P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Torta del Casar, un fromage de brebis made in Estrémadure

Espagne Photothèque Fromages Produits et Ingrédients Reportages Voyages

Torta del Casar ©FB TOrta del Casar

Torta del Casar ©FB TOrta del Casar

Peut être avez vous croisé cette spécialité espagnole chez votre fromager en vous demandant quel était son goût ou comment était-il fabriqué ? Il faut dire que la Torta del Casar est l’un des fromages espagnols les plus célèbres. Il est originaire de la province d’Estrémadure où j’étais la semaine dernière. Ce fromage dur au lait cru de brebis a pour originalité, une fois affiné (60 jours), d’avoir un coeur liquéfié, très crémeux. C’est assez surprenant.

Brebis au printemps - Estrémadure - ©Torta Del Casar FB

Brebis au printemps – Estrémadure – ©Torta Del Casar FB

D’où vient la torta ? 

En Estrémadure, la fabrication du fromage est favorisée par les conditions climatiques.  Le climat tempéré et chaud augmente la productivité des bêtes et la qualité du lait.

Toutefois, dans la région de Casar de Cáceres et ses environs, on s’aperçut que certains fromages ne suivaient pas le processus de maturation complet habituel. La pâte intérieure restait fluide ce qui réduisait le volume du fromage et lui donnait une forme aplatie rappelant celle du galet (torta). Les bergers le qualifièrent alors de fromage à torta et le gardèrent pour leur consommation personnelle.

Pourquoi cela ne fonctionnait pas  ?

Toutes les causes possibles et imaginables ont été évoquées, de l’influence de la lune à la vigueur des mains qui le fabriquait. Ce phénomène est plutôt lié à des variables telles que la température extérieure, l’humidité de l’air ou la quantité de sel qui n’était pas contrôlées au cours du processus artisanal de fabrication. Comme souvent en cuisine, c’est le hasard qui a contribué à la naissance d’un produit. Quoi qu’il en soit, les habitants des villages alentours ont donné à ce fromage le nom de Torta del Casar, rappelant ainsi sa forme anormale et la ville où il était fabriqué.

Torta del Casar - FB Torta del Casar

Torta del Casar – FB Torta del Casar

Grâce à sa texture onctueuse caractéristique la Torta del Casar peut être tartinée.

Torta del Casar

Torta del Casar

Les caractéristiques spécifiques et la production artisanale de la Torta del Casar ont été reconnues à travers la création en 1999 d’une Appellation d’Origine Protégée qui permet de contrôler la fabrication et la qualité finale du produit.

Celle-ci garantit

  • que le lait cru de brebis servant à sa fabrication artisanale provient de troupeaux sélectionnés de souches Mérinos et Entrefino
  • et que le cynara cardunculus (la fleur de cardon) est employé comme présure végétale lors de la fabrication.
Cynara cardunculus ©Galina Gutarin shutterstock

Cynara cardunculus ©Galina Gutarin shutterstock

La zone géographique délimitée inclue les communes de Llanos de Cáceres, Sierra de Fuentes et Montánchez. Actuellement les villes de Casar de Caceres et  Almoharín sont les fers de lance de la production.

La Torta del Casar est également savoureuse dans de nombreuses recettes. On l’utilise par exemple pour la confection de sauces. Vous trouverez par exemple ici la recette de la sauce Torta del Casar de Damian. Cela ressemble un peu au Vacherin Mont D’or pour vous donner une idée. Au niveau odorat, c’est puissant (catégorie fromages-qui-puent) mais au goût, c’est beaucoup plus doux, un peu acide et peu salé.

Si vous en trouvez ou si vous passez par cette province Espagnole, n’hésitez pas à goûter.

Pour plus d’informations :

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • caramelle a écrit le 14 juin 2015

    Très intéressant reportage! Nous consommons énormément de laitages mais pas ceux de brebis. Le goût fort prononcé ne passe pas. Est-ce le cas de ce fromage? Merci Anne!

    • Anne a écrit le 14 juin 2015

      Non il est assez doux. Par contre au niveau odeur, c’est parfumé 😉

  • betty a écrit le 14 juin 2015

    Merci pour le voyage !
    J’aime beaucoup la fleur de cardon, belle découverte

    • Anne a écrit le 15 juin 2015

      Avec plaisir Betty. A bientôt

  • ManueB a écrit le 15 juin 2015

    je suis fan de fromage mais ceux là je ne les connais pas..
    ça donne envie d’y gouter;.. miam

    manue 🙂

    • Anne a écrit le 15 juin 2015

      Merci MAnue. Bon début de semaine

  • 40andsowhat a écrit le 15 juin 2015

    Merci pour cette jolie découverte culinaire ! Moi qui adore le fromage, je ne manquerai pas de goûter si je tombe dessus.

    • Anne a écrit le 15 juin 2015

      Avec plaisir 40andsowhat. Bon début de semaine

  • isa a écrit le 15 juin 2015

    Même pas peur de l’odeur, quand on vit au pays du reblochon, on a l’habitude 🙂
    Jamais vu ce fromage, jamais entendu le nom non plus. Bien dommage, il me fait de l’œil.
    Peut-être le trouves-tu plus facilement par chez toi étant relativement proche de l’Espagne?

    • Anne a écrit le 15 juin 2015

      Faut que je regarde au marché la semaine prochaine. Si je trouve je te dirai

  • Véro a écrit le 15 juin 2015

    Le fromage toute une histoire d amour… peut etre peut on le trouver à l epicerie du Jamon Jamon rue Louis Combes Bx ou aux Capu apparemment ouverture d un nouveau stand espagnol… 🙂

    • Anne a écrit le 15 juin 2015

      Ahhhh je verrai cela samedi. Merci Véro 🙂

  • OJack a écrit le 16 juin 2015

    Merci pour cette découverte culinaire, très curieuse et très gourmande. Le fromage de brebis est délicieux et le cœur coulant prête à de nombreuses utilisations plus décadentes les unes que les autres…

    • Anne a écrit le 16 juin 2015

      Avec plaisir Ojack. J’aime bien le côté décadent dont tu parles 😉

  • Seb a écrit le 17 juin 2015

    Merci pour ces découvertes… Ce fammeux Torta del Casar, le trouve-t-on part chez nous ??? 🙂

    • Anne a écrit le 17 juin 2015

      Oui, mais plutôt dans les épiceries fines.

  • Comete a écrit le 24 juin 2015

    Oh on dirait le fromage de ma région au Portugal : queijo da Serra da Estrela 🙂

    • Anne a écrit le 24 juin 2015

      Je ne connais pas du tout, je vais chercher sur google .Merci pour l’info

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 300
followers
Pinterest
415 500
followers
Instagram
28 000
followers
Préparation des coeurs de palmiers @constancehotels ; on enlève l'écorce de l'arbre et ensuite on coupe, on tranche et on se régale #constanceculinary #festivalbernardloiseau 
Le palmiste (coeur de palmier) est l'un des ingrédients obligatoires du concours de cuisine @bernardloiseau  où s'affrontent les chefs présents.
Au marché de Flacq, île Maurice.
Comme un petit air d'Hollywood -  #constanceculinary #festivalbernardloiseau
Salade de palmiste (coeurs de palmiers) et marlin fumé #festivalbernardloiseau #constanceculinary
Sur le vif...
Fermer