P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

A la découverte des boissons péruviennes

Avec alcool Pérou Reportages Sans alcool Voyages

Pisco, Chicha, Chicha Morada et Inka Cola

Pisco, Chicha, Chicha Morada et Inka Cola

Quand je voyage, je vous raconte souvent ce qu’on trouve dans l’assiette mais pas toujours ce qu’on trouve dans le verre. Alors à l’heure où je parcours la Lombardie en tuktuk (oui oui, à suivre sur Instagram ou Facebook), J’avais envie de vous parler du Pérou parce qu’à mon avis, la boisson emblématique, le pisco sour, est en train de devenir le nouveau mojito.

Le Pisco Sour

Mais qu’est ce que le pisco sour vous demandez-vous ?

C’est un cocktail réalisé à base de pisco, l’eau de vie locale, de jus de citron vert, de blanc d’oeuf et d’Angostura. C’est super super bon.  Enfin c’est excellent là bas. Il faudrait que je goûte ici pour être sûre.

Comment cela pour être sûre ?

Oui. Vous êtes-vous déjà rendus compte que ce que vous buviez sur le lieu de vos vacances n’avais jamais le même goût une fois rentrés à la maison ? Que celui qui n’a jamais ramené une bouteille d’alcool de myrte de Corse me jette la première pierre.  Quand vous l’ouvrez de retour à la maison vous vous demandez, bon sang mais  pourquoi j’ai acheté ce truc ? Elle n’a plus du tout le goût des vacances. 🙂

Sachez qu’à l’instar de la Pavlova que se disputent les Australiens et les Néo Zélandais, le pisco est source de conflits. Chiliens et Péruviens en revendiquent la paternité. Je ne prendrai évidement pas partie, je tiens à la vie.

L’Inka Cola

Alors là, amis des internets, je crois qu’il faut être né au Pérou pour l’apprécier. Le soda local a une couleur jaune vif et un horrible goût chimique entre le chewing gum et le chamallow. Sachez qu’il se boit plus d’Inka Cola au Pérou que de Coca Cola, c’est LA boisson nationale.

L’entreprise péruvienne a été rachetée par le groupe Coca Cola en 1999. Son président, Douglas Ivester, venu à cette occasion à Lima aurait déclaré après avoir bu sa première gorgée d’Inka Cola :

 « Ça ressemble à de la pisse, ça a le goût du chewing-gum. ».

J’avoue que je suis pas loin de penser comme lui :p

La Chicha morada

Cette boisson réalisée à partir de maïs violet et épicée avec de la cannelle et des clous de girofle est un délice. En fait cela fait vraiment penser au vin chaud d’Alsace mais sans l’alcool et froid. Enfin froid quand il fait chaud. Il parait que cela peut être chaud quand il fait froid :p

Maiz Morado

Maiz Morado

Cliquez ici pour trouver la recette de la chicha morada sur le blog de Brigitte.

La chicha de jora

Cette boisson qu’on pourrait appelé une bière de maïs est souvent sucrée et épicée. Bon perso, ce n’a pas été trop mon truc. Cela m’a fait penser à un mélange de bière et de vin nouveau. C’est assez bizarre. C’est ce qui est sur la photo en haut à droite.

Le vin péruvien

Oui, il y a du vin au Pérou. Pas des tonnes car la majorité des raisins part pour faire le Pisco mais il y en a : du bon et du mauvais, comme partout. Sachez toutefois que les péruviens étant bec sucrés, il rajoutent parfois du sucre dans le vin m’a expliqué Grégory Thomas Smith, le chef sommelier du restaurant Central à Lima. #HAN

Le thé aux feuilles de coca

Thé aux feuilles de coca

Thé aux feuilles de coca

Si vous souffrez du mal des montagnes, le soroche, ce qui est assez courant à plus de 3500 mètres d’altitude, vous pouvez avoir des nausées, des maux de tête et d’autres effets secondaires liés au manque d’oxygène. Si vous pouvez, avant de partir, prenez un traitement homéopathie à base de coca 5 ch, 3 fois par jour, merci Brigitte pour l’info. Sinon, une fois sur place, vous pouvez aussi faire comme les autochtones : Machouiller des feuilles de coca (j’ai testé, ce n’est vraiment pas bon) ou boire du thé aux feuilles de coca. C’est beaucoup mieux. Il parait que cela soulage mais comme je n’ai pas été malade je ne peux pas vous le confirmer.

Voilà à mon avis ce qu’il ne faut pas rater si vous venez dans cette région 🙂

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Edo-Hope Kidiya a écrit le 4 mai 2017

    Ok! Merci.

  • Barbara a écrit le 4 mai 2017

    bon séjour en Lombardie
    si belle

    chouette profite

    merci pour cet article très complet j'(aimerais bien goûter la chicha
    voire le thé aux feuille de coca

  • Barbara a écrit le 4 mai 2017

    sinon pour les boissons qui sont différentes at home

    si c’est vrai qu’il manque le cadre et l’instant
    au contraire je trouve que la bouteille ou le plat rapportés te replonge immédiatement dans le lieu et les souvenirs
    ;o)

  • Milan a écrit le 4 mai 2017

    alors je suis Français mais j’ai travaillé quelque années comme cinéaste au Pérou et je peux vous certifié que le pisco est complètement Péruvien évidemment il y a du Pisco au Chili mais rien n’a voir avec le pisco du Pérou la raison principale est qu’au Chili dans la convention vinicole la distillation avec de l’eau est autorisée alors qu’au Pérou c’est strictement interdit sous peine d’amende très lourde avec ça vous comprendrez la différence de qualité par ailleurs la qualité des raisins Péruviens est nettement supérieure SALUD!…

  • Anaïs a écrit le 5 mai 2017

    Bonjour Anne,

    Merci pour cet article sur le Pérou ! <3

    Pour avoir passé plusieurs mois au Pérou (plus jeune), le pisco, on le buvait en soirée avec du sprite et beaucoup de glaçons – c'était un peu la vodka pomme ou le whisky coca de la France chez les jeunes.
    L'Inka Cola & la chicha morada je n'ai jamais pu en avaler ! 🙂
    J'ai eu le mal des montagnes malgré la mâche des feuilles de coca (Beurk… :s ) et malgré le thé… Mais par contre j'appréciais le goût du thé.

    Merci encore ! 🙂

  • Domi Sybille a écrit le 6 mai 2017

    Rhhooo, merci Anne pour ces précisions avant notre départ…trop chouette!

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 500
followers
Pinterest
415 300
followers
Instagram
29 100
followers
Les Caraïbes ? non ! Bordeaux lac
Estuaire de la Gironde - Saint Christoly Médoc
Estuaire de la Gironde - La Maison du Douanier
Cours Arnozan, Bordeaux
Sur le vif...
Fermer