P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Des pâtes oui, mais des pâtes italiennes, de Gragnano (près de Naples)

Produits et Ingrédients

Pates ©garofalo FB

Pates ©garofalo FB

Il y a quelques semaines, à peine rentrée du Japon, je repartais pour Turin et le magnifique Salon Del Gusto, un salon qui met à l’honneur l’extraordinaire diversité des aliments et qui réunit des petits producteurs, artisans et agriculteurs, principalement d’Italie mais aussi du monde entier, de ceux qui suivent les principes d’une production bonne, propre et juste.

Invitée par Garofalo, j’en ai profité pour essayer de mieux comprendre le lien fort (on pourrait presque dire charnel) qui unit les italiens et les pâtes et j’ai demandé à Edda du blog Un Déjeuner de Soleil, romaine de son état, de bien vouloir répondre à quelques questions, parce que, comment vous dire, moi, avant d’avoir un blog de cuisine, des pâtes c’était des pâtes quoi.

– Tssss, mais quelle drôle d’idée ! J’ai failli revenir séance tenant à Bordeaux sans même avoir pu apercevoir le Pô ^-^

Alors, vu mon niveau, j’ai commencé par le b.a-ba à savoir :

Bonjour Edda, pourrais-tu me conseiller sur l’achat des pâtes ? Quelles pâtes acheter ?

Bonjour Anne. Alors, pour les pâtes alimentaires (celles qu’on appelle pâtes sèches en Italie), je conseille toujours une marque italienne mais pas de premier prix. Point de chauvinisme, c’est juste que personnellement je les trouve vraiment meilleures, elles tiennent bien la cuisson et ont du goût (en même temps c’est une tradition de plus de 300 ans ). Mes préférées sont les pâtes de Gragnano (province de Naples) le berceau des pâtes italiennes. Mais il y en a aussi d’autres qui sont très bonnes.


Agrandir le plan

En général, à part le prix (en France, on trouve de bonnes marques autour de 2 € le paquet) il est utile de regarder aussi le temps de cuisson. Il varie bien sûr de format en format (les plus petites cuisent plus vite) mais plus il est long, à compter de 10 minutes (mais cela dépend), plus c’est le signe que la farine utilisée est de bonne qualité et que la pâte a été bien travaillée pour tenir en cuisson.
Autre élement plus subtil (d’experts), les pâtes lisses (sans les rayures) et poreuses sont le signe qu’elles ont été formées avec du bronze, le meilleur matériau. Les bonnes marques industrielles et celles artisanales l’utilisent encore.  {Si cela vous intéresse d’approfondir ce point, lisez son billet intitulé : Découvrez les secrets des pâtes de qualité}

Qu’est ce qui fait la spécificité des pâtes italiennes ?

Elle est d’abord liée à un savoir faire : Une tradition centenaire et une exigence des consommateurs. Une marque italienne qui fabriquerait des pâtes de mauvaise qualité ne ferait pas long feu.

  • Concernant le produit, il y a tout d’abord la qualité de la farine utilisée, de blé dur, souvent un mélange de récoltes d’endroits différents (le blend comme dans le café) qui va assurer un équilibre, une parfaite tenue en cuisson et un bon goût.
  • Ensuite il y a le travail de la pâte qui est un peu le secret de fabrication. Garofalo par exemple qui est née à Gragnano en 1789 (drôle de date n’est-ce pas ?) utilise depuis toujours d’excellentes farines de blé dur, a des machines spéciales pour chaque type de format afin que la pâte soit travaillée le mieux possible et enfin, utilise des laminoirs en bronze qui vont donner un aspect poreux très agréable en bouche. {Pour plus d’informations voir son billet : Comment sont fabriquées les pâtes}.

Ensuite, ce qui diffère d’une marque à l’autre c’est la qualité de la matière première, le travail de la pâte (le savoir-faire), le laminoir (pas tous utilisent du bronze)… et puis bien sûr le caractère industriel et artisanal de fabrication.

Ceci dit entre nous, à mon humble avis, il y a évidemment une différence entre de très bonnes pâtes industrielles et des pâtes artisanales mais elle n’est pas infinie.

Où acheter les pâtes ?

Cela dépend de l’occasion et du budget (quoique ça reste toujours des pâtes ce n’est pas des truffes). Le plus pratique est d’en acheter en grande surface, il y a souvent du choix et les prix montent au maximum à 3 € le paquet. Beaucoup d’épiceries fines vendent aussi une sélection bonnes marques de pâtes alimentaires, elles ont souvent plus de choix mais le prix est un peu plus élevé. C’est les pâtes du quotidien des italiens et souvent même des fêtes.

Et puis il y a les marques artisanales (les meilleures pour moi sont celles de Gragnano), qui sont travaillée et séchées plus lentement. Les prix sont plus élevés (forcément) : ils peuvent doubler ou tripler par rapport aux autres pâtes alimentaires. Je les gardent pour des occasions de fêtes. Ceci dit leur goût est superbe et elles demandent de longs temps de cuisson (autour de 15 minutes). Je pense par exemple au pâtes Setaro ou Pastificio dei Campi ou La fabbrica della pasta di Gragnano .. Il faut en effet les avoir goûtées au moins une fois dans la vie d’autant que ça reste un produit à la portée de tous.

 Quelles pâtes pour quels usages ?

Les formats associés aux sauces font souvent l’objet de longs débats, même parmi les Italiens. Ceci dit, il y a quand même quelques règles gustatives et pratiques. Après bien sûr chacun ses goûts.

  • Les pâtes longues comme les spaghetti demandent des sauces goûteuses mais qui glissent (pas de boulettes par exemples) comme le pesto, de la sauce tomate basilic, des oeufs comme dans la vraie carbonara  ou même tout simplement de l’huile pimentée et de l’ail rissolé.
  • Les pâtes courtes sont plus flexibles, on peut les assaisonner un peu comme on veut, surtout avec des sauces plus riches et denses. Simplement avec des légumes sautés ou bien avec un ragoût de viande ou de poisson, une sauce aux fromages… Elles se prêtent aussi à être gratinées.

D’ailleurs à ce propos je suggère de lire un livre (anglais pas italien) sur les pâtes que j’ai bien aimé, Géométrie de la pasta. Il donne une idée fidèle sur comment assaisonner les pâtes en fonction du format.

Géométrie de la pasta

Géométrie de la pasta

Est ce que tu as des conseils à nous donner sur les pâtes ?

Je pourrais donner trois conseils très simples :

  • acheter une bonne marque de pâtes. C’est un produit de base, très accessible, quelques dizaines de centimes feront la différence et le plaisir en sera décuplé.
  • respecter les temps de cuisson indiqués sur le paquet ni plus ni moins. Si la marque est bonne, elles seront al dente (ce qui ne veut pas dire dures et ne deviendront pas raplapla
  • pour la cuisson voici les proportions : un litre d’eau pour 100 g de pâtes (une portion) et 7 g environ de gros sel (à ajouter quand l’eau bout). Les égoutter (sans les rincer) puis les assaisonner en versant la sauce dessus.
Vous pouvez également lire mon billet intitulé : Comment cuire les pâtes.

As-tu des recettes à  nous conseiller pour les pâtes :

Oui, celles ci :

Merci beaucoup Edda pour toutes ces informations !

Next time je vous montrerais des photos du salon et vous parlerai de la géniale initiative Gente del Fud.

Le site de Garofalo : http://www.pastagarofalo.it/country.html.

Enjoy !

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Toulousaine a écrit le 23 novembre 2012

    Moi je suis snob je ne prends que des De Cecco! 😉

  • Marie-Paule La Rosa a écrit le 24 novembre 2012

    Les pâtes Barilla, Agnesi ou De Cecco sont très bonnes. La marque Voiello a d’excellents produits. J’essaierai de goûter, en bonne italienne, les pâtes conseillées par Edda ;-).

  • www.presque-moi.com a écrit le 24 novembre 2012

    Lorsque j’habitais en Italie j’ai appris à verser les pâtes dans la sauce et non le contraire…

  • Jean-Marc a écrit le 24 novembre 2012

    Bonjour Anne,

    lors de mon passage à New York et « sur tes conseils », je suis passé chez Eatalia où j’ai mangé puis acheté des pâtes artisanales de la marque Afeltra, de la Région de Gragnano.

    Vu leur qualité et le succès qu’elles ont eu ici mon seul regret est de n’en avoir acheté que 3 paquets!!!

    D’ailleurs si quelqu’un sait où en trouver en France je suis preneur de l’information.
    Jean-Marc

    • Anne a écrit le 24 novembre 2012

      Bonjour Jean Marc. Qu’est ce que tu as pensé d’Eataly ? Tu as aimé toi aussi ? Je ne sais pas pour Afeltra, j’imagine que tu as regardé sur le site de la marque ? Je cherche un site italien dont je n’arrive pas à me souvenir le nom mais quand ca revient je te le note. Sinon il y a aussi un Eataly à Turin (c’est moins loin 😉 )

      • Jean-Marc a écrit le 24 novembre 2012

        Je m’aperçois que j’ai transformé Eataly en Eatalia, ça doit être mes origines latines qui sévissent!

        Eataly: j’en ai vraiment pensé et j’en pense toujours le plus grand bien!

        Si j’étais resté plus longtemps à NYC j’y serais retourné plus d’une fois (bon 2 passages en 48 heures quand même, une fois pour les pâtes et une fois pour les glaces ;-)) .C’est frustrant de ne pas pouvoir goûter autant de belles et bonnes choses qui nous « tendant les bras ».

    • Anne a écrit le 24 novembre 2012

      Voici l’adresse du site italien http://www.lesdeuxsiciles.com/ Peut être tu y trouveras ton bonheur ?

  • Anne a écrit le 24 novembre 2012

    Ouiiii 🙂 Je l’ai noté dans mon article sur les pâtes en lien dans cet article 😉

  • Anne a écrit le 24 novembre 2012

    Oui moi aussi, je vais en acheter 🙂

  • Anne a écrit le 24 novembre 2012

    Sur les pâtes on peut être snob 😉 C’est encore possible 🙂

  • […] Des pâtes, oui mais des italiennes. […]

  • […] toujours pour la cuisine italienne, le choix des produits est primordial. Il faut des bonnes pâtes de Gragnano, des tomates avec du goût, un guanciale de compétition (mais que nous pouvons remplacer ici par […]

  • […] – 100 à 120g par personne un billet très intéressant sur les pâtes, chez Anne Du guanciale (ou de la pancetta, ou du lard fumé) tranché épais  1 jaune d’oeuf par […]

  • Clément a écrit le 10 juillet 2015

    Bonjour,
    Quels sont les moyens de se procurer ces différentes marques puisque je vis en France ?
    Merci,
    Cordialement

    • Anne a écrit le 11 juillet 2015

      C’est écrit dans l’article (cf où acheter les pâtes)

Sur Facebook
Sur Google Plus
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
Aujourd'hui c'est cookies
La ronde des fromage
A la campagne pour un déjeuner à la découverte des truites des fjords norvégiens @Norge_fr
Grand beau temps aujourd'hui à Bordeaux -  à tous et bon début de week-end ☉
Sur le vif...