P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Les ananas bio du Costa Rica

Costa Rica Reportages Voyages

Le Costa Rica est pays très gros producteur d’ananas. Vous en trouvez de nombreux champs dans les zones situées au niveau de la mer. Au début, alors que nous étions dans la voiture, je me demandais ce qu’étaient ces plantes et ensuite, en m’arrêtant, j’ai vu.

Champ d'ananas - Costa Rica

Champ d’ananas – Costa Rica

J’ai eu la chance de visiter une exploitation située à La Virgen de Sarapiqui, un petit village situé au nord de la capitale San José. C’est la plus grande existant en bio dans le pays, elle compte une trentaine d’hectares et produit exclusivement la variété Golden (MD2).

Sachez d’abord que l’ananas est un fruit qui pousse sur le sol (et pas dans les arbres). La plante fait entre 1 mètre et 1,50 mètre de haut et ses feuilles sont extrêmement coupantes.

Comment se passe sa culture (en bio) :

  • La plantation : On plante un rejet de la plante mère.
Plant d'ananas

Plant d’ananas

  • 9 mois plus tard, la floraison est provoquée. De longue date les planteurs ont cherché à contrôler leur production d’ananas. Maîtriser la floraison c’est maîtriser non seulement la période de récolte mais également le poids du fruit. On provoque donc cette floraison par dispersion d’éthylène (seul produit autorisé en bio).
  • Et 21 semaines plus tard, c’est la récolte

La cueillette (de même que la plantation) des ananas se fait à la main et c’est un travail très dur. Imaginez les conditions météorologiques très difficiles (chaleur + humidité), la position penchée (pour la plantation) et le fait que les feuilles des ananas soient extrêmement coupantes. C’est vraiment hard et c’est le quotidien de milliers de travailleurs immigrés, la plupart du temps originaires du Nicaragua voisin.

Lors de la récolte, 35% des fruits ne sont pas qualifiés pour l’exportation car ils présentent des défauts visuels. Ils partiront pour la conserve, le jus, la marmelade etc.

Quand l’ananas est cueilli, la plante crée des rejets. 2 seront utilisés : l’un d’entre eux deviendra un nouvel ananas (chaque plante donne 2 ananas et vit donc 3 ans) et l’autre sera coupé pour créer un nouveau plant.

Lorsque la plante donnera le deuxième fruit, ce n’est plus 35% qui partiront à la confiture ou ailleurs mais 70%. Ensuite la plante sera arrachée et servira de compost.

Pour produire un ananas bio, 16 mois sont nécessaires (seulement 11 mois en agriculture conventionnelle).  La production s’échelonne toute l’année, il n’y a pas vraiment de saison.

Dans la plantation bio que j’ai visitée, 5000 ananas sont collectés chaque semaine et exportés par bateaux (2 semaines et demi par exemple entre la cueillette et le rayon d’un magasin Whole foods en Angleterre). Il faut donc les cueillir avant la maturité.

Ananas bio

Ananas bio

Et le goût ?

Les ananas que j’ai pu goûter au Costa Rica sont très doux. Pour moi ils manquent un peu d’acidité. Mais quoi qu’il en soit, celui que j’ai goûté, juste cueilli dans le champ était absolument succulent !

Ananas bio du Costa Rica

Ananas bio du Costa Rica

Pourquoi choisir des ananas bio et issus du commerce équitable :

Je vous recommande vraiment d’acheter des ananas bio. Lors de la visite de la plantation, le propriétaire nous expliquait les (très) nombreux traitements effectués en agriculture conventionnelle dont l’un pour colorer les ananas (apparemment ce serait plus appétant pour nous autres occidentaux). En plus ils nous paraissent mûrs alors qu’en fait non. Comme d’habitude en agro alimentaire quand on achète du « prix », il vaut mieux se poser des questions.

Et équitable parce que quand on voit la difficulté du travail, on se dit que l’on peut bien débourser quelques euros de plus pour que des gens à l’autre bout de la chaîne puissent vivre dignement.

Cette semaine j’ai vu dans un supermarché à côté de chez moi des ananas à 1 € pièce et cela m’a choquée. Entre la marge du magasin et les frais de transport je me demande à quel prix il a été vendu. Comment voulez-vous qu’à l’autre bout de la chaine des gens vivent dignement et que des agriculteurs n’emploient pas toutes sortes de traitements pour faire grossir les ananas le plus vite possible ! S’il vous plait, ne soyez pas complice de ce système en les achetant.

Bref, ca m’énerve !

Cliquez ici pour découvrir toutes mes recettes utilisant des ananas.

L’info épate belle mère

Qui a dit ?

« Il a la forme d’une pomme de pin, mais il est deux fois plus gros, et son goût est excellent. On peut le couper à l’aide d’un couteau, comme un navet, et il paraît très sain.» Cliquez sur Show pour lire la réponse

Spoiler Inside SelectShow
Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 2 novembre 2016

    merci Anne
    l’ananas frais (et bien mûr!) c’est hummmmmmmmmmmmmmmmmmmm :o)

  • iris a écrit le 2 novembre 2016

    la meilleur de tous c est l ananas victoria qui se trouve à l ile de la reunion , rien à voir avec ceux de costa rica ou d ailleurs

  • Amy | Foodetcaetera a écrit le 2 novembre 2016

    Article très intéressant, j’adore l’ananas, c’est mon fruit favori!

  • Malie a écrit le 2 novembre 2016

    J’ai eu la chance de partir en trek 15 jours au Costa Rica . Nous mangions local et dormions chez l’habitant( nous sommes allés 2 jours chez les indiens Bribris)
    Tous les matins au petit déjeuner à coté du plat de riz et haricots noirs nous avions notre assiette de fruits avec banane, mangue, papaye et ananas : un régal! Que de bons souvenirs avec des personnes adorables. Merci Anne

  • denise a écrit le 2 novembre 2016

    Bravo Anne pour votre billet d’humeur sur le prix des produits qu’on achète.
    Quand on achète à un prix trés bas, on est complice d’un système qui épuise la planète, les producteurs concernés et…notre santé!

  • Lili a écrit le 2 novembre 2016

    Bravo pour ce billet d’humeur, votre article est très intéressant.
    Merci Anne.
    Lili

    • Anne a écrit le 2 novembre 2016

      Avec plaisir Lili. Soutenons les gens qui bossent bien 🙂

  • jungers nicole a écrit le 2 novembre 2016

    Merci pour vos précieux conseils et surtout de nous offrir ce dépaysement par vos ressentis et de nous permette de voyager par le biais de votre blog.
    Pensées du var
    Nicole

  • Sandrine 40andsowhat a écrit le 3 novembre 2016

    C’est vrai que je ne fais pas forcément attention pour les ananas, qu’ils soient bio ou pas. Alors que je suis intransigeante pour tout le reste ! Je vais regarder ça de plus près car j’adore ça !

  • Isabelle a écrit le 8 novembre 2016

    Enfin ils se mettent au bio, parce que pour l’instant, cet ananas du Costa Rica, produit à la chaine, coupé vert, insipide au possible, mérite encore bien son surnom d’Ananas Dollar. Je vais guetter le bio. Merci de l’info

    • Anne a écrit le 8 novembre 2016

      Avec plaisir Isabelle 🙂

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
Aujourd'hui c'est cookies
La ronde des fromage
A la campagne pour un déjeuner à la découverte des truites des fjords norvégiens @Norge_fr
Grand beau temps aujourd'hui à Bordeaux -  à tous et bon début de week-end ☉
Sur le vif...
Fermer