Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Les huiles d’olive de France

Alimentation et nutrition Photothèque Epicerie Produits et Ingrédients

Oliviers ©Huiles et olives de France

Oliviers ©Huiles et olives de France

L’olivier est un arbre de terroir. D’abord parce qu’il pousse sous un climat méditerranéen uniquement. Ensuite parce que comme pour le vin, son goût change avec ce terroir. Et enfin parce qu’il existe un très grand nombre de variétés. On en compte plus de 1000 dans le monde dont plus d’une centaine sur le territoire, la plupart endémiques à la France, et même plus précisément à une zone géographique. En France, l’olivier est implanté sur une zone qui va de Perpignan à Nice en passant par Marseille et Nyons. On dénombre une vingtaine de bassins de production répartis sur 13 départements.

Notre pays produit environ 5000 tonnes d’huile d’olive par an. Il s’agit d’une addition de petites productions. Celles qui bénéficient d’une Appellation d’Origine représentent environ 25% de la production française d’huile d’olive. Pour les olives, il faut compter entre 1000 et 1400 tonnes par an dont 600 à 800 tonnes d’olives vertes (produites en région Languedoc-Roussillon et en Provence) et 400 à 600 tonnes d’olives noires (produites principalement en région Rhône-Alpes et en Provence).

Chaque français consomme une moyenne d’1,8 litre d’huile d’olive par an.

Les appellations d’origine :

L’Appellation d’Origine Protégée (AOP) reconnait au niveau européen le lien existant et historique entre un produit et son terroir (entendu au sens large : sol, climat, savoir faire …). C’est la garantie d’un produit unique, typique et de son origine.

Les produits classés en AOP portent la mention et le nom du produit (exemple : AOP huile d’olive de Nice) ainsi que le logo rouge et or (ou exceptionnellement sa version noir et blanc).  Pour chacune des zones classées en Appellation d’Origine Protégée ont été identifiés :

  • Les terroirs présentant l’activité oléicole la plus originale et où la culture de l’olivier a été la plus constante. On retrouve ainsi des oliviers plusieurs fois centenaires dans toutes les aires identifiées en AOP.
  • La ou les variétés spécifiques de la zone. il peut y avoir une ou plusieurs variétés principales et des variétés secondaires. Toutes ces variétés sont traditionnelles du terroir identifié et y sont cultivées depuis de très nombreuses années.
  • Les pratiques culturales, de production et de transformation traditionnelles (densité à l’hectare, taille, date de récolte…). Leur identification a le double objectif de recensement/conservation du savoir faire et du respect des paysages et de l’environnement.
  • La typicité du produit (huile d’olive, olives, pâte d’olive). Une description précise du produit est généralement réalisée par des experts.

Les régions productrices d’huile d’olive en France :

La Provence Alpes Côte d’Azur

C’est la première région productrice d’huile d’olive et la 3è pour la production d’olive. On y trouve l’AOP Vallée des Baux de Provence, l’AOP d’Aix en Provence, l’AOP de Haute-Provence, l’AOP Nice, l’AOP de Provence.

Baux de Provence ©gillac Pixabay

Baux de Provence ©gillac Pixabay

Les variétés principales sont :

  • Aglandau ou Verdale de Carpentras ou Beruguette : elles sont utilisées à la fois pour l’huile d’olive et les olives vertes. La zone de culture couvre le Vaucluse, les Alpes de Haute-Provence, les Bouches-du-Rhône et dans une moindre mesure le Var, le Gard, l’Hérault, l’Aude et la Drôme. Les caractéristiques de l’huile d’olive réalisée avec ces variétés sont un goût intense aux arômes dominants d’artichaut, d’amande et parfois de poire, à l’amertume et à l’ardence plus ou moins intenses.
  • Grossane : utilisée pour l’huile d’olive et les olives noires. On la cultive dans les Bouches-du-Rhône, le Var et le Gard. L’huile d’olive obtenue a un goût subtil, aux arômes de pamplemousse et de tomates, sans ardence ni amertume. En goût à l’ancienne, elle contribue à relever l’ensemble aromatique d’un assemblage de variétés avec des notes de fruits confits et de confiture.
  • Salonenque : Elle est utilisé pour l’huile d’olive et les olives vertes et est cultivée dans les Bouches-du-Rhône et le Var. L’huile d’olive réalisée avec ces olives a des parfums d’artichauts, de noisettes, de pommes et des notes végétales très marquées.
  • Bouteillan : Utilisée pour la fabrication d’huile d’olive, elle est cultivée dans le Var, les Bouches-du-Rhône, les Alpes de Haute-Provence, le Gard, l’Hérault et l’Aude. Cette huile d’olive de type « goût intense » a des arômes herbacés puissants, allant vers la poire mûre selon le degré de maturité.
  • Petit Ribier : Utilisée pour l’huile d’olive on la trouve dans les Alpes Maritimes et le Var. Elle donne une huile d’olive de type « goût intense », ardente, avec des arômes de fruits rouges, d’artichaut et de verdure.
  • Verdale des Bouches-du-Rhône : Utilisée pour l’huile d’olive on la cultive comme son nom l’indique dans les Bouches-du-Rhône. Elle donne une huile d’olive de type « goût subtil », très douce, légère, aux arômes de verdure et de pâtisserie peu marqués.

Le Languedoc-Roussillon

C’est la deuxième région de production d’huile d’olive et la 3è région pour la production d’olives. On y trouve l’AOP Nîmes et l’AOC Olives Lucques du Languedoc.

Pont du Gard ©2990108 CC0 Pixabay

Pont du Gard ©2990108 CC0 Pixabay

Les principales variétés cultivées sont :

  • La Picholine. Utilisée pour l’huile d’olive et les olives vertes, elle est cultivée dans le Gard et l’Hérault. Elle produit une huile d’olive de type goût intense avec une puissance aromatique élevée et une certaine amertume. Ses dominantes rappellent pourtant les fruits avec la prune et les fruits exotiques accompagnés de notes de verdure et de vanille.
  • La Négrette : Utilisée à la fois pour l’huile d’olive et les olives noires, elle est cultivée dans le Gard et le sud de l’Ardèche. Elle donne une huile d’olive de type goût intense, récoltée en vert, avec des arômes de tomates et d’artichaut. De type goût subtil, récoltée à maturité, elle a des notes de pommes et de noisettes.
  • La Verdale de l’Hérault : Utilisée pour l’huile d’olive, elle est cultivée dans l’Hérault comme son nom l’indique. Elle est de type « goût subtil » et est légère en goût. Elle présente des notes fines de verdure, de noix fraîche et de pommes.
  • Lucques : elle est utilisée pour la fabrication d’huile d’olive, pour les olives vertes et pour les olives noires. On la cultive dans l’Hérault et dans l’Aude.  Elle donne une huile d’olive de type goût subtil et est très légère en goût avec des notes de pomme, d’amande et de tomate. Variété emblématique de la région, son fruit est caractérisé par sa forme de croissant de lune.
  • Olivière : Elle est utilisée pour l’huile d’olive et est cultivée dans les Pyrénées Orientales, l’Hérault et l’Aude. Elle donne une huile d’olive au goût intense avec des notes de plant de tomates, d’amande fraîche et de tomate mûre, parfois de basilic.
  • Amellau ; Cette variété est cultivée dans l’Hérault, le Gard et l’Aude. Elle est préparée en olive tournante (en cours de mûrissement) et présente alors un gout typique de rose. Son huile d’olive est douce avec des notes de litchi.

Rhône Alpes

C’est la troisième région productrice d’huile d’olive et la première pour la production d’olives noires.

Ardèche ©2990108 CC0 Pixabay

Ardèche ©2990108 CC0 Pixabay

Les principales variétés cultivées sont :

  • La Rougette de l’Ardèche. Utilisée pour l’huile d’olive elle est cultivée … dans l’Ardèche 🙂 . L’huile d’olive réalisée avec cette variété donne une huile d’olive plutôt douce, de type goût subtil, marquée par des arômes de pomme.
  • la Tanche : elle est utilisée pour l’huile d’olive et les olives noires. Elle est cultivée dans la Drôme et au Nord du Vaucluse. Elle donne une huile d’olive de type « goût subtil » et présente peu ou pas d’ardence, une très faible amertume et des notes dominantes de pomme verte et de noisette fraîche.
  • La négrette ; Utilisée elle aussi pour l’huile d’olive elle est cultivée dans le Gard et l’Ardèche. Elle donne une huile d’olive de type « goût intense » récoltée en vert avec des arômes de tomate et d’artichaut. Récoltée à maturité elle donne une huile d’olive de type « goût subtil » avec des notes de pomme et de noisette.
  • Les autres variétés cultivées en Ardèche sont l’Aubenc, la Grosse Violette, la Dorée, la Blanc de Peyzac, la Roussette de l’Ardèche, le Sauzen noir…

La plupart des huiles d’olives commercialisées proviennent de l’assemblage de plusieurs variétés locales typiques de l’Ardèche avec en généralement en dominante la Rougette.

En chiffres :

La France compte actuellement 9 zones d’appellation d’origine.

Il existe 8 terroirs d’huile d’olive en Appellation d’Origine Protégée et 1 en appellation d’Origine Contrôlée (en cours d’obtention de l’AOP). Ce sont Aix-en-Provence, Corse-Oliu di Corsica, Haute-Provence, Nice, Nîmes, Nyons, Provence et Vallée des Baux-de-Provence.

5 terroirs préservent 6 appellations « olives » (5 AOP et une AOC en cours d’instruction pour l’AOP) et une pour la pâte d’olive : Languedoc (olive verte), Nice (olive noire et pâte d’olive), Nîmes (olive verte), Nyons (olive noire) et Vallée de Baux-de-Provence (olive cassée et olive noire).

Au niveau de l’huile d’olive, certaines appellations proposent deux types d’huiles d’olive confectionnées avec les mêmes olives mais selon des méthodes de récolte ou de transformation différentes donnant ainsi des goûts spécifiques à chacune.

En cliquant ici, découvrez toutes recettes utilisant de l’huile d’olive.

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 13 février 2020

    merci pour tous ces renseignements
    je croyais qu’il y avait aussi des picholines ds le Var
    (enfin si il y en a mais sans doûte pas pour faire une huile AOP alors )

    • Anne a écrit le 13 février 2020

      Avec plaisir Barbara 🙂

      • Barbara a écrit le 14 février 2020

        ah mais y en a bien (oui j’ai relu les articles )

        juste là tu écris « Les principales variétés »
        y a des secondaires (cf article précédent ) 🙂

  • myriam a écrit le 20 mars 2020

    Coucou Anne
    Je ne trouve pas ces huiles d’olives chez moi _que dans les magasins bio _de ma région _et encore pas toutes.
    C’est certains un meilleur goût!!!!
    Et meilleure pour la santé
    Faites attention à vous
    bises à toutes les deux

  • Elisabeth Prady a écrit le 10 avril 2020

    Bonjour Anne
    Ma mère, qui était de Carpentras, goûtait de pain et d’olives . Elle m’a transmis cette habitude qu’à mon tour etc etc .

    • Anne a écrit le 10 avril 2020

      Ca c’est top. Perso j’adore 🙂

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2020)

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
211 100
followers
Pinterest
543 300
followers
Instagram
62 200
followers
Close