P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Les 5 plats incontournables de la cuisine africaine

Afrique Alimentation et nutrition Voyages

Ghana (c) Lilien98 - CC0 public Domain Pixabay

Ghana (c) Lilien98 – CC0 public Domain Pixabay

Envie de saveurs d’Afrique ? Ce vaste continent rassemble de multiples traditions aux recettes colorées et savoureuses. Du Maghreb à l’Afrique équatoriale, nombre d’entre elles se déclinent aisément avec nos fruits et légumes frais.

Le saviez-vous ?

Le couscous, chouchou des français :  En 2015, deux sondages plaçaient le couscous 3e plat préféré des Français , derrière le magret de canard et les moules-frites ! L’histoire d’amour entre le plat emblématique de la cuisine d’Afrique du Nord et la France dure depuis plusieurs siècles : Rabelais évoque le “couscoussou” dans Pantagruel (1532) et Alexandre Dumas le “coussou coussou” dans son célèbre Grand dictionnaire de cuisine (1872).

Les 5 plats incontournables de la cuisine africaine :

Le couscous – Origine Maghreb

Couscous (c) Joël Kwan Licence CC BY-NC-ND 2.0

Couscous (c) Joël Kwan Licence CC BY-NC-ND 2.0

Le couscous désigne la graine de semoule de blé dur cuite à la vapeur dans le couscoussier. C’est aussi le nom d’un plat qui connaît de nombreuses variantes : qu’il soit à base de viande (agneau, mouton, poulet…) ou de poisson, il est souvent accompagné de pois chiches et toujours de légumes frais (carottes, navets, courgettes, chou…) cuits dans un savoureux bouillon épicé.

Cliquez ici pour découvrir mes recettes de couscous.

La pastilla – Origine Maghreb

Pastilla (c) Kochtopf Licence CC BY-NC-ND 2.0

Pastilla (c) Kochtopf Licence CC BY-NC-ND 2.0

La pastilla, sorte de tourte puisant ses origines en Andalousie, se compose d’une farce traditionnellement préparée avec du pigeon, du poulet ou du poisson, enrobée dans plusieurs feuilles de brick. La saveur est généralement sucrée-salée, et le goût rehaussé par de la cannelle, de la coriandre…

Variante. Cette spécialité se décline aussi en dessert avec des fruits de saison (pomme, poire, mangue…).

Le poulet Directeur Général (DG) – Origine. Cameroun.

Poulet DG

Poulet DG

Cette recette est née dans la rue, pour permettre aux femmes et aux hommes du quartier d’affaires de la capitale, Yaoundé, de déguster sur le pouce un plat complet. Celui-ci est composé de poulet sauté relevé (curry et gingembre), accompagné de légumes émincés (carottes, oignons, poireaux, poivrons, tomates, haricots verts), sautés eux aussi, et de rondelles de bananes plantain frites.

Variante. Une recette facile à préparer – tous les ingrédients sont poêlés dans un peu d’huile d’arachide – à décliner selon le goût avec des crevettes, du tofu…

Le yassa. – Origine. Sénégal.

Un plat typiquement sénégalais élaboré avec du poulet mariné dans le jus de plusieurs citrons frais, des oignons, de la moutarde et un cube de bouillon émietté. D’abord grillé, le poulet mijote ensuite avec le jus de la marinade, les oignons, de l’ail, des poivrons et des carottes. Il est servi avec du riz.

Poulet yassa (c) Muslimette-magazine

Poulet yassa (c) Muslimette-magazine

Variante. Le yassa peut se préparer avec du poisson. Ajoutez des dés d’ananas pour lui apporter une note sucrée.

Le mafé – Origine. Afrique subsaharienne.

Le fameux plat en sauce (épaisse) à base d’arachides associe bœuf ou poulet, mijoté en ragoût avec carottes, navets, pommes de terre, gombos, patates douces, oignons, ail… Un régal.

Poulet mafé

Poulet mafé (c) Belle naturelle

Variante. Vous pouvez remplacer le gombo, par des haricots verts ou des pois gourmands. Selon votre goût, ajoutez deux petits piments en fin de cuisson.

 

La marinade, fréquemment utilisée dans la cuisine africaine

La cuisine africaine a fréquemment recours à la marinade. Utilisé pour “préparer” la viande ou le poisson à la cuisson, ce procédé permet à la fois de pré-cuire les tissus grâce à l’action du citron, de les rendre moelleux et de les aromatiser. Une base de marinade pour poulet ou poisson est constituée de jus de citron, d’oignons, d’ail, de gingembre, de sel et poivre et éventuellement de piment, de lait de coco…

A goûter absolument : Le tajine

Le tajine (ou tagine) désigne à la fois une spécialité de viande, de poisson ou de légumes cuite lentement à l’étouffée et le plat creux en terre dans lequel cuit la préparation. À la clé : une texture moelleuse et des arômes préservés. Il est possible de préparer un tajine dans une cocotte avant de le présenter dans un joli plat de service. Courgettes, carottes, pommes de terre, mais aussi pruneaux, abricots, oranges, mandarines…

Choisissez les ingrédients qui vont accompagner la viande ou le poisson en fonction de la saison. N’oubliez pas les épices (cannelle, safran, muscade, coriandre, cumin…). Laissez mijoter 1 heure minimum dans 75 cl de bouillon, en commençant par 20 minutes de feu vif, avant de poursuivre sur feu moyen.

À noter. Si dans la tradition marocaine, le tajine désigne bien un plat cuit à l’étouffée, il en est tout autre dans la gastronomie tunisienne, où le terme s’applique… à une belle tortilla à base d’œufs et de pommes de terre !

En cliquant ici, découvrez toutes mes recettes de tajine.

D’après un CP des fruits et légumes frais.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 29 janvier 2017

    miam miam MIAM
    et merci pour tes liens et variantes aussi

    • Anne a écrit le 29 janvier 2017

      Avec plaisir Barbara

  • Emata a écrit le 29 janvier 2017

    J’ai horreur du terme « cuisine africaine. Vous vous voyez faire le même article sur la « cuisine européenne », sachant à quel point elle est variée ? Ben la c’est pareil.

    • lafoi a écrit le 29 janvier 2017

      Alors là je ne vois pas ou est le problème, Africaine, Européenne, Arabe, Juive ,Régionale, et j’en passe, je suis perplexe Bonne soirée.

    • Anne a écrit le 29 janvier 2017

      Ben tout à fait Emmata. Je vais faire le même sur l’Asie etc. Je ne comprends pas où est le pb de faire connaitre des plats de la cuisine africaine. Je suis très perplexe.

      • Emata a écrit le 31 janvier 2017

        Très bien, alors j’attends de voir… Marre de voir toujours les mêmes pays oubliés…

        • Anne a écrit le 31 janvier 2017

          Il faut faire un blog Emata et parler de ce dont tu as envie. 🙂

    • cuisinier africain d'Afrique a écrit le 29 janvier 2017

      Il n’y a absolument rien de si « horrible » à intituler « cuisine africaine » un article qui traite de plats traditionnels préparés dans divers pays du continent africain… De même qu’il ne serait pas du tout inenvisageable de traiter des plats de la cuisine européenne, ou américaine, ou asiatique, si cette cuisine est originaire des continents concernés… Si l’auteur avait voulu cibler la cuisine d’un pays africain en particulier, le titre aurait alors été « cuisine camerounaise » ou « cuisine marocaine » par exemple… Non, ici les cuisines évoquées étant celles de divers pays africains, le nom de « cuisine africaine » lui correspond donc parfaitement… et l’article n’a jamais mentionné que cette cuisine africaine n’était pas variée, il semble au contraire vouloir montrer sa grande diversité… Par contre, ce qui est horrible, c’est de vouloir toujours chercher des problèmes là où il n’y en a pas! Chacun est libre d’intiluer son article comme il l’entend…

      • Anne a écrit le 30 janvier 2017

        Merci 🙂 J’avoue que la liste des choses à dire ou à ne pas dire devient juste sidérante sur les blogs. Tu peux dire cuisine européenne mais si tu dis cuisine africaine, paf la girafe. Etc etc. C’est un peu décourageant parfois.

    • Sylvie a écrit le 30 janvier 2017

      « 5 recettes incontournables » ne signifie pas qu’il n’y a que 5 recettes en Afrique!
      Moi, ça me fait plaisir de trouver le couscous de mon enfance…en Afrique!
      Merci, Anne.

  • marie barland a écrit le 29 janvier 2017

    Merci de nous instruire. Toujours de trés bons reportages.Et de gouteuses recettes

  • Cecile a écrit le 29 janvier 2017

    Moi non plus je ne vois pas le problème. Faut pas chercher des petites bêtes là où il n’y en a pas.

  • Maurinne a écrit le 30 janvier 2017

    Le Poulet DG 💪👌 en tant que bonne Camerounaise que je suis, je valide. Merci pour l’article 😘

    • Anne a écrit le 30 janvier 2017

      Avec plaisir Maurinne

  • Anne a écrit le 30 janvier 2017

    Merci pour votre article très intéressant qui nous ouvre à d’autres cultures. C’ est aussi ça la richesse de votre blog.

  • rony a écrit le 30 janvier 2017

    Que des recettes super bonnes !! Mercii pour cet article, mais le tieb est lui aussi un plat incontournable de la cuisine africaine donc je me demandais pourquoi ne pas l’avoir mis ?

    • Anne a écrit le 30 janvier 2017

      Je pense qu’il est un peu moins connu. Mais peut être je me trompe ? Si tu as un lien vers une recette n’hésite pas à le mettre

      • rony a écrit le 30 janvier 2017

        Après réflexion c’est vrai qu’il est sans doute moins connu que les autres, ben j’ai pas encore essayé les recette qui sont sur le net si j’en trouve une qui m’a paraît intéressante je te l’enverrai 😀

        • Anne a écrit le 30 janvier 2017

          🙂

          • Cécile a écrit le 3 février 2017

            bonjour à toutes et tous ! je regarde souvent le blog et pour une fois, je me permets d’ajouter mon grain de sel 😉 : le tieb bou dien est pourtant LE plat sénégalais, bien plus que le yassa. c’est même le plat national, les sénégalais le mangent quasiment tous les midis. mariée à un sénégalais, je sais l’importance du tieb et de sa préparation. pas de bonne maîtresse de maison sans bon tieb bou dien !! il est peut être moins connu aussi parce qu’il semble plus compliqué à préparer, mais si l’on résume, il s’agit d’un bouillon parfumé dans lequel cuisent poisson et légumes, puis le riz. pas de quoi être effrayé, mais en effet, cela demande un peu de pratique (et de temps). et c’est délicieux, difficile de résister ! on m’en demande et redemande toujours, bien plus que le yassa ou le mafé !

  • Caro a écrit le 30 janvier 2017

    Perso, je ne pense pas qu’ils soient « incontournables » car dans ce cas il y en a bien d’autres, tout dépend des régions d’Afrique où on va..
    Si je m’en tiens rien qu’à la Côte d’ivoire je peux citer beaucoup de choses : boeuf sauce graine, poulet braisé, attiéké, alloco, foutou banane, sauce arachide, placali, sauce gombo etc….

    • Anne a écrit le 30 janvier 2017

      Alors écris un blog, et liste tes 5 incontournables :p

      • Caro a écrit le 31 janvier 2017

        J’aime beaucoup votre blog mais cela m’étonne de votre part, je trouve ça très dommage pour la cuisine africaine d’être réduite à 5 incontournables.
        C’est comme si je listais les « incontournables  » de la cuisine européenne en citant par exemple le coq au vin, les moules frites, la pizza, la paella et le boeuf strogonov…

        • Anne a écrit le 1 février 2017

          Elle n’est pas réduite à 5 incontournables ; ces polémiques sont extrêmement usantes. J’en ai cité 5 parce que j’avais envie d’en citer 5. Si j’en avais cité 10, j’aurais les critiques et pourquoi pas 11, 18 ou 30. Ce genre de commentaires donne juste envie d’arrêter de bloguer et de partager.

          • Sylviane a écrit le 4 mars 2017

            Surtout pas ! Vos recettes sont bonnes, bien décrites, bien illustrées, votre blog est très beau et »généreux ». Restez sourde à ceux qui ne savent se manifester que dans la critique, je suis convaincue qu’il existe une majorité silencieuse qui apprécie votre travail. Et si je peux me permettre un conseil vous vous économiseriez du temps et de l’énergie à ne pas répondre ni vous justifiez. Moi je vous dis Bravo, Merci et surtout, surtout, continuez 🙂

          • Anne a écrit le 5 mars 2017

            Oh merci, vous me faites infiniment plaisir 🙂

          • PERCHAUD a écrit le 27 septembre 2017

            Et pan bien dit Anne

          • Anne a écrit le 27 septembre 2017

            😉

  • Epices Karina a écrit le 30 janvier 2017

    Le poulet Yassa est extraordinaire. Il y a quelques bons restos à Paris qui méritent une petite visite.

    • Anne a écrit le 30 janvier 2017

      Mais moi je suis provinciale 😉

  • YVES a écrit le 31 janvier 2017

    Et le Saka saka? Spécialité que l’on trouve avec de nombreuses variantes du nord de l’Afrique du Sud jusqu’au Sénégal ? Justement s’il y a un plat qui représente toute l’Afrique subsaharienne, c’est bien celui la.

    • Caro a écrit le 31 janvier 2017

      Je pense aussi qu’on ne peut pas faire de liste pour la cuisine africaine mais bon,
      Il vous faut écrire votre propre blog et lister vos incontournables d’après ce qui m’a été répondu au dessus..

  • nanabonbec a écrit le 1 février 2017

    Merci de votre article. Ca me donne une furieuse envie de cuisiner un de ces plats!!! (et pourtant j’étais en train de rechercher une recette de falafel!!!! )

  • Grace Grace a écrit le 20 mars 2017

    La photo d’illustration avec les cases en paille olalaa on touche le fond la voyagez un peu ca peut aider à voir plus loin que ce que les médias veulent bien vous montrer de l’Afrique

    • Anne a écrit le 20 mars 2017

      Vous me faites sourire :p Et de Grâce, Grace ^-^, apprenez à connaître un blog et un blogueur avant de commenter et de projeter vos propres prismes sur les autres.

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 600
followers
Pinterest
415 200
followers
Instagram
31 500
followers
Guanyin of Nanshan - Hainan, Chine.
Passion agrumes
Retour de pêche - Sanya, Chine
Nanshan temple - Sanya - Chine
Sur le vif...