du manioc et la mise en sachets. C’est pour cela que le prix est assez élevé (4 euros le sachet quand j’étais à Cayenne), surtout si on le compare à celui du riz par exemple, qui a à peu près le même usage. Il n’est pas sûr que cette production très artisanale tienne le choc vu cet aspect  économique.

Pour le consommer il suffit juste d’ajouter de l’eau tempérée. Il se consomme froid comme de la semoule pour une salade ou chaud, toujours comme la semoule. En Guyane, il accompagne les fricassées. C’est très bon et pour ceux qui se le demandent, sans gluten. Le couac est consommé également au Brésil et au Surinam.

 

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 9 avril 2018

    ah oui merci pour ces infos !

    faut un savoir faire
    et faire confiance aux préparateur(trices alors ) dis donc!

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
429 900
followers
Instagram
39 900
followers
Fermer