Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Toxic – Obésité, malbouffe maladie : Enquête sur les vrais coupables

Alimentation et nutrition Livres Société

William Reymond - Toxic

William Reymond – Toxic

Le début du livre m’a fait irrésistiblement penser au roman Toxine de Robin Cook. Si dans le roman, il est plus ‘confortable’ de se dire que tout cela sort de l’imagination de l’auteur, ce n’est pas le cas dans ce livre écrit par William Reymond, journaliste français vivant aux Etats Unis.

La lecture de ce bouquin m’a fait réellement peur, peur de ce que je mets dans les assiettes familiales. J’y ai appris le scandale du HFCS (sirop de glucose / fructose tiré du maïs et qui remplace le sucre dans de nombreuses préparations), l’horreur des gras ‘trans’ (peut être un peu plus médiatisée), les taux énormes de pesticides dans les tomates … Certains passages, dont celui sur le neuro-marketing font froid dans le dos.

L’enquête de William Reymond se déroule en deux parties : dans la première il essaie de comprendre le pourquoi de l’obésité aux USA, dans la seconde, il enquête sur les compagnies agroalimentaires au niveau mondial, et les conséquences de leurs actes et leurs choix sur notre santé.

Les données chiffrées sont terrifiantes :

‘Cette diversification a permis à l’industrie des boissons non alcoolisées, hors jus de fruits, de multiplier les succès. Ainsi, depuis 1971, la consommation a plus que doublé aux Etats-Unis pour atteindre une moyenne de 575 canettes de 35.5 cl par américain pour l’année 2005. Qu’il soit un homme, une femme, un enfant ou … un non consommateur…
En fait, le succès est tel que les sodas sont désormais ici la première source de calories et même ‘l’aliment le plus consommé’ du pays !

Un autre extrait :

‘5 % de la classe américaine des trois ans est obèse ! Un chiffre monstrueux. Pourtant il faudrait ne pas s’inquiéter car la société Britax a déjà la réponse. Pour la ‘modique’somme de 250 dollars, cette compagnie spécialisée dans le siège auto propose un nouveau produit : le Husky, Rolls-Royce du siège pour bébé. Pesant cinq kilos de plus que le modèle normal, avec onze centimètres de largeur supplémentaires, le Husky affirme protéger les enfants pesant jusqu’à quarante kilos.’

Ne pensez pas que tout ce qui est décrit concerne seulement les Etats Unis, c’est toute la planète qui est concernée et NOTRE assiette.

Bref, vous comprendrez que j’ai trouvé ce livre passionnant ; il se lit très facilement, comme un polar et je recommande à tous de le dévorer.

L’auteur chez Direct 8 :

https://www.dailymotion.com/video/x1b0qz_toxic-l-interview-de-88-minutes_news

Le livre

Passionnant !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • lory a écrit le 23 août 2007

    C’est vrai que parfois il y a de quoi s’inquietér..

  • emilie a écrit le 23 août 2007

    inquiétant , mais parfois il est bon de voir les choses en face . je vais vite ajouter ce livre à liste à lire très vite . merci pour toutes les infos que tu nous donnes au quotidien .

  • emilie a écrit le 23 août 2007

    En ce qui concerne les Etats-Unis (je suis bien placée pour le savoir) on sent bien qu’il y a des lacunes dans l’éducation alimentaire..Tu imagines que les gens ne savent tellement pas ce qu’il y a dans la nourriture qu’il y a les informations nutritionnelles sur les bouteilles d’eau? 0 calorie l’eau…et oui…Mais aussi sur tout ce que tu peux consommer! C’est parfois aberrant…Et pour les sodas, ils coutent moins cher que les bouteilles d’eau et au restaurant, les ‘refill’ sont à volontés!Il y a aussi la question du prix. Les produits ‘sains ‘sont très chers et il revient mois cher de s’acheter un plat surgelé qu’un bout de viande et des légumes..Espérons que la France ne soit pas atteinte….

  • winsty a écrit le 23 août 2007

    Toujours très interressants tes billets ‘informatifs’. Ca me donne bien envi d’acheter le livre.Concernant les toxiques et pesticides en tout genre je suis certaine que l’on est bien loin de connaitre toute la verité, c’est vraiment inquiétant.

  • Anne a écrit le 23 août 2007

    Emilie : C’est ce que dit aussi le livre. Que pour trouver un fast food, tu fais 15 mètres alors que pour trouver un marchand de légumes, c’est quasiment mission impossible. Il explique aussi que ça vient en Europe. C’est très très intéressant.

  • Emilie25 a écrit le 23 août 2007

    C’est vraiment inquiétant ce qui ce passe. Il m’intéresse ce bouquin. Je pense qu’il faut rester viligant mais comment faire pour lutter contre cela. Comme dit l’écrivain dans son interview : l’obésité est la phase très visible de l’iceberg sanitaire. mais qu’en est-il des maladies qui pourront se déclencher (diabètes, ….) plus tard par exemple? Un vaste débat avec des solutions multiples mais c’est aussi l’avenir de nos enfants.Allez là je m’arrête parce que sinon je pourrais continuer pendant des heures !

  • brigitteguyane a écrit le 23 août 2007

    Pour en rester à ce que je connais, les USA donc, il faut savoir que depuis longtemps ils introduisent des odeurs de nourritures dans les gaines de ventilation dans les ‘mall’ ainsi vers 10h c’est une odeur de cookies frais qui envahit la galerie, vers 11h30 pizza et burgers, puis café et re cookies ainsi toute la journée…Ceci dit en Guyane,sans tout cela c’est le diabète qui guette presque 70% de la popilation à cause du manio trop sucré et des sandwiches à tout heure….tout un problème d’éducation sanitaire à commencer dès le cp je crois !

  • brigitteguyane a écrit le 23 août 2007

    manioc, qui est la base de l’alimentationtapioca, farine, couac, cassave etc…

  • Valérie a écrit le 23 août 2007

    C’est vrai que c’est particulièrement inquiétant, d’autant plus que cela atteint l’Europe ; et les effets ne concernent pas seulement l’obésité et ses problèmes connexes, ce qui est déjà pas mal, mais a une incidence avérée sur la progression de l’asthme , des allergies, de la maladie d’Alzheimer …Comment faire pour lutter contre cela , demande Emilie ? Je trouve que ce n’est quand même pas bien difficile ; il suffit de cuisiner un peu en achetant des vrais produits, c’est tout ! Et de faire preuve d’un peu de bon sens ! Ce qui est exaspérant est le pouvoir des sociétés agro-industrielles, qui ont un énorme poids économique, et qui font du lavage de cerveau pour imposer leurs produits ! Sans aucune remise en cause de quiconque !

  • Anne Cé a écrit le 23 août 2007

    je rejoins Valérie, je pense que des solutions sont à notre portée si l’on veut bien s’en donner la peine !

  • Anne a écrit le 23 août 2007

    Juste pour préciser : Il dit aussi que des solutions sont à notre portée mais il faut une volonté politique en plus d’efforts personnels. Il explique par exemple qu’il faut interdire les gras ‘trans’ qui sont déjà interdits dans d’autres pays d’Europe et également à New York. Ce n’est pas très ‘noir’ mais il alerte vraiment.

  • Tiuscha a écrit le 23 août 2007

    Assez effrayant et instructif, cela donne envie de lire le bouquin, même si tout est sans doute déjà plus ou moins connu, cela remettra les choses en perspectives… Comme dit Emilie, on ne sait pas tout, loin de là.

  • Mercotte a écrit le 23 août 2007

    Comme je te le disais depuis qu’une de mes filles a lu ce livre elle mange différemment et pourtant elle n’est pas adepte des fast foods et autres restos de ce genre, mais il y a vraiment au quotidien bp de choses inquiétantes c’est sûr !

  • texmex a écrit le 23 août 2007

    Dans ma tournée des supermarches du coin, j’ai acheté du nectar d’abricots chez Ed. Sans faire attention auxingrédients. Eh bien du sucre et des abricots et de l’eau OK mais aussi du sirop de glucose-fructose, donc OUT de ma liste de commissions. Attention au sirop de glucose ou sirop de fructose, c’est souvent une faute dans la traduction, dans le doute s’abstenir.Sais tu que le fait de mettre plusieurs differents SUCRES permet de ne pas mettre le sucre comme premier ingredient d’un produit, mais de le perdre loin derrière dans la liste des ingrédients. Ceux qui ne regardent pas jusqu’à la fin, se font avoir!BTW le sirop de glucose-fructose est MOINS cher que le sucre normal! donc normal qu’il se retrouve dans tous les sodas… entres autres.Attention aussi au MSG qui se retrouve dans la plupart des plats préparés et qui souvent se retrouve comme un E62x.free glutamic acid (MSG): E620 Glutamic acid E621 Monosodium glutamate E622 Monopotassium glutamate E623 Calcium diglutamate E624 Monoammonium glutamate E625 Magnesium diglutamate

  • Merlin a écrit le 23 août 2007

    575 cannettes de 35.5cl mettons de Coca-Cola (et encore, il y a probablement une forte proportion de ‘light’), ça fait:44kalories par 100ml156kalories par cannette246kalories par jour en moyenne.Un cheeseburger tout simple fait 270kalories, je ne vois donc pas comment ça peut être l’apport calorique le plus important…Attention, je suis bien d’accord sur le fond. Et même boire du ‘light’ n’est pas mieux selon moi. J’essaie juste de prendre la mesure des chiffres.

  • Christine a écrit le 23 août 2007

    Merci Anne, je le commande direct, ca me fera patienter avant HP, bien que ca me fera sans doute bien plus peur :-(Merlin, ils’agit de 575 cannettes par habitant, c’est une moyenne, il faut donc multiplier les chiffres de manière considérable si tu enlèves les bébés, les personnes agées, tous les gens sensés qui touchent pas à ces m***des… ca augmente les chiffres de suite…

  • Anne a écrit le 23 août 2007

    Je rattrape le bouquin et je reviens tout à l’heure 🙂

  • Fabienne a écrit le 23 août 2007

    J’ai des sueurs froides de te lire, je pars à recherche de ce bouquin … Merci pour l’info !

  • Anne a écrit le 23 août 2007

    Alors en gros il parle des boissons type ‘gatorade’, de certains cafés de chez Starbucks enrichis en crème et en sucre qui dépassent pour certains les 500 calories soit, dans une tasse le 1/4 de l’apport journalier d’un adulte, du ‘bigness’ => c’est à dire des portions beaucoup plus grosses. Je recopie un extrait :’Et si personne n’ignore qu’une taille normale de frites aujourd’hui était une grande portion voilà trente ans, ses ravages dans la cuisine classique sont impressionnants. Ainsi selon le National Heart, Lung and Blood Institue, entre 1985 et 2005, la taille moyenne d’un café crème a doublé. Pis, ses calories sont passées de 45 à 350 ! Même tendance pour la pizza. Voilà trente ans, deux parts de pizza aux pepperoni représentaient 500 calories. Aujourd’hui elles en contiennent 850. Hommage direct à Wallerstein, la taille normale du pop corn vendu au cinéma a été multipliée par 3 depuis 1985. Et par 6 depuis les années 1970.’Encore un extrait : ‘Ainsi, la chaîne Del TAco, spécialiste de la cuisine rapide texmex, a commercialisé en 2000, le macho meal. Un plat pesant plus de 2 kilos. Le phénomène a atteint son paroxysme l’année dernière avec le lancement du Monster Thickburger chez Hardee’s. Le ‘monstre’ en question ‘pèse’ ni plus ni moins 1420 calories et ‘offre’ 107 grammes de lipides. Il se vend le plus souvent accompagné de sa frite moyenne et d’un Coke. Résultat ? un menu dépassant les 2300 calories. Un chiffre qui dépasse l’apport calorique quotidien recommandé chez l’adulte. ‘Et il y en a des pages comme ça !

  • Anne a écrit le 23 août 2007

    Anne (texmex) ; oui je savais que vu que les aliments sont par ordre de ‘quantité’, utiliser 2 sucres différents permet de ‘diluer’ l’information. Merci pour ce que tu as rajouté.

  • audrey a écrit le 23 août 2007

    Il a l’air super interessent ton bouquin. Un p’tit tour à ma librairie va s’imposer 🙂

  • veronica a écrit le 24 août 2007

    moi depuis plusieurs mois je fais la chasse aux huiles hydrogenees, de palmejamais de produits industriels ou alors que du bio…de l’eau a table et des legumes de saison…on evite beaucoup de problemes de poids et de sante…et puis faire le marché c’est un peu de sport…il faut essayer de ne pas tomber dans les exces en tout genre des USA

  • Anne a écrit le 24 août 2007

    Véro : C’est ce qu’il appelle les graisses ‘trans’

  • lili63 a écrit le 24 août 2007

    il faudrait déja qu’en France qu’il soit mentionné clairement sur les étiquettes que le produit contient des trans et en quelle quantité .Mais effectivement les interdire serait préférable .quant aux sucres , à part le sucre des fruits , tout le reste est normalement superflu .Il y a meme actuellement des militants associatifs du no sugar totalement qui essayent de faire du lobbying sur les industriels de l’agroalimentaire .Il faut se méfier des aliments qui se comportent comme du sucre notamment les farines blanches, les céréales non complètes, le riz blanc , les pates alimentaires …Quant aux blanchiment de la farine par de la Javel , que dire ?Nous ne sommes pas assez informés et nous ne faisons pas assez pression auprès de nos gouvernements pour avoir la totale transparence de l’industrie agroalimentaire .

  • Nathalie a écrit le 24 août 2007

    Bonjour,Je suis tout à fait d’accord avec tous vos commentaires, et ça me semble effrayant d’être aussi mal informée. Toutefois, si la solution est de cuisiner plus, d’avoir des fruits de saisons…… je suis d’accord sauf que là aussi il y a des dérives. De plus il faut constater que les prix ne vont pas dans ce sens. Acheter des vrais légumes coutent une fortune sans parler du poissons…. C’est bien dommage que les ‘mauvais aliments’ coutent moins cher que les ‘bons’….

  • Valérie a écrit le 24 août 2007

    Mais arrêtez de dire que nous ne sommes pas assez informés, c’est faux ! Il suffit de le vouloir, et toutes les informations sont à notre disposition ; ça, c’est la tendance de la société occidentale : déresponsabilisation à outrance, ‘c’est pas de ma faute, c’est de la faute de l’autre’ (le médecin, les sociétés industrielles, etc …), non, CHACUN EST ADULTE, RESPONSABLE DE SES ACTES ET DE SES CHOIX.Soyons cohérent, et par exemple, ce que je vais écrire est très très bloglitiquement incorrect, cessons d’encenser un magazine comme Thuriès (ce n’est qu’un des multiples exemples) dont chaque recette est truffée de quantité d’additifs (j’avais écrit un billet à ce sujet); et choisissons d’employer des produits sains.

  • Gracianne a écrit le 24 août 2007

    C’est passionnant tout ca Anne, et y comprius les commentaires. Je reviendrai lire tout ca plus tard.Bien sur qu’on est informes, mais n’empeche qu’on cede. Ce n’est pas moi qui ai introduit le ketchup et le coca a la maison, mais mes enfants sont accros, et il est tres difficile de leur faire comprendre que non, decidement, maman n’en achete plus parce que le coca c’est vraiment tres ‘toxique’.Je travaille depuis des annees avec des collegues americains, et je suis toujours surprise de les voir grignoter a n’importe quelle heure des snack ‘light’.Delirant tout ca.

  • cuisine à Cha a écrit le 24 août 2007

    Comme tu as raison Anne, depuis des années je fais attention et comme tout le monde qq fois j’achète aussi n’importe quoi!Mais j’ai littéralement endoctriné mes enfants dés leur plus jeune âge, mission accomplie pour 2 d’entre eux et j’oeuvre toujours pour le troisième. Chez nous jamais de cocas ni de fast food. Cette année les tomates du potager souffrant du mildiou, j’ai acheté pour mes hôtes des tomates au marché. Je ne me suis pas résolue à leur faire manger eh bien 10 jours plus tard, elles étaient en pleine forme, ni ramollies ni pourries, elles ont finies à la poubelle et encore pas la poubelle à compost, je ne veux empoisonner ni ma famille ni ceux qui me font confiance. Je viens de commander le livre, merci Anne

  • veronica a écrit le 24 août 2007

    oui les trans qui sont interdites au danemark..alors a quand chez nous…;on entend toujours les gens dire bienmanger cela coute cher mais en france on peut (pratiquement) partout boire l’eau du robinet ou laus l’eau en bouteille moins chers que tous ces sodas, les yaourts natures avec de la confiture maison c’est meilleur que les yaourts indus…..quand on regarde ce que les gens achetent pour nourrir leurs gosses cela fait peur…Moi je fais de la dictature a la maison pas de coca pas de mac do pas de produits indus,de l’eau auxrepas, du bio, et du naturel au possible l’un dans l’autre on s’y retrouve et pour les legumes on peut passer par les AMAP ..;il y a plein de solutions pour ne pas finir obese….et ne pas alourdir ses depenses

  • Anne a écrit le 24 août 2007

    Brigitte ; tu as tout à fait raison. Dans le même genre d’idée, ‘l’impulsion d’achat’, un chapitre du libre aborde le neuro marketing, je t’assure que cela fait froid dans le dos.Valérie : Pas toujours facile en tant que mère de famille. Comme le dit Gracianne, tu ne peux pas toujours refuser à tes enfants. Bien sur que j’essaie de leur inculquer des ‘valeurs alimentaires’. Il n’y a jamais de sodas à la maison (de toute façon, je suis tranquille, ils n’aiment pas), mais de temps en temps, on mange MacDo. Pas facile de lutter contre la pub, la télé, la ‘pression sociale’. Oui mais la mère de XXX, elle amène tous les enfants au fast food du coin pour l’anniversaire…..Anne : En ce qui concerne plus particulièrement la culture de la tomate aux USA, cela fait l’objet d’un chapitre entier où l’on apprend que : – la tomate faisant partie des fruits près du sol, sans protection et à peau, elle est l’un des fruits le plus exposé aux pesticides.- qu’elles sont cueillies vertes, entreposées dans des hangars réfrigérés- Afin de les débarasser d’éventuels germes, on les trempe dans un bain de chlore- puis stockage en chambre de maturation pour que le fruit prenne sa couleur (je ne m’attarde pas sur les dérives, elles sont expliquées en détail dans le livre)- Débute ensuite la phase cosmétique : on la traite au colorant artificiel.- et enfin il y a l’opération de paraffinage : En clair il s’agit de l’application d’une cire sur un fruit ou un légume, étape qui permet de ‘rehausser leur apparence et de favoriser leur rétension en eau lors de la mise sur le marché’.Gracianne : le bouquin est passionnant.

  • Anne a écrit le 24 août 2007

    Veronica : tout à fait pour le Danemark.

  • La cuisine de Ranjiv a écrit le 24 août 2007

    Chez moi il n’y a jamais de coca, quand on pense qu’il y a 12 morceaux de sucre dans un coca, et selon une étude en Allemagne, des enfants de 10ans souffrent déjà d’ostéoporose car le principe actif du coca est l’acide phosphorique et l’acide phosporique fait diminuer le calcium des os. Rien ne vaut l’eau.Tout ça fait réfléchir sur la façon de s’alimenter. Merci Anne de nous le rappeler

  • Christine a écrit le 24 août 2007

    Acheté ce matin ! Anne tu devrais demander des royalties avec tous les livres que tu vas lui faire vendre à ce brave homme ;-)Chez nous aussi on va au Mac do, à peu prés une fois tous les 3 ou 4 mois, comme on aime acheter une pizza, ou manger chinois…Je pense qu’avec modération, tout le monde est content. Mon fils sait ce qu’est le Mac Do mais il prend de l’eau plate, pas du coca (jusqu’à quand ?)…En tout cas je n’ai jamais été aussi contente d’être en AMAP ! tiens je vais aller embrasser mes tomates bio 100% dans mon frigo ;-)Merci encore Anne

  • Anne a écrit le 24 août 2007

    Ranjiva : Cette question est également abordée dans le livre. Là aussi les conséquences sont très importantes. Christine : :)) Tu nous diras ce que tu en as pensé ?

  • MariePk a écrit le 24 août 2007

    Comme il est interessant ton post de ce matin, ainsi que les commentaires.Un grand merci pour nous faire connaitre tous ces ‘extra-recettes’, (comme JF Zygel ou Ratatouille). Heureusement que certains fouillent pour nous, on ne mourra pas idiots ou empoisonnés!…Et tu dors quand?…vue l’heure du post!…

  • Cécile a écrit le 24 août 2007

    Tout cela est très intéressant, instructif et important.Je suis d’accord avec Valérie, même si, je te l’accorde, Anne, ce n’est pas tjs facile à mettre en pratique avec des enfants; je ne me considère pas du tout au-dessus des autres,sois-en certaine , je pense toutefois que ça doit être possible.Jamais eu une bouteille de coca ds mon frigo, ni autre soda, non seulement ils n’en réclament pas puisqu’ils n’y sont pas habitués mais, chez les copains, ils choisissent systématiquement autre chose que des sodas , encore une question d’habitude, je pense, et de goût qui commence à se former.Moi aussi je les ai déjà emmenés ds un fast-food mais je ne peux plus: nourriture+monde+lieu à proprement parler, c’est simple, je peux plus. Je crois que l’éducation a un rôle primordial à jouer, j’en suis d’autant plus convaincue quand je regarde en arrière et je ne le suis pas moins qd je parle de tout ça avec mes élèves. Nous vivons dans une société où la consommation prend une place qui mérite réflexion (j’en fais partie), cela a des conséquences catastrophiques, pas seulement en matière de nutrition.Aussi toutes les piqûres de rappel ne sont pas de trop mais surtout les actions individuelles sont indispensables pour faire évoluer les comportements.Moi aussi, je trouve qu’on attend trop des autres de façon générale.Merci, Anne, de nous offrir en tous cas l’occasion de réfléchir et d’échanger sur le sujet.

  • Anne a écrit le 24 août 2007

    MariePK : Le post date d’hier après midi 😉 A 3h58 du matin, je dors ;))Cécile : Merci à toi de donner ton avis sur le sujet. Je trouve quand même que ce n’est pas facile avec les enfants. Bien sur il y a les Fast Foods mais tu as aussi les céréales du petit déjeuner, la question du goûter, les plats préparés (je n’en achète pas mais beaucoup de gens en consomment) etc… etc …Les fabricants favorisent notre attrait naturel pour le sucré en nous proposant des produits qui correspondent à nous goûts.

  • Chroniques du Plaisi a écrit le 24 août 2007

    Un premier pas c’est d’arrêter d’acheter des plats préparés. Cela ne règle pas tout, mais c’est un bon début ! Surtout quand on aime la cuisine…

  • marina a écrit le 24 août 2007

    J’ai eu la chance de lire ce livre: TOUT LE MONDE DEVRAIT LE LIRE, pour connaître ce qu’on nous réserve. Le pire, c’est que , malheureusement, beaucoup de personnes ont des soucis plus importants que de décoder tout ce qu’ils avalent, et il est plus facile de manipuler des ignorants…

  • Adeline a écrit le 24 août 2007

    Ce livre m’a l’air très intéressant.Il est évident que faire lire à des enfants un livre pareil, ce n’est pas possible. Par contre, visionner avec eux un documentaire comme ‘We feed the world’ me parait fort utile (même si je n’ai pas d’enfant moi-même). Car entre autre chose, on peut suivre la vie entière d’un poulet élevé en batterie, depuis l’insémination jusqu’à l’emballage, et ça aussi, cela fait froid dans le dos – surtout quand on pense qu’il se retrouvera dans une assiette de restaurant universitaire ou autre… Et j’ai bien failli m’étrangler en entendant le PDG de Nestlé (ou était-ce Danone ?) qualifier d »extrémistes’ les personnes qui réclament l’accès à l’eau potable pour tous !J’étais déjà une consommatrice attentive mais une piqûre de rappel fait toujours du bien.

  • Anne a écrit le 24 août 2007

    Merci Adeline de rappeler ce documentaire. On en avait un peu parlé ici Il y a un site pour le film : We feed the world

  • prunille59 a écrit le 25 août 2007

    Merci Anne de nous interpeler ainsi! hier en faisant mes courses je l’ai trouvé sur les rayons et comme la veille je suis venue lire ton billet sur ce livre…hé ben je l’ai acheté! chose que je n’aurai pas faite si je n’avais pas fait un tour sur ton blog ! pas que je ne m’interresse pas au contenu de notre assiète, loin de là mais en ce moment je n’ai pas la curiosité de fouiner a la pèche aux infos…heureusement que tu es la pour nous inciter a être en eveil.je n’en suis qu’aux premières pages …

  • Anne a écrit le 25 août 2007

    Bonjour Prunille. J’espère qu’il t’interessera autant que moi et que tu nous diras ce que tu en as pensé. Merci et bon week end.

  • William Reymond a écrit le 28 août 2007

    Merci pour l’article et pour les nonbreux commentaires. Si vous avez des questions, je peux tenter d’y repondre.William

  • Anne a écrit le 28 août 2007

    Merci William. Après avoir lu votre livre, j’ai fait un tour d’horizon dans mes placards. Même si en tant que ‘gourmande’ et en tant que maman d’enfants ayant eu des allergies alimentaires (d’où lecture de la compositions des produits) je fais attention à ce que je mets dans les assiettes familiales, j’ai quand même trouvé qques horreurs dans mes placards dont du pain de mie (oh la la, la composition).J’ai donc ressorti mes farines bio et je me suis remise à ‘boulanger’. Les questions que je me pose sont celles concernant les produits bio. Sont ils vraiment ‘bio’ ? Sont ils contrôlés. Les moyens sont ils à la hauteur. Tout bio n’est il pas ‘trop’ bio ? …

  • jackie a écrit le 28 août 2007

    Je conseille à tous la lecture de cet article paru dans le NY Times au mois d’avril: Répondre

  • maribou a écrit le 28 août 2007

    Il faut continuer de diffiser de bonnes recettes variées et avec des aliments sains sur nos blogs et encourager tout le monde à bien manger et à faire de l’exercice.Encouragez toute la famille et les amis à visiter vos blogs. Au Québec, de plus en plus nous retrouvons des plats préparés santé, il faut continuer sur cette voie.

  • Lolotte a écrit le 28 août 2007

    J’aimerais surtout le lire pour voir quelles en sont les sources scientifiques serieuses. Sinon, je vis aux USA, et je n’ai pas a aller loin pour trouver un marchand de legume! Nous avons meme un marche de produits locaux tous les samedi matins. Curieusement, je trouve que les Americains font beaucoup plus attention a leur corps que nous, notamment avec une hygiene sportive assez impressionnante et sincerement, j’etais frappee contrairement a mes cliches d’europeennes, de ne pas voir d’obeses autour de moi.

  • Anne a écrit le 29 août 2007

    Jackie : Merci pour le lien. C’est édifiant. Je le mets en lien cliquable, c’est plus pratique : Article New york timesmerciMaribou : Pourvu que cela continue à s’améliorer.Lolotte : W. Reymond raconte par exempke dans le livre que les américains font beaucoup de sports mais que les salles de sport sont remplies de distributeurs de nourritures ou boissons et que après l’effort le réconfort comporte plus de calories que celles dépensées.

  • William Reymond a écrit le 31 août 2007

    Concernant les produits bio, il existe une norme qui est une bonne garantie du produit. Maintenant, malheureusement, il faut faire attention aux étiquettes. De plus en plus de produits utilisent le terme bio alors qu’ils ne le sont pas entièrement. La nouvelle tendance de l’industrie alimentaire est d’ajouter du bio à des produits normaux. Vous vous retrouvez donc avec, par exemple, du jus de fruit contenant 10 % de jus bio et le reste conventionnel. Sur l’étiquette, bien en valeur, on retrouve le mot bio. Je sais tout cela est complexe et cela ne va pas en s’améliorant. Les représentants de l’agro-alimentaire font beaucoup de pression actuellement pour ‘ramollir’ les lois.L’autre danger ce sont des chaînes comme Wall Mart qui se lançent dans le bio venant de Chine où les contrôles sont quasi-inexistant.Tout cela décourage le consommateur. Mais il faut se battre, signer des pétitions quand cela est nécéssaire et surtout, SURTOUT, éduquer nos enfants. La véritable bataille est là.Concernant les sources du livre, elles sont en béton. C’est un peu une habitude maison et pour cela qu’en bientôt 11 ans de métier, je n’ai jamais eu un procès. Quant à l’absence d’obèses aux USA et le meilleur respect de son corps, les chiffres sont là. L’obésité est en augmentation dans chaque État comme le démontre la toute récente étude des CDC. A lire par exemple : http://www.bendweekly.com/Opinion/Editorials/9391.html

  • Anne a écrit le 31 août 2007

    Merci William pour le lien et les infos complémentaires.

  • Marie-Thé a écrit le 5 septembre 2007

    J’ai commandé le bouquin chez mon libraire il n’y en avait plus en stock,comme quoi les gens s’intéressent de plus en plus à la nourriture, bonne journée et merci pour l’info

  • Anne a écrit le 5 septembre 2007

    Tant mieux si les gens s y intéressent. J’espère qu’il te plaira aussi.

  • zouick a écrit le 31 octobre 2007

    Allez, histoire d’illustrer ç aen chanson (humour) : http://www.dailymotion.com/video/x3cblh_mac-do.

  • Anne a écrit le 31 octobre 2007

    Zouick : excellent, je le mettrai en hors sujet du week end :))

  • Delphine a écrit le 26 août 2008

    Grâce à cet article, j’ai acheté et lu ce bouquin. Passionnant et terrifiant… par hasard, dans les jours qui ont suivi ma lecture, j’ai vu le film ‘super size me’. Bref les 2 ont fait que je fais encore plus attention qu’avant aux étiquettes et à ce que je mange, et depuis je ne suis pas allée au fast food! (J’y allais déjà pas beaucoup, environ 1 fois tous les 2/3 mois).Et je suis bien désolée que les 2 ou 3 marques de biscuits que j’aime beaucoup (clair de lune, figolu…) utilisent du sirop de glucose/fructose.J’ai beaucoup parlé de ce livre et du film avec mon copain, qui est danois, et qui m’a appris que malheureusement, la CE a fait pression et a obligé le Danemark à autoriser les gras trans… toujours les mêmes histoires d’uniformisation. Quel dommage…Qu’est-ce qu’on peut faire pour se battre? Y a-t-il des associations, des organismes qu’on peut rejoindre pour lutter contre ces merdes? Au-delà de notre vigilance personnelle de consommateur? Parce que ça se répand à une vitesse…

  • Anne a écrit le 26 août 2008

    @ Delphine : Je ne sais pas trop ce qu’il faut faire excepté en parler à ses amis, sa famille. J’imagine qu’il y a des groupes de pression ? En tout cas, en tant que consommateur, nous pouvons agir en n’achetant pas ces produits. L’été dernier j’ai même vu des confitures sans sucre, réalisées avec du sirop de glucose fructose. Comme tu dis cela envahit nos rayons à la vitesse grand V ! C’est un peu décourageant tout cela parfois. J’avoue que j’achète de plus en plus dans les épiceries bio !

  • Botacook a écrit le 5 septembre 2008

    J’ai également lu ce livre et écrit un post sur mon blog en janvier, il est visible ici si ça intéresse quelqu’un! http://botacook.blogspot.com/2008/01/livre-1_25.html

  • Botacook a écrit le 5 septembre 2008

    PS : connaitrais-tu d’autres livres dans la même veine?

  • chippendales a écrit le 8 mars 2009

    l’obésite ! le plus gros des problèmes

  • […] que j’ai lu le bouquin Toxic de William Reymond, je me suis remise à faire du pain de mie. Les petits Papilles aiment beaucoup et sont de gros […]

  • Recette de Confiture d'abricots a écrit le 25 août 2011

    […] les pots. Laissez ainsi jusqu’à complet refroidissement. J’adore ! Et là dedans, pas de sirop de glucose fructoseou autres produits à fuir !Trucs & Astuces confiture […]

  • Nos enfants nous accuseront a écrit le 20 septembre 2013

    […] et de l’environnement sur la santé ! Un film a priori dans la lignée du livre Toxic de William Reymond ou du bouquin Anticancer du Dr David Servan […]

  • […] que j’ai lu Toxic, je suis encore plus vigilante qu’avant sur la composition des produits alimentaires. […]

  • […] un sujet sérieux, un hors sujet du week end beaucoup plus léger, découvert chez Greg, et qui m’a beaucoup […]

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
429 900
followers
Instagram
39 900
followers
Fermer