P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Etre végétarien – Alexandra De Lassus

Livres Végétarien

Etre végétarien - Alexandra de Lassus et Simon Sek

Etre végétarien – Alexandra de Lassus et Simon Sek

Le végétarisme séduit de plus en plus de français. Rappelons que le végétarisme est une pratique alimentaire qui exclut la consommation de chair animale. Sa définition la plus large correspond à l’ovo-lacto-végétarisme (le végétarisme occidental classique) qui consiste à consommer des végétaux, des champignons et des aliments d’origine animale comme le miel, les œufs, le lait ainsi que leurs produits dérivés.

Le végétalien lui, ne consomme que des végétaux et des champignons et j’ai même découvert dans ce livre, Etre végétarien d’Alexandra De Lassus, la notion « française » de vegan, qui est encore plus restrictive que le végétalisme puis qu’elle englobe les cosmétiques,  l’habillement, refuse la corrida etc.

Le livre parle aussi de différentes variantes :

  • les flexitariens (qui mangent occasionnellement de la viande),
  • les pesco végétariens (des végétariens qui mangent du poisson => cette notion m’échappe un peu pour tout vous dire).

Cet ouvrage comporte de nombreuses réflexions sur pourquoi et comment devenir végétarien ainsi que beaucoup d’informations pratiques. Alexandra livre son cheminement personnel : pourquoi abandonner la viande, que manger exactement, comment rester en bonne santé, comment assumer son choix alimentaire auprès de sa famille et ses amis, où faire ses courses, dans quels restaurants dîners ou encore dans quels pays voyager.  Bref vous trouverez beaucoup d’informations pratiques pour être végétarien au quotidien dans la joie, la bonne humeur et la santé (et un peu de militantisme qui m’a parfois dérangée).

Le livre est très bien écrit, très complet et sera utile à tous les gens qui souhaitent démarrer ce type d’alimentation.  A noter qu’il est joliment illustré par Simon Sek.

Etre végétarien – Alexandra de Lassus – Illustrations Simon Sek – Editions : Chêne : 16,90€

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Ariane a écrit le 30 août 2014

    Tout à fait d’accord, livre bien fait et plutôt pas extrémiste, j’en avais parlé aussi 😉 http://ariane.blogspirit.com/archive/2014/04/13/lectures-vegetariennes-3001675.html

  • Patrick a écrit le 30 août 2014

    je pense qu’être que végétarien, on loupe des nutriments essentiels à la vie, même s’il y a tofu et autres, être trop gourmand en viande n’est pas très bon non plus pour les artères, donc pas facile de trouver un équilibre sans se ruiner, faudrait peut-être revoir tous cela ?

  • Mnêmosunê a écrit le 30 août 2014

    Merci pour cette revue Anne ! Je ne me considère pas comme végétarienne, plutôt flexitarienne : je mange VG chez moi, mais à l’extérieur il m’arrive de manger de la viande ou du poisson si cela me tente.
    Je crois que l’important c’est d’écouter ce que le corps nous dit, quelque soit le mode d’alimentation choisi.
    En tout cas ce livre m’a l’air intéressant, j’irai regarder chez mon libraire préféré 🙂
    Bon week end !

  • Geneviève84 a écrit le 30 août 2014

    Le fait d’être contre la corrida n’a rien à voir avec le végétarisme.
    Certes, les végétariens qui le sont par respect de l’animal (et à plus forte raison les vegans) sont forcément contre la corrida, comme elles sont contre la vivisection et l’abattage halal, par exemple.
    Mais un grand nombre de personnes non-végétariennes, y compris dans les villes dites « taurines » où cette pratique est loin d’être appréciée par la majorité des citoyens, exprime sa réprobation lors de manifestations de plus en plus importantes.
    Refuser la corrida,c’est refuser la violence gratuite, le sadisme et le voyeurisme.
    Éprouver du plaisir à voir torturer un animal, c’est forcément de la perversité. Nul besoin d’être végétarien pour réprouver et combattre cette barbarie.

  • Patrick a écrit le 31 août 2014

    concernant la corrida, je suis contre bien sur, mais il ne faut pas mélanger entre se nourrir et des jeux stupides et cruels, dans nos abattoir en France, le respect de l’animal est maintenant, même si c’est fait a la chaine, ce qui n’était pas le cas durant des siècles, pour le hallal, je ne connais pas la procédure, j’espère juste qu’ils le font également dans le respect de l’animal, pour les abattoir en France, ils ont beaucoup de contraintes maintenant, compris d’hygiène, c’est pour cette raison que les produits à la vente sont chères, d’où accepter ce principe et faire attention à mon alimentation en variant celui-ci et non me focaliser que sur les viandes, mais il en faut un peu tout de même pour certains nutriments qui ne le sont pas ailleurs, donc, je mange de tout, mais avec respect de la nature, concernant les jeux cruels, avant c’était sur les hommes, maintenant sur les animaux, bien que, je pense qu’il faudra du temps pour faire évoluer les mentalités, il faudra du temps au temps et non essayer de contraindre les gens, car qui dit contraindre, dit révolte, donc autant laisser évoluer les mentalités doucement et pour la zone de nutrition, nous avons encore beaucoup de choses a apprendre, pour justement avoir cet équilibre, donc là aussi, il faudra du temps, en 20 siècles, nous sommes passés de porcherie à une certaine hygiène, pas encore suffisante, mais mieux dans l’ensemble et concernant les animaux également, certes, pas dans tous les pays, mais ça viendra, nous nourrir est la principale chose sur cette boule, donc il ne faut pas la renier, juste qu’elle soit plus juste, y compris pour les animaux que nous devons sacrifier pour manger, c’est cette chaine alimentaire qu’il faut respecter, c’est tout.

  • Craonne a écrit le 31 août 2014

    Quelle drôle de réponse à un article sur le végétarisme… L’histoire de la corrida n’était qu’un tout petit exemple, pas le fond du problème… Si ça vous intéresse, les vegan prônent également une agriculture sans apport animal… Dire que vous mangez de tout parce que c’est bon pour votre santé est respectable mais totalement hors sujet… Quant aux assertions sur le respect des animaux en abattoirs, je vous invite à vous rendre compte par vous-même que c’est loin d’être le cas… Vous évoquez le sujet du point de vue humain ( hygiène, chaîne alimentaire… ) certainement pas du point de vue animal.Une petite visite dans un élevage de porcs industriel et un abattoir devrait vous remettre les pieds sur terre ! Mieux, tuez , dépiautez et découpez vous-même un lapin, vous vous rendrez mieux compte de ce dont vous parlez sans savoir. Les végétariens existent, ils vivent sur la même planète que vous, ils n’essaient pas de vous culpabiliser mais ils attendent en échange ( moi, en tout cas ) que les non-vegan ne racontent pas d’âneries pour se rassurer…

  • Patrick a écrit le 31 août 2014

    Craonne, désolé pour vous, je connais la ferme, les abattoirs d’autrefois et de maintenant, compris ceux des porcs, qui eux doivent encore être améliorés et pas que pour les détritus dans les fermes et aux abattoirs, il y a 50 ans, nous étions 30 millions d’humains en France, cela à doublé depuis, d’où revoir la production, mais surtout le respect et l’hygiène, je connais l’évolution, car j’y étais depuis ma petite enfance, donc je sais que des progrès son encore a faire, même si c’est mieux, pour les gens qui ne mange pas de viande ou de poisson, je les respectes aussi, juste que des nutriments manque, le jour ou on trouvera cette différence, je serais le premier a me passer de viande de toutes sortes, nous avons beaucoup à apprendre de la nature qui cache encore ces nutriments essentiels, le tofu et autres de ce genre ne sont pas complets en nutritions essentiels à la vie, même si j’en mange, je suis ouvert à tout, sauf pour faire trop de mal aux animaux, en dehors pour en manger sagement, donc, il nous faudra du temps pour trouver ce petit plus qui fera que les abattoirs ne le soit plus, pour la corrida, certes une parenthèse à ce blog, mais très cruel je pense, trop même, les gens se venge sur des principes qu’ils sont inférieurs et cela n’est pas acceptable en soit, mais comme je l’avais écris, il faudra du temps pour faire évoluer les mentalités, comme pour la viande et les progrès et les découvertes, donc me juger ainsi, n’est pas très correct de votre pars, je mange de tout pour essayer de faire cet équilibre et le jour ou on me dira, cela est la même chose en teneur de nutriment que la viande par exemple, j’en changerais volontiers, pour le moment, ce n’est pas le cas, mes grands-parents me disais, mange une viande et un poisson de qualités par semaine, le restant, des légumes et fruits, cela sera équilibré, je n’ai jamais été malade, même pas un seul rhume depuis 50 ans, donc le jour ou je pourrais remplacer viande et poisson, suffira de me dire ce qui les remplacent et dans tous, nous sommes omnivore à la base, pour changer, il faut la même chose à la finale, d’où ne pas tout savoir sur la nature actuellement, des progrès sont fait, mais il faut du temps au temps, je m’offusque pas des gens végétarien ou dans leurs similarités, c’est plus pour moi un art de vivre, mais il y a encore des défauts sur l’équilibre des nutriments, même si certains et certaines disent que non, en combinant les principes, moi, je me sens bien, il parait que les insectes remplaceraient la viande, je n’ai pas encore essayé, a voir, lol, donc je suis ouvert à tout, merci Craonne, de m’avoir lu. Patrick

  • Revue du web #25 | Mnêmosunê a écrit le 31 août 2014

    […] revue du livre « Être végétarien » chez […]

  • Supplément de style a écrit le 2 septembre 2014

    Merci pour cet article ! Je suis végétarienne (ni viande, ni poisson) depuis deux ans et mon entourage n’a pas toujours bien compris…. Pourtant notre planète ne pourra plus très longtemps supporter nos excès en tout genre sans parler de la condition des animaux bien sûr.
    Les pays où voyager, ça peut m’intéresser : je suis gourmande et c’est lassant de ne manger que la « garniture » des plats pendant les vacances…

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
Lindemans Faro - un goût entre bière et cidre - étonnant  
En fait j'adore
Grand place - Lille
Vitrine Repetto - Lille
Welsh - Lille
Sur le vif...
Fermer