P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Que faire avec de la poutargue ?

Photothèque Epicerie Produits et Ingrédients Recettes de fêtes

Devinette : Coucou, qui c’est ????

Frères Petrossian - Image site web Petrossian
Credit Photo

Alors ? Des idées ? Non ? Même pas une tout petite ?


….
…..

Mais enfin, ce sont les frères Petrossian ! Melkoum et Mouchegh de leurs petits noms ! Laisse moi te dire que tu n’es pas du tout , mais alors pas du tout trendy !

Petrossian, Petrossian, dis-tu en te grattant la tête, ne seraient-ce pas eux qui ont fondé New York ?

Pfff, tu confonds tout, the man who founded New York, c’est Peter Stuyvesant ! Petrossian c’est le CAVIAR !!!

Figure toi que j’ai reçu , comme beaucoup de blogueurs culinaires, un mail de Petrossian. Enfin pas des deux gars du dessus, eux, ils m’auraient plutôt envoyé un pneumatique ou un télégramme. Non, non, quelqu’un du pôle internet qui me proposait de goûter des trucs gratuitement ! Unbelievabeule non ? Enfin pas non plus du caviar à la louche, faut pas délirer.L’idée de Petrossian, c’est de goûter, de déguster un produit exceptionnel pour la Saint Valentin qui a lieu dans exactement 9 jours.

Saint Valentin avec Petrossian

Moi ça m’a bien plu cette idée ! Plutôt que d’offrir une cravate, un boxer short ou le dernier CD de Madonna à Mr Papilles, un petit souper fin c’est quand même autre chose ! Donc dans le catalogue de Mr Petrossian qui comprend tout un tas de choses très très tentantes, j’ai choisi de la poutargue .

Tu connais la poutargue ? On dit aussi boutargue des fois. Ce sont des œufs de mulets salés et séchés. Oui, je sais, tu penses que l’œuf de mulet ce n’est pas totally glamour ! Mais attends, pas de préjugés, c’est mal les préjugés tu sais

Il parait que la poutargue, c’est un truc à se taper les fesses par terre tellement c’est bon, même qu’Anaik y a consacré un dossier complet sur Marmiton. Alors cela ressemble à ça :

Poutargue Petrossian
Poutargue

Et maintenant, les gens, j’en fais quoi de ma poutargue ? Estérelle, une suggestion ? Parce que c’est ça la question qui tue ! J’ai vu que je pouvais en mettre dans des pâtes, à la fin d’un risotto, sur des petites tartines de pain grillé mais toi, toi qui a déjà goûté, qu’est ce que tu me conseilles ? Et cela se conserve combien de temps une fois ouvert ? Je compte sur toi pour réussir mon dîner de Saint Valentin.

Et les prix ? te demandes-tu avec inquiétude ?

Arf, c’est sur que Petrossian, ce n’est pas LIDL tu vois. Compte 25 euros pour la poutargue ou encore 13,80 € pour des oeufs de poissons volant au wasabi. C’est sur que cela change du Pâté Henaf. A toi de voir si c’est possible ou pas.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • La poule pondeuse a écrit le 5 février 2009

    Moi je ferais du tarama : éplucher la poche (le plus chiant) et puis écraser les oeufs avec de la crème fraîche, du jus de citron, et si tu oses une pointe de mayo. Et puis tu dois bien avoir une recette de pain ou de blini pour accompagner non ?Je ne sais plus bien si on est supposé faire du tarama avec des oeufs de mulet ou de cabillaud, mais je crois que dans les deux cas c’est ‘achement bon.

  • Anne a écrit le 5 février 2009

    @ La poule pondeuse : Wow, ah oui, ca c’est top ! Merci beaucoup

  • Anne-Flore a écrit le 5 février 2009

    Merci pour ce billet!! je suis un inconditionnelle de la boutargue!! c’est trop bon même si c’est très salé!! A l’apéritif c’est très bien, en petites lamelles, ca se mange sans fin :)j’aime aussi beaucoup les pates à la boutargue, il en existe en poudre d’ailleurs mais ca vaut vraiment plus cher et ca perd de sa saveur :)enfin, comme c’est entouré de cire je pense que ca se conserve bien 🙂

  • Anne a écrit le 5 février 2009

    Des spag… pour ta poutargue, c’est comme cela que je la déguste. Un plat de pâtes (longues: donc spaghetti, linguine etc.), un gros morceau de beurre fondu dans une casserole avec des zestes de citron et un trait de citron, de la fleur de sel, deux tours de moulin à poivre -du blanc de Muntok aux saveurs douces et parfumées-, le tout dans une assiette chaude et creuse, et tu râpes la poutargue au dessus (qui se réchauffe et exahale tous ses arômes). La simplicité délicieuse quoi!Bise

  • Véro a écrit le 5 février 2009

    Ils ont des têtes de bandits des années 30 (style Al Capone) hi, hi !!Connais pas la Poutargue mais moi je suis ouverte à tout, dommage qu’ils ne m’en envoient pas aussi… ils doivent savoir que je n’ai pas de Valentin !En tout cas j’ai hâte de voir ce que tu vas en faire.

  • lavande a écrit le 5 février 2009

    la poutargue ? Qu’est ce que tu en fais? Quelle question ! Tu la coupes en tranches fines et tu la fais fondre sur la langue. Le bonheur est aussi simple que cela. J’en mange depuis que je suis enfant. Ma grand mère et mon père la font. Mes enfants en raffolent. C’est terrible… Sacrilège pour un tarama ! Enfin affaire de gout aussi hein ?! Je suis plutôt pour recycler la poutargue quand elle est desséchée dans les pâtes. Mais je le redis nature ou à la mode de Martigues : avec du pain grillé à l’huile d’olive à l’apéro…

  • Brigitte a écrit le 5 février 2009

    si ton Valentin est comme moi il va fuir encore plus qu’avec l’ail et le gros sel :-)ici z’en mettent partout, pâtes fraîches, en tranche en apéro et même dans la salade niçoisefais comme tu veux mais je t’aurai prévenue !!happy poutargue day

  • Stéphanie a écrit le 5 février 2009

    Je ne savais pas que les mulets pondaient… ou alors on ne parle pas de la même bestiole ;op

  • LILIBOX a écrit le 5 février 2009

    des fines tranches de poutargue, des tranches tde céleri branche bien près du coeur, de l’huile d’olive, du citron et du sel de guérande comme en Sardaigne.L’endroit de la meilleure poutargue au monde !

  • Marmitedecathy a écrit le 5 février 2009

    Anaïk a fait un qupze dossierhttp://www.leconfitcestpasgras.com/2007/11/05/poutargue-le-grand-frisson-marin/http://www.leconfitcestpasgras.com/2008/07/02/lentilles-beluga-facon-risotto-au-citron-aux-algues-et-aux-legumes-verts/il y a aussi des idées dans 3Ma patitre robe noire’, car tu es très fashion avec ta poutargue , tu sais

  • Marmitedecathy a écrit le 5 février 2009

    OMG !!je voulais dire super et pas qupze 😉

  • Le confit c'est a écrit le 5 février 2009

    Je suis martégale alors je te dirai, si elle est de bonne qualité, de la déguster tout simplement coupée en lamelles fines avec un bon vin blanc, un pastis ou du champagne. C’est comme ça que je la préfère, mais il faut dire que la véritable poutargue fraîche qu’on trouve au ‘calen’ de Martigues, c’est à se rouler par terre. Éventuellement, si le goût paraît trop fort, on peut l’accompagner avec du pain. Quand elle est un peu sèche et qu’on n’a plus de regret de la cuisiner, elle est sympa râpée dans une brouillade d’œufs, ou bien sur des mouillettes beurrées avec un œuf à la coque de luxe, ou encore dans une salade de haricots coco. Le summum de la frime, c’est d’en faire des profiteroles salées : http://www.marmiton.org/magazine/tendances_gourma… (sincèrement c’est délicieux ; c’est l’idée d’un chef martégal qui m’avait interdit de le nommer dans mon dossier Marmiton). Sinon, tu pourrais peut-être regarder sur la carte du Petit Nice : à mon avis, Passédat en fait quelque chose d’original.

    • de Meuse a écrit le 19 décembre 2016

      Puisque vous êtes martégale, voici la recette que Charles Maurras, un grand martégal lui aussi, propose dans son fameux livre « Le chemin de Paradis ». La Poutargue doit être pilée au mortier, et émulsionnée avec de l’huile d’olive, quelques brins de ciboulette et une pointe d’ail doux. On la mange avec du pain rassis coupé en fines tranches. Cette préparation n’est autre que l’ambroisie dont se régalaient les dieux de l’Olympe. Consommer un tel met est donc se mettre à l’égal des dieux!

  • lazzuli a écrit le 5 février 2009

    bonjour!!pareil que Lavande!!a dit:à l’apéro en tranches fines!!!hyper bon!

  • Anonyme a écrit le 5 février 2009

    100% d’accord avec lavande et lazzuli.La poutargue (moi j’ai toujours dit boutargue mais ai aussi souvent entendu avec un ‘p’, bref) c’est un must de la kemia !!Des fines lamelles accompagnées d’un verre de boukha (alcool de figues) bien frais et c’est le top !Mikaël

  • esom a écrit le 5 février 2009

    en lamelle avec une goutte de citron avec un bon pain et du beurre!

    • diguere danièle a écrit le 17 août 2016

      vous m’avez convaincue et j’attends une livraison . j’ai hate de gouter ce mets d’exception

      • Anne a écrit le 17 août 2016

        J’espère que cela te plaira Danièle.

  • Mercotte a écrit le 5 février 2009

    Toi tu me fais rire avec ton style de plus en plus friendly !! pour le reste c’est comme tu préfères, mais nature en lamelles me semble le plus approprié et après champagne obligé, à cause du sel certes mais aussi pour le luxe : Pétrossian ça s’arrose chic!

  • maloud a écrit le 5 février 2009

    Je l’ai découverte chez Hélène de Cannes. Magnifique!

  • Mijo a écrit le 5 février 2009

    Dire que je pensais que c’était un gros dit avec l’accent du sud-ouest !!!

  • Mamzelle Gwen a écrit le 5 février 2009

    Euh dans un colissimo avec mon adresse dessus ? Comment çà non ? Pfff… Même pas drôle…

  • nathalia a écrit le 5 février 2009

    Tout à fait d’accord, la poutargue c’est un produit excellent à se ‘rouler par terre’. Lorsque nous étions enfants, en Italie, ma mère nous en coupait de fines lamelles (tu sais avec un tranche à fromage) qu’elle déposait sur nos assiettes de risotto…….les lamelles fondaient sous la langue….LE BONHEUR (tu me fais revivre des souvenirs d’enfance!) Heu……je trouve l’idée de Mamzelle Gwen excellente!!!

  • Bazarette a écrit le 5 février 2009

    J’crois que ceux qui viennent d’ailleurs aiment plus la poutargue que ceux qui la côtoie au quotidien. Jamais vu mes grands-parents, grande tante, mes parents l’apprécier…! on n’aime pô, et chez mon homme en Corse idem, bizarre !!! Je l’ai testé sous toutes ses formes cire, pas cire mais rien à faire …!

  • Babeth59 a écrit le 5 février 2009

    tu as de la chance!…moi j’ai bien eu un commentaire signé St Valentin sur mon blog, mais quand j’ai cliqué pour répondre gentiment, je suis arrivée sur une page me proposant des strip tease et autres joyeusetés!……j’aurais préféré de la poutargue!….

  • Anne a écrit le 5 février 2009

    @ ANne Flore : Rha, il faudrait que je t’en donne alors@ Anne : Hummm, ce que cela doit être bon !@ Vero : C’est vrai que cela fait penser à Al Capone et tout et tout. Même époque. @ Lavande : je vais commencer comme cela. J’essaierai aussi le tarama histoire de ne pas mourir idiote. ;)@ Brigitte : arghhhh, je vais peut être lui faire goûter avant la Saint Valentin alors, ce serait ballot !@ Stéphanie : hihihi. Mulet poissons et pas mulet mammifère ;)@ Lilibox : wow, cela me parle bien. tu sales quand même ? Comme tout le monde dit que c’est très salé ?@ Cathy : merci pour les liens et je vais regarder dans ma petite robe noire. Tu parles le vaudou ? @ Anaik : merci pour tous ces tuyaux.Je vais aller voir la carte du petit Nice. @ Lazzuli : merci beaucoup :)@ Mikaël : Merci beaucoup. Je ne connais pas du tout le boukha. Ca doit être super bon. Tu achètes cela où ? Cela vient d’où ? @ Esom : merci beaucoup :)@ Mercotte : Yes, avec du Champagne ! So chic !@ Maloud : tu crois que je peux trouver des recettes chez Hélène ? Je vais aller voir. Merci. @ Mijo : Hiihihi :)@ Mamzelle Gwen : :=) Si tu habitais Bordeaux, je t’en aurais donné volontiers. @ Nathalia : Sur du risotto cela me tente beaucoup, je suis en pleine crise risotto. merci@ Babeth : Ah mais je l’ai eu aussi celui là. Et j’en ai en ce moment signés Chippendales 😉

  • Garance a écrit le 5 février 2009

    avec un Œuf frais à la Coque , rapé tout bête et des mouillettes de pain à l’huile de chez nous ….rhhahhha mais je confirme on fait bien le Tarama avec la Poutargue ….Garance

  • Anne a écrit le 5 février 2009

    @ Garance : merci pour les infos 🙂

  • Anonyme a écrit le 5 février 2009

    Bonjour,La boutargue se ‘traite’ et s’utilise exactement comme de la truffe (sauf avec viande et volaille par gout personnel, je n’aime pas le mélange).Cela ouvre quelques perspectives pour les recettes, non?Sinon, en général on adore ou on déteste (à tester donc avant la soirée magique!!).Bonne dégustation.Danielle

  • Anne a écrit le 6 février 2009

    Merci Danielle. Je vais tester avant, c’est sur 😉

  • Ester a écrit le 6 février 2009

    J’arrive après la bataille ! Alors j’avais fait un papier là –> Répondre

  • Anne a écrit le 6 février 2009

    Super, merci Estérelle. Je mets ton lien cliquable : Dossier Poutargue par Ester sur Elle à Table

  • GABILOU74 a écrit le 6 février 2009

    en tunisie nous avons de la bouhka eau de vie de figues et de la boutargue a l’apéritif fréquemment, avec la kémia il y en a toujours alors choisis de les mettre en tranches fines sur des toasts légèrement grillés ou a déguster sans rien tranches après tranches (plus on en mange plus on aime)dans les magasins orientaux tu trouveras tout cela. moi j’adoooooore. bisous gabrielle

  • Anne a écrit le 7 février 2009

    Merci beaucoup Gabilou. Cette eau de vie de figues m’intrigue. J’adore les figues. On en a mangé aujourd’hui dans des œufs brouillés. C’était délicieux 🙂

  • Patrick CdM a écrit le 16 février 2009

    La seule façon civilisée de manger de la boutargue (oui, je préfère avec un b comme Batrick), c’est narure, en tranches, avec un bon malt des Islay. Sinon, des pâtes, j’en ai encore fait samedi soir… Cela dit, elle me paraît bizarre celle des frangins arménoches, pas de cire ou de parafine pour la protéger, seulement le sous-vide? Bien moins poétique…

  • Anne a écrit le 16 février 2009

    @ Patrick : Avec un b comme Bapilles aussi 😉 J’ai essayé sur des oeufs brouillés, je vais essayer aussi avec des pâtes. Ben au début j’ai cru qu’il n y avait que de la cire, huhuhu 😉

  • Anne-Flore a écrit le 22 février 2009

    brunch du dimanche oblige, j’ai suivi ton conseil en faisant des oeufs brouillés à la poutargue! merci merci car c’est super bon!!

  • Anne a écrit le 22 février 2009

    @ Anne Flore : Super, c’est comme cela que j’ai préféré pour l’instant. J’ai essayé aussi dans des pâtes mais j’ai préféré dans les oeufs 😉

  • ALmyx a écrit le 24 février 2009

    Boutargue ou poutargue (sud de la France), bottarga (Italie), caviar de la Méditerranée, karasumi (Japon), c’est la même chose : Des œufs de mulets séchés et salés.J’ai découvert la poutargue en voyage en Turquie il y a 2 ans. La première dégustation a été une révélation, j’en raffole et la préfère nature (coupée en tranches très fines) avec un filet d’huile d’olive ! Mais pour une première dégustation, je la conseille plutôt sur un toast beurré qui atténue le goût somme toute fort puissant pour les novices, ou bien râpée sur un plat de pâtes. Depuis peu j’ai décidé d’en commercialiser sur http://www.almyx.eu où vous trouverez informations et recettes sur ce produit riche en goût !

  • Anonyme a écrit le 9 novembre 2009

    allez…..pour tout savoir…. http://www.boutargue-memmi.com

  • Abc ... des ingrédients : Le P | Papilles et Pupilles a écrit le 14 août 2010

    […] Que faire avec de la poutargue ? […]

  • […] avons choisi de les customiser avec un peu de poutargue et de truffe (pas les deux en même temps, je vous rassure). Merci Mercotte, j’ai fait tout comme […]

  • zyva a écrit le 30 mars 2011

    Comme le dit Mikael, la Boutargue (que l’on achète facilement dans les Boucheries cachères) est un must de la kémia tunisienne. Tout simplement coupées en fines tranches avec un très bon pain à coté. A déguster accompagnée d’ une boukha bien glacée (eau de vie de figues). Zyva boutargu-addict

  • Anne a écrit le 30 mars 2011

    Ce doit être à tomber 🙂

  • Phil a écrit le 7 décembre 2011

    La meilleure boutargue est celle de tunisie (j’y ai gouté, trop bon ! )

  • Phil a écrit le 7 décembre 2011

    La meilleure boutargue est celle de tunisie (j’y ai gouté, trop bon ! )

  • […] g de poutargue (si vous n’en avez pas, tant […]

  • […] pour obtenir des flocons de bonite. Je me demande si on ne pourrait pas la remplacer par de la poutargue ? Hérésie ? Quoi qu’il en soit, cela se conserve facilement jusqu’à un an ou deux. […]

  • paolo a écrit le 30 juillet 2012

    oui phil, presque tout a fait d’accord avec toi même si en tunisie, il faut savoir ou l’acheter (et pas en toutes saisons), seuls les connaisseurs le savent…pour ma part, je citerai la boutargue sarde, puis la tunisienne et ensuite celle de martigues .  Mais selon les fournisseurs, la qualité varie et ce classement est quelquefois obsolète.
    Sources : mes nombreuses dégustations de boutargue.

  • Fluff a écrit le 2 décembre 2012

    Moi, je l’achètes chez Koskas. Ils font que la Poutargue et les oeufs de thon (interessant) et ils sont semi-grossistes donc les prix ne font pas trop mal au porte-feuille. Ils ont 3 magasins à Paris et sinon, un site de vente en ligne.

    • Anne a écrit le 2 décembre 2012

      merci pour l’info

  • labottarga a écrit le 9 janvier 2013

    poste partout ou l’on parle de boutargue pour citer son site … et donc faire de la pub gratuite pour lui même !!

  • Mou a écrit le 11 janvier 2014

    Boutargue ou plutot Batrakh; fines tranches dans une assiette, fines tranches d’ail, huile d’olive. Pain. A la mode libanaise

  • zed a écrit le 24 décembre 2014

    Et bien moi on m’a offert de la Poutargue pour Noël (cadeau d’entreprise). Je l’ai sortie de son sachet plastique, ai reniflé avec méfiance ce gros saucisson à l’aspect desséché. Pas convaincu je m’en suis coupé une tranche fine pour voir si le goût confirmait ma première impression olfactive. Et oui, hélas, c’est tout simplement dég… ! Comme mon chien et mon chat n’en veulent pas non plus, et bien le tout à fini à la poubelle.

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 600
followers
Pinterest
415 200
followers
Instagram
31 500
followers
Passion agrumes
Retour de pêche - Sanya, Chine
Nanshan temple - Sanya - Chine
Hot Springs - Hainan
Sur le vif...
Fermer