P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Clootie Dumpling : Gâteau écossais aux raisins secs et à la mélasse

Ecosse Gâteaux pour toute la famille Voyages

Blantyre, Ecosse

Blantyre, Ecosse

Helena habite Blantyre, un village peu éloigné de Glasgow. Elle m’a très gentiment accueilli une matinée la semaine dernière pour m’apprendre à cuisiner sa recette familiale de Clootie Dumpling. Je suis très touchée qu’elle ait bien voulu la partager avec nous et je la remercie encore.

Elle tient la recette de sa mère qui préparait souvent ce gâteau pour les anniversaires. Elle glissait dans la pâte à gâteau des pièces de monnaie ou des petits cadeaux enveloppés dans du papier cuisson. Imaginez la surprise des enfants à la découpe ! Trop bien.

D’où vient ce nom bizarre vous demandez-vous peut être ? Dumpling on comprend, c’est une boulette mais cloothie ?

Clootie est le mot écossais signifiant vêtement (clothes en anglais). Ce gâteau cuit en effet enveloppé dans un linge plongé dans l’eau bouillante, une technique à laquelle nous sommes peu habitués de ce côté ci du channel.

Elle le réalise habituellement pour Noël, le Nouvel an ou le Burns supper dont je vous ai parlé. Helena précise que comme il est facile  à couper, c’est le gâteau idéal quand on a beaucoup de monde à dîner. Il se congèle également très bien, totalement ou partiellement.  Il peut être mangé tel quel ou encore tartiné de beurre à l’heure du thé.

Enfin pour conclure, avant de démarrer la recette, Helena me précisait que l’on trouvait parfois de la graisse de rognons de boeuf à la place du beurre  dans les ingrédients. Je n’ai rien contre la graisse de rognons de boeufs mais rien qu’à la penser de devoir trouver un magasin qui en vend, … pfiou quoi. Alors je lui ai dit que le beurre, c’était top !

Clottie Dumpling

Clottie Dumpling

Voici donc la recette (c’est succulent).

Il vous faut, pour un gros gâteau (10 personnes)

  • 550 g de farine (4,5 tasses)
  • 250 g  de sucre (1,5 tasse)
  • 1,5 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 1,5 cuillère à café de cannelle
  • 1,5 cuillère à café de quatre épices
  • 1, 5 cuillère à café de sel
  • 170 g de beurre (6 onces)
  • 150 g  raisins secs bruns (1,5 tasse)
  • 150g de raisins secs blonds (1,5 tasse)
  • 140 g de mélasse (1/2 tasse). Vous trouverez dans n’importe quel magasin bio.
  • +/- 360 ml de lait (1,5 tasse). A adapter en fonction de la farine choisie pour atteindre la consistance voulue (photo plus bas)

Mettez la farine, le sucre, le bicarbonate, la cannelle, le quatre épices et le sel dans un bol.  Sablez la pâte avec les doigts (vous pouvez aussi faire la pâte au robot).

Sablez la pâte

Sablez la pâte

Ajoutez ensuite les raisins secs et mélangez.

Ajoutez les raisins secs

Ajoutez les raisins secs

Versez ensuite la mélasse et mélangez à nouveau.

Ajoutez la mélasse (Black Treacle)

Ajoutez la mélasse (Black Treacle)

Terminez en versant le lait.

Pâte terminée

Pâte terminée

La pâte doit avoir cette consistance :

Consistance de la pâte (gros plan)

Consistance de la pâte (gros plan)

Portez à ébullition une grande quantité d’eau dans un grand récipient (type couscoussier, cocotte minute etc.) Prenez un tissus fin en coton de la taille d’une taie d’oreiller.

Linge pour Clottie Dumpling

Linge pour Clottie Dumpling

Faites bouillir de l’eau et versez sur le tissus. Helena se sert de l’eau de sa bouilloire, so scottish ;). C’est pour éliminer tout problème bactérien dit-elle.

Posez ensuite ce tissus bien à plat sur une table. Farinez-le de façon uniforme.

On met la farine sur le linge

On met la farine sur le linge

Versez la pâte sur la farine.

Helena met la pâte sur la farine

Helena met la pâte sur la farine

Puis, refermez le tissus.

On ferme le tissus

On ferme le tissus

Liez à l’aide d’un cordon en laissant un peu de place pour que la vapeur puisse faire son effet.

Avant la cuisson

Avant la cuisson

Formez une boucle avec le lien pour que ce soit plus pratique de porter le gâteau pour le mettre et l’ôter de l’eau.

Poser une assiette au fond d’une grande gamelle type couscoussier.

Assiette

Assiette

Remplissez d’eau et portez à ébullition. Quand l’eau bout, plongez-y le gâteau.

Plongez le gâteau dans l'eau bouillante

Plongez le gâteau dans l’eau bouillante

Mettez ce paquet dans l’eau bouillante. Il doit être complètement couvert. Couvrez et laissez cuire pendant 4 h 30 (oui oui 4 h 30) à feu assez vif (l’eau doit tout le temps bouillir). Quand le niveau d’eau diminue (évaporation) complétez avec de l’eau bouillante. Au bout de 4h30, enlevez précautionneusement le gâteau.

Sortez le gâteau

Sortez le gâteau

Mettez-le sur une assiette. Coupez la ficelle, ouvrez le tissus  délicatement.

Coupez le lien et enlevez le tissus doucement

Coupez le lien et enlevez le tissus doucement

Mettez une assiette sur le dessus. Hop retournez.

On retourne et on enlève le tissus

On retourne et on enlève le tissus

Le gâteau sera ainsi plus joli (c’est vrai que ce n’est pas visuel mais c’est super bon. Je me disais que poudré de sucre glace, ce ne serait peut être pas mal). Décollez très doucement le tissus du gâteau et laissez refroidir.

Clottie Dumpling après cuisson

Clottie Dumpling après cuisson

A consommer tiède ou froid.

On tranche comme un camembert ou alors en faisant de larges tranches :

On tranche

On tranche

Helena découpe

Helena découpe

C’est super super super bon.

Encore merci à Helena pour ce partage, cet excellent moment passé ensemble. Thanks a million Helena for sharing this recipe 🙂

 

Allez on en discute ?
Les avis
  • ptitecuisinedepauline a écrit le 9 février 2015
    5

    Très original ce gâteau!

    • Anne a écrit le 9 février 2015

      oui, je n’en avais jamais vu comme ça avant.

  • db a écrit le 9 février 2015
    5

    Excellent !! Le mien était bcp moins joli que le tien et faisait un poil gloubiboulga au sortir du linge mais tout le monde a aimé au goûter, tiède, avec un thé.
    Merci Anne

    • Anne a écrit le 10 février 2015

      Merci beaucoup 🙂 Je suis ravie que la recette t’ait plu

  • Nath a écrit le 6 mars 2016
    5

    La cuisson nous a tenu en haleine tout l’après-midi… Une fois qu’on enlève la « croûte » c’est beaucoup plus agréable ! Merci pour la découverte. Nath

    • Anne a écrit le 6 mars 2016

      Merci Nathalie, je partage votre photo reçue par mail

Les commentaires
  • PatG a écrit le 6 février 2015

    Il va falloir que j’essaie!
    Ici en Bretagne la cuisson dans un torchon bouilli on connait bien: c’est comme ça qu’on cuit le far dans le kig ha farzh.
    D’ailleurs c’est la saison, va falloir en refaire bientôt (on n’en a fait qu’une fois cet hiver).

    • Anne a écrit le 7 février 2015

      Merci Pat, je ne savais pas

  • anyana3 a écrit le 6 février 2015

    voilà un gâteau comme je les aime : bien original !!!

    • Anne a écrit le 7 février 2015

      Oui, ça change 🙂

  • Melly a écrit le 6 février 2015

    Oui, en Bretagne, chez les « petits Bretons » on cuit de le kig ha farzh dans un torchon, en forme de boudin long –
    de la farine de seigle par ex, dans une potée (viande et légumes) – donc ce n’est pas un gâteau, mais le procédé est pareil –

    dis comment tu fais pour aller cuisiner comme ça aux quatre coins du monde, du en as de la chan-ance, et surtout MERCI
    de nous en faire profiter ( mais quand même je me demande QUAND tu es chez toi, dans TA cuisine à toi !)
    tu dois en avoir des miles sur ton flying blue !

    • Anne a écrit le 7 février 2015

      @MElly en ce moment pas souvent dans ma cuisine à moi. Vivement que je rentre 😉

  • Valérie a écrit le 7 février 2015

    A tester de toute urgence ! Mon marque-page déborde de tes recettes à tester, heureusement c’est les vacances, je vais m’y mettre ! Merci pour tous ces appétissants partages.

    • Anne a écrit le 7 février 2015

      C’est un plaisir Valérie

  • argone a écrit le 7 février 2015

    Surprenant mais sûrement délicieux … je tenterais bien, ce type de cuisson doit donner un gâteau super moelleux !

  • LadyMilonguera a écrit le 7 février 2015

    Il est tout à fait étonnant ce gâteau…

    • Anne a écrit le 7 février 2015

      Oui, c’est la première fois que je voyais cette technique

  • evaliya cuisine a écrit le 8 février 2015

    C’est une très belle découverte, je ne connaissais pas du tout ce gâteau. Merci pour le partage.

    • Anne a écrit le 8 février 2015

      Merci à toi Evaliya

  • MlleJuin a écrit le 9 février 2015

    En effet… original cette technique de cuisson!

  • delphine a écrit le 14 février 2015

    Hello

    est ce qu’on peut changer le mode de cuisson par une cuisson tradi au four ?
    Merci

    • Anne a écrit le 14 février 2015

      Argh, je ne pense pas

  • dominique a écrit le 25 avril 2016

    Bonjour, je cherchais une recette de gâteau pour employer ma mélasse…
    et je découvre votre recette, -comme j’adore le « pudding » brittish, je suis sûre d’aimer aussi celui-ci, version scottish ; la cuisson au torchon ne m’est pas inconnue, car en petite Bretagne on se régale du kig a farz, « viande avec far », ainsi que dit plus haut..; Je voulais surtout vous remercier pour ce reportage, déjà en lui-même délicieux,ce voyage en cuisine et dans la cuisine, et aussi tout autant Helena, qui nous ouvre les portes de la dégustation…

  • CARBETY a écrit le 29 octobre 2016

    original : mais par quoi peut on remplacer la mélasse ? merci
    je découvre votre site qui est très intéressant……

    • Anne a écrit le 30 octobre 2016

      Bonjour

      Argh par rien :p Pourquoi vouloir la remplacer ? C’est ce qui fait la spécificité de ce gâteau en plus du mode de cuisson bien sûr.

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
Lindemans Faro - un goût entre bière et cidre - étonnant  
En fait j'adore
Grand place - Lille
Vitrine Repetto - Lille
Welsh - Lille
Sur le vif...