Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Melon, du champ à l’assiette : Le conditionnement

France Reportages Voyages

vue d
Stationnement de conditionnement Rouge Gorge – Taizé (79)

Après la cueillette et de nouvelles vérifications qualitatives, les melons sont déversés sur un tapis roulant :

http://dai.ly/xdyrgs

Ils passent sous un jet pour être nettoyés :

http://dai.ly/xdyrj7

Puis là, sont à nouveau triés manuellement.

http://dai.ly/xdyrk0

Les employés font attention aux défauts esthétiques. et enlèvent aussi les melons trop petits.

http://dai.ly/xdyrkw

Certains partent sur le tapis ‘2è choix’ et d’autres à la poubelle.

La teneur de sucre du melon est vérifié régulièrement à l’aide d’un réfractomètre. On met un peu de jus de melon dessus, on regarde dans le viseur et on voit la teneur immédiatement. Si un lot est en dessous des normes qualitatives, il est sorti de la chaine.

Réfractomètre

Les melons continuent leur chemin et enchaînent par un tapis roulant où ils sont répartis en fonction de leur calibre (une dizaine de différents).

http://dai.ly/xdyro9

Au bout du tapis, des ouvriers les mettent en cagettes :

mise en cagettes des melons Rouge Gorge

Cagettes Rouge Gorge

mise en cagettes des melons Rouge Gorge

Puis, les cagettes pleines de melons, partent sur un dernier tapis et atteignent une machine qui les empile les unes sur les autres :

http://dai.ly/xdz4x8

Les palettes sont ensuite cerclées et étiquetées :

Palettes de melon cerclées et étiquetées

Puis sont stockées en chambre froide et/ou chargées dans les camions à destination des centrales d’achats, des grandes surfaces …

Stockage des palettes en chambre froide Chargement des palettes dans le camion - Quai de chargement

Ces melons vous les retrouverez quelques heures ou quelques jours plus tard dans les rayons de vos supermarchés, chez vos primeurs, ou sur vos marchés.

Voilà, c’est la fin de la saga melon. J’espère qu’elle vous aura intéressée. Pour les premiers épisodes, je vous renvoie à :

Les bonus :

Et pour conclure, un grand merci à Christophe et Stéphane pour leur accueil.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Virginie B a écrit le 12 juillet 2010

    tu as réalisé un super reportage dis donc, complet et intéressant !

  • joelle a.k.a auntie a écrit le 12 juillet 2010

    Super, le reportage! Bravo!

  • Anne a écrit le 12 juillet 2010

    J’aime beaucoup ta nouvelle façon de nous faire vivvre tes expériences: en plusieurs épisodes.

  • herve a écrit le 12 juillet 2010

    bonjour Annetrés interessant ce reportage bonne jounrée à toihervé (lesateliersdhys)

  • bolliskitchen a écrit le 12 juillet 2010

    je les achète bio, car, tu vas rigoler,à Paris, en tout cas dans mon quartier, il y a que des melons espagnols, quelle honte! Vu qu’il y en a en France, voici la preuve……….

  • audrey a écrit le 12 juillet 2010

    super ton reportage ! j’ai cherché un melon rouge gorge ce dimanche au marché pas trouvé, pris une autre marque, il était infect. Pffff pas de chance !

  • Bleck a écrit le 13 juillet 2010

    Un beau melon bien mûr, craquelé, superbement sucré c’est magnifique… 273 OOO melons sucrés et goutus ça n’a pas la même gueule… « suis jamais content… 100 grammes d’un joli foie gras c’est top, 137 kilogrammes de foie gras c’est tout simplement dégeulasse…Pénible, le Bleck hein !!Bleck

  • Anne a écrit le 13 juillet 2010

    @ Bolliskitchen : oui il y en a en France. 3 grandes régions productrices : le sud est du côté de Cavaillon, le Sud Ouest du côté de Lectoure et les Charentes et le Poitou.@ Bleck : yep ^_^ En fait je me demande ce que les gens pensent de leur alimentation. Genre croient ils qu’elle nait dans les choux et dans les roses ? J’essaie de montrer d’où vient le melon que nous mangeons, tu trouves ça dégueulasse, l’autre jour je montre le pavillon boucherie à Rungis, j’ai dans mes commentaires, rhaaaa tous ces cadavres c’est horrible. Ca me dépasse un peu quand même ^_^

  • Linou a écrit le 14 juillet 2010

    c’est assez impressionnant cette chaine de montage. Mais vous avez du avoir mal à la tête en fin de journée

  • Patrick a écrit le 14 juillet 2010

    C’est bien de savoir qu’une marque est meilleure qu’une autre et limite le risque de se tromper. C’est encore mieux d’aller sur le marché et de laisser le producteur choisir, mais il parait que c’est réservé à des privilégiés ???Concernant Bleck, je suis allé lire son blog et du coup je comprends ses remarques.A part ça, le National, c’est exactement comme tu l’as décrit.Bises

  • Anne a écrit le 14 juillet 2010

    Ben tu sais, Monsieur melon, il nous a dit que pas mal de ses melons second choix partaient sur les marchés …, achetés sur place par des maraichers ou des revendeurs et que les top qualités partaient en grande surface …

  • Patrick a écrit le 14 juillet 2010

    Je le crois volontiers, c’est pourquoi j’ai précisé « producteur ». Comment être sûr qu’il s’agit d’un producteur ? En allant chez lui.

  • Anne a écrit le 14 juillet 2010

    Yep. Là c’était le cas 🙂 Mais sinon, c’est compliqué.

  • " Je me balade ... - Papilles et Pupilles " Blog Archive a écrit le 7 février 2011

    […] Visite de l’entreprise Rouge Gorde : Melon, du champ à l’assiette : Le conditionnement […]

  • […] Tout lot qui ne sera pas conforme aux critères de qualité sera jeté. Demain, suite et fin, la chaîne de conditionnement […]

  • Claude Veyrac a écrit le 29 juin 2017

    Très intéressant, mais :
    – quels sont les « traitements » que vous mentionnez ? Quelles molécules, pour traiter quoi, tous les combien ? Qu’en est-il des melons cultivés en « bio » ?
    – sur place (en magasin primeur, sur un marché ou en grande surface) comment choisir tel melon plutôt que tel autre ? En vérifiant quelles caractéristiques ?

    • Anne a écrit le 30 juin 2017

      Je ne suis pas de la police :p N’hésitez pas à investiguer de votre côté

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je mange :) ©Tookapic CC0 Pixabay
Au menu d' Avril :
- La cuisine avec les enfants
- Les tartinades
- Les asperges
Découvrir l'édito d'avril
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 800
followers
Pinterest
415 400
followers
Instagram
35 800
followers
Vue sur Las Vegas depuis le Delano
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer