Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Truffe Aléna : truffe noire & suprême de truffe de Nouvelle-Aquitaine

Bonnes adresses France Nouveaux produits Reportages Voyages

Truffe noire - Tuber melanosporum - Truffes Extra France

Truffe noire – Tuber melanosporum – Truffes Extra France

Je devais avoir 7 ou 8 ans, ma tante Louisette (qui était en fait ma grand tante), était venue voir sa soeur (ma grand mère si vous suivez tout) depuis les terres familiales de Corrèze. JE me souviens qu’elle avait emmené du pâté.  Si je m’en rappelle c’est parce que j’avais été surprise de voir en son coeur, un gros morceau noir. C’était de la truffe et je ne le savais pas. Mais cela m’avait marqué parce que 20, 30, 40 ans …. 🙂 ….. bref, longtemps après je le revois.

La truffe est un champignon que l’on trouve dans le sud est de la France. La Drôme, le Vaucluse …  représentent 80% de la production nationale). Mais en Nouvelle Aquitaine il y en a aussi, tant en Gironde qu’en Charente ou encore en Dordogne.

Si la truffe était jusqu’à peu un champignon purement sauvage, ce n’est plus le cas maintenant. Le changement climatique a là aussi eu des conséquences. Les fortes chaleurs des mois d’été et la sécheresse ne lui conviennent pas très bien et il a fallu planter, travailler la terre et irriguer. Cette trufficulture moderne est portée dans notre région par Guillaume Gé et Mathieu Trellu, les 2 fondateurs associés de Truffes Extra France. Depuis un peu plus de 10 ans, ils pensent et vivent truffes. Ils plantent, irriguent, vendent, rencontrent les intervenants du secteur, ceci afin de mettre en avant cette truffe noire melanosporum locale.

J’ai eu la chance de rencontrer récemment Mathieu avec Vivien Durand, l’excellent chef du restaurant Le Prince Noir à Lormont (Gironde).

La truffe d’Aquitaine nous a expliqué Mathieu  n’est pas récente. En Charente par exemple elle remonte à François Ier (souvenez-vous, Marignan – 1515). Pour récolter des truffes il faut énormément de travail. Nous commençons par planter des arbres issus de glands locaux, pré mycorhizés (nous avons sélectionnés avec grand soin la tuffe nécessaire à cette opération et nous l’apportons chez le pépiniériste). Ensuite nous travaillons les sols, nous irriguons, nous taillons les arbres etc. Nous sommes fiers de notre terroir.

A quoi reconnait-on une bonne truffe tuber melanosporum ?

Elle doit être brossée, lavée, canifée (un petit coup de couteau dans le champignon pour que l’on puisse en voir la chair). Sa chair doit être ferme. Elle doit également être noire et sentir fort. Au début de la saison, en novembre, elle a une chair un peu marbrée et en fin de saison, elle est presque noire avec un goût de gibier. La truffe noire se récolte l’hiver. C’est au mois de janvier et février qu’elle est la meilleure. Il est important de choisir des truffes française. L’Espagne est le principal pays producteur mais leurs truffes sont à l’instar de leurs légumes de façon intensive. Ou du moins avec des méthodes intensives. IL y a bien sûr d’excellentes truffes noires en Espagne mais il y en a aussi qui ne sont pas correctes.

Pourquoi la truffe reste-t-elle chère si on arrive à la cultiver ? 

Parce que nous ne contrôlons pas la météo. Certains facteurs climatiques sont nécessaires pour que la truffe s’épanouisse. Elle a par exemple besoin de froid pour sa maturation.

Le suprême de truffe Alena

 

Suprême de truffe d'été et de truffe d'hiver Alena

Suprême de truffe d’été et de truffe d’hiver Alena

Nous ne voulions pas faire de produits dérivés de la truffe me répond Mathieu alors que je l’interroge sur ce suprême de truffes qui se présente sous la forme de petits morceaux de truffes hachés contenus dans une boite ressemblant comme deux gouttes d’eau à une boite de caviar. Mais nous avons goûté chez un producteur des brisures de truffes conservées dans de l’huile de noisettes et nous avons trouvé cela très bon. Nous avons commencé à réfléchir sur un produit et nous avons créé ces 2 suprêmes, l’un à base de truffe d’été (70% de truffes, 30 % d’huile de colza, sel et poivre), l’autre à base de truffe noire mélanosporum (80% de truffes, 20% d’huile de colza, sel et poivre). Les truffes sont pasteurisées à basse température pour avoir du goût, de la texture mais la DateLimite de Consommation est ainsi poussée à 5 mois. L’intérêt de ce produit c’est que l’on retrouve le VRAI GOÛT de la truffe et pas un arôme ou un ersatz.

Quelles truffes utilisez-vous pour faire ces suprêmes ? 

Finalement les meilleures. Après les fêtes le cours de la truffe descend alors qu’a contrario, ses qualités organoleptiques augmentent. Nous les utilisons donc pour faire ce type de produits. Nous proposons une version pour les chefs depuis 3 ans (en bas sous vide de 500 g). Là, nous souhaitons pouvoir offrir l’équivalent aux particuliers. Cela nous permet de rendre la truffe accessible à tous. Si vous avez peur d’acheter une truffe fraîche, si vous n’y connaissez pas grand chose, avec ce produit vous aurez le vrai goût. Vous pourrez l’utiliser facilement, le conserver au réfrigérateur avant utilisation pendant 5 mois et une fois ouvert, quelques jours très facilement, toujours au réfrigérateur.

D’où vient le nom Alena ? 

Nous voulions faire un clin d’oeil à Aliénor d’Aquitaine.

Comment utiliser le suprême de truffes ?

Vivien Durand

Vivien Durand

Pour pouvoir bénéficier de ses parfums, il faut compter 10 g par personne. Ensuite, vous pouvez en utiliser avec des pâtes. La veille au soir mélangez le suprême de truffes avec une excellente crème fraîche comme la crème d’Isigny. Laissez ce mélange couvert au réfrigérateur toute la nuit. Le lendemain, cuisez vos pâtes al dente et versez votre mélange crème pâtes à l’intérieur des pâtes égouttées, juste le temps de chauffer le mélange. Magnifique !

Vivien Durand conseille de préparer des lamelles d’endives (on émince les feuilles dans la longueur), de les arroser d’un peu de beurre fondu, d’ajouter quelques gouttes de vinaigre de vin rouge et de mélanger avec du suprême de truffes. Simple et succulent.

Ou alors, autre recette recommandée par Vivien : Epluchez des topinambours, enrobez-les d’un peu d’huile, assaisonnez-les de sel et de poivre et faites-les rôtir 50 minutes dans un four préchauffé à 140°C. Servez-les avec du suprême de truffes, c’est merveilleux.

Mathieu, lui, adore en mettre dans une brouillade d’oeufs : Pour 2 personnes : battez en omelette 6 oeufs, faites-la cuire dans une poêle anti adhésive, bien baveuse. Quand c’est le cas ajoutez une boite de 15 g de suprême de truffes, mélangez, ajoutez une cuillère à café de crème et tartinez de cette préparation des tranches de pain grillées recouvertes de beurre salées. Une merveille d’après lui.

Où trouver le suprême de truffes et vos truffes

Sur notre site web www.truffe-alena.com. Nous expédions par Chronofresh partout en france. Et aussi, pour les Girondins, chez Saveurs d’Aquitaine, 16 place des Quinconces à Bordeaux

  • Suprême de truffe noire d’Aquitaine : 15 g : 27 €
  • Suprême de truffe d’été d’Aquitaine : 15 g : 8 €

Une bonne idée pour les repas de fêtes !

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Isachoco a écrit le 3 décembre 2019

    Whaou ! Fana de truffes, j ai failli noyer mon clavier à force de saliver 😉 Je sens que je vais faire rapidement un tour sur la place des quinconces, qui présentera un gros avantage sur mes itinéraires. Merci, Anne

    • Anne a écrit le 4 décembre 2019

      héhé 🙂 Bon app

  • Pascale a écrit le 3 décembre 2019

    Je n’ai que deux mots : à table !

  • myriam a écrit le 3 décembre 2019

    bonjour Anne
    J’ai de la chance, j’ai un tonton qui a quelques chênes chez lui et tous les ans , si j’en veux, il m’en donne .
    Il a une petite chienne dressée pour cela.
    Dans du pâté, bien évidemment, mais aussi en omelettes (mettre les oeufs avec les truffes dans un récipient fermé, quelques heures avant), ou faire du beurre truffé
    Sortir un bon beurre du réfrigérateur et quand il est mou, râper de la truffe dedans.
    Bien mélanger délicatement et si on a un beurrier ou un moule à beurre_ mais c’est moins courant, on refaçonne le beurre avec.
    Et un chapon ou une dinde truffée .
    Mon beau_père, décollait délicatement la peau de la dinde et insérer doucement des rondelles de truffes sous la peau .
    Il la laissait ainsi 24 h.au frais ( à la cave) et le jour du réveillon , il faisait cuire la dinde , arroser la dinde d’un peu de graisse de canard , et souvent l’arroser.
    La peau était craquante à souhait , la viande tendre et je vous dit pas l’odeur…..
    Souvenir, souvenir….

    • Anne a écrit le 4 décembre 2019

      Ohlala, la dinde truffée cela devait être quelque chose 🙂

  • Barbara a écrit le 4 décembre 2019

    merci!

  • myriam a écrit le 4 décembre 2019

    oH oui, un excellent moment de gourmandise et de moments partagés
    Belles semaines à toutes
    bises Barbara

  • Annie84 a écrit le 5 décembre 2019

    coucou, dans votre commentaire vous parlez de la truffe qui se trouve dans plusieurs régions moi
    j’habite pas très loin du marché de Carpentras qui propose chaque année son marché. (Vaucluse) (30 km)
    il est très réputé. encore merci, a bientôt.

    • Anne a écrit le 5 décembre 2019

      C’est vrai 🙂 Mais là le produit n’est qu’à base de truffes de Nouvelle Aquitaine

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 700
followers
Pinterest
487 000
followers
Instagram
49 000
followers
Fermer