Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Nos enfants nous accuseront

Alimentation et nutrition

Nos enfants nous accuseront

Nos enfants nous accuseront

J’imagine que vous avez tous reçu sur votre boîte mail, le lien vers la bande annonce de ce film ?

  1. Oui, bien sur ! plusieurs fois même !
  2. Non, je vis dans une grotte
  3. Y a-t-il quelqu’un qui aurait des pancakes ?
  4. La réponse 4

Alors, pour tous ceux qui auraient hiberné ces derniers jours (réponse 2), ce film, réalisé par Jean-Paul Jaud relate l’histoire d’un village du Gard, Barjac, dont le maire a décidé de passer la cantine scolaire et la maison de retraite au bio ! Allez hop, hop, les carottes de chez Monsieur Grandesurf’, elles sont toutes bourrées de pesticides, nous on veut des carottes NA-TU-REL-LES !

Voici la bande annonce :

http://dai.ly/x78p4w

Je n’ai pas encore vu le film mais ce que j’en ai lu ou vu sur des sites de partage vidéo me laisse à penser que c’est un film très engagé et que tout n’est donc pas forcément à prendre pour argent comptant. Je me trompe peut être d’ailleurs, je vous préciserais quand je l’aurais vu.

MAIS, je dis bien MAIS, ce film revient sur des choses dont on a déjà parlé ici et qui préoccupent beaucoup d’entre nous, à savoir l’incidence de l’alimentation et de l’environnement sur la santé ! Un film a priori dans la lignée du livre Toxic de William Reymond ou du bouquin Anticancer du Dr David Servan Schreiber.

Bonus : L’interview du réalisateur du film :

http://dai.ly/x5rn1z

=> Nos enfants nous accuseront (clic)

Quelqu’un l’a-t-il déjà vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Le confit c'est a écrit le 12 novembre 2008

    Tu as vu ça ? Répondre

  • bénédi a écrit le 12 novembre 2008

    Se passer de pesticides c’est l’idéal. Mais dans nos vies de femmes pressées, qui aime passer du temps à laver et relaver la salade pcq elle est remplie de moucherons? D’ailleurs ça génère une utilisation trop importante d’eau, pas écolo, ça! Qui se jette sur les étals et choisit des fruits un peu abîmés pcq sans conservateurs? etc etc.Oui l’idéal serait de … mais… Le tout bio me laisse perplexe.

  • Anne a écrit le 12 novembre 2008

    @ Anaik : Non je n’avais pas vu l’article du monde mais cela ne m’étonne pas vu ce que j’ai pu visionner et lire. J’ai bien fait de prendre des précautions 😉 Il n’empêche que l’initiative est intéressante ;)@ Bénédicte : La salade en sachet, elle est lavée aussi 😉 Et puis ça, c’est quand même carrément pas terrible au niveau goût. Je pense qu’on ne peut pas faire TOUT bio, mais TOUT industriel, moi j’évite. En fait toujours pareil, j’évite les sirops de glucose fructose, les graisses trans,j’achète autant que possible des légumes bio, des oeufs et du lait bio. Et puis le reste, je fais comme je peux 😉

  • Anonyme a écrit le 12 novembre 2008

    un peu dans le même ordre d’idées :http://actu.orange.fr/Article/mmd–francais–journal_internet–une/Agriculture-les-legumes-biscornus-font-leur-retour-sur-les-etals-en-Europe.htmlAberrant ce gaspillage. Je préfère les fruits et légumes tordus plutôt que ceux qui semblent sortis d’un moule !Myriam

  • JulG7 a écrit le 12 novembre 2008

    Toujours pas eu le temps de le voir mais j’y compte bien ^^

  • Maïlys a écrit le 12 novembre 2008

    bon bah moi je parle d’autre chose !t’as pas vu le film mais tu n’aurais pas fait une séance Gad Elmaleh ya pas longtemps ??trop fort ce GAD, j’ai hâte de voir son dernier spectacle !

  • Anne a écrit le 12 novembre 2008

    Merci Myriam :)@ Julg7 ; tu nous diras ?@ Mailys : trop forte 🙂

  • stephane a écrit le 12 novembre 2008

    En ce qui me concerne, je pense qu’il est temps que les gens prennent conscience de ce qu’ils mangent. Et malheureusement, en ce temps de crise, les francais pensent a se nourrir plutot qu’a penser qualité des produits.Le livre de David Servan Schreiber est vraiment extreme dans les propos et je ne suis pas sur de la véracité de tous ces propos.Ce qu’il est important de retenir dans ce film comme avec le film d’al gore, c’est une prise de conscience…avant qu’il ne soit trop tard!

  • Clem a écrit le 12 novembre 2008

    J’ai vu le film le jour de sa sortie, et d’ailleurs j’ai également lu Toxic et Anticancer… Et bien je trouve que le film est le plus ouvert et objectif des trois. On n’y claironne pas de vérités toutes faites, on questionne les différentes parties et on y cherche des solutions… Mon conseil : vas le voir et fais toi ton opinion par toi même, n’y prends que ce en quoi tu crois, il en ressortira forcément quelque chose. On peut tous faire un petit quelque chose pour notre santé et notre planète.

  • Hopie a écrit le 13 novembre 2008

    Euh…2. C’est que avec la crise financière… Enfin, je veux quand même des pancakes – et puis sans pesticides !

  • prunille59 a écrit le 13 novembre 2008

    pas vu et puis …chuis un peu ecoeuré de notre société actuelle ou le profit est plus important que la santé des populations ; je sais ce n’est pas nouveau mais on arrive a des extrêmes dans tous les domaines ( habillements, jouets, et je ne parle même pas de la propagande pour les pesticides!)bref le livre Toxic j’ai eu du mal à le finir et j’essaie de préserver ma petite famille des produits industriels autant que possible ( pas évident du tout) mais ces derniers temps j’evite d’en rajouter en lisant trop de choses alarmistes et tout en sachant que peu de monde prennent consciences de ce qui nous tue peu à peu…j’avoue je suis un peu résignée…désolé pour cette minute négative..en tout cas Anne j’adore tes billets en particuliers quand tu soulèves ces questions et que tu aides les gens a prendre conscience tout en invitant à la discussion.

  • mercotte a écrit le 13 novembre 2008

    Pas vu , le temps manque, mais j’ai mon opinion bien sûr … tu la connais d ‘ailleurs !

  • Hélène a écrit le 13 novembre 2008

    J’ai vu un extrait hier chez Stéphane de cuisine en ligne. Les commentaires sont intéressants. C’est vrai que c’est inquiétant. Je me suis un peu renseignée sur le bio et à ma grande surprise, l’agriculture biologique utilise des traitements et des fongécides label bio. Donc est-ce vraiment du bio ? Je suis passée une année à la pratique dans mon petit jardin potager en choisissant les bons emplacements, l’engrais naturel, le compost…Une bonne partie de ma récolte n’y a pas survécu. Qaunt à mes pommes, les filles n’en veulent pas car elles ne sont pas belles!!! J’ai encore du boulot avec elles. Pour l’instant, je me contente de choisir des fruits et légumes de qualité mais pas bio en réduisant les quantités, et me tourne vers des produits de saison, pas de sodas et je limite les produits industriels (pas facile). Mais cela demande du temps.

  • Babzy a écrit le 13 novembre 2008

    Je n’avais pas vu la bande annonce ,merci pour l’info ,en tout cas ça donne envie de voir le film .Sujet hyper sensible …

  • Perrine9 a écrit le 13 novembre 2008

    j’avais vu la B.A lorsque j’ai emmené mes filles voir la famille Suricate au ciné. Je suis très tentée d’aller le voir. En tout cas une chose est sûre je suis prête à payer plus cher les repas de la cantine si c’est du bio. Là je sors un peu du sujet, mais même si j’ai la chance que Romane est un menu adapté à son RSG à la cantine, je ne peux pas dire que la qualité soit au Rv, c’est même infect, pour dire qu’elle ne mange même pas les pâtes SG, alors qu’à la maison elle en raffole. Si j’avais une cantine bio et qui en plus préparerait tous les plats sur place ce qui permerttrait un meilleur contrôle des ingrédients et d’éviter toutes les M…. d’inpesticides et d’additifs, alors moi je dit oui ! Maintenant pour le reste j’attends d’aller voir le film !

  • Bazarette a écrit le 13 novembre 2008

    Pas vu, mais j’ai ma propre opinion là dessus depuis longtemps. Je fais comme toi Anne, le plus possible bio, lait, oeufs, poulet fermier bio, les farines, les légumes presque toujours et depuis que l’homme à son jardin bio, le Top…! Je préfère une salade avec des pucerons, je la plonge dans une eau vinaigrée quelques mn, plutôt qu’un sachet irradié. Ca n’engage que moi ! Je rejoins StephaneNous ingurgitons des aliments irradiés sans le savoir (herbes, oeufs, poulet, fromage…..)

  • Hélène a écrit le 13 novembre 2008

    Encore moi, je viens de visionner l’interview. Comment le réalisateur peut-il en déduire que son cancer est une cause alimentaire ? Nous n’avons jamais vécu aussi vieux, l’espérance de vie est plus longue. Je me suis fait une réflexion, ok je consomme que des produits naturels et que label bio, mais si je ne change pas mes habitudes alimentaires cela ne sert strictement à rien. C’est un peu comme les produits de régime. Bon, j’arrête.

  • Gracianne a écrit le 13 novembre 2008

    L’abondance d’info en ce moment sur la dangerosite potentielle des aliments est extremement inquietante, voire culpabilisante. Ceci dit, a nous de faire le tri, de reflechir – il serait temps – a une facon de consommer autrement.

  • Anonyme a écrit le 13 novembre 2008

    Un très gros regret: film diffusé dans 22 salles françaises seulement!Si nombre de particuliers ont conscience de ces problèmes, l’Etat et les gens influents de tout bord ont encore beaucoup de progrès à faire en matière de santé et d’environnement.MOn mari travaille dans l’automobile. Les voitures vraiment écolos, sans pétrole ni CO2 existent depuis des dizaines années, se sont encore perfectionnées…Mais pourquoi le blocus des gouvernements pour commercialiser ces voitures?Toujours la même loi, que ce soit engrais, pesticides, automobiles et cie: l’argent!

  • Romarin a écrit le 13 novembre 2008

    C’est mieux de manger des carottes Bio achetées à Auchan venues d’Israël en gronavionquipolu ou celles d’intermarché ou du marché, non bio, mais cultivées par un producteur local ??

  • flo a écrit le 13 novembre 2008

    je ne l’ai pas vu, j’aimerai mais je ne peux pas… bizarre ou pas mais j’habite une plutôt ‘grande ville’… toulouse ce n’est pas petit …. en tout cas, aucune salle de cinéma de la ville, ni même de la banlieue, proche ou éloignée ne le programme. Un peu déçue…mais c’est comme ca…bonne fin de journéeflo et mimolette

  • Anonyme a écrit le 13 novembre 2008

    j’habite tout près de Barjacje regarderai de plus près si les enfants deviennent verts… mdrTara

  • gredine a écrit le 13 novembre 2008

    Réponse 2 ET 3. Et pourtant le sujet m’interresse. Si on pouvait revenir à la raison en matière d’alimentation … juste raisonnables!

  • Karine a écrit le 14 novembre 2008

    Bonjour,Je préciserai juste que l’agriculture bio n’est pas une agriculture sans pesticidesmais que les traitements sont réalisés avec les seuls produits qui portent la mention’usage autorisé en agriculture biologique’, mon mari emploie aussi parfois de tels produits de traitement (il est viticulteur non bio mais en lutte raisonnée).De plus, prenez le temps de lire les étiquettes des aliments que vous achetez et vous verrez que ce sont les industriels de l’agro-alimentaire qu’ils faut accuser en premier lieu. Eh oui ce sont ont qui ajoutent : des ogm, des exhausteurs de goûts, des conservateurs, des acides gras trans, huile de palme, de coprah, etc etc…Alors qui sont les plus pollueurs, les plus dangereux pour notre santé ?… Bonne journéeKarine

  • Anne a écrit le 14 novembre 2008

    Merci pour tous ces commentaires passionnants ! je reviens un peu plus tard pour répondre à tous 🙂

  • Anne a écrit le 15 novembre 2008

    @ Stéphane : tout à fait d’accord@ Clem : Merci de ton retour ! Je vais aller le voir c’est sur mais c bien d’avoir ton avis.@ Hopie : hihihi 🙂 oui c sur que ce n’est pas facile de jongler avec tous les paramètres.@ Prunille : oui, pas facile ! Et puis c vrai qu il ne faut pas non plus être alarmistes. De toute façon on fait ce qu’on peut et on nne sait même pas si nous ne sommes pas manipulées par des lobbies de part et d’autre. Faisons jouer notre bon sens :)@ Mercotte : oui :)@ Hélène : C sur qu’on s y perd et avec les enfants c un travail permanent ! moi il y a des jours où pffff, j’en ai ras la casquette et oui ils peuvent acheter des chocos avec du sirop de glucose/fructose ou du pain de mie (dont la composition est rhaaaaaaaa ….) Je faiis comme toi mais ça demande du temps, c sur !@ Babzy : oui hyper sensible@ Perrine : La cantine te fournit le repas sans gluten ? C’est déjà bien je trouve 🙂 Bon après si c’est top pas bon, rhaaaaa ! remarque déjà quand c un repas ‘normal’, ce n’est pas terrible du tout dixit les enfants. Moi je me souviens que quand j’étais enfant, les agriculteurs de mon petit village donnaient leurs produits à la cantinière qui préparait le repas pour la quarantaine d’enfants présents (toute petite école de campagne) ! qu’est ce qu’on mangeait bien ! aujourd’hui c interdit parce qu’on ne connait pas la provenance, parce qu’ il y a des risques bactério et patati et patata ! résultat les petits mangent des barquettes pas bonnes faites par les industriels de l’agroalimentaire ! pouet quoi !

  • Anne a écrit le 15 novembre 2008

    @ Bazarette : oui 🙂 mais c’est vrai que cela prend un peu plus de temps. @ Hélène : oui c’était vrai jusqu’à notre génération mais il dit que nos enfants auront une espérance de vie moindre que nous ; enfin c ce que j’en comprends. Dans son livre Servan Schreiber dit la même chose. Il dit par exemple que la conso de sucre a explosé au siècle dernier et que la courbe d’augmentation des cancers a explosé aussi et il lie les deux. Je trouve qu’il n’est pas idiot de dire qu’alimentation et santé sont liés. Cela me semble même complètement sensé. Après reste à savoir dans quelles proportions. Est ce qu’il vaut mieux manger très sucré et ne pas fumer que l’inverse ? et quid des facteurs aggravants etc… c hyper complexe.@ Gracianne : c sur que cela culpabilise. @ Anonyme (commentaire 20) : oui c sur que cela fait très peu de salle mais cela a fait bcoup de buzz sur internet si j’en juge le nombre de fois où cela est arrivé sur ma boite mail ;)oui pour les voitures c fou !@ Romarin : si les carottes bio elles arrivent par avion d’Israel, moi je ne les achète pas 😉 je préfère je pense les carottes locales. c sur qu’on n’en sort plus après ! Je ne te raconte pas la galère de faire ses courses ;)@ Flo : rien de prévu à Toulouse ? étonnant !peut être un peu plus tard ?@ Tara : hihihi, tu nous diras ;)@ Gredine : oui c tout à fait cela; Raisonnable@ Karine : merci pour les précisions. moi je suis une grande lectrice d’étiquettes ;)@

  • valdebussy a écrit le 1 décembre 2008

    l’as tu vu finalement?je viens de le voir cette après midi.je trouve que ce film est moins objectif que le livre toxic de w. Reymond. il met en avant beaucoup plus d’émotionnel que de rationnelautant le livre de reymond apporte des données scientifiques, relate des éléments de recherches , des ‘jonctions’ entre les lobbyes, les labo de recherche etc, autant ce film ne fait presque que vouloir faire pleurer, surtout quand on est concerné. j’y étais avec une amie proche, qui a été opérée la semaine dernière d’un cancer du sein. et bien ce film fait sortir les larmes! c’est ce que je lui reproche. un aspect trop ‘sensible’, et un côté un peu trop moralisateur à mon sens.certes, de bonnes choses quand même, surtout dans la ‘confrontation/débat’ entre les agriculteurs bio et les conventionnelsmais les arguments scientifiques sont trop peu présents, un peu trop assénés sans être explicités : les références précises des recherches qui permettent d’avancer des données comme le contenu des lentilles ou des haricots verts en boite par exemple, ne sont qu’au générique de fin. voila, je suis contente de l’avoir vu, certes j’étais déjà convaincue de l’importance de l’alimentation dans notre santé, j’avais un peu modifié mes comportements depusi la lecture du bouquin de reymond, ce film poursuit cette conviction, mais il me reste un arrière goût trop ‘propagandiste’. dommage.mais c’est déjà bien qu’un tel film existe quand même.

  • Anne a écrit le 2 décembre 2008

    @ ValdeBussy : Je ne l’ai pas encore vu ! Je n ai pas pu y aller à la première diffusion et j’espère qu il repassera ! Merci d’avoir laissé ton avis, cela correspond bien à ce que j’ai lu. Un peu too much quoi 😉

  • Anonyme a écrit le 12 février 2010

    En tant qu’éleveur de poulet bio en charente, je suis naturellement engagé contre la mal-bouffe que je qualifie de criminelle. Quand on est conscient de ce que avaler un poulet élevé en batterie, et que l’on voit nos enfants en manger dans nos cantines…. C’EST IMPARDONNABLE DE LAISSER FAIRE.

  • Bavardages | Papilles et Pupilles a écrit le 16 août 2010

    […] Nos enfants nous accuseront […]

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actuellement en déplacement, je dispose d'un accès limité à mes mails et suis au regret de ne pouvoir répondre rapidement à vos commentaires. Merci pour votre patience.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 800
followers
Pinterest
426 000
followers
Instagram
39 300
followers
Vue sur Las Vegas depuis le Delano
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer