Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Endives

Photothèque Fruits et Légumes Produits et Ingrédients

Endives ©VanDammeMaarten licence CC BY 2.0

Endives

Un peu, beaucoup…

À l’image de sa robe aux couches multiples, l’endive s’adapte aux saisons et se déguste au gré de vos humeurs. Effeuillée, ciselée, cuite à l’étouffée, à la vapeur, braisée, gratinée… Elle se plie à toutes vos envies. D’autant plus qu’en ce moment, c’est la pleine saison. Profitez-en, l’endive, en hiver, est particulièrement à son avantage

Un caractère bien à elle

On la dit amère, erreur ! Son goût subtil et sa texture croquante lui donnent un caractère à nul autre pareil. Et si l’on considère sa facilité de préparation, très peu d’épluchage et un lavage rapide, ainsi qu’une disponibilité de l’automne au printemps, l’endive saura apporter équilibre et originalité à vos menus quotidiens. Et si, vraiment, à l’instar des plus jeunes, vous lui reprochez quelque peu d’amertume, voici une petite astuce : il suffit d’évider le petit cône situé à la base de l’endive et, si vous la consommez cuite, de rajouter un verre de lait dans l’eau de cuisson. La sensation d’amertume s’estompe, et, le tour est joué !

L’atout Santé : l’endive est une véritable mine d’or. Passage en revue de ses nombreux atouts nutritionnels :

  • Très faible apport calorique : 95% d’eau et seulement 15 calories/100g.
  • Riche en vitamines : C, B1, B2 et PP. Elle est aussi considérablement pourvue en potassium qui favorise la régulation artérielle, et, en sélénium qui est un antioxydant réputé pour son action contre le vieillissement des cellules.
  • Source de fibres, elle contribue à l’amélioration du transit intestinal.
Endives sorties de terre shutterstock ©Bablo

Endives sorties de terre shutterstock ©Bablo

Côté culture :

L’endive résulte de techniques de culture complexes se composant de deux étapes :

  • La culture des racines : plantées au printemps, les graines produisent de fortes racines récoltées à l’automne lorsqu’elles arrivent à maturité. Après avoir été nettoyées, elles sont stockées dans des containers.
  • Le forçage : les racines stockées sont prélevées au fur et à mesure de la demande. Elles sont alors placées dans l’obscurité dans des bacs où circule une eau mêlée d’oligo-éléments. Dans une atmosphère tiède et humide, elles vont alors fournir en trois semaines un bourgeon de feuilles blanches qui sera récolté dès qu’il cassera facilement.

Le Saviez-vous ?

Apparue au milieu du XIXe siècle en Belgique puis, un peu plus tard en France, l’endive est issue de la culture d’une variété de chicorée sauvage appelée Barbe de Capucin. A l’époque, la technique de culture fut mise au point par Mr Bresiers, jardinier en chef du jardin botanique de Bruxelles. Aujourd’hui encore, l’endive est cultivée sur les mêmes bases : les graines de chicorée sont plantées au printemps et donnent une plante à grosses racines. A l’automne, celles-ci sont récoltées puis conservées en chambre froide : à la sortie elles sont alignées dans des bacs placés en chambre noire climatisée à une température d’environ 20 °. Cette technique, dite de forçage, lui confère sa belle couleur blanche couronnée de jaune et son craquant, gage de fraîcheur et de qualité. La récolte reste manuelle : on casse les chicons, on ôte les feuilles extérieures puis on les conditionne.

Comment l’acheter ?

Des feuilles serrées, fuselées, d’un blanc éclatant et ourlées de jaune pâle sont le gage d’une endive craquante et fraîche. Elle est fragile, il faut la choisir sans meurtrissure ni reflet rouge qui sont signes d’oxydation et donc d’une moins bonne qualité. Elle est disponible toute l’année mais la pleine saison va d’octobre à mars.

Pour une salade, compter une endive par personne. En accompagnement pour 6 personnes, il faudra 800 g à 1 kg, et pour des endives au jambon, une grosse endive par personne.

Comment la conserver ?

L’endive se dessèche à la lumière. Il est donc recommandé de la conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur. Préalablement sorties de leur emballage, elles se conservent 2 ou 3 jours.

Endives ©Bablo shutterstock

Endives ©Bablo shutterstock

Comment préparer les endives ?

L’endive étant naturellement propre, il n’est pas nécessaire de la laver. Pour la préparer, il suffit d’en ôter les premières feuilles et la base. Les endives peuvent être cuites à la vapeur, braisées ou en cocotte. Cuites dans un bouillon et mixées, elles font des sauces appréciées pour accompagner viandes, poissons et fruits de mer. Crues, elles se préparent en salade et se marient avec les fruits de saison (pommes ou noix), et les produits de terroir (Comté). Sans oublier bien sur l’incontournable endive au jambon.

L’astuce en plus : Pour contrer le côté amer de l’endive, ajoutez une pincée de sucre à l’eau de cuisson.

Côté nutrition :

Avec seulement 17,4 kcal pour 100 g, l’endive est faible énergétiquement et pleine de qualités contribuant à l’équilibre nutritionnel quotidien. Elle est notamment composée de deux minéraux protecteurs : le sélénium (0,203 μg pour 100 g) et l’acide folique (vitamine B9 – 35 μg pour 100 g). Une portion d’endives cuites (environ 100 g) couvre 17,5 % des apports quotidiens recommandés en vitamineB9.

Cliquez ici pour des recettes avec des endives.

Allez on en discute ?
Les commentaires
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je mange :) ©Tookapic CC0 Pixabay
Au menu d' Avril :
- La cuisine avec les enfants
- Les tartinades
- Les asperges
Découvrir l'édito d'avril
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?
Mon livre

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 000
followers
Pinterest
415 100
followers
Instagram
34 500
followers
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer