P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Pommes de terre primeur : le b.a-ba

Photothèque Fruits et Légumes Produits et Ingrédients

Pommes de terre nouvelles ©Olha Afanasieva shutterstock

Pommes de terre nouvelles ©Olha Afanasieva shutterstock

Qu’est ce qu’une pomme de terre primeur ?

Ravissement pour les gourmets adeptes de la saisonnalité, annonciatrices des beaux jours, les pommes de terre primeurs (appelées aussi pommes de terre nouvelles) sont les premières pommes de terre de l’année. Récoltées à partir d’avril-mai, avant leur complète maturité, elles sont commercialisées sans tarder pour garantir leur extrême fraîcheur. Elles ont une peau claire et fine qui s’enlève facilement sans épluchage, une chair fondante et une saveur pleine de délicatesse.

Un peu d’histoire : 

L’histoire de la pomme de terre commence sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes, il y a 8000 ans. Les Incas la cultivent à partir du XIIIe siècle, les conquistadors l’introduisent en Europe au XVIe siècle.

En France, Antoine-Auguste Parmentier préconise sa culture pour pallier les pénuries de céréales. On ignore en revanche qui, des Incas ou des Européens, a bien pu « inventer » la pomme de terre primeur. Car celle-ci est née d’une nécessité toute pragmatique. Pour permettre aux futurs tubercules de grossir plus vite, certains ont pris l’habitude de réduire le nombre de pommes de terre par plant, en prélevant une partie des tubercules en cours de culture. De petits joyaux plein de fraîcheur, à la chair délicate: nos pommes de terre primeurs !

Cette « trouvaille » s’est depuis perfectionnée, les pommes de terre primeurs sont aujourd’hui produites spécifiquement pour être récoltées avant maturité.

Pommes de terre primeur ©Aleksandrova Karina shutterstock

Pommes de terre primeur ©Aleksandrova Karina shutterstock

Les pommes de terre primeur à la loupe : 

Les bassins de production : Plantées et récoltées tôt, les pommes de terre primeurs affectionnent les climats doux et les terroirs qui se réchauffent rapidement. Elles s’épanouissent ainsi dans les zones littorales connues pour leurs microclimats sous influence maritime et leurs sols sablonneux: îles de Ré et Noirmoutier, Bretagne, Normandie… Elles sont également cultivées dans les terres légères et ensoleillées du sud de la France (Aquitaine, Provence, Camargue, Roussillon) et dans quelques régions plus septentrionales (Val de Saône, Alsace, Nord).

Une primeur, plusieurs variétés : La pomme de terre primeur se décline en une quinzaine de variétés sur l’ensemble des régions de production. Très connues ou plus discrètes, elles jouent toutes la carte de la fraîcheur. Pour ne citer qu’elles: Alcmaria, Annabelle, Béa, Bonnotte, Carrera, Charlotte, Chérie, Lady Christl, Ostara, Ratte, Sirtema, Starlette…

Un goût d’exception : Les pommes de terre primeurs sont plantées de la fin de l’hiver, après la période des gelées, jusqu’au début du printemps. Elles sont récoltées à partir d’avril-mai et jusqu’au 15 août, après un cycle de production d’environ 90 jours. Environ 100000 tonnes sont récoltées chaque année. À titre de comparaison, les pommes de terre dites « de conservation » (5 millions de tonnes chaque année) sont récoltées à pleine maturité, après un cycle de production d’environ 120 jours, de la fin de l’été au milieu de l’automne.

Après l’heure : En France, l’appellation « primeur/nouvelle » est autorisée jusqu’au 15 août. La récolte débute en avril dans les régions les plus précoces, et la pleine saison se situe aux mois de juin et juillet.

Pommes de terre nouvelle ©Nataliia Melnychuk shutterstock

Pommes de terre nouvelle ©Nataliia Melnychuk shutterstock

Comment bien choisir les pommes de terre primeur ? 

Depuis la production jusqu’à la distribution, les professionnels de la filière ont pris soin d’acheminer les pommes de terre primeurs avec le plus grand soin. On fera son choix en repérant l’appellation « primeur » et en vérifiant simplement la bonne fermeté, une couleur homogène, sans tâches vertes ou noires et sans germes.

Comment conserver les pommes de terre primeur ? 

Légumes frais par excellence, les pommes de terre primeurs sont fragiles et doivent être consommées dans les jours qui suivent l’achat. Elles se conservent dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière, ou dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Comment préparer les pommes de terre primeur ? 

Déjà brossées avant leur commercialisation, les pommes de terre primeurs ne refusent pas un passage rapide sous l’eau froide avant de passer en cuisine. Ne pas oublier de bien les sécher dans un torchon propre ou avec du papier absorbant. Inutile de sortir un économe: leur peau est si fine qu’on les déguste avec.

Ensuite? De la simplicité avant tout ! La chair délicate des pommes de terre primeurs préfère les préparations subtiles. Une cuisson à la vapeur, à l’eau ou au microondes lui convient très bien. Quelques herbes, un filet d’huile d’olive bien fruitée, une belle noix de beurre demi-sel, pourquoi pas quelques gouttes de vinaigre balsamique… Et les voici délicieuses, dans leur plus simple expression. Poêlées avec quelques fines herbes et de la fleur de sel, ou encore au barbecue, elles escortent à merveille les rendez-vous estivaux gourmands.

Pommes de terre nouvelles et romarin © lizabarbiza shutterstock

Pommes de terre nouvelles et romarin © lizabarbiza shutterstock

L’avis des consommateurs : Ils l’adorent ! 

Ils l’adorent! Entre les Français et la pomme de terre primeur, c’est chaque saison le retour de l’idylle. 95 % des Français connaissent la pomme de terre primeur. Et ils la connaissent bien, puisqu’ils la définissent par « sa peau peleuse/fine » (77 %), sa « saisonnalité » (75 %), son « petit calibre » (66 %) et sa « chair très fondante » (64 %). Enfin, preuve que ce légume de saison est synonyme de plaisir, 67 % l’achètent pour « son goût ». Ils le cuisinent majoritairement en pommes sautées-rissolées (61 %) et à l’eau ou à la vapeur (47 %), et 68 % le consomment en général avec la peau.

Cliquez ici pour découvrir toutes mes recettes utilisant des pommes de terre.

Allez on en discute ?
Les commentaires
Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actuellement en déplacement, je dispose d'un accès limité à mes mails et suis au regret de ne pouvoir répondre rapidement à vos commentaires. Merci pour votre patience.

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 600
followers
Pinterest
415 400
followers
Instagram
29 600
followers
Street Art - Melbourne
Juste envie de se lover dans ces magnifiques fauteuils UGG - J'adore
Three Sisters - Katoomba - Blue Mountains - Australie
Blue Mountains, Australie
Sur le vif...