P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Piment d’Espelette – Episode 2 : la maturation, le séchage, le broyage

France Produits et Ingrédients Reportages Voyages

Piments d'Espelette sur pied

Piments d’Espelette sur pied

Une fois les piments récoltés (voir le précédent billet sur la culture du piment d’Espelette), ils sont nettoyés à la main, puis stockés sur des clayettes sous serres ou sur les façades des maisons, ceci pour finir leur maturation et ainsi exhaler les parfums. Cette opération dure entre 15 jours et un mois. La durée varie en fonction des producteurs, de la période à laquelle est ramassée le piment, de la météo ..

Maturation des piments sur clayettes

Maturation des piments sur clayettes

Séchage traditionnel sur façades

Séchage traditionnel sur façades

Pour pouvoir sécher de façon traditionnelle, sur les façades des maisons, il faut auparavant les mettre sur cordes. Comme toute opération concernant le piment d’Espelette, elle se fait à la main. Les cordes comportent normalement 20 piments mais les producteurs en mettent souvent 21, au cas où l’un d’eux s’abîment.

Cordage du piment d'Espelette

Cordage du piment d’Espelette

Ceux destinés à la poudre seront ensuite équeutés, les pédoncules seront enlevés et les piments séchés dans un four à 40/45°C pendant 1 à 2 jours. A la sortie du four, ils seront broyés pour obtenir la poudre fine et colorée que nous connaissons tous.

Poudre de piment d'Espelette

Poudre de piment d’Espelette

Le piment d’Espelette se caractérise par un subtil équilibre entre délicatesse aromatique et force de caractère.

Demain les informations pratiques : Comment le conserver et l’utiliser.


Allez on en discute ?
Les commentaires
  • missmu a écrit le 28 mars 2011

    hey! en fait c’est surement un peu à cause du billet label pays basque que je rêve de St jean de luz, j’espère que t’es fière de toi 🙂

  • Flores a écrit le 1 avril 2012

    Je m’aperçois qu’il vaut mieux laisser le séchage aux professionnels,car je me suis déjà lancée ,mais le résultat était médiocre(le temps de séchage au four était nettement plus court)Ton article m’a passionnée,car je suis fan du produit.Pour la petite histoire,moi aussi je rêve de St Jean de Luz et de tout le Pays Basque,ma seconde patrie comme je dis toujours
    Merci pour ce reportage très complet.

    • Anne a écrit le 11 avril 2012

      Oui, cela ne marche pas trop quand on essaie de faire soi même 😉

  • Flores a écrit le 2 avril 2012

    Je m’aperçois qu’il vaut mieux laisser le séchage aux professionnels,car je me suis déjà lancée ,mais le résultat était médiocre(le temps  de séchage au four était nettement plus court)Ton article m’a passionnée,car je suis fan du produit.Pour la petite histoire,moi aussi je rêve de St Jean de Luz et de tout le Pays Basque,ma seconde patrie comme je dis toujours
    Merci pour ce reportage très complet.

  • Ethic a écrit le 2 octobre 2012

    BONJOUR à tous voici une nouvelle recette de piment d’espelette que j’ai crée qu’en pensez vous?  http://www.piecesdemonnaie.com/pieces-de-monnaie/
    merci bcp

  • Anne-marie a écrit le 10 septembre 2014

    On doit laisser les graines lors du sèchage ?

  • Piment d'espelette AOP a écrit le 16 août 2015

    Personnellement, j’ai y laissé plusieurs piments à vouloir le faire tout seul. Quelques heures et de kilos de pratique s’imposent !

  • Jacques a écrit le 11 septembre 2016

    Bonjour,
    J’ai ouvert mon bocal de piment d’espelette il y a environ 4 mois, conservé au frigo, et je remarque que, d’un beau rouge au départ il devient orange, jaune pale
    Est ce normale ?
    Cdt
    Jacques

    • Anne a écrit le 11 septembre 2016

      Oui c’est normal, il s’est légèrement oxydé mais il n’en reste pas moins tout à fait consommable

  • Bruno a écrit le 18 septembre 2016

    Le piment d’Espelette peut-il être consommé frais ?

    • Anne a écrit le 18 septembre 2016

      Oui, vous pouvez le couper en lanières et le mettre dans une marinade, une sauce etc.

  • Mamie Fabienne a écrit le 25 septembre 2016

    Bonjour,
    Mon mari a fait quelques pieds de piment d’Espelette, je viens de les mettre sur corde pour le séchage, faut il les placer dehors (malgré le températures fraiches de la nuit…environ 9/10°) ou puis je les laisser dans ma véranda, accroché derrière les grandes baies vitrées? Nous habitons dans la vallée du Rhône, près de Vienne (38)….et après le séchage comment faut il les utiliser, réduit en poudre en entier? Merci pour vos conseils. Bonne journée

    • Anne a écrit le 25 septembre 2016

      Je ne sais pas du tout. Il faudrait que vous demandiez directement à un producteur

  • JEAN MARIE GENESTE a écrit le 1 novembre 2016

    Personnellement ; je produit des » Espelette « depuis de nombreuses années et je suis en Gironde !!!!
    une fois cueillis les piments sèches en plateaux en serre ensoleillée lorsqu’ils sont séchés ;je passe au four 95° durant 3/4 heures ;je passe mes piments au blinder ;je passe la mouture à la passoire fine ;et je conserve ma poudre au congélateur en bocaux :qualitée garantie durant plus de 12 mois

    • Anne a écrit le 1 novembre 2016

      Merci d’avoir partagé votre façon de faire

  • Tedesco Nathalie a écrit le 13 novembre 2016

    Bonjour doit on mettre aussi les graines lorsque l on broie les piments.
    Merci pour votre retour.
    Merci encore pour votre pppartage
    Cordialement

    • Anne a écrit le 13 novembre 2016

      Je ne sais pas du tout Nathalie

    • schwendimann a écrit le 18 novembre 2016

      bonjour Nathalie
      nous étions à espelette cette semaine, avons visité chez un producteur, bien entendu, il ne nous à pas donné dans le détail la façon de faire de la poudre de piment, mais à leur dire les graines sont enlevées avant le broyage

  • Debierre a écrit le 17 novembre 2016

    Bonjour à tous,
    Jean Marie Genest pourriez vous,svp, me dire combien de temps faites vous sécher les piments en serre ? Actuellement j’en fais sécher mais ne sais pas s’il sont suffisamment secs!! Merci à vous et bonne journée

    • schwendimann a écrit le 18 novembre 2016

      Bonne question.
      j’ai récupéré 3 piments frais, je viens d’extraire les graines afin de les planter en mars, pour faire mes semis et souhaiterais également, avoir le temps de séchage.

  • jean marie noullet a écrit le 19 novembre 2016

    bonjour moi cette année 2016 j ai mis 450 pieds de piment de ma propre production et je suis très satisfait je fait des cordes et même en poudre couleur pot poudre orange sans produit chimique parfin super je conte continuer en 2017 je suis du pas de calais prés de Lens on cuisine toujours avec mon piment toute l année j ai des graines a vendre aussi toujours de ma propre production je suis de courrières voir sur le bon coin

  • Élisabeth kemoagna a écrit le 2 mars 2017

    Bonjour a tous. Je voudrais savoir pendant combien de temps peu se conserver la poudre de piment. Élisabeth

    • Anne a écrit le 2 mars 2017

      cela se garde plusieurs mois à l’abri de la lumière.

  • Roland a écrit le 14 septembre 2017

    Perso, je les mets sur une corde ou sur la pierre au-dessus de mon poêle à bois. En quelques jours, ils sont secs et s’effritent. Un passage au moulin à café et j’ai un pot de poudre . Autrement, je mixe tout avec de l’huile d’olive et du gros sel et j’ai une purée de piments qui conserve pendant plusieurs années. Il faut juste que l’huile recouvre tout et qu’il y ait assez de sel et un peu de vinaigre de cidre !
    J’en consomme régulièrement. Extra !

    • Anne a écrit le 15 septembre 2017

      Merci pour ces infos Roland 🙂

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Au menu de Février :
- On lit les étiquettes
- Les crêpes
- Les plats mijotés et les agrumes
Découvrir l'édito de février
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 600
followers
Pinterest
415 000
followers
Instagram
32 900
followers
Sur le vif...
Fermer