Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Les secrets d’une bonne huile d’olive

Grèce Produits et Ingrédients Voyages

Huiles d'olives © Sebastian Duda Shutterstock

Huiles d’olives © Sebastian Duda Shutterstock

Quand j’étais en Crète, il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de participer à une dégustation d’huiles d’olives avec Giorgos Mavrakis, oléiculteur traditionnel (ils ont un moulin privé pour presser l’huile)  chez Koronekes. J’avais déjà goûté les huiles d’olives de Crète notamment celles d’Arnaud Gillet de Terre de Crète, mais là j’ai pu en savoir un peu plus sur les dénominations, et les qualités indispensables d’une bonne huile d’olive.

Qu’est ce qu’une huile d’olive vierge ? 

Les huiles d’olive vierges sont les huiles obtenues du fruit de l’olivier (c’est comme un jus de fruit en fait), uniquement par des procédés mécaniques ou d’autres procédés physiques dans des conditions, thermiques notamment, qui n’entraînent pas d’altération de l’huile. Elles ne doivent pas avoir subi de traitement autre que le lavage, la décantation, la centrifugation et la filtration. Ces huiles ne sont donc pas obtenues par solvant (oui oui, ça existe) et ne sont pas chauffées.

Et une huile d’olive vierge extra ? 

C’est une question d’acidité. Pour être qualifiée huile d’olive vierge extra, celle-ci doit avoir un un taux d’acidité libre inférieur à 0,8 % et se conformer à des critères de qualité organoleptiques précis. Ces normes ont été élaborées par le Conseil Oléicole International. C’est celle là qu’il faut privilégier. Pour vous donner une idée, l’acidité d’une huile d’olive vierge peut aller jusqu’à 2%.

Huile d'olive © Mira Drozdowski Shutterstock

Huile d’olive © Mira Drozdowski Shutterstock

A quoi on reconnait une bonne huile d’olive extra vierge ? 

3 critères sont essentiels

  • Son parfum : Une excellente huile d’olive doit être aromatique et doit sentir ….. l’huile d’olive. Elle ne doit pas exhaler autre chose. Pour bien percevoir les parfums, versez 1 cuillère à soupe d’huile dans un petit verre. Avec une main faites couvercle sur le verre et de l’autre tenez le fond du verre, cela va chauffer un peu l’huile. Remuez légèrement comme pour une dégustation de vin, puis sentez.
  • Son amertume : Une huile d’olive doit être amère. C’est un signe de qualité. Cette amertume doit être suffisamment apparente à la dégustation.
  • Son piquant.  Cette caractéristique ne doit pas apparaître quand vous l’avez en bouche, mais juste après l’avoir avalée. Cela doit gratter un petit peu la gorge. Je pourrai peut être dire ardent à la place de piquant pour que vous voyez un peu mieux. En anglais on dit spiciness (la conversation était en anglais). Ce caractère ardent indique, suivant son intensité, le taux d’antioxydant contenu dans l’huile. Plus huile est au contact de l’oxygène et moins ce caractère est intense.
Huile et olives de Kalamata ©Barbara Dudzinska Shutterstock

Huile et olives de Kalamata ©Barbara Dudzinska Shutterstock

Quelques conseils pratiques de Georgios : 

  • Choisissez une huile d’olive vierge extra.
  • Lors des dégustations, n’en testez pas plus de 3 à la fois. Votre palais est ensuite saturé et vous ne vous y retrouverez plus.
  • N’achetez pas une huile d’olive dans un contenant plastique. JAMAIS. Choisissez un contenant métallique ou encore en verre et gardez à l’abri de la lumière.
  • Achetez plutôt dans un grand contenant et laissez décanter. Transvasez au fur et à mesure dans un contenant plus adapté à l’utilisation quotidienne.
  • Privilégiez les labels de qualité. L’AOP (Appellation d’Originie Protégée) en est un. Celles que nous avons goûtées étaient AOP Peza, très bonnes.

Ensuite, c’est une histoire d’équilibre, de fabrication, de maturité des olives (Une huile réalisée à partir d’olives récoltés tôt aura des arômes herbacés alors qu’une réalisée à partir d’olives mûres sera plus sur le fruit sec), de terroir, de goût personnel etc.

 

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • joseph MELI a écrit le 26 janvier 2021

    OK

  • Giagnoli a écrit le 28 janvier 2023

    Vous lire est déjà un plaisir !
    Merci pour ce bel article sur Koronekes où je m’approvisionne chaque été (ainsi que famille et amis…). Un vrai bonheur et régal :o)))

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2022)

S'inscrire à la
newsletter

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas













Par type de plats












Par événements










Par régime alimentaire




Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
262 000
followers
Pinterest
563 200
followers
Instagram
83 100
followers
Fermer