P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Viande des Grisons

Photothèque Spécialités Régionales Photothèque Viandes et Poissons Produits et Ingrédients

Viande des Grisons ©Handelszeitung

Viande des Grisons ©Handelszeitung

Ce n’est pas un produit que j’utilise souvent. Peut être parce que je ne sais pas toujours avec quoi l’accommoder. Enfin quoi qu’il en soit, je voulais vous donner quelques informations sur la viande des Grisons.

D’abord c’est quoi ce nom ? Le Grison est il une race de vache ? de porc ?

Alors ami de l’internet sache dans un premier temps que la viande des Grisons est une viande de boeuf. Et elle tire son nom tout simplement du canton des Grisons en Suisse.

Canton des Grisons ©Ordiecole

Canton des Grisons ©Ordiecole

Cette spécialité suisse est préparée à partir de viande de bœuf séchée à laquelle on a ajouté du sel, des herbes des Alpes et des épices.

Quels sont les morceaux de boeuf utilisés ?

On ne peut utiliser que quatre parties du boeuf pour préparer de la viande des Grisons. Par contre je n’ai pas compris lesquels (ahaha) parce que ce que j’ai lu était en anglais et les morceaux ne sont pas coupés pareil :p Ce que je peux vous dire c’est qu’ils sont a priori situés dans la cuisse du boeuf.

Comment la viande des Grisons est-elle fabriquée ?

Les morceaux de viande sont dans un premier temps débarrassés de leur graisse et de leurs tendons. Ensuite, on ajoute du sel, du salpêtre, des herbes des Alpes et un mélange d’épices.

Ces morceaux sont superposés par couches dans un récipient où ils sont conservés pendant 3 à 5 semaines à une température voisine de zéro. C’est à ce moment-là que s’opère également une première perte d’eau et la viande rouge est saumurée. Par la suite, les morceaux de viande sont en règle générale lavés et stockés de nouveau pendant cinq à dix jours à une température analogue ou conservés pendant quelques jours à une température initiale quelque peu plus élevée puis plus basse.

Ensuite s’opère pendant 5 à 17 semaines ce qu’on appelle la phase de séchage à une température maximale de 18°C. Ce qui est typique pour la viande des Grisons c’est que la conservation naturelle a lieu sans utilisation d’un autre procédé de conservation tel que par exemple le fumage.

Viande des Grisons ©prochasson frederic shutterstock

Viande des Grisons ©prochasson frederic shutterstock

La forme rectangulaire si caractéristique de la viande des Grisons prête à la consommation est obtenue en pressant à plusieurs reprises les morceaux au cours de la maturation; cette façon de faire contribue également à une meilleure répartition de l’eau contenue entre le cœur et le bord du morceau.

Et côté nutritionnel ? 

Au cours du processus de salage et de séchage, la viande perd environ la moitié de son poids initial. Ainsi, la viande des Grisons prête à être consommée est un aliment hautement concentré de grande qualité et facile à digérer. 100 g de viande des Grisons contiennent en moyenne 40 g de protéines et seulement 5 g de graisse.

Par ailleurs, elle est riche en vitamines B1, B2 et pp (niacine), en fer et autres sels minéraux et oligo-éléments. En raison de sa bonne digestibilité, sa valeur de saturation et de la bonne assimilation de l’apport énergétique par l’organisme, la viande des Grisons remplit toutes les exigences requises par un produit alimentaire sain et précieux.

Comment conserver la viande des Grisons ?

On conservera de préférence les morceaux entiers de viande des Grisons au sec et au frais, enveloppés de morceaux de tissu ou de papier sulfurisé dans une cave ou un frigidaire.

La viande des Grisons fraîchement découpée dans un magasin spécialisé doit si possible être consommée dans l’intervalle d’un jour. Lorsque les morceaux sont emballés sous vide ou dans des barquettes hermétiquement fermées ils restent intacts plusieurs semaines. Une heure au plus tard avant de consommer la viande, l’emballage doit toutefois être ouvert.

A la température ambiante, cette spécialité caractéristique et unique qu’est la viande séchée des Grisons répand alors tout son arôme et offre au palais des gourmets un régal sans pareil.

Quelques idées pour la consommer :

La manière traditionnelle est de découper la viande des Grisons transversalement aux fibres en tranches aussi minces que possible et de disposer celles-ci sur des assiettes ou des plats. C’est tout !

Pour accompagner la viande des Grisons, offrez du pain frais croustillant et un verre de bon vin rouge. La viande des Grisons est également appréciée avec la raclette ou la fondue ou pour accompagner par exemple du melon.

Un site pour aller plus loin : www.buendnerfleisch.org

Cliquez ici pour découvrir mes recettes utilisant de la viande des Grisons.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Mlle Moutarde a écrit le 12 juin 2015

    Moi la viande des grisons, ça me rappelle les vacances d’été qu’on passait en Suisse à la montagne pendant toute mon enfance 🙂
    Et la viande des grisons on la mangeait … le matin au petit-dej ! (je peux te dire qu’après tu es au taquet pour la randonnée^^)
    Ou sinon ça marche aussi très bien en petit rouleau avec une allumette de fromage à raclette au cœur et un peu de roquette (en fait, c’est un peu le même principe que ta salade mais format apéro)

    Bref, tout ça pour dire, dans la rubrique je raconte ma vie, qu’en fait dans la famille on mange beaucoup plus de viande des grisons que de jambon fumé (pour des usages à peu près équivalents)

    Bises Mme Pilles !

    • Anne a écrit le 12 juin 2015

      merci Miss Moutarde 🙂 Je t’embrasse

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 200
followers
Pinterest
415 300
followers
Instagram
26 600
followers
Aujourd'hui à l'heure où les vignes sont gelées ❄ 100 professionnels du monde du vin dégustent environ 1500 crus dont vous retrouverez une partie dans les foires aux vins Carrefour - c'est la 1ere étape de la sélection ; tous les vins recevant moins de 13/20 sont éliminés super intéressant
#teasing ;) bientôt la recette ❤
Je vous souhaite une excellente année 2017 pleine de joie, de bonheur de santé, de beaux voyages et de gourmandise ❤
Le #bêtisier 2016 est sur le Blog.;) Lien dans ma bio #jdcjdr
Enjoy et bon réveillon ❤
Sur le vif...
Fermer