Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

A la rencontre de Thomas Raiffé, éleveur de viande bio

Alimentation et nutrition France Reportages Voyages

En Bretagne avec Thomas Raiffé

En Bretagne avec Thomas Raiffé

La vie vous joue des tours parfois. Quand on a décelé des allergies alimentaires chez mes enfants, j’ai cru que c’était une catastrophe. Aujourd’hui je pense que cela a été une chance car c’est grâce à cela que je me suis intéressée au contenu des assiettes familiales, que j’ai commencé à cuisiner et que je me suis spécialisée dans la lecture des emballages (et accessoirement que j’ai créé mon blog). Clairement cela a changé ma vie.

S’intéresser à ce que l’on mange, c’est forcément s’intéresser aux produits et à ceux qui les font : Agriculteurs, maraîchers, artisans etc. Comme vous le savez j’aime aller sur le terrain et il y a quelques semaines je me suis rendue en Bretagne rencontrer Thomas Raiffé. Ce jeune éleveur de viande bio de 38 ans, ancien commercial dans les produits phytosanitaires a repris il y a 3 ans l’exploitation de ses beaux-parents et l’a convertie au bio. Son expérience professionnelle passée, ses convictions personnelles, ses échanges avec des collègues déjà convertis et sa volonté de n’être dépendant de personne (semencier ou autre) l’ont aidé à prendre cette décision. C’est un choix de vie  pour sa famille et lui.

Les particuliarités d’un élevage bio

Produire et vendre de la viande bio, c’est appréhender son métier comme un tout. En effet l’éleveur qui est aussi un agriculteur bio conçoit sa ferme comme un écosystème. Pour préserver l’équilibre entre les sols, les végétaux et les animaux, il faut suivre différents préceptes :

  • Autonomie alimentaire : Les animaux mangent l’herbe des prairies et aussi des céréales bio produites à la ferme (pas de produits chimiques de synthèse, de pesticides, d’OGM etc).
  • Rotation des cultures (tous les 7 ans chez Thomas).
  • Recyclage des matières organiques et méthodes de défenses naturelles.

L’avantage pour nous consommateurs, c’est d’avoir la garantie d’une viande de qualité.

En plus le cela, le bien être des animaux est une notion primordiale. Cadres de vie, accès à l’extérieur, alimentation, soins, tout y passe.

Comme vous le savez, je pense qu’il faut manger moins de viande mais de la meilleure et le bio est une bonne approche. Après je parle du bio français. J’avoue que j’ai du mal avec le bio qui vient du bout du monde. Pour moi c’est juste antinomique.

Bref, j’ai beaucoup aimé cette rencontre avec ce jeune éleveur engagé qui prône une démarche écologique, éthique et responsable de l’élevage. Je vous laisse d’ailleurs en sa compagnie pour une vidéo sur la journée.

Faites en bon usage !

Article réalisé en partenariat avec Interbev.

 

 

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 10 juillet 2018

    Passionnant
    bravo à lui ( et à toi :o) )
    comme quoi c’est possible
    à nous de favoriser et valoriser ce genre d’initiative
    plus on le fera plus les autres suivront (et le coût diminuera)

    merci ++++ pour cet éclairage et ta bonne humeur dans la vidéo (top ♥) bisous

  • Marie a écrit le 10 juillet 2018

    Je ne savais pas du tout que cela se passait comme ça. Merci pour les infos que tu donnes (et belle vidéo)

  • Jeannine a écrit le 10 juillet 2018

    Intéressant, à nous d’acheter les produits bio le coût diminuera OK mais le gout n’en sera que meilleur
    Merci pour cette vidéo

  • Hélène a écrit le 10 juillet 2018

    Eleveur d’animaux, pas éleveur de viande !
    Je ne suis pas vegan, pas même végétarienne, mais quand même…

    • Anne a écrit le 10 juillet 2018

      C’est le mot le plus utilisé. Je sais que c’est moche mais c’est comme ça :p

  • Evelyne a écrit le 10 juillet 2018

    Merci Anne pour cet article très intéressant sur un éleveur de viande.
    Continuer, ne changer rien. J’aime votre humour.
    Je suis fane de vos articles et encore plus de vos recettes.

  • christine a écrit le 10 juillet 2018

    je mange presqu’exclusivement bio et j’aimerais qu’il y ait de plus en plus d’éleveurs comme ce monsieur.

    Par contre comment cela se passe t’il avec la nappe phréatique que l’on dit polluée en Bretagne à cause de l’élevage intensif de porc ?

  • France (86) a écrit le 11 juillet 2018

    c’est un bel effort que de te déplacer pour faire découvrir tous ces professionnels
    (éleveurs, agriculteurs, maraîchers etc…) oui , il faut les encourager et chercher leurs produits
    le plus possible nous avons tout à gagner
    merci de toutes ces recherches et ce travail d’informations.

  • myriam a écrit le 11 juillet 2018

    Bonjour Anne

    En , tu vois, ce MOnsieur, cela pourrai être mon papa.
    IL a aujourd’hui + de 70 ans et depuis les années 80, c’est exactement comme cela qu’il travaille.
    C’est une façon de voir les choses et de qualité de vie!
    Il a toujours préféré la qualité à la quantité.
    Et malgré sa retraite- tellement petite et celle de ma maman), il continue de travailler.
    Il a l’amour du métier heureusement.
    IL dit toujours,qu’il est né au bon moment , parce que l’agriculture de maintenant – le dégoûte tellement, qu’il dit ‘ je serai en âge aujourd’hui de m’installer, je ne crois pas que je le ferai »
    En son nom, je te dis « merci » de promouvoir ce qui font une agriculture digne de ce nom!

    • Anne a écrit le 11 juillet 2018

      Avec plaisir Myriam. J’aime pouvoir parler de gens comme ça. Ce sont toujours de formidables rencontres

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je mange :) ©Tookapic CC0 Pixabay
Au menu d' Avril :
- La cuisine avec les enfants
- Les tartinades
- Les asperges
Découvrir l'édito d'avril
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 800
followers
Pinterest
422 500
followers
Instagram
38 600
followers
Vue sur Las Vegas depuis le Delano
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer