P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Bananes de Martinique : de la cueillette à l’assiette

Caraibes Reportages Voyages

Hier nous avons vu ce qui se passait pendant les 9 mois que compte la culture du bananier. Aujourd’hui, je vous emmène voir la suite à savoir la cueillette et toutes les étapes jusqu’à notre panier à fruits.

Au bout de 9 mois, lorsque la banane arrive presque à maturité, c’est la coupe.

Ensuite le coupeur coupe le bananier qui sera laissé sur place et deviendra de l’engrais vert. C’est le rejet qui à ce moment là prend la suite.

Le bananier est coupé

Le bananier est coupé

Les régimes de bananes après récolte arrivent à la station de conditionnement : 

Station de conditionnement - Arrivée des bananes

Station de conditionnement – Arrivée des bananes

Ils sont ensuite déshabillées.

Puis, les bananes sont rincées à l’eau claire avant d’être étiquetées : Bananes label (les plus belles) et bananes extra. Elles sont ensuite pesées, puis traitées pour la conservation. Dernières étapes la mise en carton et la palettisation avant expédition par containers (maintenus à 13°C) pour la  France. La traversée dure 12 jours jusqu’à Dunkerque. Elles arrivent vertes et passent ensuite dans les mûrisseries pour une durée de 4 à 5 jours avant d’arriver enfin sur nos étals.

Les récoltes sont-elles traitées ?

La bananeraie Belfort qui couvre 65 hectares et emploie 30 personnes à temps plein a été créée en 1985. Elle cultive principalement des bananes de la variété Cavendish. Elle est certifiée Global Gap et culture raisonnée. Chaque année, elle est auditée et l’utilisation des produits phytosanitaires est contrôlée. Un des principaux ravageurs des bananiers est le charançon. Pour lutter contre son expansion, des pièges à base de phéromones sont utilisés. On en utilise 4 par hectare et ils sont très efficaces.

Utilisation des phéromones pour lutter contre les charençons

Utilisation des phéromones pour lutter contre les charançons

Tous les 15 jours des relevés sont effectués. Si les pièges comptent plus de 15 charançons, on en rajoute un à l’hectare. Les bananes elles, sont traitées après récolte avec du fongicide (mais qui ne pénètre pas dans le fruit), ceci afin de garantir une bonne conservation.

Banane label, bananes extra : quelle différence exactement ? 

Elles peuvent provenir d’une même main de bananes. La différence tient au calibre et à l’aspect visuel. On retrouve le même label quel que soit le producteur de banane et on doit le retrouver en France dans nos magasins. Cela concerne les bananes de Martinique et de Guadeloupe. Les plus belles sont les bananes label.

Bananes Label - Bananes extra

Bananes Label – Bananes extra

Pourquoi les bananes sont-elles cueillies vertes ? 

Parce que sinon elles s’abimeraient lors de toutes les étapes, de la cueillette au conditionnement. Même pour la consommation locale elles sont cueillies vertes. Trop de manipulations tuent la banane.

Bananes

Bananes

Voilà, vous en savez maintenant autant que moi. Merci encore à Costa Croisières et XL Airways pour l’expérience.

Habitation Belfort
Le Lamentin
Martinique

Cliquez ici pour toutes mes recettes utilisant des bananes.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Liliane a écrit le 29 décembre 2015

    On en apprend dans les iles et puis la banane Caraibe reste la meilleure non , tu peux encore nous parler des variétés perso j’adore la banane légume (plantain) dur dur le retour je pense ………

    • Anne a écrit le 29 décembre 2015

      Ca a été le retour 🙂 Même si au niveau température, ouch 🙂 Mais c’était vraiment chouette et nous sommes rentrés reposés 🙂

  • Barbara a écrit le 29 décembre 2015

    super merci

    pour tout

    oui cces pieges sont très efficaces ici pour les charençons du palmier

    • Anne a écrit le 29 décembre 2015

      Je ne connaissais pas du tout/

  • Alex a écrit le 29 décembre 2015

    super intéressant merci

    • Anne a écrit le 29 décembre 2015

      Avec plaisir. Merci alex

  • Fabienne a écrit le 29 décembre 2015

    Je ne m’imaginais pas tout cela. Je regarderai ma banane différemment maintenant

  • Stéphanie a écrit le 29 décembre 2015

    Ils ne les laissent pas murir sur l’arbre même pour leur consommation personnelle ?

    • Anne a écrit le 29 décembre 2015

      Ah peut être que pour la conso perso si. Genre si tu en as un dans ton jardin. Mais sinon, elles sont cueillies vertes.

  • Isabelle a écrit le 30 décembre 2015

    Merci Anne pour ce reportage très intéressant et bien documenté en photos. 🙂 Moi je préfère manger les bananes juste mûres, je les aime moins lorsqu’elles ont la peau tâchée de noir, voire toute noire.

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actuellement en déplacement, je dispose d'un accès limité à mes mails et suis au regret de ne pouvoir répondre rapidement à vos commentaires. Merci pour votre patience.

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 600
followers
Pinterest
415 400
followers
Instagram
29 600
followers
Blue Mountains, Australie
Manly beach, Sydney, Australie
Sydney - L'Opéra
Wattamolla, Australie
Sur le vif...
Fermer