Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Les myrtilles sauvages du Canada

Photothèque Fruits et Légumes Produits et Ingrédients

Myrtilles sauvages dans la main

Myrtilles sauvages dans la main ©Wild Blueberry Association of North America

Le saviez-vous ?

Les myrtilles sauvages poussent dans les vastes contrées solitaires de l’est du Canada. Ces petits fruits bleus sont récoltés par des exploitations familiales dans le respect de la nature depuis environ 150 ans. Les baies sauvages (Vaccinium angustifolium) sont un véritable trésor qui se récolte en été. En effet, ces fruits ne peuvent pas être cultivés de façon conventionnelle. Ces petites baies sauvages procurent de véritables bienfaits tant d’un point de vue gustatif que pour la santé.

Un goût intense

Alors que les myrtilles de culture sont récoltées dans le monde entier, les myrtilles sauvages, elles, ne poussent que dans quelques régions de la planète. Mais, si on les compare à leur version cultivée, les myrtilles originales convainquent par leur goût fruité bien plus intense et par leur chair à la couleur beaucoup plus prononcée. Les myrtilles sauvages sont petites, certes, mais elles con – tiennent une plus grande quantité de matières végétales secondaires, telles que les anthocyanes, en raison de leur plus grande proportion de peau.

Les colorants végétaux antioxydants protègent les cellules de l’organisme contre les radicaux libres

Caisses de myrtilles

Caisses de myrtilles ©Wild Blueberry Association of North America

De plus, les myrtilles sauvages se consomment sans modération, puisqu’elles ne contiennent que 57 kilocalories par 100 grammes. Elles sont riches en fibres et contiennent des vitamines C et A ainsi que du potassium, du phosphore et du magnésium.

Du Canada vers le monde entier

La récolte commence à la fin du mois de juillet et dure quatre semaines.

Récolte des myrtilles

Récolte des myrtilles ©Wild Blueberry Association of North America

Les producteurs utilisent pour cela des machines spécialement conçues pour cueillir soigneusement les baies. Mais dans certaines régions, les sols sur lesquels poussent ces fruits sauvages sont si accidentés que les myrtilles doivent être récoltées à la main.

Champ de myrtilles

Champ de myrtilles ©Wild Blueberry Association of North America

La récolte est ensuite triée et lavée. 98 % des fruits sont immédiatement surgelés individuellement. Ce procédé de congélation particulièrement doux leur permet de ne pas coller entre elles.

Aujourd’hui, les Canadiens exportent ces fruits sous forme surgelée dans plus de 30 pays à travers le monde.

On ne trouve en France des myrtilles sauvages du Canada que sous forme surgelée. Elles sont disponibles toute l’année. L’avantage particulier des baies surgelées est qu’elles conservent leur goût, leur forme et leur valeur nutritive.

La congélation augmente même la disponibilité des antioxydants, car les cristaux de glace brisent la structure de leur tissu végétal. On peut ajouter ces petites baies aux préparations les plus diverses – des pâtes à tartiner et pâtisseries, jusqu’aux garnitures ou encore aux sauces sucrées ou salées. Elles peuvent être sorties par portions de leur emballage selon les besoins et également utilisées immédiatement sans être décongelées au préalable.

Si vous en voyez, goûtez  !

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 6 décembre 2018

    merci +++++++++++++++++

    et pour « La congélation augmente même la disponibilité des antioxydants, car les cristaux de glace brisent la structure de leur tissu végétal.  »

    je ne savais pas merci

    donc ça me renforce dans mes achats 😉
    (plus que d’acheter hors saison !! et en pleine nature je trouve que ça craint un peu / renards (même si j’aime bcp les renards hein !!)

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
432 200
followers
Instagram
40 200
followers
Fermer