P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Cuisson vapeur : Le b.a-ba

Alimentation et nutrition

Paniers vapeur (c) nioloxs shutterstock

Paniers vapeur (c) nioloxs shutterstock

La cuisson à la vapeur est un mode de cuisson ancestral qui conserve parfaitement les arômes et les qualités nutritionnelles des aliments… Hop, on s’équipe du bon matériel et on file en cuisine pour s’adonner aux plaisirs d’une cuisine légère, saine et savoureuse !

Le principe de la cuisson vapeur : 

Il est simple : l’eau en ébullition produit de la vapeur. Dans un réceptacle clos, donc chaud et humide, celle-ci va cuire doucement les aliments.

Les avantages de la cuisson vapeur :  Les arômes et les qualités nutritionnelles (vitamines, sels minéraux…) sont préservés, on n’utilise pas ou peu de matières grasses et les aliments restent moelleux. Le résultat est une cuisine légère, saine et savoureuse à la fois.  Ce mode de préparation est adaptée notamment aux légumes, aux poissons, à la volaille et à certains desserts, mais n’est cependant pas conseillé pour la viande rouge, les recettes au fromage et toutes les préparations qui doivent croustiller (tartes, quiches…).

Comment cuire à la vapeur, quel matériel utiliser ?

Tout dépend de la recette envisagée. Du plus simple au plus sophistiqué, à chacun son ustensile…

  • La casserole. Accueillant l’eau portée à ébullition, elle permet tout simplement de cuire les aliments que vous aurez placés au-dessus, dans des paniers vapeur : poisson, légumes, raviolis chinois… Pas de panier ? Une passoire peut faire l’affaire. Pour éviter que l’eau ne “goutte” à côté, tapissez-la d’un torchon, et couvrez-la.
  • Le couscoussier. Ce poids-lourd de la cuisson vapeur s’utilise pour le couscous… Mais pas que ! Le panier vapeur bénéficie des arômes des aliments cuisant à l’étage au-dessous.
  • La cocotte-minute et l’autocuiseur. Tous deux reproduisent en toute sécurité un écosystème pour la cuisson vapeur : une base d’eau, les aliments à cuire au-dessus (eau et aliments peuvent être mélangés). Le tout est hermétiquement fermé. La cocotte cuit grâce à l’action combinée de la pression et de la chaleur. Le temps de cuisson se compte à partir du moment où l’appareil “chuchote” pour évacuer le trop-plein de vapeur. Plus moderne, l’autocuiseur dispose de plusieurs fonctionnalités (programmes de cuisson, minuterie…). En cliquant ici vous découvrirez toutes mes recettes à l’autocuiseur.
  • Le four micro-ondes. Dans un plat adapté, on verse un peu d’eau, on place les légumes (haricots verts, chou-fleur, brocoli, pommes de terre…) que l’on recouvre d’un film alimentaire, avant de les faire cuire 8 à 10 minutes à pleine puissance.
  • Ajoutons aussi le Vitaliseur de Marion dont je vous ai déjà parlé pour une cuisson douce à la vapeur et le four vapeur (clic pour les recettes) que j’ai la chance d’avoir à la maison et que j’adore.
Légumes vapeur (c) ebrom shutterstock

Légumes vapeur (c) ebrom shutterstock

Le truc en plus :

Pour améliorer l’ordinaire pensez à parfumer l’eau de cuisson et/ou le contenu du panier. Utilisez par exemple :

  • Des herbes aromatiques fraîches (persil, thym, laurier, sauge, basilic, coriandre…) à placer sous les poissons, crustacés ou la volaille ;
  • Des cubes de bouillon (1 pour 1 l d’eau), du fumet de poisson, des zestes d’agrumes, ou encore des gousses d’ail ou des échalotes entières relèveront les plats à la vapeur.
  • Plus inattendu 1/3 de bière brune pour 2/3 d’eau ou quelques sachets de thé ou d’infusion… et le bouillon redoublera d’arômes.

N’oubliez pas d’assaisonner en fin de cuisson.

Herbes aromatiques (c) Multiart shutterstock

Herbes aromatiques (c) Multiart shutterstock

Le cas particulier de la papillote

Cette alliée culinaire permet de préserver les saveurs (et l’effet de surprise !) jusqu’à l’assiette. Elle peut être en papier d’aluminium (je déconseille), sulfurisé, film plastique spécial type Cartafata ou en feuille de bananier. Pour une version comestible, on préférera la feuille de chou.

Saumon, cabillaud, poulet… Après une marinade (citron vert, huile d’olive, lait de coco, sauce soja…), l’ajout d’épices et d’aromates (câpres…), voire de fruits secs, il ne reste plus qu’à emmailloter la préparation pour une cuisson vapeur de 10 (cabillaud), 12 (saumon) ou 25 minutes (volaille).

Cliquez ici pour toutes mes recettes de papillotes.

Et les desserts à la vapeur, c’est possible ?

Tout à fait. Les adeptes du sucré vont fondre : la cuisson vapeur sied particulièrement bien à la plupart des gâteaux, qui restent ainsi ultra moelleux. Cakes, gâteaux au yaourt ou au chocolat, muffins, génoises… Outre la texture très moelleuse, l’intérêt est de restreindre l’usage des matières grasses, car les gâteaux se démoulent très facilement.

La vapeur fait également des merveilles avec les crèmes desserts et les flans. Procédez comme pour une cuisson classique au four : même recette, mêmes ingrédients, même moule. Ensuite, il suffit d’adapter le temps de cuisson. Exemple avec un cuit-vapeur : 13 minutes pour des ramequins de crème caramel, 20 minutes pour des crèmes au chocolat ou encore 25 min pour un cake aux fruits. Il n’y a pas de risque de sur-cuisson avec la vapeur, puisque cette dernière garantit le moelleux. Bien laisser refroidir les gâteaux avant de démouler.

Poisson en papillote (c) Lapina Maria shutterstock

Poisson en papillote (c) Lapina Maria shutterstock

D’après un dossier de  www.lesfruitsetlegumesfrais.com

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • EVA a écrit le 17 septembre 2015

    Bonsoir: vous parlez de cuisson au micro-ondes; j’ai un cuiseur micro-ondes: il y avait précisé 10/15 minutes, par exemple, pour les Pdt ou les carottes: « trop », selon vous? De même, vous parlez de film alimentaire: dois-je recouvrir le plat ou les légumes pour une cuisson efficace? Que dites-vous des multi-cuiseurs genre KitchenUp (micro-ondes)? Puis-je aussi alors « aromatiser » l’eau que je mets au fond avec du bouillon? Merci de vos réponses

    • Anne a écrit le 17 septembre 2015

      Bonjour. C’est un temps indicatif. Il faut vous référer à la puissance de votre micro ondes (combien de watts ? ) et du programme que vous choisissez.
      Si vous voulez cuire à la vapeur, il faut recouvrir les légumes d’un film micro ondes.
      Je n’ai pas de cuiseur vapeur donc je ne sais pas. 🙂

      • EVA a écrit le 18 septembre 2015

        Merci!

  • Barbara a écrit le 17 septembre 2015

    merci pour ce billet très complet
    j’apprécie de cuire les légumes à la cocotte minute(quelle belle invention pratique et rapide , en, préservant les saveurs)pour les agrémenter assaisonner ou cuisiner ensuite à notre goût
    les papillotes aussi (et rapides au micro-ondes par ex les truites fraichement pêchées!!)
    merci pour les plus astuces(bouillon thé etc ) bonne idée

    pas possible lire maintenant mais je repasserai détailler plus tard grand merci

    • Anne a écrit le 17 septembre 2015

      A tout à l’heure alors Barbara 🙂

  • Anne de Bretagne a écrit le 17 septembre 2015

    Bonjour, Votre dossier Cuisson vapeurLe b.a-ba est top
    Merci

    • Anne a écrit le 17 septembre 2015

      Alors je suis ravie de l’avoir partagé

  • Evaliya cuisine a écrit le 17 septembre 2015

    Merci pour cet article, il est parfait pour alléger les repas (les glaces de cet été ont été mortelles pour ma ligne …)

  • Les fruits et légumes frais a écrit le 30 septembre 2015

    Merci pour cette jolie mise en avant de notre dossier consacré à la cuisson vapeur ! Les desserts à la vapeur, c’est possible ? Eh oui ! Et pour tous les gourmands de légèreté, nous avons une recette de vapeur de pommes aux noisettes, sauce au miel et à l’orange ! http://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/en-cuisine/recettes/vapeur-pommes-sauce-orange-miel-noisettes
    Bonne journée avec Les fruits et légumes frais !

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 300
followers
Pinterest
415 500
followers
Instagram
28 000
followers
Dernières heures au paradis avant un grand saut vers le nord ; vous pourrez continuer à suivre le #festivalbernardloiseau chez @lacuisinedemercotte ; je regrette de ne pouvoir rester plus longtemps ☉ ; c'était chouette #constanceculinary ❤
Bon appétit !
Hello from paradise ☉
Préparation des coeurs de palmiers @constancehotels ; on enlève l'écorce de l'arbre et ensuite on coupe, on tranche et on se régale #constanceculinary #festivalbernardloiseau Le palmiste (coeur de palmier) est l'un des ingrédients obligatoires du concours de cuisine @bernardloiseau où s'affrontent les chefs présents.
Sur le vif...
Fermer